Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: le Conseil d’Etat confirme la dissolution d’un parti d’opposition

Auteur/Source: · Date: 28 Juil 2011
Catégorie(s): Politique

Le Conseil d’Etat gabonais a rejeté jeudi le recours contre la dissolution d’un des deux principaux partis d’opposition, l’Union nationale (UN), a constaté un journaliste de l’AFP.

Statuant sur le recours déposé par le président de l’UN Zacharie Myboto, le Conseil d’Etat a notamment estimé que le parti “s’est rendu co-auteur” ou a été “du moins complice” de son secrétaire exécutif, André Mba Obame qui, le 25 janvier dernier, s’était autoproclamé président du pays, avait prêté serment au siège de son parti et avait formé son “gouvernement”.

“Le pouvoir (…) a atteint son objectif, celui de tuer l’Union nationale”, a déclaré à l’AFP M. Myboto, ajoutant: “c’est la négation même de la démocratie”.

“Nous avons tenu à aller jusqu’au bout de notre logique”, mais “ce n’est pas la peine de perdre notre temps encore” dans d’éventuels nouveaux recours, a-t-il poursuivi, indiquant ne pas avoir été “du tout surpris” de la décision du Conseil dont l’UN avait mis en doute l’indépendance mercredi.

L’UN avait été dissoute le 27 janvier par le ministère de l’Intérieur pour “non respect des principes démocratiques, atteinte à la forme républicaine de l’Etat, atteinte à la souveraineté nationale et trouble à l’ordre public”.

Candidat malheureux à la présidentielle de 2009 dont il conteste la validité et réclame la victoire, M. Mba Obame s’était réfugié pendant plus d’un mois au siège du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) à Libreville avec une trentaine de personnes.

Le vice-président de l’UN Jean Ntoutoume Ngoua avait mis en garde mercredi sur “les éventuelles conséquences que pourraient entraîner la négation de la réalité des faits et la non lecture du droit dans cette affaire”.

L’UN “rendra responsable le Conseil d’Etat des conséquences des éventuelles frustrations de milliers de Gabonais qui attendent que justice leur soit rendue et appelle l’ensemble des Gabonais à la mobilisation et à la vigilance”, avait indiqué M. Ntoutoume Ngoua.

Mardi, les défenseurs de l’Etat gabonais avaient fait valoir qu'”il ne saurait exister deux républiques”. “En s’autoproclamant président, M. Mba Obame a délibérément mis en cause la forme républicaine de l’Etat”, ce qui constitue “un grave trouble à l’ordre public” et “une violation manifeste de la Constitution”, avaient-ils estimé.


