Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La brigade des corruptibles

Auteur/Source: · Date: 27 juil 2011
Catégorie(s): Politique

Le vol à main armée de 100 millions de francs CFA, le 6 juin dernier, au domicile de Léon Ndong Ntem, ex-directeur général du Budget, n’a pas fini de dévoiler son arrière-boutique. Continuant sa série de révélations à ce sujet, l’hebdomadaire satirique “La Griffe” a publié, le 15 juillet dernier, la suite des procès-verbaux établis par la police judiciaire sur cette affaire. Cette fois, ces documents soulignent et mettent en exergue l’inclination au lucre et la compromission des forces de l’ordre du pays avec des gangsters du dimanche. La brigade des ripoux existe.

L’hebdomadaire satirique “La Griffe” a continué, dans sa livraison du 15 juillet dernier, la publication du verbatim des dépositions effectuées par les suspects auprès de la Police judiciaire au sujet du vol à main armée commis, le 6 juin 2011, chez Léon Ndong Nteme, ex-directeur général du Budget. Le satirique tourne en dérision l’ire des hiérarques de la police qui, s’étonnant de ce que ces procès-verbaux soient sortis du giron judiciaire, mènent une enquête en vue d’élucider la fuite ou le recel de ces documents, «au lieu de chercher à faire amende honorable et tenter de redorer un blason déjà bien terni par l’incurie, l’immobilisme, l’affairisme, les magouilles, l’association de malfaiteurs et l’usure d’une hiérarchie visiblement dépassée», remarque “La Griffe”.

Une source proche du titre assure que le maire du 3è arrondissement de Libreville, Serge Williams Akassaga Okinda, bénéficiaire de 150 000 francs, extorqués devant lui et avec son appui, à l’un des gangsters, a convoqué Olivier Konaté Nkombé, directeur de la rédaction de “La Griffe”, pour se justifier, le catéchiser et l’impressionner avec un name-dropping fortement émaillé du patronyme présidentiel.

Cupidité époustouflante

Mais, ainsi que l’a écrit un Internaute réagissant sur Gaboneco, «comment passer sous silence le fait qu’un élu, grand donneur de leçons, magistrat (de par son statut de maire) se rende complice d’un vol ? Comment se taire quand l’attaché de cabinet de ce maire, se fait passer pour un flic, au vu et au su du maire ? Quelle crédibilité donner aux actes signés par un tel maire ? Comment admettre qu’un maire s’enfonce pour 150.000 F ? Que ferait-il alors pour des millions ?» Dans les démocraties qui se respectent ou dans un pays qui voudrait vraiment accéder à l’émergence tant souhaitée, Serge Akassaga Okinda aurait déjà été contraint à la démission. Il devrait se réjouir de ce que la presse locale n’a pas fait un tintamarre de son acte, d’une insoutenable légèreté.

Bref, ce maire à la cupidité époustouflante n’est plus cité dans les procès-verbaux publiés en seconde cuvée par l’hebdomadaire satirique. Cette fois, il est uniquement question de policiers et gendarmes qui se servent de leur parcelle de pouvoir pour extorquer de l’argent aux braqueurs. Les différentes confessions démontrent que la police et la gendarmerie ne mènent pas d’enquête. Dans cette affaire, elles sont informées par des personnes qui les mettent à contribution parce qu’elles convoitent elles-mêmes une part du butin.

Indicateurs convoiteux et flics véreux

Ainsi, incité par son grand frère, Chrysostome Ngounagou , ami de Rodrigue Dang Kakpovi, décide de soutirer de l’argent à son braqueur d’ami qui avait bénéficié de 16 millions dans le partage du butin chapardé au domicile de Léon Ndong Nteme. Il crée à cet effet une connivence avec des éléments de la force publique, par l’entremise de sa sœur, dénommée Mamie, en service à la Gendarmerie nationale. Dans ses aveux Chrysostome Ngounagou raconte : «les agents arrivaient donc à la gare de Setrag et procédaient, suivant mes orientations téléphoniques, à l’interpellation du dénommé Rodrigue qu’ils dépouillaient dans un premier temps de la somme de 4.400.000 francs CFA.»

Après quoi, les gendarmes vont cuisiner le père de Rodrigue qui leur remet 5 millions de francs CFA. En contrepartie de quoi, «ils remettaient une somme de 300.000 francs à Rodrigue pour son voyage, et 100.000 francs à son père pour son “taxi”», révèle Chrysostome Ngounagou. On en retiendra donc que les gendarmes soutirent l’argent aux voleurs et les aident à s’évanouir dans la nature.

La Gendarmerie n’est pas la seule à agir ainsi. Car, le lendemain Rodrigue Dang Kakpovi est à nouveau interpellé ; cette fois par des policiers. «Il me dira avoir remis à ces dernier, pour recouvrer sa liberté, la somme de 1.500.000 francs CFA», a témoigné Chrysostome Ngounagou dans sa déposition.

