- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Fin du statut de réfugié: le HCR et le gouvernement gabonais ensemble pour trouver des solutions durables pour les réfugiés

Le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) et le gouvernement du Gabon travaillent ensemble pour trouver des solutions durables pour les réfugiés congolais vivant au Gabon, et dont le statut prendra fin à compter du 31 juillet 2011, rapporte une note du service communication de cette institution onusienne.
Les réfugiés ont le choix entre autres d’être rapatriés volontairement chez eux, ou bien d’obtenir une carte de séjour pour ceux qui souhaitent rester en tant que migrants dans leur pays d’accueil. Des équipes mobiles conjointes du HCR, de la Commission Nationale pour les Réfugiés et de la Croix Rouge Gabonaise ont été envoyées dans les provinces de l’Ogooué Maritime, de la Ngounié, de la Nyanga et du Haut Ogooué et de l’Ogooué Lolo pour aider les réfugiés à travers le pays à choisir et bénéficier de la solution la plus appropriée pour leur avenir.

Les mouvements de rapatriement volontaire vers la République du Congo s’intensifient. Un convoi de rapatriement de 51 réfugiés a quitté Franceville et Moanda le 22 juillet et est arrivé à Dolisie en République du Congo le 23 juillet. À l’arrivée, la joie et le soulagement se lisaient sur tous les visages.

A la date d’aujourd’hui, plus de 320 personnes se sont inscrites pour un rapatriement volontaire. Quatre convois de rapatriement sont prévus les 29 et 30 juillet et les 2 et 5 août à partir de Franceville et de Tchibanga. Les inscriptions pour des convois futurs continuent.

En République du Congo, des équipes du HCR sont présentes dès le passage de la frontière pour accueillir les réfugiés et les accompagner dans les premières phases de leur réintégration. Deux bureaux ont été ouverts dans les zones de retour afin de mieux assurer un suivi et les conditions de réinsertion des réfugiés dans leur milieu d’origine.

Pour les réfugiés désireux de rester au Gabon en tant que migrants, le gouvernement délivre des cartes de séjour. A la date d’aujourd’hui, 900 demandes ont été présentées et 160 cartes ont déjà été délivrées. Une moyenne de 40 cartes est attribuée quotidiennement par le Direction Générale de la Documentation et de l’Immigration (DGDI) et 50 autres sont traitées chaque jour par l’équipe mobile du service de la documentation de la DGDI sur le terrain. Le HCR aide les réfugiés à obtenir la carte de séjour en payant les frais administratifs s’élevant à 150.000 FCFA pour chaque carte délivrée.

Le gouvernement et le peuple du Gabon ont accordé leur hospitalité aux réfugiés congolais pendant plus d’une décennie. Depuis 2001, le HCR a aidé 2700 réfugiés congolais au retour volontaire vers la République du Congo. A ce jour, quelque 9500 réfugiés et demandeurs d’asile congolais vivent encore au Gabon.

