Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libye: La rébellion affirme avoir pris la ville de Brega

Auteur/Source: · Date: 19 Juil 2011
Catégorie(s): Afrique

CRISE – Ce qu’a démenti le porte-parole du régime de Mouammar Kadhafi…

Les rebelles ont affirmé lundi s’être emparés du port de Brega dans l’est libyen après plusieurs jours de combats, alors que de hauts diplomates américains ont rencontré récemment des représentants de Mouammar Kadhafi pour l’exhorter à quitter le pouvoir. Une prise de Brega, à 800 km à l’est de Tripoli et à 240 km au sud-ouest de Benghazi, fief des rebelles, représenterait une victoire majeure pour les rebelles et leur permettrait de se saisir d’infrastructures, notamment pétrolières, vitales pour l’avenir économique du pays.

«Le gros des forces de Kadhafi s’est retiré à Ras Lanouf», à une cinquantaine de km à l’ouest de Brega, a déclaré Shamseddine Abdelmolah, un porte-parole des rebelles, précisant qu’il restait 150 à 200 loyalistes bloqués sur le site pétrolier. «Leurs approvisionnements en nourriture et en eau sont coupés», a-t-il dit. «Ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne s’en rendent compte, nous espérons ne pas verser le sang.»

Le porte-parole du régime a démenti

Mais le porte-parole du régime de Mouammar Kadhafi à Tripoli a démenti, affirmant que les troupes loyalistes avaient repoussé l’offensive des rebelles en leur infligeant de lourdes pertes. Il a aussi reconnu 30 morts dans les rangs des pro-Kadhafi. «Brega est complètement sous le contrôle de nos forces, aidées par les tribus et les volontaires, et tout ce qui a été annoncé par le soi-disant Conseil national de transition (organe des rebelles) relève du mensonge et de la désinformation», a déclaré à la presse le porte-parole, Moussa Ibrahim.

Selon lui, les rebelles ont «tenté de reprendre la ville mais ont été repoussés, perdant dans la bataille 500 de leurs membres». L’AFP n’était pas en mesure lundi soir de confirmer ou d’infirmer les informations fournies par les deux camps. Côté diplomatie, de hauts responsables de la diplomatie américaine, dont l’ambassadeur en titre en Libye, Gene Cretz, ont rencontré récemment des représentants du régime de Kadhafi, hors du pays, pour exhorter le dirigeant libyen à céder le pouvoir. Gene Cretz n’est plus présent sur le territoire libyen.

«Il ne s’agissait pas d’une négociation, mais de faire passer un message», a souligné lundi une responsable américaine sous couvert de l’anonymat. «Il n’y a pas de nouvelle rencontre prévue, car le message a été livré.» Moussa Ibrahim a rétorqué sur la chaîne CNN qu’il s’agissait au contraire d’«une première étape du dialogue» entre Américains et fidèles de Kadhafi. Selon CNN, citant un porte-parole du régime à Tripoli, les discussions ont eu lieu samedi en Tunisie.

Les troupes du régime chassées commandées par l’un des fils Kadhafi

Une source de la rébellion a affirmé lundi que les troupes du régime chassées de Brega étaient commandées par l’un des fils Kadhafi, Moutassem. Selon le porte-parole des rebelles, les installations pétrolières ne semblent pas avoir été mises à feu ou sabotées mais ont en revanche été minées. «La plupart des combattants qui entrent maintenant font partie d’équipes de déminage», a indiqué Shamseddine Abdelmolah. «Nous avons trouvé une quantité incroyable de mines anti-personnel», a-t-il expliqué. Le nettoyage est en outre freiné par des tirs de missiles en provenance du village de Bishr, à environ 20 km.

Sur la route entre Benghazi et le front, plus à l’ouest, les rebelles ont laissé éclater leur joie face à l’annonce de la prise du port. «Ce soir, on dort à Brega!» a lancé un jeune homme de 25 ans, depuis le pick-up maculé de sable sur la route qui l’emmenait avec d’autres vers le front. A l’hôpital d’Ajdabiya, 80 km avant Brega, les médecins s’accordaient un moment de détente pour la première fois après avoir dû traiter une grande partie des 300 rebelles blessés au cours des 5 jours de bataille, a constaté l’AFP.

Quoiqu’il arrive à Brega, le conflit, lancé le 15 février par une révolte contre le colonel Kadhafi qui reste combatif et refuse de quitter le pouvoir, est loin d’être terminé. Dans l’Ouest, au moins 23 rebelles ont été blessés avant l’aube dans des combats contre les pro-Kadhafi à une vingtaine de km de Misrata, enclave rebelle située à 200 km à l’est de Tripoli, selon la rébellion. «Nous avons réussi à repousser les loyalistes, qui ont perdu de nombreux combattants et abandonné beaucoup de véhicules militaires, d’armes et de munitions», assure-t-elle.

