Socialisez

FacebookTwitterRSS

Roland Désiré Aba’a admis à l’hôpital après 12 jours de grève de la faim

Auteur/Source: · Date: 26 Juil 2011
Catégorie(s): Politique

Roland Désiré Aba’a, Conseil de la République gabonaise siégeant au Conseil économique et social (CES), a été admis lundi autour de 23 heures 45 minutes à l’hôpital Jeanne Ebori de Libreville pour recevoir des soins intensifs, après douze (12) jours de grève de la faim pour réclamer « la liberté du Gabon vis- à vis de la France », ainsi que le démantèlement des bases militaires françaises installées dans le pays.

La nouvelle de son admission dans cette structure hospitalière a été rendue publique par le Secrétaire général du ministère de la Santé, des Affaires sociales, de la Solidarité et de la Famille, Désiré Lassegue, à travers un communiqué signé du ministre, Flavien Nzengue Nzoundou.

GABONEWS Livre ci-dessous ce communiqué du gouvernement gabonais lu sur les antennes de la télévision nationale, dans une session spéciale.

« Le 14 juillet 2011, Monsieur Aba’a Rolland Désiré, 42 ans, a engagé une grève de la faim pour exiger, entre autres, le démantèlement des bases militaires françaises installées au Gabon, l’annulation de la dette extérieure du Gabon vis-à-vis de la France et la renégociation des accords de coopération entre la France et le Gabon.

Suite à la dégradation de son état de santé, le gouvernement de la République, à travers le ministère de la Santé, des Affaires sociales, de la Solidarité et de la Famille, a dépêché auprès de ce compatriote une équipe de médecins pour lui administrer, avec le concours des membres de sa familles, des soins visant à stabiliser son état de santé. Ces soins ont consisté en des séances quotidiennes de réhydratation et d’alimentation par voie intra veineuse avec une supplémentation en vitamines et en sel minéraux.

Constatant malgré ces soins, la dégradation inquiétante de l’état de santé de monsieur Aba’a Rolland Désiré, sa famille a entrepris des démarches auprès de l’ambassade de France et du gouvernement en vue de son évacuation d’urgence vers une structure hospitalière appropriée. Ne pouvant rester insensible à cette requête, le gouvernement a aussitôt pris des dispositions pour l’admission d’office, le 25 juillet à 23 heures et la prise en charge totale de monsieur Aba’a Rolland Désiré, en soins intensifs à la Fondation Jeanne Ebori de Libreville.

Enfin, le gouvernement de la République salue le bon sens dont a fait montre notre compatriote et l’esprit de collaboration qui a prévalue tout au long de la grève observée par monsieur Aba’a Rolland Désiré ».

La grève de la faim de monsieur Aba’a a été entamée le 14 juillet 2011 (Jour symbolique – fête nationale française -) et trois jours plus tard, le premier ministre français François Fillon effectuait une visite de travail dans la capitale gabonaise où il a été reçu par les plus hautes autorités du pays en tête desquelles le président de la République Ali Bongo Ondimba.

Dans la foulée de cette visite qui, selon tous les analystes, a permis de ‘’rénover ‘’ la coopération entre le Gabon et la France, plusieurs accords ont été signés dans le sens du renforcement des investissements, de la formation, entre autres.

Le premier ministre français était accompagné dans sa visite par d’importants hommes d’affaires français, qui affichent désormais, et sans complexe, la volonté d’un partenariat ‘’gagnant-gagnant’’ avec le Gabon. 


