Socialisez

FacebookTwitterRSS

LIBYE. Kadhafi continue à commander des troupes, prévient l’Otan

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2011
Catégorie(s): Afrique

“Les pro-Kadhafi que nous observons ne sont pas en plein débandade” estime le porte-parole de l’Alliance atlantique en Libye.

Le dirigeant libyen en fuite Mouammar Kadhafi conserve une capacité de commandement des troupes qui lui sont encore loyales dans le pays, a indiqué mardi 30 août un porte-parole de l’Otan, tout en affirmant ne pas savoir où il se trouve.

Lors d’une conférence de presse, le porte-parole de l’opération de l’Alliance atlantique en Libye, le colonel canadien Roland Lavoie, a fait état de la “capacité dont il fait encore preuve à commander et contrôler des troupes, leurs mouvements, et celui d’armes ainsi que leur déploiement, y compris le tir de missiles sol-sol”. “Fondamentalement, il fait preuve d’une capacité à exercer un certain niveau de commandement et de contrôle” des troupes loyalistes, a-t-il expliqué au cours d’une conférence de presse depuis Naples en Italie, retransmise par vidéo au siège de l’Otan à Bruxelles.

Il était interrogé sur la menace réelle encore représentée par Mouammar Kadhafi. “Les (forces) pro-Kadhafi que nous observons ne sont pas en pleine débandade, elles cèdent du terrain de manière ordonnée et se retirent sur la moins mauvaise de leurs positions, compte tenu de leur armement”, a souligné le porte-parole. Dans le même temps, le colonel Lavoie a assuré que l’alliance n’avait aucune information sur la localisation de Mouammar Kadhafi. “Nous ne savons pas”, a-t-il dit.

L’ultimatum du CNT aux partisans de Kadhafi

Pendant ce temps, Le chef des rebelles libyens a adressé mardi 30 août un ultimatum expirant samedi aux partisans de Mouammar Kadhafi dans les derniers fiefs du régime, dont Syrte, pour qu’ils se rendent, faute de quoi ils s’exposeraient à des opérations militaires.

Le chef du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil a affirmé que des négociations étaient en cours avec des dignitaires de ces villes, notamment Syrte, pour essayer d’obtenir leur reddition sans combat.

“Cette fenêtre d’opportunité expirera à la fin de l’Aïd el-Fitr (vendredi en Libye).

A partir de samedi, si une issue pacifique n’est toujours pas en vue sur le terrain, nous pourrons faire la différence militairement”, a déclaré Moustapha Abdeljalil lors d’une conférence de presse à Benghazi.

Selon lui, cet ultimatum concerne la ville de Syrte, à 360 km à l’est de Tripoli, la localité de Bani Walid, au sud-est de Tripoli et la région du Sud, sans plus de précision.

Le Conseil national de transition fait régulièrement état depuis plusieurs jours de négociations entre les rebelles et des chefs de tribus pour une entrée pacifique des rebelles dans la région natale du colonel Kadhafi, jusqu’ici sans succès.

Situation calme sur le front de l’est de Syrte

La situation était calme mardi 30 août au matin sur le front à l’est de la ville de Syrte, ville d’origine et bastion du colonel Mouammar Kadhafi dans le centre de la Libye, où les rebelles continuaient de recevoir des renforts.

De rares tirs de chars T-55 ont visé à l’aube, depuis la localité de Nofilia où sont installées les positions d’artillerie des rebelles, les forces pro-Kadhafi sur cette ligne de front située environ à une centaine de kilomètres à l’est de Syrte. Ils n’ont pas eu de suite et la situation était parfaitement calme en début de matinée, sans aucun échange de tir, a-t-on constaté.

Les combattants rebelles se réveillaient tranquillement dans leurs bivouacs de fortune installés dans les sables de part et d’autre de la route côtière menant à Syrte et qui traverse d’Est en Ouest cette vaste région désertique. Des chars T-55 et engins blindés montaient vers la ligne de front, où ils prenaient position dans les dunes.

A l’arrière des lignes rebelles, à une dizaine de kilomètres à l’est de Nofilia, la ville de Ben Jawad était quand à elle totalement déserte, vidée de sa population. Cette localité marquait jusqu’à la semaine dernière la position la plus avancée atteinte par les rebelles depuis le début du soulèvement contre le colonel Kadhafi à la mi-février.

L’Otan poursuivra sa mission

La mission de l’Otan en Libye se poursuivra tant que persistera une menace du régime de Mouammar Kadhafi contre la population civile, a affirmé ce mardi la porte-parole de l’Otan, Oana Lungescu.

