Socialisez

FacebookTwitterRSS

Télécommunication: restructurer pour réussir

Auteur/Source: · Date: 26 Juil 2011
Catégorie(s): Economie,Technologie

Les initiatives destinées à promouvoir le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) se poursuivent au Gabon, avec la création d’un nouvel organisme public chargé de coordonner toutes les activités relevant de l’économie numérique. En parallèle, les autorités régionales s’efforcent de définir un cadre juridique commun pour le marché des TIC, lequel serait susceptible de stimuler le secteur.

Au mois de janvier 2011, le gouvernement gabonais a annoncé la création de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences, l’ANINF. Le nouvel organisme, qui vient remplacer l’Agence nationale des technologies de la communication et de l’information, est placé sous l’autorité de la présidence et recevra les conseils techniques du ministère de la Communication, de la Poste et de l’Économie numérique. Pour parvenir à créer un système national cohérent, l’ANINF assurera la création et la gestion de l’infrastructure et des ressources nationales communes dans les domaines des télécommunications, de la radiodiffusion et des technologies de l’information.

Dans le même temps, l’Agence de régulation des télécommunications (ARTEL) a annoncé en janvier 2011 la réduction de moitié des coûts publics de certification des matériels de télécommunications, et ce afin de réduire les coûts de communication et de promouvoir l’économie numérique du pays.

Le Gabon entend également se positionner comme le centre des TIC au sein de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC). Le pays est classé huitième en Afrique, et premier au sein de la région CEEAC sur l’indice de développement des TIC publié en 2010 par l’Union internationale des télécommunications (UIT), l’agence des Nations unies pour les TIC.

Au mois d’avril, le Gabon a organisé en partenariat avec la CEEAC et l’UIT un atelier portant sur la coordination des réglementations nationales des TIC au sein de la CEEAC. Lors de cette manifestation qui s’est tenue à Libreville, des représentants des États membres ont examiné différents projets de loi relatifs à un cadre institutionnel et juridique favorable au développement de l’infrastructure numérique, des réseaux et des services de communication ; à la fourniture et au financement d’un service universel ; au renforcement de la gouvernance des réseaux de communication électronique ; à l’interconnexion et aux fréquences radio.

Les projets de loi ont été rédigés dans le cadre du projet sur l’harmonisation des politiques en matière de TIC en Afrique subsaharienne, projet connu sous le nom de son acronyme anglais, HIPSSA. Cofinancé par l’UIT et la Commission européenne, le projet HIPSSA a pour objectif de coordonner les réglementations et les politiques des différents pays dans le domaine des TIC et de renforcer les capacités humaines et institutionnelles à travers des mesures ciblées de formation et de partage des connaissances. L’objectif principal du projet HIPSSA est de trouver une solution aux problèmes causés par les différentes réglementations régionales et de créer les conditions propices à des investissements massifs dans le secteur des TIC.

L’harmonisation pourrait constituer une étape clé dans la réalisation du potentiel des opérateurs sur le marché régional. De nombreux opérateurs, locaux mais également internationaux, cherchent à accroître leur présence sur un marché africain en forte expansion. Grâce à la création d’un centre régional, les opérateurs seront en mesure de répartir leurs coûts sur un plus grand nombre d’utilisateurs, rendant ainsi l’investissement plus attractif.

Avec quatre opérateurs mobiles, le marché du Gabon est d’ores et déjà compétitif. D’après les estimations d’ARTEL, le taux de pénétration de la téléphonie mobile y était en 2009 de 117 %. Le taux réel de pénétration, qui tient compte du fait que certains utilisateurs possèdent plusieurs cartes SIM, se situerait à un niveau inférieur, entre 70 et 90 %. Toutefois, la hausse de la demande pour des offres innovantes, parmi lesquelles figurent les services internet mobile et autres services de données, peut représenter de larges opportunités de croissance. L’introduction des services 3G revêt à cet égard un intérêt particulier dès lors qu’ils serviront de tremplin pour le passage au 4G, avec une augmentation correspondante de la vitesse de transmission des données, assurant une meilleure disponibilité de services avancés. À long terme, le secteur local des télécommunications pourrait également proposer des services convergents internet, télévision et téléphonie mobile.

