Socialisez

FacebookTwitterRSS

ERAMET : hausse de 7% du résultat opérationnel courant semestriel

Auteur/Source: · Date: 28 Juil 2011
Catégorie(s): Economie

Eramet a réalisé au premier semestre 2011 un résultat net en repli de 23% à 135 millions d’euros, pénalisé par un taux d’imposition effectif plus élevé correspondant notamment à la fiscalité sur les dividendes. Le résultat opérationnel courant est en hausse de 7% à 366 millions tandis que le chiffre d’affaires affiche une progression de 8% à 1,931 milliard. Selon le groupe minier, les perspectives s’annoncent moins favorables au second semestre, notamment en raison de la baisse des prix du minerai et des alliages de manganèse intervenue au cours des derniers mois.
Dans un communiqué, le PDG Patrick Buffet, a assuré qu’Eramet continuait de mettre en oeuvre simultanément les programmes d’amélioration de sa compétitivité ainsi que son projet stratégique.
“A ce titre, l’accord de joint-venture signé avec notre partenaire australien Mineral Deposits Limited pour le développement du projet Grande-Côte au Sénégal permettra de créer un nouvel acteur important sur les marchés des sables minéralisés, à fort potentiel, tout en élargissant les activités du Groupe. Par ailleurs, la montée en puissance des grands projets structurants se poursuit dans des conditions satisfaisantes. Enfin, la signature d’un partenariat avec un grand acteur chinois des aciers rapides, HeYe, conforte la position d’Erasteel”, a ajouté le dirigeant.

AOF – EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur
– Le groupe occupe des positions fortes sur le plan mondial dans ses trois activités : les alliages et aciers spéciaux à hautes performances, le manganèse et le nickel ;
– La production d’acier, et par ricochet l’activité d’Eramet, bénéficient d’une tendance porteuse à long terme : 50% de la production mondiale d’acier est aujourd’hui chinoise et 50% de la consommation mondiale vient du secteur de la construction, du fait de l’urbanisa tion et de l’industrialisation croissante des pays émergents ;
– Le groupe recèle des gisements prometteurs au Gabon et en Indonésie ;
– Le groupe dispose d’une marge de manoeuvre financière pour procéder à d’éventuelles acquisitions ;
– Eramet a relancé ses investissements de capacité.

Les points faibles de la valeur
– Le groupe n’a pas la taille critique face aux géants miniers ;
– En tant que premier employeur de Nouvelle-Calédonie, Eramet est très impliqué dans le climat social du territoire ;
– Plus généralement, la présence du groupe en Nouvelle-Calédonie mais également au Gabon confère à la valeur une prime de risque élevée en Bourse ;
– Le groupe est confronté à la dégradation de la rentabilité de sa branche nickel sous l’effet de l’évolution du coût de l’énergie, des taux de change, de l’évolution du gisement et surtout d’une dégradation de la productivité de l’entreprise ;
– Les trois activités de groupe sont cycliques, ce qui peut entraîner une certaine volatilité des résultats. La sidérurgie constitue 70% de la clientèle du groupe ;
– Le groupe fait l’objet d’un litige entre l’homme d’affaires franco-polonais Roman Zaleski et la famille Duval, à propos de l’apport de leurs sociétés dans Eramet en 1999. Cette querelle d’actionnaires pèse sur la valeur ;
– Plus généralement, l’Etat bloque l’évolution de l’actionnariat.

