Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libye: les rebelles percent à Zawiyah, au sud-ouest de Tripoli

Auteur/Source: · Date: 14 Août 2011
Catégorie(s): Afrique

Après de violents combats contre les forces fidèles au colonel Mouammar Kadhafi, les rebelles libyens ont pris le contrôle d’une partie de la ville de Zawiyah, en périphérie sud-ouest de Tripoli.

Les rebelles ont pénétré en grand nombre samedi en fin d’après-midi jusqu’au centre-ville de Zawiyah, à une quarantaine de kilomètres de la capitale libyenne, a constaté un photographe de l’AFP.

Ils ont été attaqués peu après par des pro-Kadhafi armés de chars, de mortiers et de mitrailleuses lourdes. Les combats ont été intenses.

“Nos forces contrôlent les entrées ouest et sud de Zawiyah et nous avons pénétré sur trois kilomètres dans la ville. Les forces du régime contrôlent l’est et le centre de la ville, où des tireurs embusqués sont positionnés sur le toit de nombreux immeubles”, a déclaré dimanche matin le commandant rebelle Bachir Ahmed Ali.

Il a précisé que ses troupes avaient subi de “nombreuses pertes” du fait des tireurs embusqués.

Selon le photographe de l’AFP, le drapeau rouge, noir et vert de la rébellion, aux couleurs de la Libye monarchique d’avant le coup d’Etat du colonel Kadhafi en 1969, flottait sur le minaret de l’une des mosquées de la ville.

Des combats se poursuivaient dimanche dans la ville, a indiqué le représentant de Zawiyah au sein du Conseil national de transition (CNT), l’organe politique de la rébellion basée à Benghazi (est).

“Nous craignons l’arrivée de renforts (pro-Kadhafi) depuis Tripoli”, notamment par la mer. “Mais si Zawiyah tombe, nous serons en mesure de contrôler tout l’est de Tripoli jusqu’à la frontière tunisienne, ce sera le début de la fin pour Kadhafi”, a-t-il expliqué.

Lors de leur assaut sur Zawiyah, ville dont le régime a déjà maté deux soulèvements depuis le début de la rébellion en février, les insurgés ont saisi un char des forces pro-Kadhafi, qu’ils ont conduit hors de la ville. Mais l’engin a ensuite été détruit par erreur par une frappe aérienne de l’Otan.

Le photographe de l’AFP a vu une mare de sang devant le char et des rebelles lui ont déclaré que quatre de leurs camarades avaient tués dans le raid.

Dans son rapport quotidien, l’Otan a indiqué avoir détruit samedi deux chars à Zawiyah, sans plus de précision.

Samedi soir, le porte-parole du gouvernement libyen, Moussa Ibrahim, avait démenti l’avancée rebelle, affirmant: “Zawiyah est absolument sous notre contrôle”.

Selon lui, moins d’une centaine de combattants rebelles ont essayé d’entrer dans la ville pour rejoindre une cinquantaine d’insurgés se trouvant à l’intérieur, et ils ont été repoussés.

D’après le photographe de l’AFP, des combats se déroulaient aussi dimanche matin dans le sud de Sournam, à l’ouest de Zawiyah. Les combattants rebelles ont essayé d’avancer dans la ville, mais les pro-Kadhafi les bombardaient depuis l’intérieur de la cité.

Avec cette percée jusqu’à Zawiyah, aux portes de la capitale, les rebelles venus du djebel Nefoussa, zone de montagnes frontalière de la Tunisie et majoritairement berbère, tentent de menacer le colonel Kadhafi sur son flanc sud-ouest.

Selon le photographe de l’AFP, beaucoup d’habitants de Tripoli et de Zawiyah fuyaient dimanche matin en direction de Zenten, la principale ville du Djebel Nefoussa.

Cette avancée des rebelles, l’une des plus significatives depuis le début du conflit, intervient après presque six mois de révolte contre le “Guide” libyen.

Sur les deux autres fronts, dans l’enclave côtière de Misrata (200 km à l’est de Tripoli) comme à Brega (est), les forces pro-Kadhafi semblent en difficulté depuis quelques jours, même si elles ne cèdent que peu de terrain.

Au sud de Misrata, les rebelles ont consolidé leurs positions à Touarga, dont ils ont pris le contrôle vendredi et où ils ont assuré ne plus faire face qu’à quelques poches de résistance.