Malgré des taux de pénétration élevés, il existe un fort potentiel de croissance à la fois dans les services de niche et au niveau régional. Les mesures actuellement adoptées afin de simplifier et d’harmoniser le cadre réglementaire, pourraient également aider les opérateurs à réaliser leur plein potentiel.

Source et Auteur: Cabinet Oxford Business Group 


SUR LE MÊME SUJET
Le ministre gabonais en charge des relations avec le parlement et les institutions, Aurélien Ntountoume, représentant le ministre de la communication empêché, a ouvert lundi à Libreville, la réunion ad-hoc d’experts sur un cadre légal harmonisé visant la Cyber sécurité en Afrique Centrale, en présence de plusieurs experts des pays de la sous région d’Afrique Centrale et des représentant de la CEEAC, l’UA, la CEA, et de la CEMAC. Ouvrant les travaux, Aurélien Ntountoume a relevé l’importance de la mise en place rapide d’un cadre juridique qui permettra aux différents Etats de la sous région de lutter ...
Lire l'article
Des femmes sexagénaires se sont illustrées en pédagogues ce vendredi à Libreville, en prodiguant des conseils aux jeunes (Hommes et Femmes) dans le but de réussir leur mariage ou simplement leur relation dans le cadre de la célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes. Pour Maman Jumeaux, « une femme se doit d’être soumise à son homme, c’est la première règle, la plus importante et elle est d’ailleurs biblique. Ensuite, il est important pour l’homme d’instaurer le dialogue dans la relation, c’est la deuxième règle. La femme doit être capable de tolérer même ...
Lire l'article
Le Directeur général de l’Ecole nationale des Postes et des télécommunications (ENPT), Claude Ahavi, a représenté samedi le ministre de la Communication et de l’Economie numérique à la journée porte ouvertes du Département des lettres modernes de l’Université Omar Bongo Ondimba pour vanter et présenter les opportunités de formation offerte par l’entité qu’il dirige, a constaté GABONEWS. Organisée sous le thème « Les métiers de la Communication et du journalisme : enjeux pour les étudiants des lettres », le Directeur général de l’ENPT a profité de cette opportunité pour susciter des vocations auprès des étudiants. « Les études des lettres modernes offrent ...
Lire l'article
Le président directeur général de la compagnie de téléphonie mobile Bharti, Manoj Kohli, repreneur des 15 filiales africaine du groupe Zain dont Zain Gabon, a présenté la vision pour l’Afrique de la société Bharti au ministre de la Communication, de la Poste et de l'Economie numérique, Laure Olga Gondjout, ce lundi, à Libreville, en présence des responsables des deux entreprises (Zain et Bharti), a constaté GABONEWS. La délégation, forte de huit personnes, reçue par le patron de la Communication au Gabon, avait entre autres le Directeur général de Régulation Afrique, Mamadou Kocade et le Président Directeur Général Afrique, Tiemoko Coulibaly ...
Lire l'article
Les cadres supérieurs affiliés à l’Union internationale des télécommunications (UIT) se réunissent à Libreville du 22 au 24 juin, dans le cadre de l’atelier sous régional axé sur « le renforcement des capacités humaines (HCD) pour les pays de l’Afrique francophone, hispanophone et lusophone », organisé par le ministère de la communication, de la Poste et de l’Economie numérique, a-t-on appris de source officielle. Selon la note parvenu à GABONEWS, ces assises de Libreville font suite au forum africain sur le renforcement des capacités humaines, organisé les 8, 9 et 10 juillet 2009 à Kampala en Ouganda. Il s’agira donc, à Libreville, ...
Lire l'article
A l’initiative du Président de l’Agence de Régulation des Télécommunications (ARTEL), Lin Mombo, et les opérateurs de téléphonie mobile se sont accordés, lundi, de revoir à la baisse le coût de communication à la base, a-t-on appris ce mardi auprès du service communication de cette institution. Selon notre source, cette action qui répond parfaitement au souhait du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, rentre dans le cadre d’importantes mesures que le nouveau président de l’ARTEL entend engager aux fins de stimuler le marché des télécommunications. Entendu qu’il est vrai que la loi autorise les opérateurs à déterminer librement leurs ...
