Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le recadrage de la Direction générale des examens et concours

Auteur/Source: · Date: 12 Juil 2011
Catégorie(s): Education,Société

Face aux dénonciations de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) sur des «fraudes massives au baccalauréat 2011», la Direction générale des examens et concours (DGEC) a tenu à faire une mise au point. Dans sa communication du 9 juin dernier, publiée in extenso, la DGEC soutient mordicus qu’«il n’y a eu aucune tentative de fraude», hormis l’interception de 9 candidats surpris avec des «notes n’ayant aucun lien avec les sujets d’examen».

L’organisation des différents examens et concours, session 2011, a été préparée et se déroule conformément aux instructions officielles dans les mêmes conditions de transparence et de fiabilité que lors de la session 2010, pour restaurer la crédibilité, longtemps perdue, de l’enseignant gabonais et de l’école gabonaise.

Ainsi, en ce qui concerne le baccalauréat 2011, aucune tentative de fraude provenant des enseignants ou des autres personnels impliqués n’a eu lieu.

En effet, sur 18 597 candidats au baccalauréat 2011, seul un effectif marginal de 9 candidats a été surpris, par les surveillants désignés à cet effet, avec des bouts de papier contenant des notes de cours de classes de terminale ou des notes de méthodologie ou encore des thèmes d’histoire ou de géographie ; le tout n’ayant aucun lien avec les sujets d’examen. Aucun de ces 9 candidats ne détenaient par ailleurs aucune épreuve, ni corrigé type comme certains esprits mal intentionnés ont voulu le faire croire. Ces candidats ont été respectivement saisis dans les centres de baccalauréat du lycée Léon Mba, du lycée Paul Indjendjet Ngondjout, du lycée Paul Emane Eyeghe et lycée Mabignath.

Ces différents cas ont été signalés immédiatement à la Direction générale des examens et concours. Les différentes pièces qui ont été saisies entre les mains de chacun des 9 candidats ont été transmises à la DGEC qui dressera un procès verbal à soumettre, avec les originaux actuellement gardés dans nos coffres-forts au ministère de l’Education nationale, accompagnés des propositions de sanctions prévues par les textes en la matière.

Ces 9 candidats sont :

Centre d’examen lycée national Léon Mba :

1- Akoma N’Nang Michelle Elisabeth, candidate libre

2- Banguebe Melagui Rosny Darex, élève au lycée privé Assoumou Corine

3- Engone-Obame Jonas, élève au lycée Lubin Martial Ntoutoume Obame de Ntoum

4- Ayingone Asseko Vilène, élève au lycée Paul Emane Eyeghe

5- Assoumou Assoumou Jeovany Crépin, candidat libre

6- Bidja Mbo’O Jean Landry, élève au lycée Jean Hilaire Aubame Eyeghe

7- Bouyou Mariam, élève au lycée Paul Emane Eyeghe

Centre d’examen lycée Paul Indjendjet Ngondjout

1- Andeme Essono Bertille, élève au lycée privé Assoumou Corine

Centre d’examen du lycée Mabignath

1- Meyie Ondo Lady Pascale, candidate libre

La Direction générale des examens et concours défie quiconque de nous fournir un autre candidat ou encore le moindre candidat qui aurait pu être surpris avec des épreuves du baccalauréat 2011 dans quelque centre d’examen que soit.

Comme pour les premiers examens (CEP, concours d’entrée en 6e, BEPC), le baccalauréat 2011 n’a enregistré aucune fraude ni vente d’épreuves comme nous en avons été habitués depuis les 10 à 15 dernières années.

La Direction générale des examens et concours invite donc les médias qui ont un réel crédit au Gabon, comme à l’international, à l’instar de RFI, d’Africa 24 et de France 24, de tout mettre en œuvre pour ne pas tomber dans les pièges et autres manœuvres d’instrumentalisation venant d’un ensemble de nostalgiques des comportements déviants du passé, et qui ont constitué de véritables cas de négation récurrente du règne du droit, en profitant, par des pressions diverses, pour briller dans :

– la vente d’examens,

– le racket des parents des candidats,

– la confiscation à leur seul profit de vacations destinées aux enseignants qui étaient condamnés à attendre des années durant pour se faire payer les arriérés desdites vacations, alors que pendant ce temps, la dotation était partagée entre une minorité composée principalement des membres des syndicats touchant des primes de vacation sans prestation fournie.

