Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libye : sur le net, c’est “Kaddafi forever”

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2011
Catégorie(s): Afrique,Monde

Alors que Kaddafi est en fuite et que la traque continue, l’ex-dirigeant libyen n’a cependant pas disparu des radars. Sur Internet, il suscite même un engouement sans précédent. Ce sont des milliers d’internautes qui lui témoignent chaque jour leur soutien. Par panafricanisme mais, surtout, par rejet de l’Occident. Plongée dans le nouveau fief de Kaddafi : le numérique.

« Kaddafi forever ». Le commentaire, sur la page Facebook de Jeune Afrique, est court et sans ambiguïté. Presque simpliste, voire hors de propos. Mais terriblement révélateur puisque c’est bien l’opinion qui domine sur la Toile africaine depuis la chute de Kaddafi. Comme si l’Afrique avait réellement perdu son guide, seul homme capable de tenir à distance des intérêts occidentaux prédateurs.

Ainsi, l’internaute Bruno Ntumba commentait sur Facebook : « Vous l’accuserez de tous les crimes du monde mais il restera toujours gravé dans nos mémoires comme un défenseur impeccable de l’indépendance africaine. » Et d’ajouter, comme bon nombre d’autres commentateurs un sibyllin : « Vive KADDAFI! ».
“A la solde de l’Occident”

Malgré les exactions commises pendant plus de quarante ans, Kaddafi réussit donc l’exploit de gagner en popularité. Le nombre de groupes de soutien au dictateur en fuite ne cesse d’augmenter, rassemblant souvent des centaines ou des milliers de personnes. Une manière pour ces internautes de manifester leur ressentiment à l’égard de l’Occident, incarné par Sarkozy, Cameron ou Obama.

Depuis la chute de Tripoli, ce sont surtout les médias qui sont pris pour cible par des commentaires quelque peu, c’est un euphémisme, virulents. Propulsée au centre d’un hypothétique complot occidental dans lequel les gouvernements financeraient les journaux afin qu’ils diffusent de fausses informations, Jeune Afrique n’y échappe pas.

Day After, qui a remplacé sa photo de profil par un portait de Kaddafi, comme nombre d’autres internautes, écrit ainsi : « Jeune Afrique, à la solde de l’Occident, vous êtes prêts à tout dire pour maintenir l’ignorance sur le continent noir en divulguant des informations qui ne valent pas mieux que le silence. » Accusation sans fondement mais qui ne cesse de se répéter, faisant de Kaddafi le martyr du panafricanisme.

Kaddafi et le fan-club serbe

Mais l’ex-dictateur est-il uniquement le héros africain osant tenir tête à l’Occident ? Sans doute pas. Car la popularité du Libyen n’a pas épargné les Balkans et notamment la Serbie. Quelque 74 000 supporteurs serbes, et cela augmente, ont ainsi exprimé leur soutien au dirigeant en fuite via un groupe Facebook particulièrement actif. Or, qu’ont en commun la Serbie et la Libye désormais, sinon d’avoir connu l’intervention des forces de l’Otan ?

Et c’est bien là que le soutien à Kaddafi prend une toute autre tournure. Loin d’être uniquement une manifestation d’attachement à un Panafricain, certes sanguinaire, il représente davantage un symptôme du rejet croissant de l’interventionnisme militaire des Européens et des Américains, en particulier en Afrique.

Faut-il alors s’inquiéter de la popularité du « Guide éternel », comme l’écrive certains internautes, ou de la haine de l’Otan qui ne cesse de progresser, et qui, elle, risque d’être durable ? Si les théories du complot n’ont en soi rien de nouveau ni de bien inquiétant, il n’en est pas de même en ce qui concerne la perception très négative de l’Occident par une partie, grandissante, de l’opinion africaine. 