Lire l'article
Zain en partenariat avec Al Ajial Investment Fund Holding (“Al Ajial”) a accepté d’investir par le biais d’une nouvelle joint-venture dénommée « Zain Al Ajial » un montant de 2,850 Milliards de Dirhams marocains (324 millions de dollars US) dans le capital de Wana Corporate S.A. (“Wana”) en échange d’une prise de participation de 31%. Wana est le 3eme opérateur mobile au Maroc. Ce nouvel investissement de Zain et Al Ajial aidera Wana à financer son ambitieux plan de croissance et à lancer sa nouvelle licence GSM fin 2009. A travers cette transaction, Zain assistera Wana dans le déploiement du nouveau ...
Lire l'article
La société de télécommunication ''Gabon Télécom'' et sa filiale de téléphonie mobile Libertis ont clôturé l'année 2008 avec des résultats en hausse, selon le quotidien l'Union relayant le quotidien marocain en ligne ''Le matin''. Portée par l'impact de ses réajustements tarifaires, la filiale du groupe Maroc Télécom a réalisé en 2008 un chiffre d'affaires net de 67,9 milliards de FCFA, en hausse de 18,6 % par rapport à 2007. Grâce à ses multiples promotions, l'activité Mobile a réalisé un chiffre d'affaires brut de 40,2 milliards de FCFA, alors que le parc Mobile a enregistré une croissance de 15,8 % avec près de ...
Lire l'article
Les deux opérateurs de téléphonie, Gabon Telecom et Zain Gabon sont tombés d’accord mardi 7 octobre pour le rétablissement normal du trafic sur l’ensemble du territoire national, après plusieurs semaines de perturbation à la suite d’un malentendu entre les deux réseaux téléphoniques, rapporte vendredi un communiqué de l’Agence de régulation des télécommunications (ARTEL). Durant plusieurs jours aucune communication n’était possible entre les réseaux des deux opérateurs. L’ARTEL a demandé à Zain Gabon de libérer tous les circuits qu’elle avait interrompus et à Gabon Télécom le rétablissement des prestations devant permettre à Zain Gabon de fonctionner normalement. Le trafic devrait reprendre son court régulier ...
Lire l'article
L’Agence de Régulation des Télécommunications (ARTEL) a tenu une réunion ce mardi à son siège de Libreville avec le Comité de l’interconnexion, dont les opérateurs économiques y affiliés en vue de réguler les tarifs des télécommunications, le partage des infrastructure et le catalogue d’interconnexion. Pour le président du Conseil de Régulation, Marius Fougues, « il est souhaitable que dans le cadre de la concertation permanente entre l’ARTEL et les opérateurs économiques, des solutions idoines soient trouvées aux problèmes qui se posent de manière récurrente dans le secteur des télécommunications ». Car, a-t-il ajouté « l’objectif principal est d’assurer un meilleur ...
Lire l'article
Société / Les experts africains en Télécommunication réunis à Libreville en vue de la mise en place d’un cadre juridique pour la Cyber sécurité en
Violences faites aux femmes / Des conseils pour réussir son couple
L’Ecole nationale des Postes et de télécommunication vanté à l’UOB
La vision du Groupe de télécommunication Bharti pour l’Afrique présentée au ministre de la Communication
Les acteurs sous régionaux de l’UIT à Libreville pour trois jours de renforcement de leur capacité
L’ARTEL et ses partenaires s’accordent pour une tarification de base de la communication à la baisse
Gabon: Télécommunication: Zain rentre dans le capital de la société Wana au Maroc
Télécommunication : Le chiffre d’affaires de Gabon Télécom en hausse de 18,6 % en 2008
Gabon: Gabon Telecom et Zain Gabon d’accord pour le rétablissement du trafic
Gabon: L’ARTEL poursuit ses concertations avec les opérateurs économiques


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Juil 2011
Catégorie(s): Economie,Technologie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*