Socialisez

FacebookTwitterRSS

Débat: Le Dr. Daniel Mengara au vice-président du Front National français: Les Africains veulent « un désengagement de la France qui permettra aux Africains de se débarrasser tranquillement de leurs dictatures »

Auteur/Source: · Date: 30 Juin 2011
Catégorie(s): Activités,BDP@Médias,Diaspora,Françafrique,Politique


Au cours d’un débat (émission débat « Le Dr Mouketou Reçoit ») présenté et organisé mardi sur INRA RADIO, une radio de la Diaspora africaine émettant depuis Washington DC par le Dr Jean Aimé MOUKETOU entre Maître Wallerand Saint Just, vice-président et membre du Bureau exécutif du Front national français et des universitaires africains vivant en Amérique du Nord et en Europe occidentale, le Dr Daniel MENGARA, Président du Mouvement Politique « BONGO DOIT PARTIR » a dit admirer depuis très longtemps comme beaucoup d’Africains d’ailleurs le discours de franchise du Front national français qui « ne mâche pas ses mots sur la question de la Cour internationale pénale qui a tendance à servir les intérêts des plus forts ». Il a aussi dit partager l’opinion de Monsieur Wallerand quant au rôle des femmes dans le potentiel de moralisation de la politique dans les institutions nationales et internationales et l’idée d’en finir avec la Françafrique.

Cependant, le Dr Daniel MENGARA  a noté un certain nombre de choses relatives à la « tendance populiste » de l’élite politique française, qui prône parfois des politiques de rupture sans jamais rien rompre, comme on le vit avec François Mitterrand lors du discours de la Baule en 1990, et Nicolas Sarkozy en 2007alors qu’il s’évertuait à convaincre le monde de sa sincérité et de son désir de rompre avec les pratiques de ses prédécesseurs dans le copinage avec les régimes mafieux en Afrique. Pourtant, a noté le Dr. Mengara, l’atout que représentent les 300 millions de francophones qui ensemble constituent un marché aussi grand que le marché américain, a trop longtemps été ignoré par l’élite politique française qui ne cesse de piller ses anciennes colonies pour peu de gain comparativement à ce qui pourrait être gagné si l’esprit de compétitivité et l’amélioration des conditions économiques en Afrique se produisait sur fond de démocratie et d’économie libérales. La raison en est, selon le Dr. Mengara, que « la notion  fondamentale d’intérêt national en Occident dans les rapports politiques et économiques » et « le discours hypocrite » de l’élite politique française « qui ne sait jamais dire aux Français le rôle que joue l’exploitation de l’Afrique dans l’emploi qui est produit en France (…) » sont des facteurs qui inhibent tout potentiel de partenariat équitable entre la France et l’Afrique.

Pour le Dr Daniel MENGARA,  « la Françafrique ce n’est pas une politique humanitaire » vis-à-vis de l’Afrique,  c’est plutôt « un système économique mafieux d’exploitation » qui permet  à la France « de manière implicite, une acquisition facile et parfois même bon marché et presque libre des ressources,  dans ce qu’on peut appeler aujourd’hui  les provinces françaises que sont encore nos pays ».

Le Dr Daniel MENGARA est d’accord comme beaucoup d’Africains avec le discours sur l’immigration du Front national qui veut que les Africains retournent chez eux promouvoir le développement de leurs propres pays. Mais, a noté le Dr. Daniel Mengara, « le  Front national aura-t-il le courage de dire enfin aux Français la raison pour laquelle les Africains viennent en France », c’est-à-dire forcés de partir de leur propre sol pour rechercher mieux en France à cause justement du rôle néfaste qu’a toujours joué et continue de jouer la France dans les pays africains en maintenant et en appuyant les régimes qui traumatisent leurs peuples et qui sont contre les droits humains (le cas du Gabon dirigé par un régime d’Etat mafieux PDG). Pour le Dr Daniel MENGARA, l’élite politique française, faisant preuve de langue de bois, « a tendance à appliquer la politique de la dictature choisie » par laquelle la France fait et défait les régimes selon que les roitelets installés par la France jouent bien leur rôle de marionnette ou pas, un peu comme on l’a vu avec le choix et l’intronisation d’Ali Bongo au Gabon par la France (dictateur choisi), et la destruction du régime de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire par cette même France (dictateur non choisi). Pourtant, a noté le Dr. Daniel Mengara, les deux se sont arrogés le pouvoir suite à des élections contestées en manipulant leurs cours constitutionnelles.

Le Dr Daniel MENGARA a rappelé à Monsieur Wallerand qu’il est comme la plupart des Africains non seulement pour « un désengagement de la France qui  permettra aux Africains de se débarrasser tranquillement de leurs dictatures », mais aussi de négocier « un partenariat équitable entre nos Etats (…) » car, a-t-il réitéré, les 300 millions d’âmes qui composent la Francophonie dans son ensemble sont un atout, c’est un marché égal au marché américain (…). La France n’a pas créé les conditions de libéralisation économique et politique dans nos Etats et (…) les entreprises françaises doivent faire preuve d’esprit de compétitivité ». Ceci est important pour le Dr. Daniel Mengara car la jeunesse politique en Afrique compte sur un partenariat plus éqtuitable avec une nouvelle élite politique française.