“La mission en Libye est encore nécessaire. Aussi longtemps que la menace persistera, le travail à faire devra être accompli”, a-t-elle dit au cours d’un point de presse au siège de l’alliance à Bruxelles. “La mission de l’Otan en Libye est importante et efficace. Elle est nécessaire pour protéger les civils”, a insisté Oana Lungescu.

“Malgré la chute du régime du colonel Mouammar Kadhafi et le retour graduel à la sécurité, la mission de l’Otan n’est pas encore terminée”, a renchéri de son côté le porte-parole de l’opération “Protecteur unifié” en Libye, le colonel canadien Roland Lavoie. Il a indiqué à cet égard que la fin de la mission ne dépendrait pas du sort de Mouammar Kadhafi et de son éventuelle capture, mais de “l’évaluation de la situation sécuritaire” sur le terrain.

Dans la nuit de lundi à mardi, l’Otan a indiqué avoir mené plusieurs raids dans la région de Syrte et avoir détruit plusieurs positions militaires.

Le Nouvel Observateur – AFP 


SUR LE MÊME SUJET
Libye: Bani Walid aux mains de pro-Kadhafi, 5 morts dans l’assaut
Il s'agit des violences les plus graves à Bani Walid depuis la "libération" en octobre 2011 de la Libye après huit mois d'un conflit meurtrier. La ville n'était tombée que quelques jours avant la mort dans la ville de Syrte de l'ancien dirigeant, capturé par les révolutionnaires ou thowars. Des partisans lourdement armés du régime libyen déchu de Mouammar Kadhafi ont pris lundi le contrôle de la ville symbolique de Bani Walid, tuant cinq ex-rebelles, au moment où les nouvelles autorités font face à la crise politique la plus grave depuis leur prise du pouvoir. Des fidèles au défunt colonel Kadhafi, armés ...
Lire l'article
Misrata (Libye) Envoyé spécial - Jusqu'à la fin, il a été au côté de Mouammar Kadhafi. Mansour Dhaou était l'une des cinq personnes présentes dans la Toyota blindée de l'ancien Guide libyen lorsqu'elle a été stoppée par un tir de missile de l'OTAN, jeudi 20 octobre au matin. Quelques heures plus tard, Mouammar Kadhafi, capturé par des révolutionnaires de Misrata, mourrait dans des circonstances non élucidées. Mansour Dhaou, lui, a perdu connaissance sur le champ de bataille et ne sait de rien de précis sur la mort de son "maître". En revanche, il a été le témoin privilégié des dernières semaines ...
Lire l'article
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
D'intenses bombardements et de violents combats de rue avaient lieu mardi dans deux quartiers de la ville de Syrte (est de Tripoli) où se sont repliés les derniers fidèles de Mouammar Kadhafi, a constaté un journaliste de l'AFP. Les forces du Conseil national de transition (CNT, ex-rébellion) ont déploré au moins deux morts et des dizaines de blessés dans leurs rangs en juste 40 minutes dans les combats qui ont éclaté en milieu de matinée, tandis que les rues résonnaient de tirs d'artillerie. Des centaines de combattants s'engageaient dans les rues des quartiers "Dollar" et "N°2", où sont retranchés les derniers fidèles ...
Lire l'article
Libye: le porte-parole de Kadhafi capturé, selon le CNT
Des commandants du nouveau pouvoir en Libye ont annoncé jeudi la capture du porte-parole du régime déchu, Moussa Ibrahim, au moment où le Niger a refusé d'arrêter l'un des fils de l'ex-leader Mouammar Kadhafi, réfugié sur son territoire. Parallèlement, Mahmoud Jibril, un libéral qui dirige le bureau exécutif du Conseil national de transition (CNT) où il fait face à une opposition des islamistes, a provoqué la surprise en annonçant qu'il ne ferait pas partie du prochain gouvernement attendu pour après la "libération" totale du pays. Interrogé au cours d'une conférence de presse à Tripoli, M. Jibril a dit: "J'espère que nous libérerons ...
Lire l'article
Les forces du nouveau régime en Libye se heurtaient jeudi à la ténacité des combattants bien armés de l'ex-leader en fuite Mouammar Kadhafi, deux semaines après le lancement de l'offensive contre leurs derniers bastions. Elles ont parallèlement accentué leur traque des proches de Mouammar Kadhafi avec une demande officielle d'arrestation d'un de ses fils, Saadi, réfugié au Niger voisin depuis le 11 septembre, alors que l'ex-dirigeant reste introuvable. Deux autres de ses fils sont réfugiés dans les bastions pro-Kadhafi de Syrte et Bani Walid, selon le CNT. "Ce dont nous sommes sûrs c'est que Seif al-Islam est à Bani Walid et que ...