Tout ceci n’est nullement démenti dans la déposition de Franck Jenny Saba Okouyi, maréchal de logis à Direction générale des recherches (DGR). De fil en aiguille et au terme d’interventions musclées dans des lieux où il arrivait grâce à des indicateurs-complices âpres au lucre, ce gendarme a ainsi réussi à détourner 9 millions de francs CFA issus du braquage. «J’ai cédé à la tentation, en prenant les 9 millions et je les ai libérés en remettant au père 500.000 francs. Je me suis retrouvé vers 19 h 00, avec l’informateur et son frère à qui j’ai remis 2 millions de francs et j’ai remis à mon ami Odounga Grégoire 2,5 millions, moi-même j’ai pris le reste à savoir 3.500.000 frs.»

Les procès-verbaux publiés par “La Griffe” laissent comprendre que pour son sale boulot, Théodore Dipaka, indic des gendarmes, a reçu 1 million de francs CFA et Chrysostome Ngounagou, ami du braqueur Rodrigue, s’en tire également avec 1 million.

L’affaire Léon Ndong Nteme est loin d’avoir livré toutes ses effluves. On retient à ce stade d’évolution du dossier que les prétendus limiers de la force publique gabonaise ne mènent pas d’enquête ; qu’ils obtiennent leurs renseignements de personnes qui convoitent eux-mêmes l’argent volé ; que la torture physique, notamment le fameux pont, est leur méthode d’interrogatoire favorite et surtout que les agents des forces de police ou de gendarmerie, de même que certaines autorités judiciaires ou administratives, sont enclins à se ramollir et à abdiquer tout principe devant un peu d’argent.

On croyait que le devoir de tout policier ou gendarme est de servir la Société ; assurer la sécurité des personnes et des biens ; maintenir l’ordre et faire respecter les droits constitutionnels de tous à la liberté, l’égalité et la justice. On croyait que leur conduite devait être exemplaire et leurs vies privées sans éclaboussure, sans corruption. Hélas !