SUR LE MÊME SUJET
La radio panafricaine Africa N°1, qui connaissait de nombreuses difficultés financières notamment en raison de la situation en Libye, son premier actionnaire, a été "mise mardi en redressement judiciaire", a appris mercredi l'AFP auprès de la direction. La radio, qui touche 20 millions d'auditeurs dans une vingtaine de pays africains, a été "mise en redressement judiciaire par le tribunal de première instance de Libreville" et un "administrateur judiciaire a été nommé", a précisé Jean-Nativité Ongala, directeur général adjoint de la radio. "Si l'Etat a pris la décision de mettre Africa N°1 en redressement judiciaire, c'est certainement pour reprendre le contrôle de la ...
Lire l'article
Libye : les Touaregs au secours des fils de Kaddafi
Avec l'aide de combattants touaregs proches d'ex-rebelles nigériens, Seif el-Islam et Saadi Kaddafi se sont réfugiés au Niger où le pouvoir en place leur accorde une protection de fait. Les fils de l'ancien "Guide" libyen envisageraient de fuir vers le Nord-Mali. Seif el-Islam, le plus recherché des fils Kaddafi, a franchi la frontière entre la Libye et le Niger le 25 ou le 26 octobre, sous la protection de combattants touaregs proches des ex-rebelles nigériens Rhissa Ag Boula et Agaly Alambo – aujourd’hui conseillers respectivement de Mahamadou ­Issoufou, le chef de l’État, et de Hama Amadou, le président de l’Assemblée. Fuite vers ...
Lire l'article
Libye: La justice internationale recherche désespérément Seïf al-Islam
La Cour pénale internationale n'a plus de contact avec Seïf al-Islam, fils cadet et dauphin désigné de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi. Selon l'autorité judiciaire, il chercherait à fuir la Libye pour se réfugier dans un pays africain. Par Gaëlle LE ROUX avec dépêches (texte) Depuis plusieurs jours, la Cour pénale internationale (CPI), qui tente de négocier la reddition du fils cadet de l’ancien guide libyen Mouammar Kadhafi, n’a plus de contact avec Seïf al-Islam. Luis Moreno-Ocampo, le procureur de la CPI, craint qu’il cherche à sortir de Libye avec l’aide de mercenaires. "Nous avons appris qu’un groupe de mercenaires essaie d’infiltrer ...
Lire l'article
Libye : un universitaire élu Premier ministre, visite surprise du chef de l’Otan
L'universitaire Abdel Rahim al-Kib a été élu lundi soir Premier ministre du gouvernement de transition en Libye, où le chef de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a fait une visite surprise au dernier jour de la mission aérienne de l'Otan. M. Kib, originaire de Tripoli, a été élu au premier tour parmi cinq candidats après avoir recueilli 26 voix sur 51 votants du Conseil national de transition (CNT), selon un journaliste de l'AFP sur place. Le chef de l'exécutif précédent, Mahmoud Jibril, n'avait pas souhaité se présenter. Au cours de sa première conférence de presse, M. Kib a dit vouloir "bâtir une nation qui ...
Lire l'article
Libye : le chef militaire de Tripoli réclame des excuses aux gouvernements britannique et américain
Ancien militant islamiste et opposant au régime Kaddafi, aujourd’hui « héros » de la rébellion, Abdelhakim Belhadj aurait été arrêté en 2004, livré aux autorités libyennes par la CIA et les services secrets britanniques puis torturé. Il réclame aujourd’hui des excuses de la part de ces gouvernements. Il possède tout de la figure du héros. Abdelhakim Belhaj, président du conseil militaire des révolutionnaires de Tripoli, s’est illustré lors de la bataille pour la libération de la capitale libyenne, en étant le premier à entrer, en tête de sa brigade, dans le quartier général de Mouammar Kaddafi. Un rebelle de la première ...
Lire l'article
L’OTAN, l’ONU, Nicolas Sarkozy et la Libye: Une guerre des dupes