Combats à l’ouest

En outre, les insurgés ont affirmé que les pro-Kadhafi avaient bombardé leurs positions à quelques kilomètres du centre de Zliten (ouest), leur prochaine cible à 150 km à l’est de Tripoli. Au sud-ouest de Tripoli, l’heure était encore à la consolidation des positions, après de brusques avancées au début du mois. Les loyalistes ont tiré des roquettes sur les positions des rebelles à Goualich, un hameau dans les montagnes, et à Bir Ayad, dans une vallée proche, selon les insurgés.

Ceux-ci ont tiré pour leur part au moins deux roquettes sur Al-Assabaa, ville stratégique à 80 km au sud de la capitale où les forces du régime se sont retranchées le 13 juillet après d’intenses combats, a constaté l’AFP. «Le plus important, c’est de garder les territoires que nous avons conquis, de sécuriser avant d’attaquer. Nous ne laisserons pas les forces de Kadhafi reprendre les secteurs que nous avons pris», a confié à l’AFP le général Mokhtar Farnana, commandant des rebelles pour la région. 


SUR LE MÊME SUJET
Les services de renseignement britanniques ont permis pendant le conflit en Libye de déjouer une tentative des forces pro-Kadhafi de tuer des représentants occidentaux et d'attaquer le CNT, a déclaré le ministre des Affaires étrangères William Hague. Dans un discours, William Hague a affirmé que les services secrets avaient "efficacement soutenu" l'intervention militaire en Libye contre l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi. "Ils ont permis de sauver des vies. Par exemple le régime de Kadhafi a essayé d'attaquer le Conseil national de transition (CNT) à Benghazi et de tuer certains représentants occidentaux en Libye", a-t-il affirmé, sans plus de précision. "Les services ...
Lire l'article
LIBYE. Kadhafi continue à commander des troupes, prévient l’Otan
"Les pro-Kadhafi que nous observons ne sont pas en plein débandade" estime le porte-parole de l'Alliance atlantique en Libye. Le dirigeant libyen en fuite Mouammar Kadhafi conserve une capacité de commandement des troupes qui lui sont encore loyales dans le pays, a indiqué mardi 30 août un porte-parole de l'Otan, tout en affirmant ne pas savoir où il se trouve. Lors d'une conférence de presse, le porte-parole de l'opération de l'Alliance atlantique en Libye, le colonel canadien Roland Lavoie, a fait état de la "capacité dont il fait encore preuve à commander et contrôler des troupes, leurs mouvements, et celui d'armes ainsi ...
Lire l'article
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Le secrétaire général de l'Otan a promis l'aide de l'Alliance à la rébellion pour aider à reconstruire une Libye démocratique. Le régime de Muammar Kadhafi est en train de "s'effondrer", a affirmé le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen dans la nuit de dimanche à lundi en appelant la rébellion à préserver l'unité du pays et à travailler à une réconciliation nationale. "Le régime de Kadhafi s'effondre clairement", a-t-il déclaré dans un communiqué, reprenant des propos de sa porte-parole tenus un peu plus tôt dans la soirée. "Plus tôt Kadhafi réalisera qu'il ne peut vaincre son propre peuple, mieux ce sera, ...
Lire l'article
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
GUERRE - Il s'agit de l'avancée la plus significative des insurgés libyens depuis le début du conflit contre les forces de Kadhafi. La capitale, Tripoli, est désormais en ligne de mire... Les rebelles libyens ont pris le contrôle du centre de la ville de Zaouïah située à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Tripoli, rapporte un journaliste de Reuters se trouvant dans la localité. Le journaliste a pu voir environ 50 insurgés près du principal marché de Zaouïah chantant «Dieu est grand» tandis qu'un drapeau rouge, noir et vert de l'insurrection flottait devant un magasin. Les insurgés ont précisé que des soldats ...
Lire l'article
Libye: les rebelles percent à Zawiyah, au sud-ouest de Tripoli
Après de violents combats contre les forces fidèles au colonel Mouammar Kadhafi, les rebelles libyens ont pris le contrôle d'une partie de la ville de Zawiyah, en périphérie sud-ouest de Tripoli. Les rebelles ont pénétré en grand nombre samedi en fin d'après-midi jusqu'au centre-ville de Zawiyah, à une quarantaine de kilomètres de la capitale libyenne, a constaté un photographe de l'AFP. Ils ont été attaqués peu après par des pro-Kadhafi armés de chars, de mortiers et de mitrailleuses lourdes. Les combats ont été intenses. "Nos forces contrôlent les entrées ouest et sud de Zawiyah et nous avons pénétré sur trois kilomètres dans la ...
