Socialisez

FacebookTwitterRSS

150 défenses d’éléphants et 200 fusils de chasse saisis par le tribunal d’Oyem

Auteur/Source: · Date: 3 Juil 2011
Catégorie(s): Environnement,Société

Une équipe de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) a pris officiellement possession, vendredi dernier, de quelque 150 défenses d’éléphants et 200 fusils de chasse conservés dans un entrepôt du tribunal de première instance d’Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon.

L’ivoire et les fusils de chasse ont été saisis sur des braconniers par les services provinciaux des forces de sécurité, du Fonds mondial pour la nature (WWF) et des eaux et forêts du Woleu-Ntem.

Le stock va alimenter la base des données que l’ANPN veut mettre en place sur les défenses en ivoire et les fusils de chasse saisis dans le réseau des aires protégées.

Le conservateur du parc national de Minkébé, Hervé Ndong Allogho, et son adjoint Honoré Nguele-Nguele, ainsi que le greffier en chef du tribunal d’Oyem, responsable des saisies, Adrienne Nkili, ont assisté à l’inventaire des saisies qui s’est déroulé au tribunal d’Oyem du 28 au 30 juin dernier.

M. Sylvain Mbadou, le chargé d’études à la direction technique de l’ANPN, qui conduisait la délégation, a demandé au ministère de la justice d’agrandir le magasin du tribunal d’Oyem qui est devenu par trop étroit au regard de l’étendue de la province.

Les responsables du tribunal ont apprécié l’initiative du gouvernement qui a servi à libérer leur magasin devenu trop exigu.

Ils ont par ailleurs fait savoir que toutes les armes saisies ne sont pas forcément des saisies fermes. Certaines devant être restituées à leurs propriétaires après une procédure légale.

Le braconnage et le trafic d’ivoire ont pris des proportions alarmantes dans les 13 parcs nationaux crées au Gabon en 2002, dans le cadre de la protection de l’environnement et de la sauvegarde des écosystèmes.

Début juin, les forces de sécurité ont été envoyées sur le site de Minkébé, une aire protégée dans le nord-est du Gabon, pour y déloger quelque 5100 individus, dont 4700 immigrés clandestins en provenance de 14 pays africains, qui y pratiquaient un braconnage à grande échelle en même temps qu’une exploitation illégale de pierres précieuses, le trafic de drogue et la prostitution.