Source et Auteur: Service de la communisation du HCR à Libreville


SUR LE MÊME SUJET
Les ex-réfugies congolais demandent à partir
Plus d’une centaine d’ex-refugiés congolais squattent, depuis quelques jours devant les locaux du Haut Commissariat des Nations Unies (HCR). Ils réclament la prise en compte de leur situation par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés(HCR), notamment leur réinstallation dans un ou plusieurs pays tiers. Pour eux, il n’est ni question de repartir dans leur pays d’origine où les conditions d’accueil ne sont pas réunies, ni question de rester sur le territoire gabonais qui les a recueilli depuis 15 ans.
Lire l'article [1]
Gabon : grève de faim pour les refugiés devant le siège du HCR à Libreville
Les réfugiés congolais vivant au Gabon ont décidé lundi d'observer une grève de la faim devant le siège du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Libreville, pour réclamer leur statut de réfugiés. Mardi 7 février 2012 | 03:03 UTC CommentairesImprimerEnvoyer Ces ressortissants congolais se réfugient au Gabon depuis la guerre civile qui a secoué le Congo entre 1997 et 1999. "Nous réclamons que si le Gabon ne veut plus de nous ici, le HCR nous envoie ailleurs", a déclaré l'un des réfugiés congolais. Selon un communiqué du gouvernement, les personnes en attente de réinstallation au Congo disposent d'un délai ...
Lire l'article [2]
Six cent (600) réfugiés congolais, sur les six mille (6000) vivants actuellement au Gabon, réclament depuis cinq jours au Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR) d’être envoyés en asile dans un autre pays. Cette réclamation fait suite à l’expiration du délai donné par le Gabon du statut de réfugiés à ces congolais arrivés dans le pays pendant la période de guerre que le Congo a vécu entre 1997 et 2003. En 2011, le Gabon avait annoncé la fin du statut de réfugiés pour les citoyens congolais vivant dans le pays tout en leur accordant un délai pour régulariser leur situation dans ...
Lire l'article [3]
Le gouvernement gabonais a annoncé vendredi à Libreville, la cessation du statut de réfugiés et demandeurs d’asile aux congolais établis au Gabon depuis la guerre civile qui a secoué le Congo entre 1997 et 1999. "Le gouvernement de la république Gabonaise déclare à compter de ce jour, la cessation du statut pour les réfugiés et demandeurs d’asile congolais établis au Gabon", a déclaré dans un communiqué parvenu à l’AGP le ministre gabonais délégué aux affaires étrangères, Raphael Ngazouzé. Le communiqué précise que les personnes en attente de réinstallation au Congo disposent d’un délai de quatre vingt (80) jours, pour rejoindre leur ...
Lire l'article [4]
Par Yves-Laurent Goma Au Gabon, le HCR poursuit le rapatriement volontaire des réfugiés congolais de Brazzaville. Un accord tripartie entre les gouvernements du Congo et du Gabon ainsi que le HCR a proclamé la cessation du statut des réfugiés congolais du Gabon le 31 juillet dernier. Sur 9 500 réfugiés seulement 450 ont accepté de rentrer au pays. Les autres ont préféré devenir de simples migrants et donc d’acheter une carte de séjour.
Lire l'article [5]
Le gouvernement gabonais a décidé de prolonger de trois mois le délai de réexamen du statut des réfugiés congolais établis au Gabon, selon un communiqué rendu public jeudi à Libreville par le ministère gabonais des Affaires étrangères. Le communiqué dont copie est parvenue à l’AGP précise que le processus bénéficie d’une nouvelle période de trois mois non renouvelable allant du 1er au 31 juillet 2011. Au terme de ce délai, toutes les personnes concernées, qui n’auront opté ni pour le retour volontaire ni pour la transformation de leur statut en celui de migrant, seront considérées comme étant en ...
Lire l'article [6]
Lors d’une récente visite au Gabon, le Représentant Régional du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a rappelé l’engagement du HCR à apporter tout son appui au gouvernement de la République Gabonaise pour trouver des solutions durables pour les réfugiés de la République du Congo accueillis sur le sol gabonais depuis plus d’une décennie, a-t-on appris d’une note du service de communication de cette organisation. Lors des rencontres avec les autorités gabonaises, le Représentant Régional a rendu un vibrant hommage au Gouvernement et au peuple gabonais pour l’accueil et l’hospitalité exemplaires qu’ils ont accordés aux réfugiés congolais. Il ...
Lire l'article [7]
Le ministère gabonais des Affaires étrangères a annoncé lundi à Libreville, qu’il ne reconnaît plus le statut de réfugiés aux ressortissants du Congo Brazzaville, arrivés en masse lors des trois guerres civiles que ce pays a connues en 1997, 1999 et 2001. ‘’Le Congo, de l’avis de tous, a retrouvé la paix et la stabilité d’antan, les conditions ayant prévalu à l’octroi du statut de réfugié sont donc éteintes’’, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Jean Claude Franck Mendome, ajoutant que la décision a été prise au regard de la convention de Genève de 1951 ...
Lire l'article [8]
Une réunion des experts des ministères des affaires Etrangères du Gabon et de la République du Congo Brazzaville s’est tenue jeudi à Libreville. Cette initiative du gouvernement gabonais avait pour objectif, la réactualisation de l’examen de la faisabilité de la cessation du statut des réfugiés et de demandeurs d’asile des Congolais réfugiés au Gabon. Les deux délégations ont fait le bilan de la mise en œuvre de l’Accord tripartite signé le 11 septembre 2001 par les gouvernements gabonais et congolais et par le Haut commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR). Fort du bilan, mitigé et en retrait des espérances, ...
Lire l'article [9]
Le gouvernement de la République gabonaise et celui du Congo ont décliné, dans une feuille de route, paraphée ce jeudi à Libreville, en présence du représentant du Haut Conseil des Réfugiés (HCR) au Gabon, les modalités de la mise en œuvre de la « cessation du statut de réfugié pour les ‘’ réfugiés et demandeurs d’asile’’ de la République du Congo au Gabon », a constaté GABONEWS. Selon une source du ministère des Affaires Etrangères gabonaise, environ 10.000 Congolais vivent au Gabon sous le statut de réfugié. La feuille de route instaurée ce jour tend à trouver et à résoudre, de manière ...
Lire l'article [10]
Les ex-réfugies congolais demandent à partir
Gabon : grève de faim pour les refugiés devant le siège du HCR à Libreville
600 réfugiés congolais réclament un asile hors du Gabon
Fin du statut de réfugié pour les congolais établis au Gabon
Gabon : retour au pays des réfugiés du Congo-Brazzaville
Le gouvernement gabonais prolonge de trois mois le délai de réexamen du statut des réfugiés congolais
Le HCR réaffirme son soutien au Gouvernement gabonais pour la question des réfugiés congolais
Les réfugiés congolais déchus de leur statut au Gabon
Vers la Vers la fin du statut de réfugiés pour les Congolais au Gabon
Vers la cessation du statut de réfugié congolais au Gabon