Socialisez

FacebookTwitterRSS

Recrudescence des maladies diarrhéiques au Cap Estérias, faute d’eau potable

Auteur/Source: · Date: 4 Août 2011
Catégorie(s): Santé,Société

Le manque d’eau potable dans le département du Cap Estérias, à une trentaine de km de Libreville, depuis un mois, a entrainé une recrudescence des maladies diarrhéiques et de la peau dans la contrée.

“Huit consultations sur dix sont dues à ces maladies depuis le début de la saison sèche”, a confié une infirmière sous couvert de l’anonymat.

Les 14 villages du département du Cap Estérias sont au régime sec, depuis le début de la saison sèche qui a fait tarir tous les cours d’eau dans la contrée.

De Bolokobouet à Koubou-Koubou, en passant par le Premier Campement, le Cap Santa Clara et Malibé, l’eau potable manque depuis que se sont taries les rivières, principales sources d’eau des populations.

Même la commune du Cap Estérias est au régime sec. “D’habitude, nous buvons l’eau des rivières. Mais depuis deux mois les cours d’eau se sont asséchés”, a déclaré Yvonne Mihindou, une mère de famille, notable du village Koubou-Koubou.

“Nous étanchons notre soif avec l’eau minérale achetée au marché de la cité des ailes (la cité des cadre de l’armée de l’air) à Libreville”, a expliqué Mme Mihindou.

“Parfois les garçons se rendent à Avormabam, à près de 15 km du village, pour puiser un peu d’eau potable”, a-t-elle ajouté, appelant le gouvernement à installer des bornes fontaines dans les villages.

Mme Niangou Mombo, une enseignante habitant le Premier Campement, a affirmé, pour sa part, que quelle que soit la saison, toutes les sources d’eau du département du Cap Estérias sont polluées et leur eau impropre à la consommation.

“Ici, on dit qu’il faut se signer avant de boire un verre d’eau que l’on vous offre, parce que chez nous, l’eau n’est pas source de vie mais de la mort”, a observé Mme Niangou Mombo.

Lors d’une réunion tenue il y a quinze jours, les jeunes du Cap Extérias ont menacé de boycotter les prochaines législatives si le gouvernement ne réalisait pas, dans des délais raisonnables, le projet de construction de châteaux d’eau dans le département. 