Publié le 27-07-2011 Source : La Griffe Auteur : Gaboneco
 


SUR LE MÊME SUJET
Le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a annoncé le 14 avril dernier « la création immédiate d’une unité militaire de 240 hommes au sein de l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN); baptisée « la brigade de la jungle ». Selon le communiqué rendu public, « cette unité aura pour mission de sécuriser les parcs du Gabon et de protéger la faune et la flore sauvage, notamment contre le braconnage et le trafic illégal d’ivoire ». Cette mesure fait suite à la découverte, le 6 avril dernier par des agents de l’ANPN, d’une trentaine de carcasses d’éléphants de forêt qui ...
Lire l'article
Une brigade mobile de surveillance des aires protégées a officiellement démarré ses activités vendredi à Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga, dans le sud du Gabon, dans le cadre du projet ‘’Global environnement found’’ (DEF), a constaté un journaliste de l’AGP. La Brigade doit empêcher le braconnage, l’exploitation forestière illégale et l’orpaillage dans la périphérie du parc national de Moukalaba Doudou Les activités de la Brigade mobile de surveillance des activités extractives illégales dans la périphérie du parc national s’inscrivent dans le cadre des objectifs définis par le gouvernement en matière de gestion durable des ressources forestières, ...
Lire l'article
La Brigade de la Faune de la Moukalaba dans le département de la Doigny (province de la Nyanga, sud) a été dotée d’un véhicule tout terrain pour sillonner le parc, rapporte vendredi, le correspondant de l’AGP. ‘’ C’est un signal fort qui, traduit la ferme volonté des plus hautes autorités de la République en tête desquelles, le Président Ali Bongo Ondimba ; à œuvrer pour la conservation de la Faune sauvage et de la Forêt qui restent les principales ressources naturelles renouvelables à transmettre aux générations futures ‘’, a déclaré le chef du département des Eaux et forêts dans la Nyanga, ...
Lire l'article
Le chef de la brigade de la faune et de la chasse de Sette Cama dans le département de Ndougou (sud-ouest), Biyogho Bi Essono II a expliqué vendredi les missions dévolues à cette brigade. Selon Biyogho Bi Essono II, les missions premières de la brigade de faune et chasse sont essentiellement: l'information, la sensibilisation, l'éducation, la vulgarisation de l'information, le contrôle de police et la répression en cas de non respect des règles et lois en vigueur en matière de protection et de la gestion de la biodiversité. A ce titre, il entreprend plusieurs missions d'information et de sensibilisation en l'endroit des ...
Lire l'article
La brigade de gendarmerie du district de Matsatsa dans le département de Mulundu (Ogooué-Lolo, sud-est) est dépourvue de moyen de locomotion, a constaté, un mercredi le correspondant de l’AGP. Les trois gendarmes qui y sont affectés à cette brigade éprouvent des difficultés pour couvrir l’ensemble du canton Léyou et le district de Matsatsa. Ils sont obligés pour accomplir leur mission de recourir à des occasions de fortune. Face à cette situation, les populations de cette contrée interpellent les autorités du ministère de la Défense nationale de doter cette brigade des moyens roulants. Lors d’une visite des casernes, le président, Ali Bongo Ondimba avait ...
Lire l'article
Nouvelle prise pour les agents de la Brigade nautique! Dans la nuit du 7 au 8 novembre dernier, une embarcation avec à son bord 16 immigrés clandestins, a été interceptée près du bord de mer de la commune d’Owendo. Cette nouvelle arrestation devrait fournir des éléments nouveaux aux enquêteurs chargés de mettre en lumière les réseaux de «passeurs» qui permettent l’arrivée incessante des immigrés clandestins sur le sol gabonais. Une pirogue avec 16 clandestins vient d’être interceptée par les services de la brigade nautique, alors qu’elle tentait d’accoster sur le bord de mer de la commune d’Owendo. Cette opération intervient quelques ...
Lire l'article
Quelque trente clandestins (hommes et femmes) en provenance du port de la ville d'Orion, dans le sud du Nigeria, ont été interceptés dans la nuit de samedi à dimanche dernier dans la zone d’Owendo au sud de Libreville par la brigade nautique de la police nationale, a-t-on appris mercredi de source policière. Selon la source, les agents de la brigade nautique, informés de la présence d’une embarcation non loin des côtes, ont tendu une embuscade entre le port d’Owendo et le centre de pêche de ‘’Barracuda’’. Les clandestins ont été cueillis alors qu’ils tentaient de pénétrer dans la zone après avoir été ...
Lire l'article
Deux personnes qui seraient impliquées dans le vole de 15 armes à feu perpétré il y a deux semaines à la Brigade faune de Moukalaba (Sud) ont été appréhendées jeudi dernier par les Eléments de la Brigade de Recherches, a rapporté samedi le correspondant de GABONEWS à Tchibanaga. Les deux présumés coupables de complicité dans ce délit de vole sont Delphin Paga et de Moussa qui ont été arrêtés par les Eléments de la Brigade de recherches de Tchibanga. A Delphin Paga, il est notamment reproché d’avoir gardé quelques armes à feu volées chez lui tandis qu’à Moussa, il ...
Lire l'article
La Brigade Faune de Moukalaba à Mourindi, sur l’axe Tchibanga – Moabi (sud), a été cambriolée dans les nuits du 19 au 20 janvier derniers et les voleurs auraient emportés 15 armes à feu, a rapporté des sources concordantes. Selon les investigations menées par les éléments de la Brigade de Recherches de Tchibanga en collaboration avec le Commandant de la Brigade Faune de Moukalaba, Antoine Nzengue-Nzengue, le chauffeur de la Brigade Faune de Moukalaba, Anselme Bouessi de nationalité gabonaise, une quarantaine révolue serait à l’origine de ce forfait. En attendant de démanteler le reste du réseau, le présumé voleur Anselme Bouessi ...
Lire l'article
La mairie de Libreville, dans son souci de rendre la capitale gabonaise un peu plus propre, a crée jeudi une brigade spéciale constituée de gendarmes et de policiers pour lutter contre les marchés anarchiques. Les agents des force de l'ordre sont désormais placés aux feux tricolores et du rond point de Nzeng-Ayong, des Charbonnages, d’Awendje et le marché Mont Bouet. Ils ont pour mission de veiller au respect de la propriété publique et de disperser les commerçants qui veulent replacer des marchés sur les trottoirs. Le maire de Libreville, Jean François Ntountoume Emane qui présidait mardi dernier son premier Conseil municipal, ...
Lire l'article
« La brigade de la jungle » pour lutter contre le braconnage au Gabon
Une brigade mobile de surveillance des aires protégées dans la Nyanga
La Brigade de la Faune de Moukalaba dotée d’un véhicule de service
Environnement : Le responsable de la brigade de la Faune et de la chasse de Sette Cama explique les missions de la structure
Ogooué-Lolo-sécurité : La brigade de gendarmerie de Matsatsa dépourvue de moyen de locomotion
Gabon : 16 clandestins dans les filets la brigade nautique
Gabon: Immigration : Près d’une trentaine de clandestins interceptés par la brigade nautique de la police au sud de Libreville
Gabon: Deux personnes arrêtées pour complicité de vole de 15 armes à la Brigade Faune de Moukalaba
Gabon: 15 armes à feu volées à la Brigade Faune de Moukalaba
Gabon: La mairie de Libreville met en place une brigade de lutte contre les marchés anarchiques


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading ... Loading ...

Auteur/Source: · Date: 27 juil 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>