Socialisez

FacebookTwitterRSS

Appel à l’union de tous les démocrates et républicains gabonais pour la transparence électorale

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2011
Catégorie(s): Communiqués,Politique,Société

COALITION DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE POUR LA DEMOCRATIE ET LA TRANSPARENCE ELECTORALE

Appel à l’union de tous les démocrates et républicains gabonais pour la transparence électorale

Les élections législatives à venir sont capitales pour notre pays le Gabon. Soit elles poseront les bases d’une véritable démocratie par la mise en place des bonnes pratiques de gouvernance politique, soit elles ne seront que la suite logique de la présidentielle contestée de 2009 dans la dénégation de la volonté exprimée du peuple. Dans le cas où c’est la deuxième hypothèse qui se réaliserait, l’avenir du Gabon s’annonce funeste. Le Gabon va demeurer dans l’immobilisme dans lequel il se trouve depuis plus d’une vingtaine d’années, à cause précisément du défaut de sincérité des différents scrutins qui ont caractérisé sa vie politique. Comme d’habitude, le pouvoir PDG va user de la répression pour mater toute velléité de révolte du peuple, s’il ose réclamer le respect de sa volonté. La répression étant le seul mode d’expression que connait le pouvoir PDG principalement dans les villes de Port-Gentil et de Libreville. Sans oublier Oyem qui avait été envahi par les forces de l’ordre et sécurité après les dernières présidentielles, afin de surveiller les faits et gestes de la population. Oyem avait alors les allures d’une ville en état de siège.

Il est important de rappeler que le scrutin de 2009 a provoqué une déchirure profonde entre les citoyens et le pouvoir exécutif. Un sentiment général de désenchantement habite désormais la conscience collective. Avec les présidentielles de 2009 telles qu’elles se sont déroulées, le Gabon est malheureusement passé à coté de l’opportunité d’instaurer une ère démocratique. Les tenants du pouvoir PDG ont préféré la perpétuation de la problématique de légitimité du pouvoir, tant qu’ils le conservent frauduleusement pour le maintien de leurs privilèges.

Dans le but d’éviter tout risque d’une élection tronquée de plus, la société civile a proposé 13 recommandations indispensables qui résultent de l’analyse minutieuse du système politique mis en place depuis 45 ans de règne sans discontinuer et sans partage du pouvoir PDG.

Ca suffit comme ça est persuadé de la nécessité de la reforme des institutions qui seule peut garantir la transparence du processus électoral et mettre fin aux violences postélectorales qui sont la conséquence logique de la fraude électorale.

Pour Ca suffit comme ça, la transparence électorale est indispensable pour asseoir la démocratie et doit s’imposer à toutes les élections politiques et à tous les acteurs politiques sans la moindre réserve.

La révision de la loi électorale à laquelle vient de procéder le Chef de l’Exécutif par ordonnance du… et qui exclut la BIOMETRIE pour les élections législatives de 2011, est tout simplement inacceptable. Par conséquent Ca suffit comme ça la rejette avec la dernière énergie.

D’ores et déjà, Ca suffit comme ça dénonce les conditions de fraude massive mises en place par le pouvoir PDG et qui sont actuellement visibles sur le terrain.

Ca suffit comme ça attire, vivement, l’attention de toutes les bonnes volontés sur le risque que prend le pouvoir PDG en agissant comme il le fait en ce moment. Il parait évident que l’objectif du pouvoir PDG est de mener le Gabon dans une crise politique encore plus profonde que celle dans laquelle nous vivons actuellement. Ne pensant qu’à leurs intérêts, les tenants du pouvoir PDG créent un désordre expressément administratif dans le processus électoral qui entrainera des conséquences incalculables pour le pays, en termes de paix et de stabilité.

C’est pourquoi Ca suffit comme ça appelle à une large mobilisation pour la transparence électorale de toutes forces démocratiques et républicaines gabonaises, où qu’elles se trouvent, contre la propension de la secte au pouvoir et de son bras séculier le PDG, à confisquer systématiquement le pouvoir et à méconnaitre l’expression de la volonté du peuple gabonais.

Les tenants du pouvoir PDG sont des génocidaires de la démocratie au Gabon. Ils s’accrochent au pouvoir par des moyens illégaux depuis des décennies. Par cette attitude, ils lancent un véritable défi au peuple gabonais qui n’en peut plus de leurs agissements et pratiques frauduleuses.

Pour sceller une véritable alliance des forces démocratiques et républicaines contre le système PDG, Ca suffit comme ça demande à tous les partis politiques, à toutes les organisations de la société civile, à tous les gabonais résidant au Gabon ainsi que ceux de la diaspora, à toutes les personnes qui rêvent d’un Gabon républicain et démocratique à se joindre à cette union sacrée, pour le salut du Gabon.

