Socialisez

FacebookTwitterRSS

Côte-d’Ivoire : les forces de Ouattara épinglées

Auteur/Source: · Date: 13 Août 2011
Catégorie(s): Afrique

Exactions . L’ONU s’inquiète de la violence et de l’impunité des hommes du nouveau président.

Par ARNAUD VAULERIN

Ce sont des faits qui entachent gravement la réconciliation tant vantée par le président Alassane Ouattara. Les Nations unies en Côte-d’Ivoire (Onuci) ont fait état jeudi de «nombreuses violations des droits de l’homme» et d’une «certaine précarité de la situation sécuritaire», quatre mois après l’arrestation de Laurent Gbagbo. Guillaume Ngefa, de la division des droits de l’homme de l’ONU à Abidjan, a révélé que «26 cas d’exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, dont un enfant de 17 mois», et «85 arrestations arbitraires et de détentions illégales» ont été comptabilisées entre le 11 juillet et le 10 août. Sur cette même période, l’ONU a documenté «11 cas de viol et de mutilations génitales féminines». Guillaume Ngefa a rappelé que «huit fosses communes ont été découvertes aux alentours de trois établissements scolaires dans la commune de Yopougon, à Abidjan», sans que l’on sache encore avec précision le nombre de corps enterrés.

Responsabilité. Ces violations ont principalement impliqué les Forces républicaines de Côte-d’Ivoire (FRCI) créées par Ouattara, dans les rangs desquelles figurent d’anciens rebelles nordistes des Forces nouvelles. Guillaume Ngefa a également attribué la responsabilité de ces exactions aux «membres de la confrérie des Dozos [chasseurs traditionnels, ndlr]»qui appuient les FRCI et «aux miliciens guéré [groupe ethnique vivant dans l’ouest du pays, ndlr]» pro-Gbagbo. Dénonçant un «climat de peur» qui empêche le retour des déplacés, Amnesty International avait critiqué, fin juillet, le «rôle de maintien de la paix que les forces officielles ont confié à la milice dozo de chasseurs traditionnels» et avait appelé à son démantèlement.

L’Onuci a aussi alerté sur la «résurgence de violents affrontements, émaillés de traitements cruels et d’atteinte à l’intégrité physique, entre des éléments des FRCI et les jeunes de plusieurs villages» autour de la capitale économique.

«Les FRCI commencent à se calmer sur Abidjan, où la situation s’améliore vraiment, précisait vendredi un observateur ivoirien. Mais elles continuent leurs pillages, leurs crimes et leur racket à l’intérieur du pays.» Ainsi, dans le nord, ces forces se comportent comme une administration parallèle et reconnaissent des actes de racket, mais «n’entendent pas y mettre fin», a déploré Ngefa.

Le 2 août, le centre de réflexion International Crisis Group (ICG) disait craindre que «l’autorité du nouveau président et sa crédibilité soient irrémédiablement diminuées si le gouvernement n’arrive pas à rétablir l’ordre et à prendre l’ascendant sur les commandants de zone»,les chefs de guerre ex-rebelles. Deux jours plus tard, Ouattara recyclait dans la nouvelle armée des «com-zone» accusés d’exactions depuis 2002 et sous sanctions de l’ONU.

«Mercenaires». A défaut d’assainir les rangs de l’armée, les nouvelles autorités ont inculpé vendredi 58 militaires pro-Gbagbo, dont 40 ont été placés en détention. Ils devront répondre de «séquestration suivie de meurtre, recel de cadavre, viol, détention arbitraire, détournement de fonds aux fins d’achat d’armes et de recrutement de mercenaires» lors de la crise qui a fait 3 000 morts entre novembre 2010 et avril. Mercredi, déjà, 12 proches de l’ex-président ont été inculpés pour atteinte à la sûreté de l’Etat. Gbagbo, récemment visité par l’Onuci, est «détenu au secret sans mandat, sans inculpation» depuis quatre mois, selon l’un de ses avocats, Emmanuel Altit. Il pourra être poursuivi quand son immunité de membre de droit du Conseil constitutionnel sera levée. 