SUR LE MÊME SUJET
Gabon: nouvelle grève de la faim
Le conseiller de la République Roland Désiré Aba'a qui avait entamé une grève de la faim le 14 juillet pour obtenir le départ des forces françaises du Gabon et avait été emmené à l'hôpital lundi a repris sa grève à son domicile aujourd'hui. "Le conseiller Aba'a est sorti de soins (...) il a repris sa grève de la faim chez lui (...)", a déclaré Francis Jean-Jacques Evouna, son porte-parole. "Il ne voulait pas recevoir de soins. Il est parti de l'hôpital parce qu'il ne veut plus de soins, il estime qu'il était séquestré, ce sont ses propres termes", a expliqué M. Evouna. Le ...
Lire l'article
Roland Désiré Aba'a, en grève de la faim depuis douze jours, a été emmené de force à l'hôpital, peu avant minuit le lundi 25 juillet 2011 pour recevoir des soins intensifs. Le conseiller économique et social réclame le démantèlement des bases militaires françaises au Gabon et la révision des contrats miniers entre la France et le Gabon. Après douze jours de grève de la faim, Roland Désiré Aba'a, 42 ans, était en danger de mort. Le conseiller économique et social, qui refusait d'être alimenté par injection intraveineuse, a été amené de force à l'hôpital Jeanne Ebori de Libreville. Son porte-parole, Francis Evouna, ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a-t-il menti ? Alors qu’il a annoncé l’admission de Roland Désiré Aba'a, le 25 juillet à 23 heures, en soins intensifs à la Fondation Jeanne Ebori de Libreville après une demande formulée par ses proches, il semblerait que la réalité soit tout autre. En grève de la faim pour «demander la liberté du Gabon vis-à-vis de la France», le membre du Conseil économique et social (CES) a bel et bien été conduit à l’hôpital, mais manu militari. Grande était l’étonnement des Librevillois lorsque le 26 juillet au matin sur la Place de l’Indépendance, il n’y avait ...
Lire l'article
«Si la perte de ma vie peut contribuer à démonter aux yeux du monde que le Gabon, mon pays est confisqué par la France, je descendrais heureux dans ma tombe. Je fais don de ma vie pour la libération de mon pays le Gabon». Telle est la profession de foi de Roland Désiré Aba’a, membre du Conseil économique et social (CES), en grève de la faim depuis le 14 juillet, d’abord à l’entrée du carrefour Camp de Gaulle puis sur la Place de l’Indépendance à Libreville, pour «demander la liberté du Gabon vis-à-vis de la France», qu’il résume en trois ...
Lire l'article
L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a levé lundi son mouvement de grève, après avoir obtenu du gouvernement l’examen en urgence de la situation des travailleurs expatriés évoluant dans le secteur pétrolier, principale revendication du syndicat. Les mouvements de grève déclenchés par l’ONEP depuis 2004 visent à dénoncer l’embauche dans le secteur pétrolier des travailleurs expatriés (européens surtout), qui occupent 83% des postes de responsabilité dans les 36 entreprises pétrolières opérant au Gabon, au détriment de la main d’œuvre nationale. En outre, 1271 expatriés sur les 1893 employés du secteur pétrolier (soit 67 % des travailleurs étrangers) exercent ...
Lire l'article
Le candidat indépendant, Bruno Ben Moubamba, a été admis de force dans un hôpital de Libreville le 22 août dernier, en raison de la dégradation de son état de santé après 8 jours de jeûne. En grève de la faim depuis l'ouverture de la campagne électorale le 15 août dernier pour «l'illégalité» du processus életoral Bruno Ben Moubamba qui réclame le report du scrutin, a annoncé à la sortie de l'hôpital qu'il poursuivrait sa grève de la faim de manière allégée tant qu'il n'aura pas obtenu gain de cause. © Static/gaboneco - Bruno Ben Moubamba en ...
Lire l'article
Libreville, 20 août (GABONEWS)-Bruno Ben Moubamba, l’un des 23 candidats à la présidentielle de cette fin du mois, pourrait mettre fin à sa grève illimitée de la faim , dans les 24 ou 48 heures, après réflexion, a rapporté ce jeudi le Secrétaire Général de la Présidence de la République, Mamadou Diop, devant la télévision nationale, à l’issue d’un entretien avec l’Acteur Libre de la Société Civile sous une tente installée devant l’Assemblée Nationale. Un peu plus tôt, le Directoire de Campagne de Bruno Ben Moubamba avait été reçu au palais de la Présidence par le Président de la ...
Lire l'article
Le Centre médical de Ntoum (39 Km de Libreville), a repris ses activités la semaine écoulée après un mois de grève, a constaté l'AGP. Dès la reprise des activités dans cette unité des soins publique, l'unique de la localité, les malades en bon nombre se sont rendus pour y subir des soins. Quelques uns étaient hospitalisés lors du passage du reporter de l'AGP. Pour le médecin en chef du Centre médical de Ntoum, Junior Ernest Mintô'o, la grève n'avait pas de sens, il fallait reprendre le service surtout dans la mesure où sa structure sanitaire est d'une petite taille, se ...
Lire l'article
Les employés de la Société industrielle frigorifique du Gabon (SIFRIGAB) ont levé ce mercredi matin la grève qu’ils ont engagée, il y a une semaine et demie. Les grévistes ont libéré le portail; une façon d'exprimer leur satisfaction après les négociations qui ont eu lieu avec la tutelle. Elles ont abouti, selon eux, au versement des rappels et de tous les arriérés de salaires aux employés. De même, une réduction de 10% sur les achats de poissons sera accordée aux personnels ainsi qu’ils bénéficieront de quelques bus de transport. Selon Pierre Mvé, le représentant des agents, « la reprise des activités a ...
Lire l'article
La coalition gabonaise des syndicats de la santé a déposé mercredi à Libreville un préavis de grève de 14 jours, à compter de ce jour (mercredi), pour réclamer l'octroi d'une indemnité de logement. La coalition dénonce l'exclusion du personnel de santé sur le projet de construction de 1500 logements au regard des clauses entre l'Etat et la société immobilière adjudicataire. Pour la coalition, les mauvaises conditions de logement ont un impact sur les prestations fournies par le personnel de santé. Selon le président de la coalition, Valère Edzang, passé le délai du 6 août prochain, date butoir du préavis, la coalition entrera en ...
Lire l'article
Gabon: nouvelle grève de la faim
Le conseiller gabonais, gréviste de la faim, emmené de force à l’hôpital
Gabon : Le kidnapping de Roland Désiré Aba’a
Gabon : Grève de la faim pour un “France go home !”
L’ONEP lève son mouvement de grève après quatre jours de paralysie du secteur pétrolier
Gabon : Ben Moubamba hospitalisé suite à sa grève de la faim
Gabon: Ben Moubamba se donne 24 à 48 heures de réflexion avant l’arrêt de sa grève de la faim
Gabon: Le Centre médical de Ntoum reprend le service après un mois de grève
Gabon: La SIFRIGAB reprend du service après quelques jours de grève
Gabon: La coalition des syndicats de la santé dépose un préavis de grève de 14 jours


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Juil 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*