Socialisez

FacebookTwitterRSS

Politique : Bruno Ben Moubamba se met à la disposition de la République

Auteur/Source: · Date: 16 Août 2011
Catégorie(s): Politique

« Ce 15 août 2011, dans une longue interview, j’ai annoncé que je me retirais du “Gouvernement Mba Obame”. Je souhaite à toute cette équipe ainsi qu’aux collaborateurs de ce “Gouvernement” un prompt succès et une “bonne chance” mais je n’en suis plus membre. Que Dieu bénisse le Peuple Gabonais ! »

« “J’ai enlevé le corps … ” Que personne ne m’appelle plus “M. le Ministre ! L’Un a été démantelée et ce n’est pas à cause de moi … Que chacun se pose la question : Pourquoi et comment l’UN a été démantelée ? Je souhaite une bonne chance à mes ex-collègues mais je ne suis plus membre de l’équipe ! Bonne chance à vous …. Je vais retourner à mes fondamentaux : la prière, la réflexion et si possible l’action inspirée et désintéressée ! »

« Il est midi et c’est la plus belle nuit de ma vie depuis deux ans. C’est bon de redevenir un Acteur Libre. Les insultes et les mensonges ? ALLEZ-y c’est bon pour la rigolade. Je ne suis pas comme certains qui n’aiment pas qu’on les critique. Envoyez encore plus d’ordures. C’est bon pour la modestie du croyant. Pour mon ex-représentant je l’ai prévenu par mail dans la semaine. Il vole de ses propres ailes à présent. »

« Je suis contre l’alliance du sud, du nord, de l’est ou de l’ouest mais surtout je vomis la géopolitique quand on sait qu’avant Bongo la géopolitique n’existait pas. Jean-Hilaire Aubame a été élu dans la Ngounie par exemple. La géopolitique est une nasse pour enfermer les Gabonais. Chacun doit le savoir. Nous devons casser cette nasse. »

« Donc l’UN n’était qu’un vecteur pour une ambition personnelle ? Dommage pour ceux qui ont été victimes d’une hypnose collective ! Tant que nous serons dans le sein de Dieu les histoires d’hypnose collective ne sont pas pour nous mes chers compatriotes. »

Et les observateurs de dire :

« Ce pays a de drôles d’acteurs politique qu’on ne peux plus distinguer le vrai du faux ou le bon du mauvais. Pourquoi s’allier à des personnes de qui vous vous sépareriez plus-tard? Mystère…!!! vous dites que c’était pour retrouver la liberté que vous aviez avant mais n’avez-vous pas pensé aux conséquences de vos choix…?? Dans tt les cas beaucoup de gabonais comptent sur vous donc ne les décevez pas. »

« Mon ami BBM, voici que tu as encore attiré ma petite attention de petit observateur. Avoir le courage de prendre une décision n’est pas chose aisée (lire Kant sur la majorité). Imagine toi-même ce que tu étais à nos yeux avant de prendre cette décision (un politiquant, c à d un mineur qui s’ignore en politique). Maintenant j’espère que tu as recouvré ta liberté, tu n’es plus en prison à UN. Donc tout autre acte politique que tu poseras venant d’une tiers sera un nouvel emprisonnement, une servitude volontaire. Enfin, je demande à tous les partis politiques gabonais responsables et sérieux, majorité comme opposition, de refuser toute proposition d’adhésion à BBM car, ce qu’il fait à ses amis et collaborateurs, il peut le faire à ses ennemis et à vs, à ns tous. Surtout au PDG, de lui fermer hermétiquement ses portes, BBM n’est pas obligé de suivre l’exemple de ses deux grands frères politiquant PMM et PMA kiakiaiakia. Il peut et doit rentrer tranquillement chez lui comme il nous le promet. Toutes les places au PDG sont prises BBM, celles qui restent sont réservées aux militants fermes et dévoués. Ta famille est heureuse de te voir rentrer enfin en paix à la maison. Bne fin de carrière politique mon ami. Ou si tu es chaud, on crée pour ns ici sur fbk, ce sera le premier parti de ce beau pays fbk, là au moins tout sera clair et c’est toi le leader tkt. A bientôt mon ami Ben! »

« l’UN de AMO fait de l’anti ABO systematique, ainsi, tout ceux qui s’inscrivent dans cette logique font de l’opposition alimentaire et contribuent à nous éloigner du vrai problème. J’espère que c’est ce qu’a compris BBM….»

« Apres les élections, BOA tappa le point et décida d ne laisser sortir aucun candidat malheureux, 2 ont été pris comme des rats a ADL. BBM et MBA ABESS, vu le degré d’agressivité d BOA, BBM demande d l aide a AMO le moise du peuple et toute suite une solution a été trouvé, comme un miracle BBM a retrouvé les champs Elysées en passant par Yaoundé. dans sa peur, BBM a promis fidélité a moise dans la lutte pour sa victoire…aujourd’hui, AMO malade, le PDG tand l’argent et BBM lâche Moise son sauveur ».