SUR LE MÊME SUJET
Toute activité de chasse, capture, transport et commercialisation des produits de la chasse sont temporairement arrêtés sur l’ensemble du territoire national, durant la période allant du 15 septembre 2011 au 15 mars 2012, tel que décidé par le ministère des Eaux et Forêts conformément à la loi n° 16/2001 du 31 décembre 2001 portant code forestier en République gabonaise. L’objectif de cette fermeture temporaire de la chasse résulte, selon les autorités du ministère des Eaux et Forêts, de la volonté du gouvernement en tant que garant de la gestion de la biodiversité, de permettre aux espèces fauniques de notre pays de ...
Lire l'article
150 défenses d'éléphants et 200 fusils de chasse saisis pendant plusieurs années par les services provinciaux des forces de sécurité, du WWF et des Eaux et Forêt du Woleu-Ntem ont été recensés, immatriculés, mesurés et prélevés en début de semaine au tribunal de première instance d'Oyem par des service agrées de l'Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) du Gabon. Cette opération qui a enregistré la participation du conservateur du parc de Minkébé, Hérvé Ndong Allogho et de son adjoint Honoré Nguele Nguele, ainsi que du greffier en chef du tribunal d'Oyem, responsable des saisies, Adrienne Nkili, vise l'élaboration d'outils permettant à ...
Lire l'article
150 défenses d'éléphants et 200 fusils de chasse saisis pendant plusieurs années par les services provinciaux des forces de sécurité, du WWF et des Eaux et Forêt du Woleu-Ntem ont été recensés, immatriculés, mesurés et prélevés en début de semaine au tribunal de première instance d'Oyem par des service agrées de l'Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) du Gabon. Cette opération qui a enregistré la participation du conservateur du parc de Minkébé, Hérvé Ndong Allogho et de son adjoint Honoré Nguele Nguele, ainsi que du greffier en chef du tribunal d'Oyem, responsable des saisies, Adrienne Nkili, vise l'élaboration d'outils permettant à ...
Lire l'article
La Direction générale de la faune et de la chasse vient de décréter la fermeture de la chasse sur toute l’étendue du territoire national. Cette fermeture qui va du 17 septembre 2010 au 15 mars 2011 vise la préservation et la gestion rationnelle des espèces fauniques. La Direction générale de la chasse et de la faune vient de fixer la période de fermeture de la chasse sur toute l’étendue du territoire national. Cette décision qui a pris effet depuis le 17 septembre va s’étalé jusqu’au 15 mars 2011. Elle est prise conformément au « décret N°679 du 28 juillet 1994 fixant les ...
Lire l'article
Un gabonais comparaitra le 26 avril prochain devant le tribunal correctionnel de Libreville pour transmission volontaire du virus du Sida à son ex-concubine. Cette première dans la justice gabonaise pourrait faire jurisprudence et dissuader d’éventuels «terroristes sexuels». A vos capotes ! Monsieur AX, riche entrepreneur gabonais, sera entendu par les juges le 26 avril prochain au tribunal correctionnel de Libreville pour avoir délibérément inoculé le virus du Sida à son ex-concubine, et plusieurs autres de ses amantes. Mademoiselle OP a en effet porté plainte contre son ex concubin et père de son enfant pour avoir eu avec elle des rapports ...
Lire l'article
Le tribunal de première instance d’Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem (nord) est désormais très exigu pour le personnel exerçant dans cette institution, rapporte mercredi l’AGP. Le bâtiment abritant les services dudit tribunal est devenu tellement exigu que les magistrats sont obligés de s’entasser à trois ou quatre dans des petits bureaux conçus au départ pour une ou deux personnes. A ce problème de local s’ajoute celui du manque de meubles de bureaux ainsi que de l’insuffisance du personnel, même si le président dudit tribunal, Gaspard Mintsa Ondo, réfute le point lié au manque de personnel. ‘’ Nous n’avons pas de ...
Lire l'article
Les éco gardes de l’ONG environnementale internationale World Wide Fund (WWF) et du ministère gabonais des Eaux et Forêts en patrouille dans le parc de Minkébé, dans le Nord du pays, ont récemment été victimes d’une attaque armée d’un groupe de chasseurs qu’ils tentaient d’interpeller. Les éco gardes, qui sont finalement parvenus à maîtriser les braconniers, ont découvert que ces hors-la-loi projetaient d’assassiner la patrouille de surveillance afin de pouvoir se livrer librement au braconnage des espèces protégées. Les braconniers ont à nouveau agressé des éco gardes dans la parc de Minkébé au Nord du Gabon, où une patrouille d’agents ...
Lire l'article
La chasse au gibier est ouverte depuis le 15 mars dernier sur toute l'étendue du territoire national et ce jusqu'au 14 septembre prochain, indique un communiqué de l'inspection provinciale des eaux et forêts de l'Ogooué-Ivindo parvenu à l'AGP lundi. Selon l’inspecteur provincial des Eaux et forêts, René Hubert Mboukou cette mesure ne concerne pas les espèces entièrement ou semi protégées, notamment les grands mamifères. Tous les détenteurs des armes à feu relevant de la 3ème catégorie, âgés de dix huit ans au moins, doivent se rapprocher à cet effet des services des eaux et forêts pour les formalités d'usage. Le communiqué précise par ...
Lire l'article
La cérémonie officielle de rentée judiciaire 2008 – 2009 du tribunal de 1ère instance de Mouila mardi a été précédée lundi de l’installation de trois nouveaux magistrats et un greffier. Le cérémonial conçu et présidé par le président du tribunal Rufin Dikoumba a en présence du Gouverneur de Province de la Ngounié, Michel Mouguiama a prévu la présentation du bilan de l’année judiciaire écoulée et l’installation des agents nouvellement affectés. Le procureur de la république, François Bouka Mombo dressant le tableau des grands moments qui ont marqués le déroulement de l’année judiciaire écoulée s est déterminé à poursuivre « les efforts ...
Lire l'article
Les élèves et étudiants, actuellement en vacances scolaires et académiques à Lambaréné, capitale de la province du Moyen Ogooué, s’opposent à la mesure prise par le président du tribunal de cette ville, Guy Roger Nzamba qui oblige désormais, tous les responsables des bistrots, bars restaurants et autres dancings clubs de fermer leurs échoppes sous le coup de 24 h, tous les jours ouvrables, hormis vendredi et samedi. Guy Roger Nzamba fait appliquer la loi à Lambaréné où les mineurs qui traînent sur les voies publiques à des heures tardives ainsi que les tenanciers des bistrots qui n’observent pas la nouvelle réglementation ...
Lire l'article
La chasse fermée du 15 septembre 2011 au 15 mars 2012 au Gabon
Lutte contre le braconnage : 150 défenses d’éléphants et 200 fusils de chasse saisis par le tribunal d’Oyem
Lutte contre le braconnage : 150 défenses d’éléphants et 200 fusils de chasse saisis par le tribunal d’Oyem
Gabon : Fermeture de la chasse jusqu’en mars 2011
Gabon : Un «terroriste sexuel» traîné au tribunal à Libreville
Woleu-Ntem : Le bâtiment abritant le tribunal d’Oyem n’arrive plus à contenir le personnel
Gabon : Les braconniers attaquent une patrouille du WWF à Oyem
Gabon: Ouverture de la chasse depuis le 15 mars
Gabon: Justice : la rentrée judiciaire du tribunal de Mouila s’effectue sous fond de déficit en personnel
Gabon: Lambaréné, les vacanciers boudent la mesure du tribunal de fermer les bistrots avant 24 h

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Juil 2011
Catégorie(s): Environnement,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*