Socialisez

FacebookTwitterRSS

Financement de près de 5 milliards de FCFA de la Banque mondiale au Gabon

Auteur/Source: · Date: 27 Juil 2011
Catégorie(s): Développement,Economie

La Banque mondiale a débloqué 7 millions 436 000 euros (4 milliards 878 millions 024 230 FCFA) en faveur du Gabon, à l’issue d’une convention signée mardi à Libreville, par son Directeur des opérations, M. Gregor Binkert, et le président du Comité de suivi du DPL, Clément Sima Obame.

A cette occasion, M. Binker a indiqué que la signature de la convention marque ‘’le décaissement effectif de la seconde tranche de l’opération DPL (Development Policy Loan)’’, appui budgétaire accordé depuis 2005 au Gabon pour financer un programme de réformes pour la gestion des ressources naturelles dans les secteurs Forêts, Pêche, Environnement et le volet Mines de l’Initiative pour la Transparence des Industrie Extractives (EITI).

‘’Ce décaissement constitue l’aboutissement d’un programme d’appui à la gestion des ressources naturelles au cours des cinq dernières années’’, a déclaré M. Binkert, ajoutant que ‘’les progrès réalisés dans le cadre de cette opération ont été considérables et constituent des fondations solides pour une gestion durable des ressources naturelles’’.

Lancé par le gouvernement gabonais avec le soutien de la Banque mondiale, ce programme des réformes a contribué à améliorer la gouvernance et la transparence dans les secteurs liés aux ressources naturelles, particulièrement dans le secteur forestier, et permis la publication d’informations importantes concernant notamment les listes des permis forestiers et des licences de pêche valides, la documentation sur l’environnement et l’introduction de nouveaux textes réglementaires, comme celui sur les adjudications, dorénavant compétitive, pour les permis forestiers.

‘’L’opération DPL a montré qu’une approche par résultats peut jouer un rôle transformationnel dans un secteur’’, a déclaré le Directeur des opérations à la Banque mondiale, justifiant les retards enregistrés pour les décaissements des première et seconde tranches par les résistances rencontrées parfois par le processus de réformes.

‘’Nous pouvons aujourd’hui ensemble nous réjouir sur les progrès effectivement réalisés et convenir que le DPL a constitué un instrument efficace pour éliminer ces obstacles’’, a-t-il dit, félicitant, pour leurs contributions remarquables, les ministères sectoriels impliqués dans l’opération (Eaux et Forêts, Mines, Agriculture, Environnement, Budget) ainsi que la Primature pour son rôle de coordination.

‘’Les défis dans les secteurs des ressources naturelles sont encore grands et, sans doute, l’attention doit maintenant se porter sur la mise en œuvre effective des mesures structurantes établies dans le cadre du DPL, notamment avec pour le secteur forestier un renforcement du contrôle au niveau du terrain’’, a-t-il conclu.

D’un montant de 4 millions 100 millions d’Euros (2 milliards 689 millions 423.700 FCFA), la 1ère tranche du projet PDL, mis à disposition le 29 mai 2007, a été décaissé le 30 mars 2011, après deux reports en mai 2008 et décembre 2009.

A ce jour le portefeuille de la Banque Mondiale comprend trois projets actifs d’une valeur globale de 51 millions de dollars, dont un appui budgétaire (DPL) de 15 millions de dollars dont la 2ème tranche est entrée en vigueur mardi à Libreville.

Le second projet actif de 25 millions de dollars concerne le développement des infrastructures locales dans six localités du pays (Libreville, Port-Gentil, Oyem, Lambaréné, Franceville et Mouila) dans le cadre du PDIL (Projet de développement des infrastructures locales).

Conçu pour avoir un impact direct sur les populations pauvres vivant dans les quartiers sous intégrés de ces six grandes villes, le PDIL consiste à construire des voiries et de petits équipements collectifs de proximité dans les quartiers cibles, réfectionner des écoles et développer les PME locales.

Le troisième projet de 10 millions de dollars, don du Fonds mondial pour l’environnement, a pour objectif de renforcer la gestion de la biodiversité et des parcs nationaux