Ca suffit comme ça demande pour l’intérêt supérieur de cette union sacrée, la fin des guerres pour le leadership, des querelles intestines, des accusations inutiles, des rancunes et des rancœurs stériles pour vaincre le système criminel du PDG.

Fait à Libreville, le 30 aout 2011

Pour la société civile :
BRAINFOREST, SAEG, CONASYSED, SNEEPS, USDS, USAP, SYGEF, AFRIQUE HORIZONS, ROLBG, PUBLIEZ CE QUE VOUS PAYEZ, OND, SENA, FESEENA,
Contacts presse :
Marc ONA ESSANGUI : Brainforest/Publiez ce que vous Payez : 07 29 41 40
Georges MPAGA : ROLBG : 07 51 99 32
Alain MOUAGOUADI : CONASYSED : 07 39 45 85
Dieudonné MINLAMA : OND : 07 94 87 19
MOUPOPA : Afrique Horizons : 07 75 15 03
Maître Paulette OYANE-ONDO , Avocate : 06267312
 


SUR LE MÊME SUJET
Le Secrétaire Permanent des partis politiques de la Majorité Républicaine et du Parti Démocratique Gabonais, Faustin Boukoubi a, au nom de ce bord politique, exhorté « le gouvernement et la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP) à appliquer strictement les dispositions en vigueur, en vue d’assurer toutes les conditions de transparence au cours des élections législatives à venir », ce vendredi au cours d’une conférence de presse. C’est aux côtés des présidents et représentants des partis politiques membres de la Majorité Républicaine (CLR, RDP, le Parti Travailliste, le Front Démocratique et Culturelle, entre autres) que le Secrétaire permanent ...
Lire l'article
“Pas de biometrie, pas de transparence électorale, pas d’élections”, selon l’opposition
L'opposition et la société civile gabonaise ont annoncé qu'il n'y aurait "pas d'élections" au Gabon sans la mise en place de la biométrie au cours d'une conférence de presse à Libreville samedi, à l'approche de législatives qui doivent se dérouler avant fin 2011. "Pas de biométrie, pas de transparence électorale, pas d'élections" a déclaré Jules Aristide Bourdes Ogoulinguendé, secrétaire général du congrès pour la démocratie et la justice (CDJ, opposition), lors d'une conférence de presse réunissant différents partis d'opposition ainsi que la société civile. Ecartant la possibilité d'un boycott des élections par l'opposition, Zacharie Myboto président de l'ex-union nationale dissoute, a déclaré: ...
Lire l'article
L’accès aux fonctions de Directeur général adjoint des grandes Agences de l’Etat gabonais sera désormais soumis à candidature nationale et internationale, a annoncé un communiqué du conseil des ministres présidé jeudi à Libreville par le président Ali Bongo Ondimba. Selon le communiqué, le chef de l’Etat a exhorté le gouvernement à privilégier la compétence et le mérite pour un service public de qualité, accélérer et assurer le suivi de l’exécution des programmes et projets, systématiser le contrôle des travaux et une meilleure qualité de gestion budgétaire. Il a également insisté sur l’engagement des membres du gouvernement à se ...
Lire l'article
Comme convenu plusieurs partis de l’opposition ont organisé le 20 novembre à Libreville une marche en direction du ministère de l’Intérieur, après un bref meeting à Rio. L’opposition réclame la transparence électorale et l’utilisation de la biométrie pour les législatives de 2011. Le meeting et la marche pacifique de l’opposition ont eu lieu le 20 novembre à Libreville. Après une brève rencontre à Rio, les leaders, militants et sympathisants de la Coalition des partis politiques pour l’alternance (CPPA) se sont dirigés vers le ministère de l’Intérieur. La coalition réclame la transparence électorale et l’utilisation de la biométrie lors des élections ...
Lire l'article
Libreville, 6 septembre (GABONEWS) - Le candidat démissionnaire de dernière minute à l'élection présidentielle du 30 août dernier, Casimir Oyé Mba, a tenu ce dimanche en début d'après-midi, une conférence de presse, à son Quartier Général sis en face de l'Université Omar Bongo Ondimba, pour fustiger les actes de violences postélectoraux et inviter les uns et les autres à la retenue. Actualité du :06/09/2009 Texte intégral « Gabonaises, Gabonais, mes chers compatriotes, A la veille du scrutin du 30 août 2009, j'avais dû prendre la difficile décision de me retirer de la course de ...
Lire l'article
