Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le président Ali Bongo Ondimba déterminé à entretenir des relations de bon voisinage avec les pays voisins

Auteur/Source: · Date: 29 Juin 2011
Catégorie(s): Coopération,Politique

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a réaffirmé, au cours d’une conférence de presse, mardi à Lambaréné, chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué, dans le centre du Gabon, sa volonté d’entretenir de bonnes relations avec les pays voisins.

“(…) J’attache beaucoup de prix aux bonnes relations avec tous nos voisins et les relations entre les peuples”, a déclaré le chef de l’Etat, en guise de démenti aux allégations de la presse internationale faisant état des exactions commises sur des ressortissants étrangers, Camerounais notamment, par les forces de sécurité gabonaises, envoyées sur le site de Minkébé, une aire protégée du nord-est du Gabon, pour le débarrasser des quelque 4700 immigrés illégaux issus de 14 pays africains, qui se livraient au braconnage et à l’exploitation illégale de l’or.

“Vous savez qu’il y a souvent une relation étroite entre les peuples, c’est pourquoi nous avons décidé que toute la lumière soit faite sur la manière dont l’intervention a été faite”, a-t-il expliqué.

“Il n’y avait pas que des Camerounais mais également d’autres nationalités qui ont été expulsées du site y compris des Gabonais qui sont rentrés chez eux, dans leurs villages, leurs départements, leurs provinces”, a déclaré le chef de l’Etat.

“On a donc prié à ceux qui ne sont pas Gabonais de rentrer chez eux de manière à ce que nous puissions voir clair”, a-t-il ajouté, reconnaissant toutefois avoir été “alerté sur des cas de maltraitance”.

“A cela, je dis que ce n’est pas acceptable vu que nous voulons que tout un chacun soit protégé”, a-t-il dit, souligant que “c’est aussi ça le respect de la condition humaine que je me bats à faire respecter”.

Selon le président Ali Bongo Ondimba, le gouvernement gabonais a indiqué sa volonté d’ouvrir une enquête pour pouvoir déterminer les responsabilités de tout un chacun. “Cette histoire n’est pas une affaire contre les Camerounais mais contre les personnes qui ne sont pas en règle et qui ne respectent pas les lois de notre pays”, a-t-il expliqué.

“Les Camerounais ont une grande communauté qui n’a jamais été inquiétée”, a déclaré le chef de l’Etat faisant observer que lorsque les +Lions indomptables+ viennent jouer au Gabon, il y a parfois plus de Camerounais que de Gabonais au stade.

“A la fin du match, ces derniers ne sont pas arrêtés ou expulsés”, a-t-il noté, invitant les ressortissants camerounais en situation irrégulière à se mettre en règle. “Pour nos frères camerounais qui viennent, ils ont un consulat ici, ils doivent se rapprocher de leur ambassade pour se faire établir une carte de séjour”, a déclaré Ali Bongo Ondimba.

“Le problème vient des agissements et des comportements de ces personnes qui se trouvaient sur le site de Minkebé”, a encore relevé le chef de l’Etat, ajoutant que si le Gabon a demandé l’ouverture d’une enquête, “c’est parce que le gouvernement est très attentif au traitement qui est fait à nos frères, à nos voisins et à tous ce qui nous entourent, notamment les pays voisins avec qui nous savons de bonnes relations”.

“C’est justement parce que c’était des Camerounais et des ressortissants des autres pays voisins que nous avons décidé d’ouvrir une enquête pour savoir si nos forces de sécurités et de défenses se sont mal comportées”, a poursuivi le président Ali Bongo Ondimba.

“Si le sort de nos frères camerounais ne nous intéressait pas, je n’aurais pas demandé cela”, a-t-il ajouté. “Nous attendons tous que le rapport soit fait et l’aboutissement qui sera communiqué au peuple gabonais et à tous ceux qui seront intéressés”, a-t-il encore dit.

“Je ne pouvais continuer à accepter que les lois de mon pays ne soient pas respectées”, a-t-il conclu.