SUR LE MÊME SUJET
La Banque mondiale prépare son nouveau cadre de partenariat avec le Gabon pour la fin de cette année, a annoncé à Libreville le Directeur des opérations de l'institution, M. Gregor Binkert. L’appui qui y est prévu sera de trois à quatre fois supérieur à l’intervention actuelle, a indiqué M. Binker, à l’occasion de la signature, mardi dernier à Libreville, d’une convention de financement de 7 millions 436 000 euros (4 milliards 878 millions 024 230 FCFA) représentant la seconde tranche de l’opération DPL (Development Policy Loan). La priorité sera donnée aux infrastructures routières et communautaires, à l’amélioration du ...
Lire l'article
Une délégation du bureau régional de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale, basé à Yaoundé au Cameroun, a séjourné samedi dernier à Port-Gentil, la capitale économique (ouest), pour visiter les infrastructures réalisées dans le cadre du projet de développement des infrastructures locales (PDIL), financé de concert par la Banque mondiale et l’Etat gabonais. Conduite par le directeur des opérations de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale, M. Grégor Binkert, la délégation comprenait Mme Zouera Youssoufou, représentant résident de la Banque mondiale pour le Gabon et non-résident pour la Guinée-Equatoriale, M. Idriss Deffry, consultant à la Banque mondiale. Des membres de la ...
Lire l'article
Gregor Binkert, nouveau directeur des opérations à la Banque mondiale pour le Gabon, le Cameroun, la République Centrafricaine et la Guinée Equatoriale, est attendu à Libreville où il séjournera du 20 au 26 juillet pour une prise de contacts avec partenaires locaux au développement. Cette visite va également permettre de poser les bases de l’orientation du nouveau cadre de partenariat entre le Gabon et l’institution. Le nouveau directeur des opérations à la Banque mondiale pour le Gabon, le Cameroun, la République Centrafricaine et la Guinée Equatoriale, Gregor Binkert, séjournera à Libreville du 20 au 26 juillet prochain. Il s’agit d’une ...
Lire l'article
L’Agence française de développement (AFD) a prêté à l’Etat gabonais 10,5 millions d’euros, environ 7 milliards de FCFA, pour réhabiliter certaines maternités dans les provinces de l’Estuaire (ouest) et du Woleu-Ntem (nord), a appris l’AGP. Le finanement est desiné à construire une nouvelle maternité dans la commune d’Owendo, voisine de Libreville, réhabiliter les centres de santé de la Peyrie (3ème arrondissement de Libreville), de London (4ème arrondissement) et d’Okala (1er arrondissement). Il doit également servir à acheter une ambulance et un groupe électrogène, à construire des maternités à Mitzic et à l’ancien hôpital d’Oyem, dans le nord du ...
Lire l'article
1,8 milliard de FCFA c’est l’enveloppe allouée par la Banque mondiale aux pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) dans le cadre de l’appui au programme détaillé pour le développement de l’agriculture sur le continent africain. L’accord du don a été signé mercredi à Libreville entre le représentant résident de la Banque mondiale au Gabon, M. Rick Tsouck et le secrétaire général de la CEEAC, Louis Sylvain Goma. Ce don constitue le premier acte de partenariat entre la CEEAC et la Banque Mondiale et couvrira une période de trois ans. Cette enveloppe permettra de renforcer les capacités institutionnelles ...
Lire l'article
La ministre du Tourisme et des Parcs nationaux, Yolande Bike, a reçu le 11 février à Libreville le représentant résident de la Banque mondiale au Gabon, Olivier Frémont, pour faire le point sur la mise en œuvre du projet d’appui à la gestion des ressources naturelles et à la préservation de la biodiversité, financé par l’institution bancaire à hauteur de plus de 2,6 milliards de francs CFA. Le représentant résident de la Banque mondiale au Gabon, Olivier Frémont, assure le suivi des projets mis en œuvre par son institution au Gabon, notamment dans le secteur de l’environnement, pour lequel il ...
Lire l'article
La directrice des opérations de la Banque mondiale pour les pays de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), Mary Barton-Dock, a signé le 27 janvier à Yaoundé, au Cameroun, avec le gouverneur de la Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC), Philibert Andzambé, un accord de financement pour le renforcement des capacités des institutions financières de la sous région. Sur les 22 milliards de FCFA consentis par le Banque mondiale à travers l’International développement agency (IDA), 8 milliards de FCFA le sont sous forme de don, contre 14 milliards de FCFA contracté au titre d’un prêt préférentiel. ...
Lire l'article
Dans le cadre du processus de diversification de l’économie gabonaise et des enjeux de la protection de l’environnement au Gabon, la Banque mondiale soutient depuis plusieurs années le renforcement des capacités de préservation des écosystèmes protégés du pays. En 2008, 72 éco-gardes ont reçu leurs attestations de fin de formation, constituant la deuxième vague de personnels formés pour renforcer la capacité de surveillance des parcs nationaux du Gabon. La Banque mondiale soutient les efforts du gouvernement gabonais en vue de renforcer la conservation et la gestion de la biodiversité dans les 13 parcs nationaux qui représentent 11% du territoire national. L’institution ...
Lire l'article
Le ministre de l'Economie forestière en charge des Pêches, Emile Doumba, a eu une importante réunion technique le 30 septembre à Libreville avec la directrice des opérations gabonaises à la Banque mondiale, Mary Barton-Dock, pour évaluer les performances des programmes financés par l'institution dans ce secteur. A cette occasion, la Banque mondiale a annoncé un soutien financier pour un programme de commercialisation des produits halieutiques gabonais sur le marché international. Dans le cadre du suivi des programmes de développement cofinancés par la Banque mondiale et l'élaboration des nouveaux axes de partenariat entre l'institution bancaire et le gouvernement gabonais, le ministre de ...
Lire l'article
Les responsables de la Banque Mondiale se félicitent de la coopération active développée au fil des années avec le Gabon en vue de renforcer ce partenariat à visage humain, à en croire le Représentant résident de cette Institution de Bretton Woods, Olivier Fremon vantant, mercredi à Libreville, devant les médias nationaux et étrangers, le niveau d’engagement de cet Organisme en terre gabonaise, à savoir 22 milliards 500 millions de francs CFA décaissés depuis près de trois ans jusqu’à ce jour pour contribuer, aux côtés du gouvernement, à lutter contre la précarité et la misère galopantes à l’échelle de l’arrière-pays. Dressant, ...
Lire l'article
La Banque mondiale prépare un nouveau cadre de partenariat avec le Gabon
La Banque mondiale visite ses projets à Port-Gentil
Gabon : Nouvelle coopération à l’horizon avec la Banque mondiale
Financement français de près de 7 milliards de FCFA pour la construction et la réhabilitation des infrastructures de santé au Gabon
Près de 2 milliards de FCFA de la Banque mondiale pour appuyer l’agriculture dans les pays de la CEEAC
Gabon : La Banque mondiale suit ses projets pour la biodiversité
BEAC : 22 milliards FCFA de la Banque mondiale pour renforcer les institutions financières
Gabon : Le soutien de la Banque mondiale aux parcs nationaux
Gabon : Doumba s’assure les bonnes grâces de la Banque mondiale
Gabon: Banque Mondiale ‘ Gabon : En près de 3 ans, l’Institution de Bretton Woods a investi 22 milliards 500 millions de Francs CFA en

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Juil 2011
Catégorie(s): Développement,Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*