Lire l'article
Libye: Kadhafi appelle la communauté internationale au secours de Syrte
Mouammar Kadhafi, le dirigeant libyen déchu, a appelé la communauté internationale à rompre l'isolement autour de son fief de Syrte dénonçant un "crime" commis par l'Otan, a annoncé mercredi soir la chaîne Arraï qui diffuse régulièrement des messages de l'ex-dirigeant traqué. "Si Syrte a été isolée du monde pour que ces atrocités puissent être commises contre elle, le monde a l'obligation de ne pas la laisser isolée", a déclaré le colonel Mouammar Kadhafi. "Vous devez assumer votre responsabilité internationale et intervenir immédiatement pour arrêter ce crime", a-t-il ajouté en s'adressant à la communauté internationale. "Le terrorisme et la destruction pratiqués par l'Alliance atlantique ...
Lire l'article
Libye: Inquiétude à Misrata à l’expiration d’un ultimatum de Kadhafi
A Misrata, l'accès au port préoccupait mardi les habitants qui risquent d'être privés de tout ravitaillement. Un ultimatum, lancé par le régime libyen aux rebelles pour qu'ils se rendent, arrivait à expiration, alors que les insurgés demandent un prêt aux Occidentaux et qu'Ankara appelle au départ de Mouammar Kadhafi. Dans les rues de Misrata, l'ambiance est lourde. "Je ne suis pas inquiet. Kadhafi ne fera rien, il ment comme d'habitude. Inchallah, il ne fera rien", veut croire Abd Albari, 20 ans. Vendredi, le régime libyen avait offert une amnistie aux rebelles de cette ville clé s'ils cessaient les combats et précisé ...
Lire l'article
Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a fait état aujourd'hui de "premières défections" autour de Mouammar Kadhafi, au lendemain d'une conférence internationale à Londres sur l'avenir de la Libye conclue par le constat que le leader libyen devait "partir". "On signale sur le plan politique, et ceci est peut-être porteur de développements positifs, de premières défections autour de Kadhafi à Tripoli", a déclaré M. Juppé lors de la séance des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale. "Vous m'interrogez sur le sort de Kadhafi, nous pensons qu'il n'a plus sa place dans la construction de la Libye de demain, (...) c'est ...
Lire l'article
Des proches du colonel Mouammar Kadhafi ont pris des contacts dans le monde entier pour trouver une porte de sortie au conflit, a affirmé mardi la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton sur la chaîne ABC. "Nous avons entendu que des personnes proches (de Mouammar Kadhafi) contactent des gens qu'elles connaissent dans le monde entier --en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe, en Amérique du Nord et ailleurs-- en demandant: +Qu'est-ce qu'on fait? Comment est-ce que l'on se sort de tout ça?", a déclaré Mme Clinton, alors que la Libye est confrontée au quatrième jour de l'offensive aérienne internationale. "Je ne suis pas au ...
Lire l'article
Les forces régulières libyennes ont repris lundi Zouara, une des dernières villes de l'ouest du pays que tenaient les insurgés. A l'est, Ajdabiya se prépare à subir un assaut des forces de Mouammar Kadhafi. Des bombardements ont déjà visé la ville dans la matinée. Les rebelles en déroute depuis quelques jours, ont promis de défendre Ajdabiya, carrefour routier vital entre plusieurs villes de l'Est. Sur la route entre Ajdabiya et Benghazi, de nombreux civils fuyaient lundi à bord de camionnettes chargées de valises, de sacs et de matelas. Inquiétude à Benghazi Benghazi, fief de l'insurrection situé à 160 km au nord d'Ajdabiya, ...
Lire l'article
Libye: Bani Walid aux mains de pro-Kadhafi, 5 morts dans l’assaut
Libye: “Plutôt mourir qu’être jugé par la CPI”, m’a dit Kadhafi
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
Libye: le porte-parole de Kadhafi capturé, selon le CNT
Libye: des pro-Kadhafi tenaces dans leurs bastions de Bani Walid et Syrte
Libye: Kadhafi appelle la communauté internationale au secours de Syrte
Libye: Inquiétude à Misrata à l’expiration d’un ultimatum de Kadhafi
Libye/Kadhafi: “1ères défections”(Juppé)
Libye: des proches de Kadhafi cherchent une porte de sortie
Libye: les pro-Kadhafi reprennent Zouara et marchent sur Benghazi


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*