SUR LE MÊME SUJET
Les habitants des villages du département du Cap Estérias (30 km au nord de Libreville) ont réclamé des écrans géants aux leaders politiques locaux, pour suivre les rencontres de la coupe d’Afrique des nations. "Nous sollicitons de nos leaders politiques locaux des écrans géants pour suivre les rencontres de la CAN, notamment les matches de l’équipe nationale, qui doit disputer pour la 2e fois de son histoire une rencontre des 1/4 de finale de cette compétition’’, a déclaré Joseph Mboumba, supporter des Panthères. Les habitants des villages de ce département suivent les rencontres de cette CAN à la radio, mais disent ...
Lire l'article
Le candidat du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), est arrivé en tête dans les bureaux de vote des 14 villages et regroupements de villages du département du Cap Estérias, avec un pourcentage proche de 100 %, selon les résultats au sortir des urnes. Paul Biyoghé Mba a été plébiscité dans l’ensemble des villages et regroupements de villages du département du Cap Estérias. Du premier Campement, au Cap Santa Clara, en passant par Malibé, Koubou-Koubou et Itambiyoko, le Premier Ministre a gagné avec un pourcentage moyen de 98%. Dans la commune du Cap Estérias, Paul Biyoghé Mba a réalisé presque ...
Lire l'article
Le préfet du département du Cap Estérias (nord de Libreville), Augustin Evie Obiang a procédé vendredi à l’affichage des listes électorales dans la commune et certains villages du département du Cap Estérias en vue des élections législatives prévues avant la fin de l'année 2011, a constaté sur place l’AGP. Dans la perspective de la révision annuelle de la liste électorale, M. Evie Obiang, a affiché les listes électorales dans les centres de vote de la commune, ainsi que dans certains villages du département, notamment à Malibé I, Koubou-Koubou, Bolokobouet et Itambi-Yoko. ‘’La journée ce samedi l’opération s’est poursuivie dans d’autres bourgades ...
Lire l'article
Les jeunes de la commune et du département du Cap Estérias, au nord de Libreville, ont menacé jeudi dernier de Boycotter les prochaines élections législatives s’ils n’obtenaient pas une amélioration de leurs conditions de vie. Ces jeunes se réclamant aussi bien des partis membres de la majorité républicaine que des formations de l’opposition ont indiqué avoir pris la décision de ne pas voter lors des prochaines législatives pour sanctionner les leaders politiques de la contrée qui, selon eux, les "exploitent politiquement" depuis plusieurs années, sans obtenir de leur part une contrepartie digne des efforts consentis. "Depuis que nous participons aux opérations ...
Lire l'article
Le préfet du département du Cap Estérias, Augustin Evie Obiang a lancé samedi à Malibé I, la caravane de lutte contre l’insalubrité dans cette localité, située à une trentaine de km au nord de Libreville. Selon M. Evie Obiang, cette caravane vise à apporter un soutien à l’Etat en matière d’assainissement de l’environnement de vie et d’hygiène publique. Elle a pour but également de sensibiliser les populations sur la nécessité de s’impliquer davantage dans l’organisation des journées citoyennes dans leurs localités respectives, a laissé entendre le représentant du gouvernement. Après Malibé I, le préfet et ses collaborateurs se rendront dans ...
Lire l'article
Des travaux d’entretien ont démarré lundi dernier sur le réseau routier du département du Cap Estérias, à une trentaine de km au nord de Libreville, a constaté sur place un journaliste de l’AGP. Exécutés par les techniciens des TP, les travaux concernent la remise à niveau des voiries et le reprofilage des voies de communication de la commune du Cap Estérias. Selon les techniciens des TP, les travaux doivent s’étendre à l’ensemble du réseau routier du département qui, depuis plusieurs mois, se trouve dans un état de dégradation avancé. Confrontés depuis plusieurs mois à d’énormes difficultés pour se déplacer ...
Lire l'article
Une vingtaine de femmes habitants le Cap- Estérias au nord de Libreville a battu le bitume mardi dernier pour réclamer de l’eau potable, lors de la célébration de la journée mondiale de l’eau. Ces femmes étaient vêtues de robes blanches portant des récipients vides sur la tête ont marché sur 300 m de la rivière Gabaga jusqu’à l’entrée de la commune du Cap-Estérias. ‘’ Nous organisons cette marché afin d’attirer l’attention des plus hautes autorités du pays sur la situation qui prévaut actuellement dans la localité au sujet de l’absence d’eau potable. Nous buvons encore de l’eau de rivière ici et ...
Lire l'article
Les populations du Premier Campement, dans le département du Cap Estérias, sont confrontées à un problème d’approvisionnement en eau potable, a constaté sur place un journaliste de l’AGP. ‘’Nous avons une seule pompe publique ici au village, mais l’eau qui y sort n’est pas potable. Elle est salée et rougeâtre. Malheureusement c’est cette eau impropre que les villageois boivent’’, a confié M. Donatien Nziengui, un homme âgé de 74 ans. Plusieurs femmes ont également dénoncé la mauvaise qualité de l’eau qu’elles utilisent, à l’origine des nombreuses maladies, notamment les diarrhées et les infections cutanées, dont souffrent leurs enfants. M. Nziengui a invité ‘’les ...
Lire l'article
Les populations du village Ivinda, dans le département du Cap Estérias (25 km au nord de Libreville) ont réclamé de l’eau potable ce mercredi au cours d’une réunion dans cette bourgade, a constaté surplace un journaliste de l’AGP. L’adjoint du chef de ce village, François Tanian qui s’exprimait au nom des populations souhaite voir les nouvelles autorités du pays doter cette localité où vivent plus de 400 âmes, des bornes fontaines. Il estime que cela est possible, mais que les gouvernants, faute d’avoir un contact direct les villageois ignorent souvent les problèmes que rencontrent ces derniers au quotidien. C’est dans ce sens qu’il ...
Lire l'article
Les habitants d'Ayemé-Plaine (à une quinzaine de Km de Ntoum), éprouvent depuis de nombreuses années d'énormes difficultés à s'approvisionner en eau potable, rapporte le correspondant local de l'AGP. Ces populations sont obligées de parcourir de longues distances, et parfois à pied, pour se procurer le précieux liquide, indique-t-on. ''Nous souffrons ici, par manque d'eau, et en saison sèche'', a lâchée une dame cherchant à remplir des bidons dans une borne fontaine villageoise, mais qui produit une eau non potable. La difficulté est plus ressentie par les femmes ayant des bébés, ne pouvant assurer convenablement la propreté du nouveau-né et de la maman elle-même. La ...
Lire l'article
CAN 2012 : les habitants du Cap Estérias réclament des téléviseurs pour suivre les matches
Législatives 2011 : Paul Biyoghé Mba en tête dans le département du Cap Estérias
Affichage des listes électorales au Cap Estérias en vue des législatives prochaines
Les jeunes du Cap Estérias menacent de ne pas voter lors des législatives prochaines
Lancement d’une caravane de lutte contre l’insalubrité dans le département du Cap Estérias
Début des travaux d’entretien du réseau routier du Cap Estérias
Marche des femmes pour réclamer de l’eau potable au Cap Estérias
Les populations du Premier Campement confrontées à un problème d’approvisionnement en eau potable
Estuaire-social : Les populations du village Ivinda réclament de l’eau potable
Gabon: Les habitants d’Ayemé Plaine éprouvent des difficultés pour s’approvisionner en eau potable


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Août 2011
Catégorie(s): Santé,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*