Socialisez

FacebookTwitterRSS

La Caistab annonce une première production de 1000kg de cacao dans le Moyen-Ogooué

Auteur/Source: · Date: 30 Juin 2011
Catégorie(s): Economie

La toute première campagne d’achat du cacao produit par les planteurs de Lambaréné et ses environs dans le Moyen Ogooué, vient d’être rachetée par le Directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), Mathias Otounga Ossibadjouo, trois ans après la relance de la culture du cacao et du café dans la province.

Pour les 45 hectares de terre cultivés à Lambaréné et ses environs sur une période de trois (3) ans, une première production de 1000kg, soit une tonne de produit du cacao, a déjà été récoltée sur une superficie de 7 hectares. De quoi réjouir les initiateurs et les planteurs, dans la mesure où la relance de cette filière café-cacao va offrir aux Migovéens l’occasion de s’auto employer.

Selon plusieurs techniciens de la Caistab, la production escomptée à la fin de campagne est estimée à plus de 2 tonnes (2000 kg) pour une masse salariale mensuelle des journaliers estimée à 3 millions de francs.

Pour certaines autorités de la localité, des mesures visant à pérenniser le financement des prochaines campagnes en vue d’une bonne continuité de l’activité seront prises.

« Si les cultivateurs de cacao et de café de la province du Moyen-Ogooué se félicitent du début de l’achat de leurs produits, l’Idéal serait de créer un Fonds d’Aide de garantie avec l’aide du gouvernement pour financer et pérenniser les prochaines campagnes d’achat ainsi que toutes les autres activités qui sont menées dans les plantations. Ceci permettrait d’éviter la situation de la fin des années 1990 quand les planteurs de tout le pays ont du abandonner leurs exploitations cafetières et cacaoyères suites à l’arrêt de l’achat de leurs produits », a déclaré Pascal Léhindah, maire du 2èm arrondissement de Lambaréné.

Rappelons qu’il y a trois ans, la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), avait relancée la culture du cacao et du café dans la province du Moyen-Ogooué. L’idée était de remettre au goût du jour une filière qui existait depuis les années 1950, mais abandonnée au profit des activités forestière et pêche, puis pétrolière.


