Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libye: scènes de liesse, les rebelles dans Tripoli

Auteur/Source: · Date: 21 Août 2011
Catégorie(s): Afrique

00H41 – Internet rétabli – Des habitants de plusieurs quartiers de Tripoli assurent que les connexions sont à nouveau disponibles, pour la première fois depuis le début de l’insurrection. Des scènes de liesse se poursuivent dans la capitale.
00H32 – “Revenez d’où vous êtes venus” – Alors que des scènes de liesse se multiplient dans la ville et que les rebelles se sont rapprochés du centre-ville de Tripoli, Kadhafi ordonne à ces derniers, dans son message sonore: “Revenez d’où vous êtes venus”.
00H26 – LE REGIME DE KADHAFI “S’EFFONDRE, CLAIREMENT”, INDIQUE L’OTAN – Le secrétaire général de l’Otan Anders Fogh Rasmussen reprend des propos précédents de sa porte-parole. Il se dit prêt à travailler avec la rébellion pour rebâtir le pays sur la base d’une réconciliation nationale.
00H00 – A bas le “colonialisme” – Les Tripolitains “doivent sortir maintenant pour nettoyer la capitale”, a déclaré Kadhafi dans ce nouveau message sonore diffusé à la télévision libyenne. Il n’y a “pas de place pour les agents du colonialisme à Tripoli et en Libye”.
23H52 – NOUVEAU MESSAGE DE KADHAFI: IL APPELLE LES TRIPOLITAINS A “NETTOYER” LA VILLE DES REBELLES –
23H40 – Portrait piétiné – Les forces rebelles poursuivent leur assaut de la capitale, bastion de Kadhafi. La foule n’est pas en reste, entre scènes de liesse collective et drapeaux brandis fiévreusement. Des opposants au régime donnent des coups de bâton sur une affiche à l’effigie de Kadhafi, ou encore piétinent des posters le représentant.
23H35 – Obama informé de près – L’administration américaine “suit de près la situation en Libye”, indique une porte-parole du Département d’Etat, Victoria Nuland. Le président Barack Obama et la secrétaire d’Etat Hillary Clinton “sont tenus informés régulièrement, nous sommes en communication étroite avec le CNT, avec nos alliés et avec nos partenaires”, précise-t-elle. “De toute évidence, l’offensive sur Tripoli est en cours”, et si Kadhafi “se souciait du bien-être du peuple libyen, il renoncerait au pouvoir maintenant”.
23H30 – “LA FIN EST PROCHE” POUR KADHAFI, ANNONCE LONDRES – “Il est clair d’après les scènes auxquelles nous assistons à Tripoli que la fin est proche pour Kadhafi”, indique un communiqué le bureau du Premier ministre David Cameron.
23H26 – Le fils Kadhafi gardé en lieu sûr – Le président du CNT Moustapha Abdeljalil affirme disposer “d’informations sûres que Seif al-Islam a été arrêté”. “Il est dans un lieu sûr sous garde renforcée en attendant qu’il soit déféré à la justice”, a-t-il indiqué dans une interview à Benghazi, bastion des rebelles, à la chaîne de télévision du Qatar Al-Jazira.
23H22 – LE REGIME LIBYEN ANNONCE QUE 1.300 PERSONNES ONT ETE TUEES EN 24 HEURES A TRIPOLI – Annonce du porte-parole du régime, Moussa Ibrahim. Chiffre totalement invérifiable. Il affirme que le régime “est toujours fort” et que “des milliers de volontaires et de soldats sont prêts à se battre”.
23H20 – Scènes de liesse à Benghazi – Des habitants de la place-forte de la rébellion continuent de danser et de chanter dans les rues dans une ambiance de fête, selon les images des télévisions étrangères. Des tirs de joie résonnent dans cette ville de l’est du pays. Les habitants célèbrent notamment l’annonce par les rebelles de la capture de Seif al-Islam.