Mon message personnel au Dr. Daniel MENGARA : Dr. Mengara, je vous dirais que, pour ma part, le Gabon a aussi besoin d’une nouvelle élite politique qui incarnera les valeurs qui sont en faillite dans notre pays le Gabon depuis 44 ans. Le départ des enfants BONGO-ONDIMBA et leur clan reste une priorité majeure du peuple gabonais. Avec l’élite politique délinquante actuelle, le principe de justice et de démocratie dans notre pays n’est pas au rendez-vous. En effet, depuis 1967, les Gabonaises et Gabonais vivent dans la frustration et subissent le traumatisme sous les Bongo. Il faut organiser les Gabonais autour d’alternatives nouvelles portées par une nouvelle génération d’acteurs capables de mieux faire là où les aînés de tous bords ont échoué. Le regard de pas mal de Gabonais, y compris de pas mal de jeunes qui croient en votre message révolutionnaire, sont braqués sur vous, vous qui, en tant que leader de la nouvelle génération, restez vierge de toute attache à ce régime mafieux. Ne décevez pas ces attentes.

Dr Jean Aimé MOUKETOU
Enseignant d’histoire-géographie (Académie de Versailles)
Professeur certifié pour l’enseignement en Nouvelle-Ecosse (CANADA)
Présentateur de l’émission débat « Le Dr Mouketou Reçoit » sur INRI RADIO WASHINGTON DC

Pour écouter l’intégralité du débat prière de cliquer sur les liens suivants :


