Socialisez

FacebookTwitterRSS

Côte d’Ivoire: Ouattara nomme un général ex-rebelle à la tête de l’armée

Auteur/Source: · Date: 7 Juil 2011
Catégorie(s): Afrique

Le président ivoirien Alassane Ouattara a nommé jeudi le général Soumaïla Bakayoko, ancien chef militaire de l’ex-rébellion, à la tête de la nouvelle armée, premier acte d’une réorganisation des forces urgente après la guerre qui a conclu la crise post-électorale.

Investi le 21 mai, M. Ouattara a procédé au grand changement à la tête des forces armées qui était attendu depuis la chute de l’ex-président Laurent Gbagbo le 11 avril, arrêté à l’issue de la crise née de son refus de reconnaître sa défaite à la présidentielle de novembre 2010 et de dix jours de guerre dans Abidjan.

La restauration de la sécurité et la restructuration des “corps habillés” (militaires, policiers, gendarmes) sont le défi le plus urgent du nouveau régime.

Selon un communiqué des ministères de la Défense et de l’Intérieur, Soumaïla Bakayoko est nommé chef d’état-major général des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI).

Les FRCI sont censées fusionner les éléments de M. Ouattara et les ex-Forces de défense et de sécurité (FDS) en place sous M. Gbagbo, mais dans les faits la division demeure.

D’un côté les FRCI regroupent pour l’essentiel les anciens rebelles du coup d’Etat raté de 2002, qui en venant du Nord ont porté M. Ouattara au pouvoir avec l’aide de la France et de l’ONU. Elles assument encore l’essentiel de la sécurité, mais sont régulièrement accusées d’exactions.

De l’autre, les ex-FDS du régime déchu, qui ne reprennent que lentement du service, sur fond de méfiance et de tensions.

“Ces nominations s’inscrivent dans la mise en oeuvre de l’Accord politique de Ouagadougou, qui en ses accords IV (signés fin 2008, ndlr) a décidé de la fusion et de l’intégration” des forces naguère rivales, a précisé le gouvernement.

Le général Bakayoko succède au général Philippe Mangou, nommé en novembre 2004 chef d’état-major des FDS. Il occupait d’ailleurs son bureau depuis la fin de la bataille d’Abidjan (31 mars-11 avril).

Le général Mangou avait fait défection le jour de l’entrée des FRCI dans Abidjan le 31 mars, avant de revenir vers M. Gbagbo. Comme la plupart des chefs militaires, il s’était finalement rallié à M. Ouattara au lendemain de la fin des combats.

Le général Bakayoko aura pour adjoint le général Firmin Detoh Letoh, ancien patron de l’armée de terre, rallié au camp Ouattara au tout début de la bataille d’Abidjan.

Le président Ouattara a également changé les chefs de l’armée de terre, de l’armée de l’air, de la Marine et de la gendarmerie en place sous son prédécesseur: il a nommé d’anciens FDS à ces postes. Seul maintenu dans ses fonctions, l’inspecteur général Bredou M’Bia reste directeur général de la police.

Le chantier de la réorganisation de la défense et de la sécurité est titanesque, après une décennie de tourmente politico-militaire et une crise post-électorale ayant fait au moins 3.000 morts.

C’est pour le mener à bien que Guillaume Soro, chef de l’ex-rébellion, a été maintenu dans ses fonctions de Premier ministre et de ministre de la Défense, a priori jusqu’aux législatives prévues en fin d’année.

Le pouvoir doit encore réaliser le regroupement des FRCI dans des casernes et le retour des ex-FDS au travail.

Il devra ensuite intégrer une partie des ex-rebelles dans la nouvelle armée – le chiffre de 11.000 admis a été évoqué, mais rien n’est tranché – et démobiliser les recalés, au risque de frustrations.

La normalisation sécuritaire est enfin largement liée au sort des “com-zones”, ces chefs de guerre de l’ex-rébellion qui contrôlent le Nord depuis 2002 et ont permis à Alassane Ouattara de prendre Abidjan. Une capitale économique qu’ils se sont depuis trois mois répartie en zones d’influence. 