23H12 – LE FILS DE MOUAMMAR KADHAFI, SEIF AL-ISLAM, A ETE CAPTURE, ANNONCE LE CAMP REBELLE –
22H20 – “Tirez sur quiconque crie Allah Akbar”- Le Centre des médias a distribué des dossiers sonores à la presse, contenant des enregistrements de conversations radio entre militaires du régime. “Ne soyez pas des lâches! Tirez sur quiconque crie Allah Akbar!”, peut-on entendre. Ou encore: “Nous sommes dans (le quartier est de) Souk Al-Jomaa, il y a des gens qui crient Allah Akbar, nous avons capturé certains d’entre eux et tué d’autres”. “Il y a des corps étendus, nous avons besoin d’une voiture pour les récupérer. Nous avons besoin de renforts, des manifestants sont partout en train de crier”.
22H15 – Radio rebelle – Les rebelles libyens ont annoncé la mise en service d’une radio rebelle à Tripoli, sur laquelle ils vont diffuser des enregistrements de conversations radio entre soldats pro-Kadhafi faisant état d’exécutions sommaires de manifestants anti-régime. “91.1 FM Radio Tripoli débutera ses émissions ce soir”, a indiqué le Centre des médias du conseil militaire de Misrata. “Nous diffuserons une bulletin d’informations toutes les 15 minutes”.
22h08 – Massacre en vue? – Ce haut responsable, qui a parlé sous couvert d’anonymat à des journalistes à l’hôtel Rixos, a mis en garde contre “un massacre si les rebelles entrent à Tripoli”. Quant aux chiffres qu’il avance sur les victimes de l’offensive à Tripoli, il n’était pas possible dans l’immédiat de confirmer ce bilan de source indépendante.
22H02 – ENVIRON 376 PERSONNES ONT ETE TUEES ET PLUS DE 1.000 BLESSEES A TRIPOLI DEPUIS LE DEBUT DE L’OFFENSIVE SAMEDI, SELON UN BILAN FOURNI PAR UN HAUT RESPONSABLE LIBYEN –
21H50 – “Allah Akbar” – Sur l’avenue Al-Hadaba al-Charqiyah, qui fait face à l’hôtel Rixos, des tirs intenses se font entendre. Des avions, vraisemblablement ceux de l’Otan, survolent la capitale. Les appels “Allah Akbar” (Dieu est grand), lancés des mosquées de la capitale en signe d’encouragement aux rebelles, sont entendus depuis l’hôtel des journalistes.
21H43 – LES COMBATS CONTINUENT DANS LA SOIREE A TRIPOLI, SELON UN JOURNALISTE DE L’AFP –
21H25 – Kadhafi pris au piège – L’ancien numéro deux du régime, Abdessalem Jalloud, réfugié en Italie, affirme que le numéro un libyen est pris au piège. Kadhafi “n’a aucun moyen de quitter Tripoli. Toutes les routes sont bloquées. Il peut seulement partir sur la base d’un accord international et je pense que cette porte est fermée”, explique-t-il à la chaîne de télévision publique TG3. “Je crois qu’il reste une semaine, au maximum 10 jours au régime et peut-être moins”.
21H10 – Pertes cruciales – Dans le camp Kadhafi, plus de 4.000 cibles militaires ont été endommagées ou détruites ces quatre derniers mois, selon un bilan de la porte-parole de l’Otan. “Le régime en est clairement à son stade ultime”, renchérit-elle. “Nous voyons des gens faisant leurs bagages, trois personnes de haut rang ayant fait défection ces derniers jours, et le territoire contrôlé par Kadhafi rétrécir sous nos yeux”.
20H55 – Encerclement – L’opération “Sirène” des rebelles semble suivre sa marche en avant: en fin de journée, le quartier populaire de Tajoura, situé dans la banlieue est de Tripoli, était sous contrôle des rebelles de même que celui de souk Al-Jomaa, selon des témoins. Des insurgés se sont aussi infiltrés dans la capitale en arrivant par la mer depuis l’enclave côtière de Misrata, à 200 km à l’est.