Dans la cité pétrolière de Brega, poste avancé depuis des mois des pro-Kadhafi dans l’Est, les insurgés ont annoncé avoir continué leur progression, toujours avec le soutien des bombardements aériens de l’Otan.

Ils ont pris le contrôle d’un nouveau quartier de la zone résidentielle, où ils avaient pris pied en milieu de semaine, et surtout d’une ancienne usine de canalisation, principal point d’appui des lignes de défense pro-Kadhafi à l’intérieur des terres. 


SUR LE MÊME SUJET
Libye, le surplace des ex-rebelles
Les villes de Syrte et de Bani Walid sont toujours aux mains des partisans de Kadhafi. Des luttes intestines empêchent la formation d’un gouvernement provisoire à Tripoli. Les Libyens s’impatientent. Un peu plus d’un mois après la chute de Mouammar Kadhafi, les villes de Syrte et de Bani Walid résistent toujours aux assauts des forces armées du Conseil national de transition (CNT). Bombardée depuis quatre jours par l’Otan, la ville de Syrte, située à 360 kilomètres à l’est de Tripoli, n’est toujours pas tombée. Hier, les combattants du CNT ont resserré encore un peu plus l’étau sur cette cité de 70 000 habitants. À ...
Lire l'article
Les rebelles se heurtent à une résistance acharnée à l’aéroport de Tripoli
Charles Onians Agence France-Presse Tripoli La route vers l'aéroport international depuis Tripoli est devenue un terrain d'affrontement entre rebelles qui la contrôlent et forces pro-Kadhafi qui opposent une résistance acharnée. «Nous sommes ici à l'aéroport depuis quatre jours», lance fièrement un rebelle Ahmed Mehdi. Au même moment, tout près de lui une roquette vient de s'abattre incendiant une voiture. Sur le tarmac de l'aéroport trônent toujours majestueusement les luxueux jets privés de Mouammar Kadhafi, visiblement épargnés par les tirs alors qu'à côté on devine les restes d'un airbus de la compagnie Afriqiya. Après la prise du quartier général de Kadhafi à Tripoli des poches de résistance ...
Lire l'article
Tripoli : les rebelles sur la place Verte
EN DIRECT - Les rebelles continuent de progresser dans Tripoli, avec le soutien de la foule. Au terme d'une journée intense, les rebelles sont parvenus à entrer dans Tripoli, sans rencontrer beaucoup de résistance en début de soirée. Vers 23 heures, ils n'étaient plus qu'à huit kilomètres du centre-ville de la capitale libyenne, clef de voûte du régime de Mouammar Kadhafi. Le guide a effectué deux interventions radiophoniques en moins de 24 heures où il a répété qu'il ne se rendrait pas et qu'il sortirait victorieux de la bataille. LUNDI 01h24 : Les rebelles libyens sur la place Verte. Les rebelles libyens ont ...
Lire l'article
00H41 - Internet rétabli - Des habitants de plusieurs quartiers de Tripoli assurent que les connexions sont à nouveau disponibles, pour la première fois depuis le début de l'insurrection. Des scènes de liesse se poursuivent dans la capitale. 00H32 - "Revenez d'où vous êtes venus" - Alors que des scènes de liesse se multiplient dans la ville et que les rebelles se sont rapprochés du centre-ville de Tripoli, Kadhafi ordonne à ces derniers, dans son message sonore: "Revenez d'où vous êtes venus". 00H26 - LE REGIME DE KADHAFI "S'EFFONDRE, CLAIREMENT", INDIQUE L'OTAN - Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen reprend ...
Lire l'article
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
GUERRE - Il s'agit de l'avancée la plus significative des insurgés libyens depuis le début du conflit contre les forces de Kadhafi. La capitale, Tripoli, est désormais en ligne de mire... Les rebelles libyens ont pris le contrôle du centre de la ville de Zaouïah située à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Tripoli, rapporte un journaliste de Reuters se trouvant dans la localité. Le journaliste a pu voir environ 50 insurgés près du principal marché de Zaouïah chantant «Dieu est grand» tandis qu'un drapeau rouge, noir et vert de l'insurrection flottait devant un magasin. Les insurgés ont précisé que des soldats ...
Lire l'article
Les rebelles à une cinquantaine de km à l’ouest de Tripoli