« C’est trop amusant. Fallait venir au pays faire une conférence d presse pour affronter la situation et le leur dire en face.si y avais pas internet t’aurai fais comment pour informer la masse? RFI? Humm bonne nuit »

« Ce n’est vraiment pas amusant du tout, et vous croyez nous annoncer un scoop? Rassurez-vous l’homme des bois et le plus grand Bapunu sont déjà passé par là, si vous pensez que c’est un passage obligé pour grandir… Entre nous après cette collaboration vous pensez avoir été d’une quelconque utilité pour le Gabon? Vous en dressez un bilan? La fuite en avant était la meilleure solution?A votre niveau de responsabilité c’est étonnant de ne comprendre que maintenant que AMO ou ABO c’est la même chose, à la seule différence qu’il y a un qui s’appelle Bongo… »

« Vous auriez déjà du ne jamais entrer dans cette immense mascarade dont l’issue était bien prévisible. Je vous soupçonne parfois de manquer de lucidité et de vous laisser aller aux effets de mode politico médiatiques. Suis d’accord avec vous pour dire que l’on peut s’opposer sans forcément s’allier à AMO. Le combat n’est pas toujours compatible avec certains hommes. Ce qui importe ce sont les idées et les principes s’il se trouve que ceux ci sont incarnés par un individu à un moment donné de l’Histoire, tant mieux. Sinon on continue son chemin dans la voie que l’on s’est fixée. en dépit des commentaires et récriminations plus ou moins bienveillants d’amis qui vous veulent de tout sauf du bien. »

