Socialisez

FacebookTwitterRSS

La filière cacao relancée dans la province nord du Gabon

Auteur/Source: · Date: 29 Juin 2011
Catégorie(s): Economie

La délégation provinciale de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) a procédé à la réouverture de près de 300 plantations, dans le cadre de la relance de la filière cacao dans la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon.

La déléguée provinciale de la CAISTAB, Dorothée Hélène Mengue Menie, a recruté plus 60 vacanciers, des élèves âgés de 18 à 25 ans, pour réhabiliter les plantations qui s’étaient déjà, pour la plupart, transformées en forêts, après avoir été abandonnées par leurs propriétaires.

La réhabilitation des plantations dans les cinq départements de la province n’a été rendue possible que grâce à l’appui de la direction générale de la CAISTAB.

L’opération a pour but de faire en sorte que les anciens planteurs et certains dignitaires qui sont également des planteurs, reprennent goût à la culture du cacao, en dépit de l’éloignement de certaines plantations dans certains départements comme celui du Ntem, à Bitam.

Le processus de réhabilitation avance normalement grâce aux équipes dirigées dans chaque zone par des ingénieurs agronomes, malgré les tracasseries de toutes sortes et l’éloignement de certaines plantations qui se trouvent à deux ou trois km de la route.

“Nous sommes obligés de descendre sur le terrain, traverser des rivières pour motiver et montrer l’exemple aux planteurs”, a expliqué Mme Mengue Menie, ajoutant que les vacanciers recrutés vont travailler par équipes, pendant quatre mois, de juin à septembre.

Avant l’arrivée en 2009 de Mme Mengue Menie à la tête de la délégation provinciale, le Woleu-Ntem produisait 14 tonnes de cacao par an.

Aujourd’hui, la production a augmenté de 116 tonnes en deux ans, soit 80 tonnes par an.

1900 autres plantations sont à rouvrir dans la province, en plus des 300 en cours de réhabilitation.

La province septentriionale du Gabon possède une longue tradition dans la culture du café et du cacoa, deux cultures qui ont été jadis à l’origine de l’essor qu’ont connu, avant l’indépendance, Oyem et Bitam, les deux principales villes de la province.

Mais la chute des cours du café et du cacao et l’absence de volonté politique ont découragé les planteurs qui se sont tournés vers d’autres activités.


