Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’exploitation forestière autorisée au Gabon uniquement dans les zones non classées

Auteur/Source: · Date: 17 Août 2011
Catégorie(s): Economie,Environnement

L’exploitation forestière est autorisée au Gabon uniquement dans les zones non classées, a annoncé mardi dernier le directeur provincial des eaux et forêts de l’Estuaire (ouest), M. Clément Tchinga, lors d’une réunion de sensibilisation des populations du Cap Estérias, localité à une trentaine de km de Libreville, sur l’exploitation forestière.

“Seules les zones non classées peuvent faire l’objet d’exploitation par les populations, à condition d’en faire une demande expresse aux autorités compétentes”, a déclaré M. Tchinga.

“Nous sommes dans un pays de droit et il y a des procédures à suivre afin de bénéficier de quelques pieds de bois”, a-t-il dit, ajoutant que la forêt classée de la Mondah, au nord de Libreville, et le Parc National d’Akanda sont formellement et strictement interdits d’exploitation.

“L’Etat attache du prix à leur protection”, a-t-il dit, soulignant que les autorisations spéciales de coupe ne concernent pas les domaines publics dont la forêt classée de la Mondah et le Parc National d’Akanda.

“Elles ne peuvent être délivrées aux habitants que dans des poches de forêts non classées”, a insisté M. Tchinga.

Selon la législation forestière, chaque citoyen gabonais peut bénéficier d’une autorisation spéciale de coupe donnant droit au plus à cinq pieds d’arbres représentant à peu près 15m3 de bois, à condition d’en faire la demande.

L’objectif de l’Etat est d’aider les populations à avoir un accès facile à la ressource dans le but de construire leurs maisons d’habitation avec les matériaux locaux.

“Pour avoir une autorisation spéciale de coupe, il faut en faire la demande à la direction provinciale des eaux et forêts qui décide, après avoir commis une mission de vérification sur le terrain.

“Les pieds d’arbres sollicités ne doivent pas se trouver dans une zone protégée et le requérant doit verser 42.000 FCFA au Trésor Public”, a conclu M. Tchinga.

La majorité des habitants du département du Cap Estérias, qui abrite la forêt classée de la Mondah, ignorent tout des règles d’attribution et d’autorisation des coupes, mises en place par les pouvoirs publics pour permettre aux Gabonais d’avoir du bois pour leurs besoins de consommation courante.

Classée depuis 1930, la forêt de la Mondah subit les agressions répétées des populations ayant investi la baie de la Mondah. A l’exploitation illégale de la forêt se sont ajoutées celles intensive des carrières de sable et des surfaces de construction qui ont entraîné une sévère dégradation de la forêt et de ses écosystèmes.

Le phénomène ne semble pas s’estomper en dépit du déclassement, entre 1970 et 1990, de 2 500 hectares de la forêt, pour augmenter la coupe des bois.

En 1991, les autorités gabonaises ont donné mandat à l’Ecole nationale des forêts (ENEF) implantée dans la forêt classée de la Mondah, pour inventorier, reboiser et conserver ce patrimoine et l’ouvrir à un écotourisme de découverte, appuyée par des aides extérieures de la Banque mondiale et des coopérations allemande et belge. 


