- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Les communicateurs gabonais s’en remettent aux plus hautes autorités pour obtenir le paiement de leurs primes

Le Syndicat de la première chaîne de radiotélévision (SPC) et le Syndicat des professionnels de la communication-Indépendant et démocratique (SYPROCOM-ID) ont dénoncé, au cours d’un point de presse commun, mercredi à Libreville, les tergiversations politico-administratives autour du paiement des primes vestimentaires, de logement, de servitudes et de risques professionnels.

La prime vestimentaire n’a jamais été versée aux communicateurs (Journalistes et assimilés) alors que le décret l’instituant date du 15 mai 1975.

En dépit du protocole d’accord signé en janvier 2009, suite au dépôt d’un cahier de charges auprès du ministère de la communication, le SPC et le SYPROCOM n’ont pas encore obtenu la satisfaction de leurs revendications.

Aucune avancée n’a été non plus enregistrée à l’issue d’âpres négociations qui ont duré un mois, entre les deux syndicats du secteur de la communication, les représentants du ministère des finances et du budget et la commission interministérielle mise sur pied le 27 avril 2010 par le Premier ministre Paul Biyoghé Mba, pour diriger les pourparlers.

Ces négociations avaient été pourtant sanctionnées par un procès verbal exhortant le ministère des finances à procéder au paiement des primes dues aux communicateurs. “A ce jour, force est de constater que l’exécution des recommandations de ce procès-verbal tardent toujours à voir le jour”, ont déploré les présidents du SPC et du SYPROCOM, respectivement, MM. Sylvestre Moundounga et Simon Adolphe Evouna.

MM. Moundounga et Evouna ont accusé le ministère du budget et celui des finances de refuser catégoriquement de payer les primes revendiquées par les communicateurs.

“Les ministères du budget et des finances remettent en cause nos négociations, alors que le dossier était descendu à la solde”, a déclaré le président du SYPROCOM-ID, M. Evouna.

“Nous pensions que c’était pour le paiement de nos primes que le dossier est descendu à la solde. Mais à notre plus grande surprise, on nous a appris que c’était pour remettre en question la liste des ayants droit”, a-t-il dit, ajoutant que “c’est pourquoi, nous attirons l’attention du chef du gouvernement pour qu’il se concerte avec ces deux administrations, afin que nous, communicateurs, rentrions en possession de nos droits légitimes”.

Le président du SYPROCOM et son collègue du SPC ont dénoncé une cabale contre les communicateurs et invité le président Ali Bongo Ondimba et le Premier ministre Paul Biyoghe Mba à se saisir personnellement du dossier, afin que les communicateurs recouvrent enfin dans leurs droits légitimes.

Dénonçant, par ailleurs, l’attitude désinvolte et le manque d’esprit républicain de certains responsables de l’administration, MM. Evouna et Moundounga ont déploré la légèreté avec laquelle sont abordées et traitées les problèmes du secteur de la communication.

Pour prouver sa bonne foi, le SPC est allé jusqu’à lever le mot d’ordre de grève lancé le 30 mai dernier, afin de permettre au ministre de la communication de négocier en toute sérénité avec son collège du budget.