Ces syndicats, qui tentent d’enrôler certaines ONG nationales et certains organismes associatifs internationaux, n’ont qu’un seul souci : vouloir empêcher la redynamisation désormais irréversible du système éducatif gabonais dans le contexte de la compétition intellectuelle internationale.

La DGEC poursuit sa mission avec la même abnégation, la même expertise, le même sens élevé de l’éthique et du civisme, tel qu’elle a été instruite par le gouvernement.

Toutefois, la Direction générale des examens et concours se réserve le droit de porter plainte le moment venu pour dénonciation calomnieuse et diffamation.


SUR LE MÊME SUJET
Le gouvernement gabonais a annoncé en conseil de ministre la création d’un Centre national des examens et concours pour l’enseignement technique et de la formation professionnelle au Gabon. Cette structure qui sera sous la tutelle du ministère en charge de l’enseignement technique aura pour mission d’organiser et valider les examens et concours, une tache qui était jusque là assignée à une direction du ministère de l’éducation. Le nouvel organe va également s’occuper d’homologuer les diplômes et de procéder à la validation des acquis de l’expérience des travailleurs. Ce nouveau centre est crée un an après le centre national des examens et concours ...
Lire l'article
Plusieurs dossiers des candidats au concours spécial d’entrée dans les établissements scolaires publics de Libreville ont été recalés pour manque d’informations fiables de la part des parents et de nombreux élèves. Décidé par mesure gouvernementale, le concours d’entrée dans les établissements scolaires publics du pays, suite à la mesure du ministère de l’Education interdisant tout transfert d’un établissement à un autre et des inscriptions parallèles, rencontre pour sa première édition de nombreuses difficultés. Les candidats à ce concours qui se devaient de déposer au préalable leurs dossiers dans les établissements sollicités, ont été pour la plupart confrontés à plusieurs tracasseries les ...
Lire l'article
Réagissant au communiqué de la Convention Nationale des Syndicats du Secteur Education (CONASYSED), faisant état de sujets saisis ou annulés dans le déroulement des épreuves du baccalauréat session 2011, dans un communiqué parvenu ce samedi à notre rédaction, le Directeur Général des examens et concours, Jean Eyené Békalé indique qu’ « aucune tentative de fraude provenant des enseignants ou des autres personnels impliqués n’a eu lieu ». A en croire le Directeur Général des examens et concours, sur 18.597 candidats au baccalauréat 2011, seul un effectif marginal de 9 candidats a été surpris par les surveillants désignés à cet effet, ...
Lire l'article
Plus de quarante cinq mille (exactement 45.568) candidats, dont 22.983 sont dans la seule province de l’Estuaire planchent depuis ce lundi sur les épreuves du concours d’entrée en 6ème. Pour cette session 2010-2011, ce sont 244 centres d’examen qui ont été mis en place par le ministère de l’éducation dans l’ensemble du pays, pour 80 dans la province de l’Estuaire, afin de mener à bien cet examen qui permet aux plus jeunes de passer du cours primaire au cours secondaire. Selon les instructions du directeur des concours, Guy Robert Binouma, chaque candidat à cet examen se devait d’être identifié avant son accès ...
Lire l'article
La problématique de l'organisation des examens et concours au Gabon sera examinée les 28 et 29 mars prochains au cours d'un séminaire de formation et d’échanges, placé sous la tutelle du ministère de l'Education. Il sera essentiellement question au cours de ces assises, d'une harmonisation des rôles des différentes parties prenantes à l'organisation des examens et concours, dans le but d'améliorer le déroulement. Et en prélude à cette rencontre, le directeur général des examens et concours, Jean Eyene Bekale, a tenu à définir le mode opératoire de cette rencontre. « A l'issue de chaque examen, il avait toujours été donné de constater des ...
Lire l'article