SUR LE MÊME SUJET
Côte d’Ivoire: la coalition Ouattara a remporté la moitié des sièges aux législatives
La commission électorale ivoirienne a annoncé vendredi que la coalition du président Alassane Ouattara, le Rassemblement des républicains, avait remporté la moitié des sièges au parlement. Le président de la commission Youssouf Bakayoko a précisé que le RDP avait obtenu 127 des 254 sièges lors du scrutin de dimanche. Mais le parti de l'ancien président Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI) avait appelé à boycotter le scrutin. Laurent Gbagbo est emprisonné par la Cour pénale internationale (CPI) qui le poursuit pour "crimes contre l'humanité". On lui reproche des meurtres, viols, persécutions et autres exactions présumées perpétrées par ses partisans pour le ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Ouattara nomme un général ex-rebelle à la tête de l’armée
Le président ivoirien Alassane Ouattara a nommé jeudi le général Soumaïla Bakayoko, ancien chef militaire de l'ex-rébellion, à la tête de la nouvelle armée, premier acte d'une réorganisation des forces urgente après la guerre qui a conclu la crise post-électorale. Investi le 21 mai, M. Ouattara a procédé au grand changement à la tête des forces armées qui était attendu depuis la chute de l'ex-président Laurent Gbagbo le 11 avril, arrêté à l'issue de la crise née de son refus de reconnaître sa défaite à la présidentielle de novembre 2010 et de dix jours de guerre dans Abidjan. La restauration de la ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: L’ONU dénonce de nouvelles atteintes aux droits de l’homme
Les partisans du président ivoirien Alassane Ouattara se sont encore rendus coupables récemment d'atteintes aux droits de l'homme, telles qu'exécutions sommaires et actes de torture, ont déclaré jeudi les Nations unies. Ces faits imputés à des éléments des Forces républicaines de Côte d'Ivoire se sont produits entre le 10 et le 17 juin. «Au cours de la semaine en revue, les éléments des FRCI sont (...) impliqués dans au moins sept incidents dont des cas d'exécutions sommaires», a déclaré Guillaume Ngefa, de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci). «Lors de ces incidents, des éléments des FRCI ont tué au ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Ouattara aux commandes pour une difficile réconciliation
De Thomas MORFIN (AFP) – Investi lors d'une cérémonie samedi à Yamoussoukro, Alassane Ouattara est désormais pleinement président de la Côte d'Ivoire, mais il aura fort à faire pour rassembler et réconcilier, priorité pour un pays déchiré par six mois d'une sanglante crise post-électorale. "ADO", comme le surnomment ses partisans, assis sur son majestueux fauteuil présidentiel, et entouré dans la capitale politique d'une vingtaine de chefs d'Etat, dont le président français Nicolas Sarkozy, et du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon: la fête avait tout d'un couronnement. Même s'il est aux commandes depuis plus d'un mois, "il fallait à Ouattara le sacre ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: plainte à Paris visant Ouattara pour crime contre l’humanité
Une Française affirmant que son père ivoirien a été tué en mars lors des violences en Côte d'Ivoire, a déposé une plainte lundi à Paris pour crime contre l'humanité, qui vise le président ivoirien Alassane Ouattarra, a annoncé le cabinet de Me Jacques Vergès à l'AFP. Les avocats Roland Dumas et Jacques Vergès, qui sont les conseils du président déchu Laurent Gbagbo, ont déposé une plainte contre X avec constitution de partie civile au nom d'une de leurs clientes, Guenaël Lapu, résidant en région parisienne et dont le père Jean-Gabriel Bouana a trouvé la mort le 30 mars 2011 à Duékoué, ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Un autre général se rallie au président Alassane Ouattara