SUR LE MÊME SUJET
Deux communicateurs gabonais présents au 27ème stage des pays Africains Francophones d’Egypte
Deux confrères, journalistes de la chaîne de Radio publique (Radio-Gabon), sur une dizaine de pays africains ayant en partage le français, participent actuellement au 27ème stage de renforcement de capacités des communicateurs organisé au Caire par le ministère égyptien de l’information, rapporte l’un d’eux. Ce stage est organisé par le ministère égyptien de l'information via l'Institut d'Entrainement des Communicateurs Africains (IECA). Selon notre source, plus d'une dizaine de pays prennent part à cette rencontre qui s'achève en fin février 2012. Parmi ces pays il y a le Gabon représenté par deux de nos confrères de la RTG1 (Radiodiffusion Télévision Gabonaise première chaine), dont ...
Lire l'article [1]
La première fédération syndicale des communicateurs gabonais a été présentée mardi à Libreville au président du Conseil National de la communication (CNC), Jean Ovono Essono par le leader de ce regroupement syndical, Sylvestre Moundounga Moundounga. La fédération, dénommée Union gabonaise des professionnels de la communication (UGPC), compte désormais parler au nom de l’ensemble des communicateurs dans le pays quelque soit leurs employeurs. L’UPGC va par ailleurs engager des actions dans le but de créer de syndicat dans tous les milieux où sont employés des communicateurs au Gabon. Selon son président une entreprise qui n’est pas capable de donner un salaire convenable à ...
Lire l'article [2]
Conformément à une décision du Conseil des ministres du 4 novembre 2011, le paiement des allocations familiales et de la prime de rentrée scolaire du 1er semestre de l’année scolaire 2011/2012, allouée aux enfants gabonais économiquement faibles, a débuté ce mardi a Libreville. Selon Didier Manicka, chargé de la Communication de la CNAMGS, le paiement de ces primes et allocations familiales s’effectue sur la base du fichier de la CNAMGS issu de l’immatriculation des Gabonais économiquement faibles (GEF) réalisé par les équipes fixes et mobiles de la structure sur l’ensemble du territoire national de 2008 au 30 juin ...
Lire l'article [3]
Les agents du Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS) ont salué le versement de la prime de servitude qu'ils réclamaient depuis plusieurs mois en menaçant de reprendre leur mouvement de grève. Privés de cet acquis depuis plus de quatre mois, les agents fédérés au sein du Syndicat national des personnels de la santé (SYNAPS), viennent d'entrer en possession de leurs primes de servitude, dont le versement effectif constituait l'un des principaux points de revendications des agents qui avaient observé une grève record de janvier à mai dernier. Le versement de cette prime par la tutelle devrait mettre du baume sur l'ecchymose ...
Lire l'article [4]
Libreville, 26 aout (GABONEWS) - Le candidat du Congrès pour la Démocratie et la Justice (CDJ, opposition), Jules Aristide Bourdes Ogoulinguendé , autre invité ce mercredi de l’émission « Le Débat » diffusée en direct sur les chaînes de radio et de télévision publiques en vue de la présidentielle du 30 août s’est déclaré soucieux de la formation et de l’encadrement des communicateurs Gabonais, tout en se proposant, en cas de victoire à la d’améliorer leur statut. M. Ogoulinguendé, l’un des 23 postulants à la magistrature suprême, a observé un « déficit » de renforcement des capacités dans ...
Lire l'article [5]
LIBREVILLE (AGP) – Les professeurs désignés pour surveiller et corriger l’examen du baccalauréat ont manifesté, lundi dans les centres d’examen de Libreville où se devait se dérouler le deuxième tour des épreuves orales du bac, pour réclamer le versement de leurs primes de vacation, empêchant du coup le déroulement des épreuves, a appris l’AGP de source sûre. ’’Nous attendons toujours nos primes de vacation et c’est à cause de cela que nous avons décidé de bloquer le déroulement des épreuves orales et aucun résultat ne sera disponible’’, a indiqué un enseignant sous couvert d’anonymat, joint au téléphone par l’AGP. Jusqu’à 10H, les ...
Lire l'article [6]
Le directeur de l'Agence Gabonaise de Presse (AGP), François Essone Obiang, a interpellé vendredi à Libreville, les hautes autorités du pays sur l'urgente nécessité de porter une attention particulière à la situation financière de cette agence de d’information, premier média étatique. '' L'AGP, premier organe de souveraineté (...) n'a pas échappé à la crise financière internationale qui frappe de plein fouet la plupart des pays du monde, dont le Gabon '', a relevé M. Essone Obiang, retraçant l'historique de cette agence officielle gabonaise de presse créée en 1966, six ans après l'accession du Gabon à la souveraineté internationale, le 17 Août ...
Lire l'article [7]
Les sénateurs gabonais observent depuis mardi à Libreville, un mouvement d'humeur dû à la non perception de leurs primes de session, a constaté sur place un journaliste de l'AGP. Ce mouvement d'humeur à la haute chambre du Parlement est consécutif au non payement par les services compétents du Sénat, des primes de session des sénateurs depuis la rentrée parlementaire de février 2009. Hormis les sénateurs qui observent ce débrayage, les employés émargeant sur le budget de l’institution n’auraient pas également perçu leurs salaires du mois de mars dernier. Ce débrayage intervient alors que la présidente du Sénat, Rose Francine Rogombé est hors du ...
Lire l'article [8]
L’Inspecteur Délégué d’Académie, Vincent Métandou, a mis en place un mode de paiement de vacations qui a provoqué l’ire des enseignants bénéficiaires. Plusieurs enseignants retenus pour la surveillance, la correction et le secrétariat des examens du certificat primaire élémentaire (CEPE), et du brevet d’étude du premier cycle (BEPC), pour l’année scolaire 2007-2008, n’ont pu percevoir leurs primes de vacation au Trésor Provincial de Mouila (sud). « Tout le monde sera payé, mais cette année, par ordre alphabétique », a déclaré l’inspecteur délégué d’académie, Vincent Métandou. Concernant l’examen du CEPE, les paiements sont partis de la lettre « A », à la lettre ...
Lire l'article [9]
Libreville, 29 avril (GABONEWS) - La grève lancée depuis près de trois mois par les agents du ministère gabonais de l'Agriculture persiste à Libreville malgré les multiples appels lancés à l'endroit des autorités gabonaises, a constaté GABONEWS. Les grévistes exigent le paiement des primes du premier trimestre 2008 et la mise en place d'une politique visant la relance du secteur agricole gabonais. Le paiement des primes reste la condition sine qua non de la reprise du travail. Les agents grévistes lancent, à travers leur action, un appel au gouvernement pour un dénouement de la crise. Le personnel qui campe ...
Lire l'article [10]
Deux communicateurs gabonais présents au 27ème stage des pays Africains Francophones d’Egypte
La 1ere fédération syndicale des communicateurs gabonais présentée au président du CNC
CNAMGS : Paiement des allocations familiales et primes de rentrée scolaire ce mardi
Gabon : Les personnels de santé empochent leurs primes
Gabon: Présidentielle 2009 / Jules Bourdes Ogoulinguendé « soucieux » du statut des communicateurs gabonais
Les enseignants bloquent le 2ème tour du bac pour n’avoir reçu leurs primes de vacation
Gabon: Le directeur de l’AGP interpelle les hautes autorités sur la situation financière de cet organe de presse
Gabon: Les sénateurs en colère pour ne pas avoir perçu leurs primes de session
Gabon: Le nouveau mode de paiement des primes de vacation suscite la grogne
Gabon: La grève persiste au ministère gabonais de l’agriculture, les agents exigent le paiement de leurs primes