SUR LE MÊME SUJET
Le Secrétaire Exécutif du BDP-MODWOAM confirme les objectifs citoyens du nouveau parti
Le Secrétaire Exécutif intérimaire du BDP-MODWOAM, Monsieur Aymar IBONDZY-PANDZOU, qui était l’invité de l'émission du « Dr Mouketou Reçoit » ce dimanche 29 janvier 2012, a réaffirmé les objectifs citoyens du nouveau parti politique gabonais dont la création fut annoncée le 15 janvier 2012 par le président du nouveau parti, le Dr. Daniel Mengara. M. Ibondzy-Pandzou a ainsi expliqué la notion de Troisième Voie qui est au centre de l'action citoyenne du mouvement, une voie par laquelle le Gabonais, se reconnaissant désormais citoyen, donc libre, se refuse à se soumettre un jour de plus au dictat du régime des Bongo et se proclame ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo Ondimba a annoncé, jeudi à Franceville (sud-est), la dissolution des directions générales du contrôle financier et de la comptabilité publique du ministère du budget. "Conformément à la décision du conseil des ministres tenu à Port-Gentil (mars 2010) sont confirmées, les dissolutions de l’actuelle direction générale du contrôle financier et la direction générale de la comptabilité publique", a déclaré le chef de l’Etat dans une déclaration lue avant la conférence de presse qu’il a donnée à l’issue du 7ème conseil des ministres délocalisé tenu à Franceville, chef-lieu de le province du Haut-Ogooué, à 650 km au sud-est ...
Lire l'article
Communiqué: Le mouvement “Bongo Doit Partir” (BDP) condamne la dissolution de l’Union nationale
Communiqué de presse, pour diffusion immédiate Le mouvement d'opposition en exil "Bongo Doit Partir" (BDP) condamne avec la plus grande fermeté le rendu du Conseil d'état du 28 juillet 2011 confirmant la dissolution du parti d'opposition gabonais "Union Nationale" (UN). Cette dissolution constitue une monumentale atteinte aux droits les plus fondamentaux des Gabonais militant au sein de ce parti, et confirme la culture de l'arbitraire pratiquée et cultivée depuis 44 ans par le régime bongoïste. Le mouvement "Bongo Doit Partir" (BDP) étant avant tout un mouvement constitutionnaliste et réformiste, c'est-à-dire qui s'active à rechercher, au Gabon, l'adoption et l'affirmation inconditionnelle d'une Constitution qui ...
Lire l'article
Le Conseil d’Etat a confirmé, jeudi à Libreville, la dissolution de l’Union nationale (UN, opposition) suite au recours introduit par le président cette formation politique, Zacharie Myboto, donnant de facto raison au ministère de l’Intérieur qui avait prononcé la dissolution du parti après l’auto proclamation, le 25 janvier 2011, de son secrétaire exécutif, André Mba Obame comme président de la République. La juridiction s’est prononcée au cours d’une audience publique après avoir entendu les deux parties. Le président de l’ex UN, M. Myboto a appuyé sa requête en arguant que l’auto investiture d’André Mba Obame n’engageait pas le parti. Selon lui, M. ...
Lire l'article
Le Conseil d'Etat gabonais a rejeté l'appel interjeté par l'Union nationale (UN) contre sa dissolution ordonnée par le gouvernement du président Ali Bongo à la suite du simulacre d'investiture dont s'est rendu coupable en janvier le secrétaire exécutif de cette formation de l'opposition, André Mba Obamé. Ce dernier entendait, par ce geste symbolique, protester contre le «truquage» de l'élection présidentielle de 2009 qui a donné la victoire au fils du défunt président Omar El Hadj Bongo. Dans son arrêt publié jeudi soir, le Conseil d'Etat a estimé que l'UN s'était rendue coupable «au mieux de complicité» dans l'initiative prise par André Mba ...
Lire l'article
L’Union nationale gabonaise, le parti d’André Mba Obame, doit être fixée sur son sort ce jeudi
Au Gabon, ce jeudi 28 juillet 2011, l'Union nationale présidée par Zacharie Myboto sera fixée sur son sort. Le parti dissous le 27 janvier 2011 par le ministère de l'Intérieur pour non-respect des principes démocratiques, atteinte à la souveraineté nationale et trouble à l'ordre public a introduit un recours devant le conseil d'Etat qui doit donc rendre sa décision dans la journée. Pour mémoire l'Union nationale a été dissoute deux jours après que l'opposant André Mba Obame, secrétaire exécutif du parti, se soit autoproclamé président. Mercredi soir, l'Union nationale a souhaité mettre en garde le conseil d'Etat des conséquences d'une ...
Lire l'article
Lundi, la Cour constitutionnelle a rendu publique la décision prise lors de sa séance plénière du 28 février dernier indiquant que les élus de l’Union nationale (UN, parti de l’opposition dissout après l’auto proclamation et la prestation de serment d’André Mba Obame en tant que président de la République le 25 janvier dernier, suivi de la nomination d’un contre gouvernement), conservent leur mandat électif « à titre individuel ». « Les élus de l’ancien parti politique dénommé Union Nationale conservent leurs mandats à titre individuel, sans préjudice de la constatation de la déchéance de l’un quelconque de ces élus dans ...
Lire l'article
Le ministère gabonais de l’Intérieur a, par un arrêté rendu public vendredi à Libreville, dissout officiellement l’Union nationale (UN, opposition), confirmant le communiqué de mardi dernier, annonçant la dissolution de ce parti suite à l’auto proclamation de son secrétaire exécutif, André Mba Obame comme président de la République. ‘’Le parti politique dénommé Union nationale (UN) est dissout pour non respect des principes démocratiques, atteintes à la forme républicaine de l’Etat, atteinte à la souveraineté nationale, trouble à l’ordre public’’, souligne le décret transmis à la presse. Ce même document indique qu’il est à compter de sa date de signature, fait défense ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le chef de l’Etat gabonais, Rose Francine Rogombé a présidé mercredi après-midi au palais présidentiel, un conseil supérieur extraordinaire de la magistrature, en sa qualité de présidente cette institution, a-t-on appris de source autorisée. Le communiqué final ayant sanctionné les travaux sera rendu dans la soirée par le porte-parole de la présidence de la République C’est le deuxième conseil de cette institution judiciaire que Mm Rogombé préside en moins de deux mois. Le dernier s’était tenu en juillet dernier. Selon les textes, le conseil supérieur de la magistrature se réuni une fois chaque année.
Lire l'article
L’Alliance démocratique et républicaine (ADERE, majorité présidentielle), a tenu le week-end dernier, un conseil provincial visant à redynamiser l’action du parti dans la perspective des prochaines échéances politiques. ’’Nous avons tenu un Conseil provincial pour nous réorganiser avec la base dans l’objectif de redynamiser l’action du parti sur le territoire et préparer les prochaines échéances politiques’’, a déclaré le secrétaire général adjoint chargé de la Communication et porte-parole du parti, M Florentin Moussavou. Selon Florentin Moussavou qui a soutenu son propos, la tenue de ce Conseil en valait la peine du fait qu’il est une ’’instance de décisions qui à l’échelle de ...
Lire l'article
Le Secrétaire Exécutif du BDP-MODWOAM confirme les objectifs citoyens du nouveau parti
Ali Bongo Ondimba annonce la dissolution de deux directions générales du ministère du budget
Communiqué: Le mouvement “Bongo Doit Partir” (BDP) condamne la dissolution de l’Union nationale
Le Conseil d’Etat confirme la dissolution de l’UN
Gabon: La dissolution d’un parti de l’opposition confirmée
L’Union nationale gabonaise, le parti d’André Mba Obame, doit être fixée sur son sort ce jeudi
Politique / Malgré la dissolution l’Union nationale, ses élus à l’Assemblée Nationale conservent leur mandat
Le ministère de l’Intérieur confirme la dissolution de l’Union nationale
Justice : Rose Francine Rogombé préside un conseil extraordinaire du conseil supérieur de la magistrature
Gabon: Le parti du vice-président de la République a tenu un conseil provincial le week-end dernier, à Mouila

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Juil 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon: le Conseil d’Etat confirme la dissolution d’un parti d’opposition

  1. La republique gabonaise est indivisble, l’UN l’a appri en payant le prix lourd! La justice du pays a parlé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*