SUR LE MÊME SUJET
Le ministère gabonais des Eaux a lancé lundi des patrouilles en vue de mieux surveiller la forêt classée de la Mondah, au nord de Libreville, soumis à une exploitation illicite de ses ressources. Selon les populations locales, cette opération connaît un franc succès, le taux de circulation des camions transportant le charbon de bois ayant fortement diminué depuis lundi, sans oublier la grande quantité des scies à moteurs saisies par les agents des eaux et forêts depuis le début de l’opération. Selon les agents des eaux et forêts, les pressions anthropiques constituent le premier facteur favorisant la déforestation du bassin de ...
Lire l'article
Le ministère gabonais des Eaux et Forêts a renforcé la surveillance de la forêt classée de la Mondah, à une trentaine de km au nord de Libreville, pour mettre un frein à l'exploitation illicite de ses ressources. Depuis lundi dernier, des patrouilles de surveillance des agents des eaux et forêts sillonnent le secteur. Elles ont déjà saisi plusieurs tronçonneuses servant à abattre les arbres utilisés pour la fabrication du charbon de bois. Depuis lors, le trafic des camions transportant cette ressource a fortement diminué dans la contrée. "L’opération connaît un franc succès", ont indiqué des riverains. Selon les agents des eaux et ...
Lire l'article
Un pan de la forêt Classée de la Mondah, dans le département du Cap Estérias, a été transformé depuis quelques semaines en décharge publique par des inconnus, bafouant ainsi tout effort du gouvernement et des ONG fournis pour la protection de cet environnement. Depuis plusieurs semaines, des tas d’ordures s’amoncèlent particulièrement à l’entrée de la parcelle des Conservateurs, considérée comme le laboratoire naturel des chercheurs et étudiants de l’Ecole Nationale des Eaux et Forêt (ENEF), au grand désarroi des populations de la localité. Le plus étonnant dans ce comportement qui se résume en une violation flagrante des notions de protection de l’environnement, ...
Lire l'article
Une partie de la forêt classée de la Mondah (FCM) dans le département du Cap Estérias, à une trentaine de km de Libreville, est en passe de devenir une décharge publique. Depuis une semaine, des tas d’ordures s’amoncèlent particulièrement à l’entrée de la Parcelle des Conservateurs, considérée comme le laboratoire naturel des chercheurs et étudiants de l’Ecole nationale des eaux et forêts (ENEF). "Voilà une poubelle qui est en entrain de se créer dans une forêt intégralement protégée, devant les agents des eaux et forêts qui sont pourtant payés pour la protéger", a fait observer un riverain. "Les agents doivent savoir qu’ils ...
Lire l'article
La société d'exploitation forestière Rougier Gabon SA, filiale du géant français du bois Rougier, a procédé à une distribution des semences aux associations des villages Bliba et Koumameyong, dans le département de la Mvoung (Ovan), dans la province de l’Ogooué-Ivindo (nord-est), a appris l’AGP. L’opération a été menée par le responsable du programme social zone nord de la société, Hervé Omva Ondo. ‘’C’est depuis quelques années que Rougier Gabon intervient dans le domaine agricole’’, a indiqué M. Omva Ondo. A l’issue d’une enquête sociodémographique, Rougier Gabon, qui dispose d’une concession sur l’aménagement du fonds durable dans la province ...
Lire l'article
Le chef du Laboratoire géomantique du Cap Estérias, Dr Francis Bourobou a sollicité l’implication personnelle du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba pour sauver la forêt classée de la Mondah (nord de Libreville) qui subit d’énormes pressions anthropiques. Le Dr Bourobou a dit qu’il faut un plan d’aménagement pour la forêt classée de la Mondah avec une gestion qui implique les populations locales, l’administration des Eaux et forêts, les responsables politiques. Il a précisé que l’implication du chef de l’Etat gabonais pourrait permettre de sauver cette espace protégé de la forêt du Cap Estérias. Le chef du laboratoire géomantique a demandé que ...
Lire l'article
Le Gouvernement a lancé ce mercredi à Libreville l’opération d’adjudication des permis de concession forestière par appel d’offres publics. Au cours d’une conférence de presse, Michael Adandé et Pierre Ngavoura, respectivement Secrétaire général du ministère de l’Economie forestière et Directeur général des Eaux et Forêts, ont dévoilé les tenants et aboutissants de la nouvelle procédure d’attribution des permis forestiers. Près de 10 milliards de francs CFA pour l’aménagement des forêts ont été débloqués par le Fonds Français de l’environnement (FFE) et d’autres partenaires au développement, pour la mise en œuvre de ce projet au côté de l’Etat Gabonais. La nouvelle approche, qui ...
Lire l'article
La tournée interprovinciale du ministre de l'Economie forestière, Emile Doumba, s'est achevée le 9 août dernier dans le chef-lieu de l'Ogooué-Lolo, Koulamoutou, où le ministre est allé évaluer sur le terrain, la mise en œuvre par les exploitants du secteur des processus d'industrialisation de la filière bois et du respect de l'exploitation et de la gestion durable de ces ressources. La délégation ministérielle a notamment visité les exploitations forestières de la province pour mesurer la prise en compte des dimensions environnementales et sociales dans le développement des activités. La tournée du ministre de l'Economie forestière, Emile Doumba, à travers toutes ...
Lire l'article
Les agents de la brigade des eaux et forêts du Cap Estérias, à une trentaine de kilomètres au nord de Libreville, ont initié le 23 juin dernier dans le département du Komo Mondah, une vaste campagne de sensibilisation sur le respect des écosystèmes, notamment de la forêt classée de la Mondah. Cette campagne vise surtout à sensibiliser les populations sur la valeur de ce patrimoine naturel pour prévenir les dégradations auquel il sera exposé avec la construction annoncée dans les environs d'un port en eau profonde. La protection des écosystèmes du département du Komo Mondah, qui abrite notamment la forêt ...
Lire l'article
Les agents de la brigade des eaux et forêts du Cap Estérias ont lancé lundi dans le département, une campagne de sensibilisation sur le respect des écosystèmes, notamment,d e la forêt classée de la Mondah (FCM), a constaté le correspondant local de l'AGP. ''Nous lançons cette campagne pour attirer l'attention des populations sur les dangers de la déforestation mais, il s'agira surtout d'amener les riverains à respecter les limites de la FCM'', a annoncé Thomas Simbouet, chef de brigade de la forêt classée de la Mondah. ''La FCM subit une intense pression anthropique depuis quelques années et s'amenuise progressivement au fil du ...
Lire l'article
Lutte contre l’exploitation illicite dans une une forêt classée au nord de Libreville
Surveillance renforcée d’une forêt classée au nord de Libreville, sujette à une exploitation illicite de ses ressources
La forêt classée de la Mondah transformée en décharge publique
Une partie de la forêt classée de la Mondah transformée en décharge publique
Une entreprise forestière distribue des semences dans l’Ogooué-Ivindo
Environnement: Appel au chef de l’Etat pour la sauvegarde de la forêt classée de la Mondah
Gabon: Economie forestière: le Gouvernement lance l’opération d’adjudication des permis de concession forestière par appel d’offres publics
Gabon : Doumba inspecte l’exploitation forestière dans l’Ogooué-Lolo
Gabon : Le Cap Estérias lance un appel pour sauver la forêt classée de la Mondah
Gabon: Environnement : Les populations du Cap Estérias au coeur d’une campagne de sensibilisation sur le respect des écosystèmes


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Août 2011
Catégorie(s): Economie,Environnement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*