SUR LE MÊME SUJET
La ville de Koula-Moutou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Lolo, dans le sud-est du Gabon, a revêtu ses plus atours pour accueillir, lundi dans la liesse et la ferveur le président Ali Bongo Ondimba, pour sa première visite après son élection à la magistrature suprême, le 30 août 2009. ‘’L’arrivée du président de la République était attendue depuis longtemps’’, a déclaré, au cours d’un entretien accordé à l’AGP, le maire de la ville, M. Alphonse Ndjandja. ‘’Nous l’avons préparée sereinement’’, a ajouté M. Ndjandja, rappelant les multiples réunions tenues avec les chefs de quartiers de la commune, les ...
Lire l'article
En marge du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement sur les Objectifs du Millénaire pour la Développement qui a eu lieu du 22 au 24 septembre 2010 à New York, la Première Dame de la République du Gabon, Madame Sylvia Bongo Ondimba, s’est entretenue avec des responsables d’ organismes onusiens qui mènent des actions en faveur de la femme et l’enfant. Ces rencontres ont permis aux différentes parties de réaffirmer leurs engagements à collaborer dans le domaine de la santé, notamment à travers le programme global de la Première Dame baptisé « Tous unis ...
Lire l'article
Les "relations exclusives" entre le Gabon et la France font partie du passé, a affirmé le président gabonais Ali Bongo Ondimba mercredi quelques jours après la signature de gros contrats avec des entreprises indiennes et singapouriennes. "La France a des partenaires, les Etats africains ont aussi des partenaires, ce ne sont pas des relations exclusives. Cela, ça n'existe plus", a-t-il déclaré lors de sa première conférence de presse depuis qu'il a remporté l'élection présidentielle en octobre 2009, à l'issue des festivités du cinquantenaire de l'indépendance, célébrées mardi. "Quand nous disons que le Gabon est ouvert au business, c'est vrai sans exclusive", a-t-il ...
Lire l'article
Le président de la république Ali Bongo Ondimba a reçu, au cours de la semaine, l’administrateur directeur généralde Comilog Marcel Abéké. C’était l’occasion pour le chef de l’Etat de s’imprégner de l’état d’avancement des travaux de la construction de la future usine métallurgique de Moanda. Un projet qui tient à cœur le président de la république en ce qu’il implique non seulement le ‘’Gabon industriel’’ qu’il entend matérialiser, mais aussi un motif d’espoir pour les populations gabonaises. Le président du groupe Bolloré Antoine Horvath a été l’autre personnalité que le chef de l’Etat a reçue. Il était venu lui exposer ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - Le président élu, Ali Bongo Ondimba, a discuté, jeudi au palais présidentiel, avec le chef de l’Etat gabonais par intérim, Rose Francine Rogombé, sur les grands dossiers qu’elle a eu à gérer pendant la période intérimaire, a appris l’AGP de source proche de la présidence. Madame Rogombé et Ali Bongo Ondimba ont examiné ensemble les principaux dossiers qu’elle a eu à gérer pendant la période de transition. Parmi les dossiers qui attendent le nouveau président, il y a celui relatif à la forte demande sociale (grève) dans le secteur public, puis celui de la relecture de certains articles de ...
Lire l'article
Libreville, 7 septembre (GABONEWS) – Le chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, dans un communiqué parvenu ce lundi à GABONEWS et dans lequel il adresse « ses félicitations » et ses « vœux de succès pour l'exercice des hautes responsabilités » à Ali Bongo Ondimba, rappelle au président gabonais élu le 30 août dernier que « cette élection est venue souligner l'existence d'un défi commun, celui de la refondation de relations étroites, partenariales et équilibrées entre nos deux pays ». Actualité du :07/09/2009 GABONEWS livre ici, dans son intégralité, le message que ...
Lire l'article
Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba a condamné ce mercredi, l’assassinat du chef de l’Etat bissau-guinéen, Joao Bernardo Vieira ainsi que celui du chef d’état-major de l’armée, le général Batista Tagma Na Waié à travers une note publiée dans le quotidien national « L’Union » paru ce jour. « Pour cet attentat qui porte un nouveau coup à la démocratie dans votre pays et suscite l’émotion et l’indignation de tous, le Gabon condamne avec vigueur et fermeté, tout comme il condamne l'assassinat du chef d'état-major de l'armée le général Tagmé Na Waié », a écrit Bongo Ondimba. « Je souhaite que l'ordre ...
Lire l'article
Le ministre français de l'Immigration, de l'Intégration, de l'identité nationale et du Codéveloppement, Brice Hortefeux, a été reçu mardi à Libreville, par le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba. « Il y a un accord qui a été signé entre la France et le Gabon sur l'obtention des visas pour les étudiants, les travailleurs et les professionnels», a déclaré le ministre français. Au centre de cette visite de travail, la suppression des visas de court séjour pour les titulaires de passeports de service et l’instauration des visas de circulation de deux ans à entrées multiples pour des motifs économiques, professionnels, médicaux ...
Lire l'article
Les bons résultats de sa filiale gabonaise COMILOG en 2007 ont amené le Président directeur général du groupe ERAMET à rencontrer le président Bongo Ondimba le 6 juin dernier à Libreville pour aborder les perspectives développement des activités de sa filiale au Gabon. La rencontre qui s’est déroulée au palais du bord de mer a permis au PDG du groupe français d’annoncer la création prochaine de près de 400 emplois dans la province du Haut-Ogooué grâce au développement des capacités de transformation du manganèse. Avec une hausse de 40% du chiffre d’affaires de sa filiale gabonaise, le groupe français ERAMET ...
Lire l'article
Koula-Moutou a revêtu ses plus atours pour accueillir avec ferveur le président Ali Bongo Ondimba
Gabon : Sylvia Bongo Ondimba renforce ses relations avec les partenaires onusiens dans le domaine de la santé maternelle et infantile
Gabon: les “relations exclusives” avec la France, du passé pour Ali Bongo
Le président Ali Bongo Ondimba a discuté avec ses hôtes des questions des mines, des hydrocarbures et de coopération
Bongo Doit Partir
Politique : Le président élu Ali Bongo Ondimba discute avec le Chef de l’Etat Rose Francine Rogombé
Gabon: Nicolas Sarkozy à Ali Bongo: « Cette élection est venue souligner l’existence d’un défi commun, celui de la refondation de relations étroites, partenariales et
Gabon: Le président Omar Bongo Ondimba condamne avec « vigueur et fermeté » l’assassinat du président Viéira
Gabon: Brice Hortefeux devise avec le président gabonais Omar Bongo Ondimba
Gabon : Le groupe ERAMET balise l’extension de ses activités avec le président Bongo Ondimba

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Juin 2011
Catégorie(s): Coopération,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*