SUR LE MÊME SUJET
Côte d’Ivoire: la coalition Ouattara a remporté la moitié des sièges aux législatives
La commission électorale ivoirienne a annoncé vendredi que la coalition du président Alassane Ouattara, le Rassemblement des républicains, avait remporté la moitié des sièges au parlement. Le président de la commission Youssouf Bakayoko a précisé que le RDP avait obtenu 127 des 254 sièges lors du scrutin de dimanche. Mais le parti de l'ancien président Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI) avait appelé à boycotter le scrutin. Laurent Gbagbo est emprisonné par la Cour pénale internationale (CPI) qui le poursuit pour "crimes contre l'humanité". On lui reproche des meurtres, viols, persécutions et autres exactions présumées perpétrées par ses partisans pour le ...
Lire l'article
France – Côte d’Ivoire : Ouattara à Paris, Copé et Guéant à Abidjan
Alors qu'Alassane Ouattara est attendu dans la capitale française en décembre, des proches de Nicolas Sarkozy se rendront en Côte d'Ivoire entre fin octobre et novembre. Réception à l’hôtel de ville de Paris, probable discours à l’Assemblée nationale, entretien en tête à tête avec Nicolas Sarkozy… Le programme de la prochaine visite d’État en France (19-20 décembre) d'Alassane Ouattara s’annonce chargé, d’autant que le président ivoirien devrait également signer un nouvel accord de défense, qui sera du même type que ceux récemment conclus par la France avec le Gabon et le Sénégal. Il prévoit notamment le stationnement de 300 militaires (rebaptisés ...
Lire l'article
Réconciliation en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara reçoit les partisans de Laurent Gbagbo
Le président Alassane Ouattara a reçu, le jeudi 29 septembre 2011, la coalition de partis soutenant le chef de l'Etat déchu Laurent Gbagbo. Le Congrès national pour la résistance et la démocratie fait planer la menace d'un boycott des législatives du 11 décembre prochain, ce qui serait un coup dur pour la réconciliation. Le FPI, le parti de Laurent Gabgbo, a déjà annoncé le 21 septembre qu'il suspendait sa participation à la Commission électorale indépendante. La délégation du CNRT (Congrès national pour la résistance et la démocratie) a-t-elle reçu des réponses à tous les problèmes qu’elle a soulevés en une heure ...
Lire l'article
Côte-d’Ivoire : les forces de Ouattara épinglées
Exactions . L’ONU s’inquiète de la violence et de l’impunité des hommes du nouveau président. Par ARNAUD VAULERIN Ce sont des faits qui entachent gravement la réconciliation tant vantée par le président Alassane Ouattara. Les Nations unies en Côte-d’Ivoire (Onuci) ont fait état jeudi de «nombreuses violations des droits de l’homme» et d’une «certaine précarité de la situation sécuritaire», quatre mois après l’arrestation de Laurent Gbagbo. Guillaume Ngefa, de la division des droits de l’homme de l’ONU à Abidjan, a révélé que «26 cas d’exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, dont un enfant de 17 mois», et «85 arrestations arbitraires et de détentions ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Ouattara aux commandes pour une difficile réconciliation
De Thomas MORFIN (AFP) – Investi lors d'une cérémonie samedi à Yamoussoukro, Alassane Ouattara est désormais pleinement président de la Côte d'Ivoire, mais il aura fort à faire pour rassembler et réconcilier, priorité pour un pays déchiré par six mois d'une sanglante crise post-électorale. "ADO", comme le surnomment ses partisans, assis sur son majestueux fauteuil présidentiel, et entouré dans la capitale politique d'une vingtaine de chefs d'Etat, dont le président français Nicolas Sarkozy, et du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon: la fête avait tout d'un couronnement. Même s'il est aux commandes depuis plus d'un mois, "il fallait à Ouattara le sacre ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : Sarkozy à Yamoussoukro pour l’investiture de Ouattara