Comment suivre la valeur
– A suivre particulièrement, l’évolution des cours du nickel, qui entre dans la composition de l’acier inoxydable, et du manganèse.
– A suivre également la situation politique du Gabon, où Eramet est présent pour le manganèse, et celle de Nouvelle-Calédonie pour le nickel. Le Gabon va entrer au capital d’Eramet à hauteur de 4 à 5%. Une opération qui s’inscrit dans la stratégie de garder d’excellentes relations avec les gouvernements des pays où le groupe est présent. Cela lui permettra également de consolider ses positions dans le manganèse.
– La société souhaite mettre en place un plan d’économies avec pour objectif d’abaisser le coût de production complet de 1 dollar la livre de nickel ;
– L’évolution de la participation d’Areva au capital est à suivre. Elle est normalement vouée à être cédée, tout en restant dans le giron public. La demande du Conseil de Politique Nucléaire à Areva de filialiser son activité minière renforce, selon certains, cette hypothèse de cession. Mais d’autres estiment qu’Eramet pourrait faire partie de cette « grande minière ».
– Le groupe souhaite se développer sur de nouveaux métaux comme le lithium ou le niobium.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Produits de base – Métaux
Selon des données de Bloomberg, depuis début 2010, 290 transactions ont eu lieu dans le secteur aurifère, pour un total de 38,4 milliards de dollars. Goldcorp veut fusionner avec le groupe de mines d’or Andean pour 3,6 milliards de dollars canadiens. Cette opération intervient dans un contexte où le cours de l’or a dépassé les plus hauts atteints en juin dernier, au-dessus de 1.300 dollars l’once. Cet été, le canadien Kinross Gold s’est rapproché de Red Back Mining, à travers une opération de plus de 7 milliards de dollars. Auparavant, le rap prochement entre Newcrest Mining et Lihir Gold a donné naissance au cinquième producteur mondial de ce métal précieux. Le secteur minier dans son ensemble est soumis à une vague de fusions-acquistions. Dernier en date, BHP-Billiton cherche à acquérir le producteur canadien d’engrais Potash pour 43 milliards de dollars. Toutefois, les analystes estiment que le temps des OPA géantes est fini car les grandes sociétés minières vont poursuivre leur assainissement financier. Elles pourront ainsi mener des acquisitions de sociétés spécialisées dans un seul minerai et qui n’ont pas les capacités d’en assumer des investissements.

Copyright 2011 Agence Option Finance (AOF) – Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu’elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l’utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance 