Libreville, 5 septembre (GABONEWS) - Les autorités gabonaises n’excluent pas des poursuites judiciaires contre des leaders politiques responsables d’incitation à l’insurrection, à la désobéissance, au tribalisme et la haine à travers des appels radio–télévisé avant, pendant et après la proclamation officielle des résultats de la présidentielle du 30 août, selon des sources dignes de foi. L’incitation à la violence s’est traduite par des mouvements insurrectionnels à Port-Gentil, deuxième ville du pays, où l’on compte déjà deux morts. Les victimes auraient été abattues par des tirs de calibre 12 détenus par des sympathisants de l’opposition. Radio-Bendjé, émettant dans la capitale économique, ...
Lire l'article
GRANDE MANIF Pour la transparence électorale au Gabon Diaspora gabonaise INVITES Tous les Gabonais, Africains et Amis du Gabon Vendredi 07 août 2009, 13h00 Devant l’ambassade du Gabon à Paris 16 Adresse : 26 bis avenue Raphaël 75016 paris Station La muette (Ligne 9 du Métro) ou Boulainvilliers (RER C). Pourquoi manifestons-nous ? Pour exiger la démission immédiate du gouvernement de deux de ses membres qui sont candidats à l’élection présidentielle : Mr Ali Ben BONGO ONDIMBA (Ministre de la DEFENSE) et Mr Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU (Ministre de l’enseignement technique). En ce qui concerne Mr Ali Ben BONGO ONDIMBA, organisateur de l’élection (d’après article 17 ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’Agriculture et du développement rural, Faustin Boukoubi, a prôné vendredi à Libreville une meilleure alimentation pour tous au cours d’un atelier national de validation du plan d’action et du programme d’investissement du secteur de l’élevage au Gabon. "Une fois encore, il s’agit ici de la sécurité alimentaire », a déclaré Faustin Boukoubi, ajoutant que « la sécurité alimentaire ne laisse personne indifférente, car elle constitue un besoin fondamental de l’homme. C’est pourquoi les présentes assises doivent nous permettre de trouver des solutions idoines consensuelles afin de doter notre population d’une alimentation disponible, accessible et de bonne qualité ...
Lire l'article
Elu à la tête de la Commission de l'Union africaine (UA) le 1er février dernier, le gabonais Jean Ping enregistre son baptême de feu : Le problème zimbabwéen pour lequel il revient d'une mission en Afrique australe et à propos duquel il a déclaré, le 7 mai à Arusha (Tanzanie), que le devoir du gouvernement zimbabwéen est d’assurer la sécurité de ses citoyens. Ouverte le mardi 6 mai dernier à Arusha en Tanzanie, la 11è session extraordinaire du Conseil exécutif de l’UA était essentiellement consacrée à au projet d'intégration africaine. La crise zimbabwéenne y a également été évoquée, même si ...
Lire l'article
Lors de la cérémonie solennelle de rentrée de la Cour constitutionnelle pour l’année 2008, le président de la Haute juridiction, Marie-Madeleine Mborantsuo a axé son important discours, prononcé vendredi, à Libreville, en présence des plus hauts dirigeants du pays conduits par le chef de l’Etat, en personne, Omar Bongo Ondimba, ainsi que du corps diplomatique, sur la question électorale, en pointant, d’une part, les insuffisances récurrentes vécues lors des élections organisées sur le territoire national, en particulier pendant les législatives de 2007 marquées par un volumineux contentieux dont l’institution a longtemps été saisie, avant d’infliger parfois de lourdes peines d’inéligibilité ...
Lire l'article
Le PDG exhorte le gouvernement et la CENAP à appliquer strictement la loi pour garantir la transparence électorale
“Pas de biometrie, pas de transparence électorale, pas d’élections”, selon l’opposition
Appel d’offre international pour le poste de directeur général adjoint des agences de l’Etat gabonais
Gabon : L’opposition réclame la transparence électorale
Gabon: Présidentielle 2009/ « J’en appelle solennellement à tous les acteurs majeurs de la vie politique nationale afin que nous trouvions une issue rapide et
Gabon: Possibles poursuites judiciaires contre des leaders politiques Gabonais pour appel au soulèvement
GRANDE MANIF: Diaspora gabonaise Pour la transparence électorale au Gabon
Gabon: Le ministre gabonais de l’Agriculture prône une meilleure alimentation pour tous
Union africaine : Le Gabonais Jean Ping prend son baptême de feu sur la crise zimbabwéenne
Gabon: Marie-Madeleine Mborantsuo présente la « fiabilité de la liste électorale » comme gage de « transparence » des locales 2008


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2011
Catégorie(s): Communiqués,Politique,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*