Le séminaire axé sur les échanges, l’organisation et la formation des inspecteurs d’académie et chefs d’établissements publics et privés, en vue d’une meilleure organisation des examens et concours au Gabon s’est ouvert ce lundi à Libreville, en présence du directeur général des examens et concours, Jean Eyene Bekale, ainsi que de plusieurs responsables du ministère de l’Education nationale. Selon Jean Eyene Bekale, cette rencontre qui se tient à l'Institut universitaire des sciences de l'organisation (IUSO) vise à sensibiliser les différents acteurs de l’éducation sur les missions et le rôle de chacun dans le processus d’organisation des examens et concours dans ...
Lire l'article
Le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Porte-parole du gouvernement, Séraphin Moundounga, assisté de son ministre délégué, Raphaël Ngazouzet, a procédé, avant-hier, à la clôture des travaux du séminaire à l’intention des inspecteurs des délégations académiques (IDA) axé sur l’organisation des examens et concours session 2010 au Gabon et sur des problèmes liés à l’attribution de la prime incitative à la fonction enseignante. Trois jours durant, les séminaristes ont passé au peigne fin, pendant trois jours, les maux qui minent le secteur éducatif, notamment l’organisation des examens et concours, ainsi que l’esprit et ...
Lire l'article
Au constat de la hausse, au fil des années, des frais de dossiers d’inscription pour prendre part à des concours ou examens organisés par les instituts et écoles supérieures gabonaiss, les candidats s’interrogent et s’inquiètent. Pour Steeve Moutsoubou, 27 ans, étudiant ayant participé au concours de l’Institut supérieur de technologie (IST), « en sept ans par exemple, les frais d’inscription de l’Institut supérieur de technologie sont passé de 5000 francs CFA à 10.000 francs CFA. Cette hausse est plus qu’inquiétante ». Selon Hermine, 25 ans, candidate à ce concours d’entrée à l’IST, « ce que nous déplorons, c’est que les organisateurs acceptent ...
Lire l'article
Le Lycée Paul Idjendjet Gondjout, dirigé par Brigitte Moualogo depuis deux années, organise depuis trois semaines, les cours de rattrapage gratuits en vue de renforcer le niveau de connaissances des élèves de terminale, toutes séries confondues, ce qui leur permettra d’affronter avec optimisme, détermination et assurance l’examen de fin d’année en l’occurrence le baccalauréat afin de redonner à l’issue des résultats une image de marque au lycée, a constate GABONEWS. Cette stratégie de renforcement des capacités à travers des cours personnalisés, des séances de rattrapage, permettra d’accroître le rendement des élèves pour cet examen et de redorer le blason de l’établissement. ...
Lire l'article
Quelque 1600 candidats contre 1200 en 2007, planchent depuis jeudi dernier sur les épreuves du Concours d’entrée l’Ecole normale d’instituteur, session 2007-2008, a constaté GABONEWS. Ce concours qui concerne les étudiants des l’Ecoles normales d’instituteurs catholiques et laïques a débuté par les épreuves de mathématique et de français. L'épreuve orale de culture générale se déroulera jusqu'à samedi prochain. Sur 1600 candidats au départ, seuls 600 seront retenus pour l’année académique 2007-2008. Rappelons que pour participer à ce concours, seuls les candidats qui sont titulaires d’un diplôme de baccalauréat.
Lire l'article
L’enseignement technique bientôt doté d’un Centre National des examens
Confusion autours du concours d’entrée dans les établissements scolaires publics de Libreville
Bac 2011: « Aucune tentative de fraude … n’a eu lieu », Jean Eyené Békalé (Directeur Général des examens et concours)
45.568 candidats prennent part à l’épreuve du concours d’entrée en 6ème ce lundi au Gabon
La Problématique de l’organisation des examens et concours au Gabon examinée les 28 et 29 mars prochains à Libreville
L’organisation des examens et concours au Gabon abordée en séminaire ce lundi à Libreville
Education : Harmoniser l’organisation des examens et concours
Gabon: Examens et Concours au Gabon: la hausse des frais de dossiers d’inscription inquiètent les populations
Gabon: L’Administration et les enseignants du Lycée Paul Idjendjet Gondjout unis pour renforcer les capacités des candidats aux examens
Gabon: 1600 candidats planchent sur les épreuves du Concours d’entrée à l’ENI

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Juil 2011
Catégorie(s): Education,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*