Source : Bruno Ben Moubamba / facebook 


SUR LE MÊME SUJET
Je salue la posture politique nouvelle que vient d’adopter Daniel Mengara dans le combat pour l’essor politique du Gabon, notre pays. La création éventuelle du parti politique annoncée est une bonne chose pour le débat et pour la lutte politique que nous menons depuis plusieurs années. J’y suis moi-même engagé depuis près de vingt-deux ans. Contrairement à bien des partis politiques constitués, dans la foulée de l’autorisation du multipartisme politique, la perspective de M. Daniel Mengara apporte un souffle nouveau. La lutte politique est pour ce compatriote une bataille idéologique pour l’avancement du Gabon et non une lutte de positionnement ...
Lire l'article
Gabon/Politique : Bruno Ben Moubamba face à la presse
De retour à Libreville mercredi après avoir quitté le Gabon au terme des élections présidentielles anticipées, Bruno Ben Moubamba, a animé vendredi une conférence de presse au cours de laquelle il a échangé avec les hommes de médias sur les faits brûlants de l’actualité nationale. Dès son retour dans la capitale gabonaise Libreville, l’exorciste politique a décidé d’être face à la presse vendredi aux fins de donner son point de vue sur plusieurs sujets d’intérêt national allant de la politique au social. D’entrer, Ben Moubamba a réitéré son voeu de suivre sur traces du défunt Pierre Mamboundou, leader de l’Union du Peuple ...
Lire l'article
Dans une interview exclusive accordée à notre rédaction via internet et dont nous vous proposons l’intégralité, le nouveau militant de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition), Bruno Ben Moubamba (ancien candidat à la présidentielle 2009) a accepté de répondre à certaines préoccupations de ces concitoyens le concernant. GN : Dans les coulisses des obsèques de PM à Ndéndé, nombreux sont les militants qui estimaient que la politique est une affaire de générations : Et en cela, ils voyaient en vous l’unique successeur de Pierre MAMBOUNDOU : Êtes-vous de cet avis ? BBM : Aujourd’hui, Pierre MAMBOUNDOU nous a quittés de façon ...
Lire l'article
Bruno Ben Moubamba : “Le boycott des législatives au Gabon est contre-productif”
Ancien vice-président de l’Union nationale et ancien candidat à la présidentielle gabonaise, l’opposant Bruno Ben Moubamba vient d’annoncer à 41 ans son adhésion à l’Union du peuple gabonais (UPG), quelques semaines après la mort du fondateur de ce parti, Pierre Mamboundou. Interview. Jeuneafrique.com : Pourquoi avez-vous décidé d’adhérer à l’UPG ? Bruno Ben Moubamba : Mon adhésion est acquise. Je serai un membre actif enthousiaste car c’est le dernier grand parti de l’opposition gabonaise. J’ai vécu très douloureusement la dissolution de l’Union nationale [survenue en janvier 2011, NDLR], dont j’étais un des vice-présidents, et j’arrive à l’UPG pour essayer de participer à ...
Lire l'article
Bruno Ben Moubamba: “Je choisis de m’extraire officiellement de la compétition politique entre André MBA OBAME et Ali BONGO ONDIMBA ”
A la veille de la fête du 17 Août 2011, marquant le 51ème anniversaire de l’indépendance du Gabon, Bruno Ben MOUBAMBA, Vice-président de l’ex Union Nationale a accordé une interview exclusive à notre rédaction après la dissolution de leur parti et le discours de Zacharie MYBOTO. Il est largement revenu sur les maux qui ont conduit l’UN au suicide. La politique nationale et d’autres sujets d’actualité, notamment le débat au Gabon sur « pas de Législatives sans biométrie » ainsi que les conflits ethniques nourris par certains politiques étaient aussi au centre de cet entretien. Sans toute fois oublier « ...
Lire l'article
Politique : Bruno Ben Moubamba en guerre contre les fans d’André Mba Obame
Toujours attendu à Libreville depuis l’annonce de son retour au pays, pour venir combattre la sorcellerie politique, l’exorciste politique du Gabon, ne reste pas les mains mortes sur son facebook. Désormais il passe à la vitesse grand V en s’attaquant aux fans du président virtuellement élu (André Mba Obame) avec 42% à l’élection d’Aout 2009. Bruno Ben Moubamba : « Ce qui est désolant c'est que l'Union Nationale est devenue une sorte de secte à la gloire d'un homme. Ce n'est pas ce qui était prévu. Un co-fondateur de l'UN comme moi doit absolument s'aligner derrière un Grand Stroumpf. ...
Lire l'article
Ainsi donc, Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République Française, vous qui aviez promis en 2007 d’en finir avec la ‘Françafrique’, vous avez choisi de recevoir aujourd’hui Monsieur Ali Bongo Ondimba à l’Elysée. Nous sommes fondés à penser qu’il s’agit d’une erreur politique fondamentale à l’égard de l’Afrique Francophone, tout comme l’a été le fameux discours de Dakar. Cette erreur jette d’autant plus le trouble dans l’opinion gabonaise qu’en juillet dernier, alors que vous étiez justement à Libreville pour les obsèques d’Omar Bongo, vous avez condamné la répression menée par le pouvoir Iranien et avez apporté votre soutien aux manifestants ...
Lire l'article
La précampagne pour les élections présidentielles anticipée du 30 aout 2009 au Gabon bat son plein. C’est l’occasion pour les unités médiatiques, de mettre en place des nouvelles grilles de programmes adaptées à la circonstance. C’est dans cet optique que c’est inscrite la chaine de télévision gabonaise « TéléAfrica », dans le cadre de son émission « Edition Spéciale » présenté par un jeune journaliste du nom de Snélla Ange Pambo. L’invité du Jour, Bruno Ben Moubamba, candidat à l’élection présidentielle anticipée. Mais aussi deux autres invités qui se réclamaient d’être partisans du candidat Ali Bongo Ondimba. Cette configuration, d’après Ben ...
Lire l'article
Bruno Ben Moubamba , porte- parole des Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise, candidat au prochain scrutin présidentiel, a regagné plutout "discrètement" Libreville, samedi soir. Venant de France où il est installé, Bruno Ben Moubamba a été salué à son arrivée par des membres de la Société civile conduits par Marc Ona Essangui, responsable de Publiez ce que vous payez et de l'Ong Brainforest, mais la "ferveur populaire" n'était pas au rendez-vous. Dès l’annonce , le 8 juin dernier du décès du Président Omar Bongo Ondimba, rappelle-t-on, Bruno Ben Moubamba "inondait" la toile et les rédactions des médias français d'appels ...
Lire l'article
juillet - Bruno Ben Moubamba qui se présente comme le porte parole des Acteurs libres de la société civile gabonaise, candidat au prochain scrutin présidentiel, est arrivé ce samedi soir à Libreville. Venant de France, Bruno Ben Moubamba a été accueilli par plusieurs membres de la société civile conduits par Marc Ona Essangui, responsable de Publiez ce que vous payez et l'Ong Brainforest . La semaine dernière, au cours d’une conférence de presse à la Chambre de commerce de Libreville, Marc Ona avait indiqué que son regroupement ne présentait pas de candidat sans toutefois empêcher les individus à briguer les suffrages ...
Lire l'article
M. Bruno Ben Moubamba, M. Daniel Méngara et Mme. Paulette Oyane-Ondo, bravo pour l’amorce du débat politique à venir
Gabon/Politique : Bruno Ben Moubamba face à la presse
« Le fondateur de l’UPG a dit en son temps que les jeunes poursuivraient son œuvre », Bruno Ben Moubamba
Bruno Ben Moubamba : “Le boycott des législatives au Gabon est contre-productif”
Bruno Ben Moubamba: “Je choisis de m’extraire officiellement de la compétition politique entre André MBA OBAME et Ali BONGO ONDIMBA ”
Politique : Bruno Ben Moubamba en guerre contre les fans d’André Mba Obame
France : Déclaration de l’Elysée Par Bruno Ben Moubamba 20 novembre 2009
Gabon: Bruno Ben Moubamba est-il présidentiable?
Gabon: Retour discret de Bruno Ben Moubamba à Libreville
Gabon: Bruno Ben Moubamba à Libreville dans la perspective de la présidentielle


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Août 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*