20H45 – L’effondrement, ce soir – “Ce à quoi nous sommes en train d’assister ce soir est l’effondrement du régime”, déclare à l’AFP le porte-parole de l’Alliance atlantique, Mme Oana Lungescu. “Plus tôt Kadhafi réalisera qu’il n’a aucune possibilité de gagner, le mieux ce sera pour tout le monde”, ajoute-t-elle.
20H40 – Les médias en danger? – De violents affrontements à l’arme légère ont lieu près de l’hôtel Rixos hébergeant la presse, dans le centre de Tripoli, forçant les journalistes à s’abriter dans le sous-sol de l’établissement, rapporte un journaliste de l’AFP sur place. Des pro-Kadhafi, armés de kalachnikov, sont postés devant l’hôtel Rixos et tirent en direction des rebelles Les journalistes, qui ont mis leur gilets pare-balles et leurs casques, ont sorti des draps blancs sur lesquels est écrit “TV”.
20H30 – Soutien occidental – Dans un communiqué, la Maison Blanche affirme que, après la perte ces derniers jours par les troupes du régime de plusieurs villes au profit des forces rebelles puis l’assaut de Tripoli, “les jours de Kadhafi sont comptés”. En France, le président Sarkozy “exhorte” le colonel Kadhafi d'”ordonner immédiatement à celles de ses forces qui lui sont encore loyales de cesser le feu, de déposer les armes, de regagner leurs casernements et de se mettre à la disposition des autorités libyennes légitimes”.
La chute de Kadhafi ce soir?
20h19 – “Nous ne nous rendrons pas” – Dans un message sonore diffusé à la télévision nationale, le colonel Kadhafi a réaffirmé sa détermination à ne pas se rendre.”Nous ne nous rendrons pas. nous n’abandonnerons pas Tripoli aux occupants et à leurs agents. Je suis avec vous dans cette bataille. Nous ne nous rendrons jamais et grâce à Dieu nous sortirons victorieux”.
20H12 – Chute annoncée – En fin d’après-midi, Abdelhakim Belhaj, l’un des chefs militaires des rebelles, était sûr de lui: “Nous entrerons dans Tripoli dans quelques heures. Nous espérons que d’ici demain elle sera tombée entre nos mains”, déclarait-il à l’AFP. Dans l’après-midi, les rebelles ont libéré plusieurs dizaines de détenus de la prison de Maya, située à quelque 25 km à l’ouest de Tripoli. Ils ont aussi pris le contrôle d’une caserne-clé aux portes de Tripoli, située au “kilomètre 27”, où ils se sont emparés d’armes et de munitions.
20H08 – Arrivés par l’Ouest – Selon des témoins, les rebelles sont entrés dans la banlieue Ouest de la capitale à Janzour. Une percée qui est le point culminant de l’opération “Sirène”, lancée hier soir et qui se déroule en coordination entre le Conseil national de transition (CNT), l’organe politique de la rébellion, et les combattants dans et autour de Tripoli.
19H57 – Percée décisive – Les rebelles de l’Ouest libyen sont entrés dans Tripoli, a constaté un correspondant de l’AFP. Les insurgés étaient acclamés par une foule en liesse, avec de la musique. Les civils couraient le long du convoi des insurgés. Des accrochages avec des soldats fidèles au dirigeant Mouammar Kadhafi avaient néanmoins lieu pendant leur avancée.
EN DIRECT – Les rebelles libyens sont entrés dimanche en début de soirée dans Tripoli, déterminés à renverser le dirigeant Mouammar Kadhafi après 6 mois d’insurrection civile dans le pays. Si le colonel Kadhafi a encore affirmé quelques heures plus tôt qu’il ne se rendrait pas, l’un des chefs militaires rebelles a lui prédit que l’assaut de Tripoli et le renversement de Kadhafi étaient une question d’heures. 