SUR LE MÊME SUJET
Eramet annonce qu'à compter de ce lundi, Marcel Abeke, jusqu'à présent directeur général de Comilog, filiale détenue à hauteur de 63,7% par Eramet, est nommé directeur exécutif auprès de la direction générale du groupe, chargé de son développement en Afrique. A ce titre, il a notamment pour mission de conseiller la direction générale et les directions de branche, en liaison étroite avec la direction du développement, sur les actions à mener et les moyens à mettre en place pour accompagner la politique de croissance d'Eramet en Afrique. Marcel Abeke demeure membre de l'IMC (International Management Committee). A cette même date, Jean ...
Lire l'article
Le groupe Rougier vient d’annoncer un chiffre d'affaires de 74,1 millions d'euros pour le premier semestre 2011, en progression de 9,3% sur la même période en 2010. Une performance qui conforte le groupe dans son ambition de développement rentable à long terme, en dépit de la conjoncture actuelle. Spécialisé dans l'exploitation, la transformation et la distribution de bois tropicaux, le groupe Rougier a annoncé, le 9 août, un chiffre d'affaires de 74,1 millions d'euros pour le premier semestre 2011, en hausse de 9,3% par à la même période en 2010. «Après un premier trimestre 2011 qui avait bénéficié d'une base de ...
Lire l'article
Total Gabon a annoncé vendredi une résultat net de 202 millions de dollars (145 millions d'euros) en 2010, soit une hausse de 43% par rapport à 2009, selon un communiqué parvenu à l'AFP. Son chiffre d'affaires 2010 s'élève à a 1,3 milliards d'USD (930 millions d'euros) en hausse de 20%. La production moyenne en 2010 de "52,8 millions de barils/jour (kb/j) est en baisse de 7% par rapport à 2009". Cette baisse de production est largement compensée par la hausse du prix moyen du brut sur l'année. Total surfe ainsi sur la hausse moyenne du prix du brut, le prix du ...
Lire l'article
Nous avions annoncé le 23 septembre que Libreville avait fait son entrée au capital d’Eramet. Une des parties à la négociation indique que les discussions se poursuivent et l’accord pourrait être signé d’ici quelques jours. Le Gabon négocie toujours son entrée au capital du groupe français Eramet. Selon des sources proches du dossier les pourparlers se poursuivent et une signature devrait intervenir dans les prochaines semaines. Après la sollicitation adressée en mai dernier par Ali Bongo à ERAMET pour l’acquisition par l’Etat gabonais de 10 à 15% du capital du groupe, ainsi que la montée de 25 à 33% des parts ...
Lire l'article
Le président directeur général d’ERAMET, Patrick Buffet, serait actuellement en séjour au Gabon où il doit prendre part au Conseil d’administration de la filiale gabonaise du groupe, la COMILOG, et s’entretenir avec les autorités gabonaises sur la souscription par l’Etat gabonais à l’acquisition de 10 à 15% des parts du géant minier français. Ali Bongo parviendra-t-il à conclure avec le patron d’ERAMET l’entrée de l’Etat gabonais au capital du géant minier français ? Après la sollicitation adressée en mai dernier par Ali Bongo à ERAMET pour l’acquisition par l’Etat gabonais de 10 à 15% du capital du ...
Lire l'article
L'État gabonais entend monter au capital de la société minière française Eramet. L’État gabonais s’efforce d’accroître son contrôle sur l’exploitation de ses ressources minières. Outre la création prochaine d’une compagnie pétrolière nationale, la Gabon Oil Company (GOC), il a, début mai, informé le groupe minier français Eramet de sa double intention d’acquérir entre 10 % et 15 % de son capital et de porter sa participation de 25 % à 33 % dans celui de sa filiale gabonaise, la Comilog. Le groupe s’étant déclaré « très ouvert » à cette proposition, les négociations s’ouvriront autour du 15 juin, à Paris. La ...
Lire l'article
Eramet a réalisé en 2009 une perte nette annuelle de 265 millions d'euros après un bénéfice net de 694 millions d'euros en 2008. La perte opérationnelle courante se monte à 163 millions d'euros après le retour à un résultat opérationnel courant positif de 60 millions d'euros au second semestre. Le chiffre d'affaires du groupe minier a reculé de 38% à 2,689 milliards d'euros. Mais il s'est amélioré en fin d'année avec une hausse de 19% au quatrième trimestre par rapport au troisième trimestre à 760 millions d'euros. Les économies de 172 millions d'euros réalisées sur l'exercice ont nettement dépassé l'objectif ...
Lire l'article
Le groupe français va développer sa production d'alliages de manganèse dans un contexte difficile. La première pierre du futur complexe métallurgique de Moanda au Gabon a été posée par le président du pays Omar Bongo Ondimba, en présence de Patrick Buffet, Président-directeur général d'Eramet. Le complexe comprend une usine de silicomanganèse d'une capacité annuelle de 65 000 tonnes et une usine de manganèse métal de 20 000 tonnes par an, auxquelles sont adjointes les infrastructures nécessaires. La construction du complexe est  concomitante au renforcement du réseau électrique public, avec la construction par le gouvernement gabonais de la centrale hydroélectrique du « ...
Lire l'article
Total Gabon annonce ses comptes de l'exercice 2008. Le résultat net de Total Gabon ressort à 381 M$, en hausse de 14% par rapport à 2007 (334 M$). Le résultat net de l'année 2008 affiche un plus haut historique à 381 M$, malgré un résultat fortement dégradé pour le quatrième trimestre. La production de pétrole brut opérée par Total Gabon a atteint 76,5 milliers de barils par jour (kb/j) contre 81,5 kb/j en 2007, soit une baisse de 6%. La part de production de pétrole brut liée aux participations de Total Gabon s'est élevée à 60,3 kb/j contre 64,2 kb/j en ...
Lire l'article
Le groupe ERAMET annonce un objectif de production de 3,5 de tonnes de minerai et d'agglomérés de manganèse au Gabon et bénéficie d'une augmentation des cours de manganèse depuis la fin du premier trimestre 2008 avant de prévoir un résultat opérationnel courant en hausse sur le semestre 2008, appris GABONEWS.
Lire l'article
Eramet annonce deux nominations
Gabon : Chiffre d’affaires semestriel en hausse pour Rougier
Total Gabon annonce résultat 2010 net de 202 millions USD, en hausse de 43%
Gabon : Les négociations se poursuivent entre Libreville et Eramet
Gabon : ERAMET tend l’oreille à Ali Bongo
Gabon: Un gros chèque pour Eramet
ERAMET dans le rouge en 2009
Eramet développe son manganèse au Gabon
Total Gabon : résultat net 2008 en hausse de 14%
Gabon: Le groupe ERAMET annonce un objectif de production de 3,5 millions de tonnes de minerai et d’agglomérés de manganèse au Gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Juil 2011
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*