SUR LE MÊME SUJET
Je salue la posture politique nouvelle que vient d’adopter Daniel Mengara dans le combat pour l’essor politique du Gabon, notre pays. La création éventuelle du parti politique annoncée est une bonne chose pour le débat et pour la lutte politique que nous menons depuis plusieurs années. J’y suis moi-même engagé depuis près de vingt-deux ans. Contrairement à bien des partis politiques constitués, dans la foulée de l’autorisation du multipartisme politique, la perspective de M. Daniel Mengara apporte un souffle nouveau. La lutte politique est pour ce compatriote une bataille idéologique pour l’avancement du Gabon et non une lutte de positionnement ...
Lire l'article
L’INVITE – Dr DANIEL MENGARA: “La crise ivoirienne a eu l’énorme avantage d’ouvrir une bonne fois pour toutes les yeux des Africains …”
Attention: Cet article date du 15 janvier 2011. Nous ne l'avons découvert qu'aujour'dhui 26avril 2011. La valeur de cet article, publié dans le journal camerounais Intégration, réside dans la pensée visionnaire du Dr. Daniel Mengara sur les crises politiques au Gabon et en Côte d'Ivoire. Sur le Gabon, le Dr. Daniel Mengara a correctement prédit, dès le 15 janvier 2011, que André Mba Obame est "trop mou" et serait incapable du jour au lendemain devenir un vrai révolutionnaire, qu'il serait par conséquent incapable de se constituer en leader d'une opposition insurectionnelle au Gabon. Mengara dit clairement dans cet article que "l’action ...
Lire l'article
Daniel Mengara Parle (4/Part4): Mes Rencontres avec Mba Obame et Richard Moulomba
« Conversation 4 : Mes rencontres avec Richard Moulomba, secrétaire général de l’UPG et avec André Mba Obame » (Partie 4): Dans cette conversation en 7 parties de 20 minutes chacune, Daniel Mengara parle de ses rencontres avec Richard Moulomba, secrétaire général de l’UPG, dont le leader Pierre Mamboundou revendiquait la victoire, et André Mba Obame, qui lui aussi revendiquait la victoire. Ici, la substance de ces rencontres sera livrée, ainsi qu’une analyse objective de la situation post-électorale et de l’échec qui fut celui du Dr. Daniel Mengara de convaincre ces deux hommes de s’unir en vue d’une revendication ...
Lire l'article
Dans une interview vidéo sur AbidjanTV le 27 mars dernier, le Dr. Daniel Mengara, Président du mouvement "Bongo Doit Partir" réaffirme son attachement à la lutte pour un Gabon Nouveau. Pour lui, pour le Gabon, "rien n'a changé" et "la lutte continue". L'interview s'est tenue à l'occasion du lancement des activités de la nouvelle saison sportive organisé par la JustOne Soccer League, une des ligues de football du New Jersey. AbidjanTV a surpris le Dr. Daniel Mengara alors que ce dernier prenait part à la cérémonie d'ouverture en tant qu'invité de la ligue grâce aux soins de M. Pierre Agbadou, un ancien ...
Lire l'article
Urgent / Retour du Dr. Daniel Mengara au Gabon retardé
Le Dr. Daniel Mengara, dont la candidature avait été arbitrairement rejetée par la Cour constitutionnelle gabonaise le 31 juillet dernier à la suite du recours déposé par le candidat, devait revenir au Gabon le 20 août par un vol de Air France (AF 976) qui devait se poser ce jeudi à l'aéroport international de Libreville au Gabon à 17h00. L'arrivée du Dr. Daniel Mengara a été retardée. De plus amples informations seront fournies sur ce site dès que possible. Source: BDP-Gabon Nouveau
Lire l'article
Urgent: Le Dr. Daniel Mengara de retour au Gabon le 20 août 2009
Le Dr. Daniel Mengara, dont la candidature avait été arbitrairement rejetée par la Cour constitutionnelle gabonaise le 31 juillet dernier à la suite du recours déposé par le candidat, reviendra au Gabon le 20 août par un vol de Air France devant se poser à l'aéroport international de Libreville au Gabon à 17h00. C'est lors de son séjour au Gabon que le Dr. Daniel Mengara donnera des consignes de vote non seulement aux militants et sympathisants bédépistes, mais également aux Gabonais, en vue de barrer le chemin au bongoïsme au Gabon, pour que plus jamais le Gabon n'ait à traverser 42 ...
Lire l'article
Dans un article publié le 26 mai, L'AGP fait état du programme de société du candidat Ali Bongo, qui annoncerait, comme Daniel Mengara, une augmentation du SMIG à 150.000 F CFA. Seul problème, c'est Daniel Mengara qui a été le premier à offrir sur son site de campagne une augmentation du SMIG à... 150.000 F CFA. Ali Bongo est non seulement un candidat kidnappeur de ses adversaires politiques (il a fait sequestrer Daniel Mengara à Libreville), mais aussi un pompeur de programme politique. Décidément, cet homme manque d'inspiration... Source: BDP-Gabon Nouveau
Lire l'article
Le président du mouvement ‘’ Bongo Doit Partir’’ (BDP), Daniel Mengara, au cours d’un point de presse ce mercredi à Libreville, a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle du 30 août prochain. « Cette candidature n’est pas pour moi. Elle est celle des Gabonais connus et inconnus qui ont souffert du dédain et de l’irresponsabilité de ceux qui ont dirigé pendant 42 ans », a déclaré Daniel Mengara.
Lire l'article
Le président du mouvement ‘’ Bongo Doit Partir’’ (BDP), Daniel Mengara, au cours d’un point de presse ce mercredi à Libreville, a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle du 30 août prochain. « Cette candidature n’est pas pour moi. Elle est celle des Gabonais connus et inconnus qui ont souffert du dédain et de l’irresponsabilité de ceux qui ont dirigé pendant 42 ans », a déclaré Daniel Mengara.
Lire l'article
Le Dr. Daniel Mengara demande son passeport au Ministre de l’intérieur et aux ambassades du Gabon en France, et aux USA
Devant ce qui paraît de plus en plus comme une machination orchestrée par le régime bongoïste pour empêcher le Dr. Daniel Mengara, candidat déclaré à la présidence de la République gabonaise, d'obtenir son passeport gabonais en vue de se rendre prochainement au Gabon porter son message d'espoir et de renouveau au peuple gabonais, le leader du BDP-Gabon Nouveau est monté au créneau cette semaine en écrivant des lettres non seulement au Ministre de l'intérieur, mais également aux ambassades et Consulats du Gabon en France, à New York et à Washington, pour demander que son droit au passeport gabonais, bloqué sous OMar Bongo, lui ...
Lire l'article
M. Bruno Ben Moubamba, M. Daniel Méngara et Mme. Paulette Oyane-Ondo, bravo pour l’amorce du débat politique à venir
L’INVITE – Dr DANIEL MENGARA: “La crise ivoirienne a eu l’énorme avantage d’ouvrir une bonne fois pour toutes les yeux des Africains …”
Daniel Mengara Parle (4/Part4): Mes Rencontres avec Mba Obame et Richard Moulomba
Dr. Daniel Mengara: “Pour le Gabon, rien n’a changé” (Interview AbidjanTV)
Urgent / Retour du Dr. Daniel Mengara au Gabon retardé
Urgent: Le Dr. Daniel Mengara de retour au Gabon le 20 août 2009
Ali Bongo est non seulement un kidnappeur, Il pompe aussi le programme de société de Daniel Mengara
Gabon: Dr Daniel Mengara annonce officiellement sa candidature à la présidentielle du 30 août prochain
Gabon: Dr Daniel Mengara annonce officiellement sa candidature à la présidentielle du 30 août prochain
Le Dr. Daniel Mengara demande son passeport au Ministre de l’intérieur et aux ambassades du Gabon en France, et aux USA

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Juin 2011
Catégorie(s): Activités,BDP@Médias,Diaspora,Françafrique,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*