Lire l'article
Les Etats-Unis ont salué hier l'ouverture d'une enquête sur le meurtre du général libyen Abdel Fatah Younès, un pilier du régime du colonel Mouammar Kadhafi devenu chef d'état-major des rebelles. Vendredi, à Benghazi, fief des rebelles, le Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion, avait "nommé une commission d'enquête" pour tenter d'éclaircir les circonstances de la mort d'Abdel Fatah Younès. Le corps criblé de balles et partiellement calciné du général Younès avait été retrouvé vendredi matin dans les faubourgs de Benghazi. "Nous saluons la geste du CNT consistant à mettre en place une commission impartiale qui enquêtera sur ...
Lire l'article
Libye: les rebelles avancent vers Tripoli, l’Otan maintient la pression
Les rebelles, soutenus par des frappes de l'Otan, progressaient jeudi vers Tripoli à partir des montagnes du sud et de l'enclave côtière de Misrata, au deuxième jour de leur offensive contre les forces du régime de Mouammar Kadhafi dans l'ouest de la Libye. Alors que le conflit s'enlisait, les insurgés ont déclenché mercredi leur attaque après avoir reçu selon eux "le feu vert" de l'Otan. Ils ont réussi à repousser les pro-Kadhafi de plusieurs kilomètres et à s'emparer du hameau de Goualich, dans les montagnes berbères au sud de Tripoli, bastion du régime. Néanmoins, tout en confirmant que les rebelles avaient pris ...
Lire l'article
Libye: Inquiétude à Misrata à l’expiration d’un ultimatum de Kadhafi
A Misrata, l'accès au port préoccupait mardi les habitants qui risquent d'être privés de tout ravitaillement. Un ultimatum, lancé par le régime libyen aux rebelles pour qu'ils se rendent, arrivait à expiration, alors que les insurgés demandent un prêt aux Occidentaux et qu'Ankara appelle au départ de Mouammar Kadhafi. Dans les rues de Misrata, l'ambiance est lourde. "Je ne suis pas inquiet. Kadhafi ne fera rien, il ment comme d'habitude. Inchallah, il ne fera rien", veut croire Abd Albari, 20 ans. Vendredi, le régime libyen avait offert une amnistie aux rebelles de cette ville clé s'ils cessaient les combats et précisé ...
Lire l'article
Les insurgés libyens annoncent avoir repris la ville disputée de Misrata
De Karin Laub et Maggie Michael, The Associated Press TRIPOLI, Libye — D'intenses combats avaient toujours lieu dans la ville libyenne de Misrata, faisant 24 tués samedi, alors que les forces de Mouammar Kadhafi cédaient davantage de terrain au sein de la troisième plus importante ville du pays. Les États-Unis ont indiqué que leur première attaque à l'aide d'un drone Predator dans le pays avait permis de détruire un lance-roquettes gouvernemental qui menaçait les habitants de cette ville de l'ouest libyen. Khaled Kaim, vice-ministre des Affaires étrangères de la Libye, a annoncé que les troupes avaient mis un terme aux opérations à Misrata, ...
Lire l'article
Les forces régulières libyennes ont repris lundi Zouara, une des dernières villes de l'ouest du pays que tenaient les insurgés. A l'est, Ajdabiya se prépare à subir un assaut des forces de Mouammar Kadhafi. Des bombardements ont déjà visé la ville dans la matinée. Les rebelles en déroute depuis quelques jours, ont promis de défendre Ajdabiya, carrefour routier vital entre plusieurs villes de l'Est. Sur la route entre Ajdabiya et Benghazi, de nombreux civils fuyaient lundi à bord de camionnettes chargées de valises, de sacs et de matelas. Inquiétude à Benghazi Benghazi, fief de l'insurrection situé à 160 km au nord d'Ajdabiya, ...
Lire l'article
Libye: le renseignement efficace
LIBYE. Kadhafi continue à commander des troupes, prévient l’Otan
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
Libye: les rebelles percent à Zawiyah, au sud-ouest de Tripoli
Libye: enquête sur le meurtre de Younès
Libye: les rebelles avancent vers Tripoli, l’Otan maintient la pression
Libye: Inquiétude à Misrata à l’expiration d’un ultimatum de Kadhafi
Les insurgés libyens annoncent avoir repris la ville disputée de Misrata
Libye: les pro-Kadhafi reprennent Zouara et marchent sur Benghazi


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Juil 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*