ABIDJAN, Côte d’Ivoire — Un autre général s'est rallié mardi au nouveau président de la Côte d'Ivoire alors que les écoles du pays tentaient de reprendre du service après des mois de crise politique et de violences postélectorales. Le général Mathias Doue, un ancien chef d'état-major de l'armée ivoirienne, a été accueilli par le président Alassane Ouattara à l'hôtel Golf où ce dernier a installé son gouvernement à la suite des élections du 28 novembre. Un journaliste de l'Associated Press était présent pour assister au serment d'allégeance. Plusieurs haut dirigeants des forces de l'ex-président Laurent Gbagbo ont déjà juré fidélité à M. ...
Lire l'article
Les forces d'Alassane Ouattara, président de Côte d'Ivoire reconnu par la communauté internationale, ont commis de nombreuses exactions contre les partisans de Laurent Gbagbo dans l'ouest du pays au cours du mois de mars, accuse l'ONG Human Rights Watch (HRW), dont les accusations viennent s'ajouter à d'autres informations faisant état de récents massacres dans cette région. Dans un rapport obtenu samedi soir par l'Associated Press, HRW accuse les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) d'avoir tué plusieurs centaines de civils, commis des viols et brûlé des villages lors de leur offensive. L'ONG demande le président ivoirien d'enquêter sur ces faits et ...
Lire l'article
La situation militaire semblait s'enliser samedi à Abidjan, où les partisans de Laurent Gbagbo faisaient plus que résister. Des hélicoptères français ont par ailleurs été la cible de tirs lors d'une mission d'évacuation. Selon le commandant Frédéric Daguillon, porte-parole de la force française Licorne, aucun soldat n'a été blessé et les équipages des hélicoptères ont riposté dans la nuit de vendredi à samedi, détruisant au moins un véhicule blindé. Cette mission d'évacuation de diplomates a été annulée, a ajouté le commandant Daguillon. Vendredi soir, c'est la résidence de l'ambassadeur de France à Abidjan qui a été frappée par deux obus de ...
Lire l'article
Les forces de Ouattara “encerclent” Abidjan, Gbagbo doit “partir maintenant” (Soro)
Guillaume Soro, le Premier ministre d'Alassane Ouattara, a affirmé jeudi que les forces du président ivoirien reconnu internationalement "encerclent" Abidjan et appelé Laurent Gbagbo à "partir maintenant", assurant que plusieurs de ses généraux avaient fait défection, à la chaîne de télévision France 24.
Lire l'article
La rencontre de la troisième journée des matchs de poule dans le groupe A, opposant le Sénégal à la Côte d’Ivoire, pays hôte, pour le compte de la 1ère édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) de football des joueurs locaux, s’est achevée sur un score de parité, 0 but partout. Le pays organisateur sort de la compétition avec 4 buts encaissés pour 0 marqué. Ce résultat confère, pour l’heure à l’équipe ivoirienne, les titres de défense la plus faible et la plus perméable du tournoi et son attaque la plus faible de la compétition. Les Ivoiriens sortent de ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: la coalition Ouattara a remporté la moitié des sièges aux législatives
Côte d’Ivoire: Ouattara nomme un général ex-rebelle à la tête de l’armée
Côte d’Ivoire: L’ONU dénonce de nouvelles atteintes aux droits de l’homme
Côte d’Ivoire: Ouattara aux commandes pour une difficile réconciliation
Côte d’Ivoire: plainte à Paris visant Ouattara pour crime contre l’humanité
Côte d’Ivoire: Un autre général se rallie au président Alassane Ouattara
Côte d’Ivoire: HRW accuse les pro-Ouattara d’atrocités dans l’ouest du pays
Côte d’Ivoire: les forces pro-Gbagbo résistent à Abidjan
Les forces de Ouattara “encerclent” Abidjan, Gbagbo doit “partir maintenant” (Soro)
Côte d`Ivoire: CHAN 2009 / La Côte d’Ivoire et le Sénégal se neutralisent au terme du dernier match de poule


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Août 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*