Par Dr. Jean Aimé MOUKETOU Kadhafi est-il le seul dictateur dans le monde ? Le Conseil Nationale de Transition peut réconcilier les Libyens et organiser les élections législatives et présidentielles libres dans les 20 mois? Depuis le début de la guerre en Libye, des milliers de migrants d’Afrique subsaharienne sont pris au piège. Selon Médecins sans frontières (MSF), leur sort est préoccupant : confondus à tort avec les mercenaires recrutés par Mouammar Kadhafi, ils sont à la merci des rebelles et civils libyens. Pourquoi l'Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), les Nations unies (ONU) et ...
Lire l'article
Le chef du Groupe islamique combattant libyen (GICL), qui se bat dans les rangs des rebelles, avait été arrêté par les Américains en 2004 puis livré à Mouammar Kaddafi. Le régime l'avait libéré en 2010, avant qu'il ne rejoigne l'insurrection. Selon les estimations de la division « intelligence » de l’Otan, le nombre des islamistes radicaux combattant dans les rangs des rebelles libyens du Conseil national de transition (CNT) ne dépasserait pas 800 hommes. « Mais ce sont des durs, aguerris, qui ont fait leurs classes en Afghanistan et en Irak », précise-t-on. Parmi eux, une minorité (200 à 300 hommes) ...
Lire l'article
Libye : Miguel d’Escoto Brockmann, l’ambassadeur nicaraguayen de Kaddafi à l’ONU
En nommant le diplomate et prêtre sandiniste nicaraguayen Miguel d’Escoto Brockmann ambassadeur de Libye auprès de l’ONU, le colonel Kaddafi a encore suscité des commentaires aux Nations unies. Pendant ce temps, l’ancien représentant du « Guide » aux Nations unies, Abdurrahman Mohammed Shalgham, continue à assister aux réunions du Conseil de sécurité. Les rangs des diplomates libyens restés loyaux à Tripoli s’éclaircissent de plus en plus. À tel point que le colonel Kaddafi a fait appel à un prêtre catholique du Nicaragua pour représenter la Libye auprès des Nations unies. Le père Miguel d'Escoto Brockmann, 78 ans, connaît bien l'ONU ...
Lire l'article
Une délégation composée des élus locaux gabonais a effectué une visite de travail à Syrte et à Tripoli en Libye du 13 au 16 avril dernier où, elle a rencontré des personnalités importantes de ces pays notamment le ‘’Grand Guide Libyen’’, Mohammar Kadhafi. A Syrte, ville natale du Président libyen la délégation gabonaise a visité le grand réservoir ‘’Al-Guardabia’’, un site symbolique qui fait partie des cinq ouvrages majeurs de réception d’eau souterraine sans pompage sur une distance de 1600 kilomètres en provenance du sud de la Libye. Selon le diplomate libyen accrédité au Gabon, le Dr. Abdel Hakim Al ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - L'ambassade de Libye au Gabon a célébré en différé lundi à Libreville le 40ème anniversaire de la révolution Al-Fatah ayant amené le Guide Libyen Muammar Al Kadhafi au pouvoir. La cérémonie s'est déroulée en présence de quelques membres du gouvernement gabonais, des diplomates et autres représentants des organisations internationales en poste à Libreville. L'ambassadeur de Libye au Gabon, docteur Abdelhakim Al-Cherif, a saisi l'occasion pour magnifier les relations séculaires de fraternité qui existent entre la Libye et le Gabon. Il a notamment annoncé qu'un timbre-poste à l'effigie du président Omar Bongo Ondimba, décédé le 8 juin dernier, a ...
Lire l'article
Gabon – Libye : mise en redressement judiciaire de la radio Africa N°1
Libye : les Touaregs au secours des fils de Kaddafi
Libye: La justice internationale recherche désespérément Seïf al-Islam
Libye : un universitaire élu Premier ministre, visite surprise du chef de l’Otan
Libye : le chef militaire de Tripoli réclame des excuses aux gouvernements britannique et américain
L’OTAN, l’ONU, Nicolas Sarkozy et la Libye: Une guerre des dupes
Libye : quand la CIA livrait des opposants islamistes à Kaddafi
Libye : Miguel d’Escoto Brockmann, l’ambassadeur nicaraguayen de Kaddafi à l’ONU
Gabon-Libye : Renforcer les relations d’amitié et de coopération avec la Libye
Gabon/Libye : L’ambassade de Libye au Gabon célèbre en différé le 40ème anniversaire de la révolution du pays


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2011
Catégorie(s): Afrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*