Dans un communiqué, Paris annonce que Nicolas sarkozy sera l'hôte d'Alassane Ouattara lors de l'investiture de ce dernier à Yamoussoukro, le 21 mai. L'annonce renforcera peut-être la conviction de ceux qui croient qu'Alassane Ouattara est le « président de la France ». L'Élysée a indiqué dans un communiqué que Nicolas Sarkozy assisterait à l'investiture du nouveau président ivoirien, accompagné par son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé et Henri de Raincourt, le ministre chargé de la Coopération. Selon le communiqué, Sarkozy rencontrera ensuite la communauté française de Côte d'Ivoire à Abidjan, sur la base de Port-Bouët et y prononcera une allocution. Lire ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: plainte à Paris visant Ouattara pour crime contre l’humanité
Une Française affirmant que son père ivoirien a été tué en mars lors des violences en Côte d'Ivoire, a déposé une plainte lundi à Paris pour crime contre l'humanité, qui vise le président ivoirien Alassane Ouattarra, a annoncé le cabinet de Me Jacques Vergès à l'AFP. Les avocats Roland Dumas et Jacques Vergès, qui sont les conseils du président déchu Laurent Gbagbo, ont déposé une plainte contre X avec constitution de partie civile au nom d'une de leurs clientes, Guenaël Lapu, résidant en région parisienne et dont le père Jean-Gabriel Bouana a trouvé la mort le 30 mars 2011 à Duékoué, ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Un autre général se rallie au président Alassane Ouattara
ABIDJAN, Côte d’Ivoire — Un autre général s'est rallié mardi au nouveau président de la Côte d'Ivoire alors que les écoles du pays tentaient de reprendre du service après des mois de crise politique et de violences postélectorales. Le général Mathias Doue, un ancien chef d'état-major de l'armée ivoirienne, a été accueilli par le président Alassane Ouattara à l'hôtel Golf où ce dernier a installé son gouvernement à la suite des élections du 28 novembre. Un journaliste de l'Associated Press était présent pour assister au serment d'allégeance. Plusieurs haut dirigeants des forces de l'ex-président Laurent Gbagbo ont déjà juré fidélité à M. ...
Lire l'article
Les forces d'Alassane Ouattara, président de Côte d'Ivoire reconnu par la communauté internationale, ont commis de nombreuses exactions contre les partisans de Laurent Gbagbo dans l'ouest du pays au cours du mois de mars, accuse l'ONG Human Rights Watch (HRW), dont les accusations viennent s'ajouter à d'autres informations faisant état de récents massacres dans cette région. Dans un rapport obtenu samedi soir par l'Associated Press, HRW accuse les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) d'avoir tué plusieurs centaines de civils, commis des viols et brûlé des villages lors de leur offensive. L'ONG demande le président ivoirien d'enquêter sur ces faits et ...
Lire l'article
OuattaraThabo MbekiMalgré la médiation de l'ex-chef d'Etat sud-africain , la crise politique persistait dimanche en Côte d'Ivoire après l'annonce d'un gouvernement d'Alassane , qui revendique la présidence comme son rival Laurent Gbagbo. Premier ministre de M. Gbagbo depuis l'accord de paix de 2007, Guillaume Soro, chef de l'ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) qui contrôle le nord du pays depuis le putsch raté de 2002, dirige cette équipe et détient aussi le portefeuille de la Défense. Les autres ministères sont confiés à des membres du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), coalition d'opposition qui avait soutenu M. Ouattara ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: la coalition Ouattara a remporté la moitié des sièges aux législatives
France – Côte d’Ivoire : Ouattara à Paris, Copé et Guéant à Abidjan
Réconciliation en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara reçoit les partisans de Laurent Gbagbo
Côte-d’Ivoire : les forces de Ouattara épinglées
Côte d’Ivoire: Ouattara aux commandes pour une difficile réconciliation
Côte d’Ivoire : Sarkozy à Yamoussoukro pour l’investiture de Ouattara
Côte d’Ivoire: plainte à Paris visant Ouattara pour crime contre l’humanité
Côte d’Ivoire: Un autre général se rallie au président Alassane Ouattara
Côte d’Ivoire: HRW accuse les pro-Ouattara d’atrocités dans l’ouest du pays
Côte d’Ivoire: la crise persiste, Ouattara nomme son gouvernement


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Juil 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*