SUR LE MÊME SUJET
De nouvelles plantations de café et de Cacao pour l’Ogooué-Ivindo
La délégation provinciale de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) de l’Ogooué-Ivindo procède depuis quelques jours, sous la houlette de son responsable, Guillaume Mvou, à une opération de création des nouvelles plantations de café et de Cacao à travers toute la province de l’Ogooué-Ivindo Une opération de création de nouvelles plantations de café et cacao a été récemment lancée en Ogooué-Ivindo. Elle consiste, selon M. Mvou cité par la source, au choix des sites, puis au défrisage, à l’abattage et au tronçonnage des arbres selon les cas. Une opération qui sera suivie par la suite d’après M. Mvou, ...
Lire l'article
Une campagne de réhabilitation des plantations de cacao et de café a été lancée mercredi à Makokou, capitale provinciale de l’Ogooué Ivindo (nord est) dans le but de relancer l’agriculture dans cette partie du Gabon. La campagne lancée par la représentation provinciale de Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) vise également à créer de nouveaux champs de cacao et de café dans toute la province. Selon un communiqué du gouverneur de la province, Rufin Moutessayigoué, la campagne concerne d’abord le verger dit provinciale. La seconde phase va concerner la création des nouvelles plantations. L’opération appelle également les planteurs de la province ...
Lire l'article
La toute première campagne d’achat du cacao produit par les planteurs de Lambaréné et ses environs dans le Moyen Ogooué, vient d’être rachetée par le Directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), Mathias Otounga Ossibadjouo, trois ans après la relance de la culture du cacao et du café dans la province. Pour les 45 hectares de terre cultivés à Lambaréné et ses environs sur une période de trois (3) ans, une première production de 1000kg, soit une tonne de produit du cacao, a déjà été récoltée sur une superficie de 7 hectares. De quoi réjouir les ...
Lire l'article
La Caisse de Stabilisation et de péréquation (CAISTAB), a mobilisé plus de 1700 jeunes dans le nord du pays pour la réhabilitation des plantations de café-cacao dans la province du Woleu-Ntem (nord), en vue de relancer la culture de rente dans cette partie du pays, a-t-on appris auprès d’une source concordante. Le projet est initié par le gouvernement de la République et mis en branle sur le terrain par la direction générale de la Caisse de Stabilisation et de péréquation du Woleu-Ntem. Cette opération de réhabilitation des plantations de café-cacao dans les villages du septentrion concerne plus de 1700 jeunes qui seront ...
Lire l'article
Le Directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), Mathias Otounga Ossibadjo, a procédé samedi dernier à Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem (nord), au lancement des travaux de réhabilitation des plantations cacaoyères. L’opération, qui rentre dans le cadre d’un contrat passé entre le Président Ali Bongo Ondimba et les planteurs de la province pour la réhabilitation totale du verger villageois, s’est déroulée à la plantation d’Ewore-Mekok, à une dizaine de kilomètres sur l’axe Oyem- Mitzic, en présence du gouverneur Jean Gustave Meviane m’Obiang et des planteurs. A cette occasion, le représentant des planteurs, Mme ...
Lire l'article
La campagne Café Cacao, qui a démarré dans plusieurs provinces du Gabon, depuis quelques semaines, a redonné du travail et procuré de nouveau un revenu aux populations rurales. La reprise de cette activité, longtemps étouffée par les industries extractives : le pétrole et le manganèse, va redynamiser ce secteur dans les villages. Distribution de machettes et de limes aux planteurs, prix d’achat du café réévalué, plantations réhabilitées… Depuis 2005, la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) tente de réanimer une filière laissée depuis des années en friche. Son directeur général, Mathias Otounga Ossibadjouo, s’est converti lui-même en planteur. Sur le ...
Lire l'article
La direction de la caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB), réunie le 23 avril dernier à Libreville, a décidé de mobiliser tous les moyens nécessaires pour relancer la filière café-cacao. Elle veut arriver à une production de près de 4000 tonnes de fèves d’ici 2014, soit 2000 tonnes de cacao et 2000 tonnes de café. Le projet est ambitieux : produire 4000 tonnes de café et de cacao d’ici 2014. Pour y parvenir, le président du Comité de gestion de la caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB), Félix Onkeya, estime qu’il est nécessaire de créer de nouvelles pépinières ...
Lire l'article
Dans le cadre de la redynamisation des filières cacao et café dans la province l’Ogooué Ivindo, la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) a initie une vaste opération pour sensibiliser les populations locales, identifier et réhabiliter les plantations laissées à l’abandon. Face à la baisse généralisée de la production du cacao dans le pays, la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) vient de mettre en place un plan de relance de la cacao-culture dans la province de l’Ogooué Ivindo. «La pépinière de Mebome (à 9 km à l’Ouest de Makokou) est opérationnelle, c’est-à-dire que les plants de cacaoyers sont ...
Lire l'article
Des ingénieurs agronomes ont été affectés auprès des planteurs de la filière café cacao, dans le nord du pays afin de relancer les activités de cette filière.Depuis plusieurs décennies, l’agriculture est en perte de vitesse au Gabon malgré un climat favorable à son expansion. Un plan de développement de l’agriculture a été mis en œuvre et il intègre la redynamisation des cultures de rente, particulièrement le cacao et le café qui ont, des années durant, constitué le levier économique du Nord du Gabon. Dans un passé récent, la filière café cacao a procuré des revenus importants aux familles de cette région ...
Lire l'article
Le chef de l'Etat a visité le 11 octobre les plantations de cacao et de café autour de Bongoville pour évaluer les efforts de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) dans le développement de la filière du café et du cacao. Cette exploitation mise en place dans le cadre de la relance du secteur initié depuis 2005 par le gouvernement emploie aujourd'hui plus de 60 personnes. Le président gabonais a chaussé ses bottes le 11 octobre dernier pour visiter les plantations de café et de cacao situées dans la région de Bongoville, dans la province du Haut Ogooué, ...
Lire l'article
De nouvelles plantations de café et de Cacao pour l’Ogooué-Ivindo
Lancement d’une campagne de réhabilitation des plantations de cacao et de café dans l’Ogooué Ivindo
La Caistab annonce une première production de 1000kg de cacao dans le Moyen-Ogooué
CAISTAB: Plus de 1700 jeunes mobilisés pour la réhabilitation des plantations de cacao et café dans le nord du Gabon
Réhabilitation des plantations cacaoyères dans le nord du Gabon
Cacao: Asphyxiée par le pétrole, la filière renaît de ses cendres
Le Gabon à l’heure de la relance la filière café-cacao
Gabon : Ressusciter la culture du cacao dans l’Ogooué Ivindo
Gabon : Des ingénieurs agronomes affectés auprès des planteurs des filières café et cacao
Gabon : Bongo dans les plantations de café et cacao

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 4,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Juin 2011
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*