SUR LE MÊME SUJET
Libye, le surplace des ex-rebelles
Les villes de Syrte et de Bani Walid sont toujours aux mains des partisans de Kadhafi. Des luttes intestines empêchent la formation d’un gouvernement provisoire à Tripoli. Les Libyens s’impatientent. Un peu plus d’un mois après la chute de Mouammar Kadhafi, les villes de Syrte et de Bani Walid résistent toujours aux assauts des forces armées du Conseil national de transition (CNT). Bombardée depuis quatre jours par l’Otan, la ville de Syrte, située à 360 kilomètres à l’est de Tripoli, n’est toujours pas tombée. Hier, les combattants du CNT ont resserré encore un peu plus l’étau sur cette cité de 70 000 habitants. À ...
Lire l'article
Les rebelles se heurtent à une résistance acharnée à l’aéroport de Tripoli
Charles Onians Agence France-Presse Tripoli La route vers l'aéroport international depuis Tripoli est devenue un terrain d'affrontement entre rebelles qui la contrôlent et forces pro-Kadhafi qui opposent une résistance acharnée. «Nous sommes ici à l'aéroport depuis quatre jours», lance fièrement un rebelle Ahmed Mehdi. Au même moment, tout près de lui une roquette vient de s'abattre incendiant une voiture. Sur le tarmac de l'aéroport trônent toujours majestueusement les luxueux jets privés de Mouammar Kadhafi, visiblement épargnés par les tirs alors qu'à côté on devine les restes d'un airbus de la compagnie Afriqiya. Après la prise du quartier général de Kadhafi à Tripoli des poches de résistance ...
Lire l'article
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
GUERRE - Il s'agit de l'avancée la plus significative des insurgés libyens depuis le début du conflit contre les forces de Kadhafi. La capitale, Tripoli, est désormais en ligne de mire... Les rebelles libyens ont pris le contrôle du centre de la ville de Zaouïah située à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Tripoli, rapporte un journaliste de Reuters se trouvant dans la localité. Le journaliste a pu voir environ 50 insurgés près du principal marché de Zaouïah chantant «Dieu est grand» tandis qu'un drapeau rouge, noir et vert de l'insurrection flottait devant un magasin. Les insurgés ont précisé que des soldats ...
Lire l'article
Les rebelles à une cinquantaine de km à l’ouest de Tripoli
Les rebelles libyens occupaient dimanche le centre-ville de Zaouïah, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Tripoli, sur la route côtière qui mène à la Tunisie, l'un des derniers liens entre Tripoli et le monde extérieur. Cette offensive marque l'avancée la plus spectaculaire depuis six mois des insurgés dans les zones de l'ouest du pays contrôlées par les partisans de Mouammar Kadhafi. Toutefois, des troupes gouvernementales lourdement armées sont stationnées en nombre sur la route de la capitale, qui ne semble pas directement menacée dans l'immédiat. Un journaliste de Reuters a pu voir dimanche matin une cinquantaine de combattants rebelles près du ...
Lire l'article
Libye: les rebelles percent à Zawiyah, au sud-ouest de Tripoli
Après de violents combats contre les forces fidèles au colonel Mouammar Kadhafi, les rebelles libyens ont pris le contrôle d'une partie de la ville de Zawiyah, en périphérie sud-ouest de Tripoli. Les rebelles ont pénétré en grand nombre samedi en fin d'après-midi jusqu'au centre-ville de Zawiyah, à une quarantaine de kilomètres de la capitale libyenne, a constaté un photographe de l'AFP. Ils ont été attaqués peu après par des pro-Kadhafi armés de chars, de mortiers et de mitrailleuses lourdes. Les combats ont été intenses. "Nos forces contrôlent les entrées ouest et sud de Zawiyah et nous avons pénétré sur trois kilomètres dans la ...
Lire l'article
Les rebelles progressent à l’ouest de Tripoli
Les insurgés libyens se sont emparés de deux localités jusqu'ici aux mains des forces de Muammar Kadhafi près de la frontière tunisienne. Les rebelles libyens, qui ont nommé des ambassadeurs à Londres et Paris, ont infligé jeudi un nouveau revers au régime de Muammar Kadhafi en s'emparant de deux localités près de la frontière tunisienne, au sud-ouest de Tripoli. Après avoir conquis la ville d'Al Ghazaya, les insurgés ont poursuivi leur route vers le village d'Om al-Far, à une dizaine de kilomètres au nord-est, qu'ils ont pris en fin d'après-midi. Les combats les plus acharnés ont eu lieu dans la partie ...