Les rebelles libyens occupaient dimanche le centre-ville de Zaouïah, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Tripoli, sur la route côtière qui mène à la Tunisie, l'un des derniers liens entre Tripoli et le monde extérieur. Cette offensive marque l'avancée la plus spectaculaire depuis six mois des insurgés dans les zones de l'ouest du pays contrôlées par les partisans de Mouammar Kadhafi. Toutefois, des troupes gouvernementales lourdement armées sont stationnées en nombre sur la route de la capitale, qui ne semble pas directement menacée dans l'immédiat. Un journaliste de Reuters a pu voir dimanche matin une cinquantaine de combattants rebelles près du ...
Lire l'article
Les rebelles progressent à l’ouest de Tripoli
Les insurgés libyens se sont emparés de deux localités jusqu'ici aux mains des forces de Muammar Kadhafi près de la frontière tunisienne. Les rebelles libyens, qui ont nommé des ambassadeurs à Londres et Paris, ont infligé jeudi un nouveau revers au régime de Muammar Kadhafi en s'emparant de deux localités près de la frontière tunisienne, au sud-ouest de Tripoli. Après avoir conquis la ville d'Al Ghazaya, les insurgés ont poursuivi leur route vers le village d'Om al-Far, à une dizaine de kilomètres au nord-est, qu'ils ont pris en fin d'après-midi. Les combats les plus acharnés ont eu lieu dans la partie ...
Lire l'article
Les rebelles libyens remportent leurs premiers succès sur la route de Tripoli
TRIPOLI (LIBYE), ENVOYÉ SPÉCIAL - Les forces anti-Kadhafi étaient allées jusqu'à annoncer, dimanche, une "offensive dans les quarante-huit heures" contre les troupes loyalistes de Libye. Au cours de son deuxième jour, jeudi 7 juillet, la tentative de poussée militaire des rebelles libyens enregistre ses premiers succès. A ce stade, ils sont modestes. La veille, les forces du Conseil national de transition (CNT) ont lancé des opérations militaires pour tenter de mettre fin à l'enlisement sur deux des trois fronts libyens : dans la zone du djebel Nafusa, au sud-ouest de Tripoli ; mais aussi, parallèlement, dans la région du port ...
Lire l'article
Libye: les rebelles avancent vers Tripoli, l’Otan maintient la pression
Les rebelles, soutenus par des frappes de l'Otan, progressaient jeudi vers Tripoli à partir des montagnes du sud et de l'enclave côtière de Misrata, au deuxième jour de leur offensive contre les forces du régime de Mouammar Kadhafi dans l'ouest de la Libye. Alors que le conflit s'enlisait, les insurgés ont déclenché mercredi leur attaque après avoir reçu selon eux "le feu vert" de l'Otan. Ils ont réussi à repousser les pro-Kadhafi de plusieurs kilomètres et à s'emparer du hameau de Goualich, dans les montagnes berbères au sud de Tripoli, bastion du régime. Néanmoins, tout en confirmant que les rebelles avaient pris ...
Lire l'article
Par Georges Malbrunot Le responsable des médias au sein de la branche maghrébine d’al-Qaida a accordé une intéressante interview au journal saoudien Al-Hayyat publié à Londres. Saleh Abi Mohammad y affirme que l’organisation terroriste a des implantations (des émirats dans le langage d’al-Qaida) à Benghazi, Al-Bayda, Al-Marj, Shihat et surtout à Dernah. «Nous sommes spécialement présents à Dernah, où sheikh Abdul Hakim est notre émir et où il a formé - aux côtés d’autres frères - un conseil islamique pour gouverner la ville en vertu de la sharia», la loi islamique, déclare Saleh Abi Mohammad. À l’est de la Libye, les ...
Lire l'article
Libye, le surplace des ex-rebelles
Les rebelles se heurtent à une résistance acharnée à l’aéroport de Tripoli
Tripoli : les rebelles sur la place Verte
Libye: scènes de liesse, les rebelles dans Tripoli
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
Les rebelles à une cinquantaine de km à l’ouest de Tripoli
Les rebelles progressent à l’ouest de Tripoli
Les rebelles libyens remportent leurs premiers succès sur la route de Tripoli
Libye: les rebelles avancent vers Tripoli, l’Otan maintient la pression
Al-Qaida confirme sa présence aux côtés des rebelles en Libye


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Août 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*