SUR LE MÊME SUJET
Une campagne de réhabilitation des plantations de cacao et de café a été lancée mercredi à Makokou, capitale provinciale de l’Ogooué Ivindo (nord est) dans le but de relancer l’agriculture dans cette partie du Gabon. La campagne lancée par la représentation provinciale de Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) vise également à créer de nouveaux champs de cacao et de café dans toute la province. Selon un communiqué du gouverneur de la province, Rufin Moutessayigoué, la campagne concerne d’abord le verger dit provinciale. La seconde phase va concerner la création des nouvelles plantations. L’opération appelle également les planteurs de la province ...
Lire l'article
La Caisse de Stabilisation et de péréquation (CAISTAB), a mobilisé plus de 1700 jeunes dans le nord du pays pour la réhabilitation des plantations de café-cacao dans la province du Woleu-Ntem (nord), en vue de relancer la culture de rente dans cette partie du pays, a-t-on appris auprès d’une source concordante. Le projet est initié par le gouvernement de la République et mis en branle sur le terrain par la direction générale de la Caisse de Stabilisation et de péréquation du Woleu-Ntem. Cette opération de réhabilitation des plantations de café-cacao dans les villages du septentrion concerne plus de 1700 jeunes qui seront ...
Lire l'article
La Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) ambitionne d’atteindre un production annuelle de 14.000 tonnes de café et de cacao en 2014, a appris lundi l’AGP de source proche de cette institution. Le directeur général de la CAISTAB, Mathias Otounga Ossibadjouo a affiché cet objectif à Okondja (ville située dans la province du Haut-Ogooué, sud-est) lors de la relance des activités de l’usine de traitement de café par voie humide, fermée il y a plus de 20 ans. La réouverture de cette usine a été rendue possible grâce à la modification du circuit d’évacuation des eaux usées. Ce procédé permet de décortiquer ...
Lire l'article
Les agents de la Caisse café-cacao de la province du Haut-Ogooué sillonnent les départements depuis quelques semaines, en vue d’acheter aux villageois et planteurs leur récolte caféière. Dans ce cadre, plusieurs villages de l’axe Franceville-Boumango (Sud); ceux de L’axe Franceville-Bongoville (Est) et des axes Moanda-Bakoumba (Sud-ouest) puis Moanda-Mounana (Nord-ouest de Franceville) ont reçu les agents. Jusque là, les exploitants ne détiennent que quelques hectares de caféiers mal entretenus. Ce qui explique que la Caistab n’avait pas encore récolté grand-chose tel qu’ils auraient souhaité. Néanmoins, cette campagne donne à chaque planteur l’occasion de percevoir l’équivalent de sa récolte. A 450 Fcfa le kilogramme au ...
Lire l'article
Des agents de la Caisse-café-cacao de la province du Haut-Ogooué (sud-est) ont sillonné pendant quelques semaines les départements de la région en vue d’acheter aux villageois et autres planteurs leur récolte, rapporte mardi le correspondant de l’AGP. Dans ce cadre, plusieurs villages de l’axe Franceville-Boumango (Sud) ; ceux de l’axe Franceville-Bongoville (Est) et des axes Moanda-Bakoumba (Sud-ouest) puis Moanda-Mounana (Nord-ouest de Franceville) ont reçu les agents. Jusque là, les exploitants ne détiennent que quelques hectares de caféiers mal entretenus. Ce qui explique que la CAISTAB n’ait pas encore récolté grand-chose tel qu’ils l’auraient souhaité. Néanmoins, cette campagne donne à chaque planteur l’occasion de ...
Lire l'article
Les ingénieurs de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) ont récemment pris part à Oyem, chef-lieu du Woleu-Ntem, à un atelier de formation aux techniques de greffage et de bouturage des plants de cacao et de café. Cette formation doit permettre aux experts de la CAISTAB de se familiariser avec des techniques susceptibles d’améliorer le rendement des cultures de cacao et de café sur l’étendue du territoire national, dans le cadre du développement du secteur et de la diversification de l’économie nationale. La capitale provinciale du Woleu-Ntem, Oyem, au nord du pays, a récemment abrité un atelier de ...
Lire l'article
Le chef de l'Etat a visité le 11 octobre les plantations de cacao et de café autour de Bongoville pour évaluer les efforts de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) dans le développement de la filière du café et du cacao. Cette exploitation mise en place dans le cadre de la relance du secteur initié depuis 2005 par le gouvernement emploie aujourd'hui plus de 60 personnes. Le président gabonais a chaussé ses bottes le 11 octobre dernier pour visiter les plantations de café et de cacao situées dans la région de Bongoville, dans la province du Haut Ogooué, ...
Lire l'article
Une délégation de la Caisse nationale de stabilité et de la péréquation (CAISTAB) séjourne à partir de ce lundi dans certaines localités de la province de la Ngounié (Centre sud), en vue de l'achat du Café et du Cacao dans cette province du pays. En effet, selon cette source, environ un tiers de la population dans ces localités vit directement ou indirectement du cacao et du café. Ainsi, au Gabon, le café et le cacao représentent 20% des recettes d'exportation, et les responsables de la CAISTAB dont le directeur, Mathias Ossibadjouo, récemment primé pour les efforts fournis entendent véritablement redynamiser ce secteur ...
Lire l'article
Dans une publication du quotidien pro gouvernemental « l’Union » de ce samedi, le Directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), Mathias Otounga Ossibadjouo, a révélé, au sujet de la relance des activités de la filière cacao – café que la production locale reste encore en dessous du « cours du marché ». Le Directeur général de Caistab, a fait savoir qu’aujourd’hui, le cours se situe autour de 1000 euros la tonne, alors que la production du Gabon est encore faible pour satisfaire la demande internationale. Pour atteindre les objectifs du Gouvernement, la Caistab s’est lancée ...
Lire l'article
La Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) a été récompensée par le Réseau des professionnels de la communication pour l’intégration (REPCIAF) grâce aux réformes qui ont été menées par la nouvelle direction de cette structure dirigée par Mathias otounga Ossibadjouo, a rapporté le Quotidien l’Union. Crée comme observatoire de l’évolution des structures économiques du continent, le REPCIAF a récompensé la CAISTAB dont le directeur a été qualifié d’« archétype de bosseur intègre et modèle » pour le traitement administré à cette structure dès son arrivée se traduisant par le « retour de la confiance, aussi bien parmi les usagers ...
Lire l'article
Lancement d’une campagne de réhabilitation des plantations de cacao et de café dans l’Ogooué Ivindo
CAISTAB: Plus de 1700 jeunes mobilisés pour la réhabilitation des plantations de cacao et café dans le nord du Gabon
Vers une production de 14.000 tonnes de café et de cacao en 2014 au Gabon
La campagne Café Cacao a démarré dans le Haut-Ogooué
La caisse café-cacao du Haut-Ogooué en campagne d’achat des récoltes
Gabon : La main verte de la CAISTAB pour le cacao et le café
Gabon : Bongo dans les plantations de café et cacao
Gabon: La CAISTAB dans la Ngounié pour l’achat du cacao et du café
Gabon: Cacao – café: la production locale encore en dessous du cours du marché international
Gabon: Café/Cacao: la CAISTAB récompensée pour ses réformes

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Juin 2011
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*