Lire l'article
Les rebelles libyens remportent leurs premiers succès sur la route de Tripoli
TRIPOLI (LIBYE), ENVOYÉ SPÉCIAL - Les forces anti-Kadhafi étaient allées jusqu'à annoncer, dimanche, une "offensive dans les quarante-huit heures" contre les troupes loyalistes de Libye. Au cours de son deuxième jour, jeudi 7 juillet, la tentative de poussée militaire des rebelles libyens enregistre ses premiers succès. A ce stade, ils sont modestes. La veille, les forces du Conseil national de transition (CNT) ont lancé des opérations militaires pour tenter de mettre fin à l'enlisement sur deux des trois fronts libyens : dans la zone du djebel Nafusa, au sud-ouest de Tripoli ; mais aussi, parallèlement, dans la région du port ...
Lire l'article
Libye: les rebelles avancent vers Tripoli, l’Otan maintient la pression
Les rebelles, soutenus par des frappes de l'Otan, progressaient jeudi vers Tripoli à partir des montagnes du sud et de l'enclave côtière de Misrata, au deuxième jour de leur offensive contre les forces du régime de Mouammar Kadhafi dans l'ouest de la Libye. Alors que le conflit s'enlisait, les insurgés ont déclenché mercredi leur attaque après avoir reçu selon eux "le feu vert" de l'Otan. Ils ont réussi à repousser les pro-Kadhafi de plusieurs kilomètres et à s'emparer du hameau de Goualich, dans les montagnes berbères au sud de Tripoli, bastion du régime. Néanmoins, tout en confirmant que les rebelles avaient pris ...
Lire l'article
Libye: une forte explosion secoue le centre de Tripoli
TRIPOLI - Une puissante explosion a secoué samedi matin le secteur de la résidence du leader libyen contesté Mouammar Kadhafi à Tripoli, visé quotidiennement par des raids nocturnes de l'Otan. La détonation a retenti à 10HOO locale (8H00 GMT) dans le secteur de la résidence du colonel Kadhafi, non loin du centre de la capitale. Peu après, une colonne de fumée blanche s'est élevée au dessus du quartier. Le raid aurait visé une caserne de la garde populaire, à proximité de la résidence, visée quotidiennement depuis quatre jours par des raids nocturnes de l'Otan, selon un correspondant de l'AFP sur place. L'Otan avait ...
Lire l'article
Libye : l’Otan bombarde plusieurs villes dont Tripoli
L'Otan a mené le 23 avril des raids sur des «sites militaires et civils» à Tripoli, Syrte, Al-Khoms, Al-Assa et Gharyen. A Tripoli, plusieurs explosions ont été ainsi entendues hier soir. Trois fortes détonations ont secoué la capitale dans la nuit de samedi à dimanche. A Misrata, à l'ouest du pays, les combats ont fait au moins 26 morts et plus de 100 blessés, rebelles ou loyalistes. Le plus lourd bilan depuis le début des combats, il y a un peu plus de deux mois. Samedi, un Prédator, un avion américain armé guidé à partir du sol, a pour la ...
Lire l'article
Libye, le surplace des ex-rebelles
Les rebelles se heurtent à une résistance acharnée à l’aéroport de Tripoli
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
Les rebelles à une cinquantaine de km à l’ouest de Tripoli
Libye: les rebelles percent à Zawiyah, au sud-ouest de Tripoli
Les rebelles progressent à l’ouest de Tripoli
Les rebelles libyens remportent leurs premiers succès sur la route de Tripoli
Libye: les rebelles avancent vers Tripoli, l’Otan maintient la pression
Libye: une forte explosion secoue le centre de Tripoli
Libye : l’Otan bombarde plusieurs villes dont Tripoli


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Août 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*