Socialisez

FacebookTwitterRSS

A quelques jours de la rentrée scolaire 2011-2012, les parents dénoncent les prix exorbitants des fournitures scolaires

Auteur/Source: · Date: 1 Sep 2011
Catégorie(s): Education,Société

En se rendant dans les différents magasins de la capitale gabonaise en vue de faire les trousseaux scolaires de leur progéniture, certains parents d’élèves ont été confrontés et freinés par les coûts de ces articles qu’ils trouvent assez élevés dans la majeure partie des espaces commerciaux de Libreville.
« J’ai déjà fais trois magasins, et le constat est la même. Les fournitures scolaires disponibles dans ces espaces commerciaux sont trop chères. C’est à croire que les prix sont revus à la hausse chaque jour dans notre pays. Qu’allons-nous faire avec tout ce que nous auront à acheter ! », a déclaré Blandine Nyingone, parent d’élève.

Ainsi, dans ces surfaces commerciales, les prix varient de 10900 à 29900 francs CFA pour les cartables, tandis que les cahiers petits format de 96 pages vont de 200 à 320 francs CFA.

Les cahiers de textes de 160 pages quant à eux, vont de 2450 francs CFA à 3090 francs CFA, les classeurs de leurs côtés varient de prix en fonction de leur tailles et du magasin entre 1650 à 1850 francs CFA, le pot de 48 Feutres est à 11500 francs CFA.

“Je préfère aller au marché, car j’ai quatre enfants et avec ces prix, je ne pourrais satisfaire les quatre”, a indiqué Elodie A.

Au marché, les prix semble meilleurs, certes. Mais la qualité est parfois incertaine, selon certains parents. « Les cahiers du marché sont très légers et se déchirent vite et c’est ce qui nous oblige à nous saigner dans ces magasins », a affirmé Isabelle, mère de deux enfants.

« Il vaut mieux se saigner une fois que d’acheter le même produit deux à trois fois dans l’année », a-t-elle ajouté.

Les élèves renoueront avec les classes dès le 15 septembre prochain, pour des raisons d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale du 21 janvier au 12 février prochain. Pendant toute cette période, les élèves et étudiants seront en vacances.

Le calendrier scolaire du Gabon ayant été modifié expressément pour cet évènement sportif. 


SUR LE MÊME SUJET
Depuis le 19 septembre dernier, date de la rentrée des classes, et même avant, les parents d’élèves se ruent de plus en plus vers les différents marchés de la capitale et de proximité pour acheter les fournitures scolaires de leurs progénitures pour diverses raisons, au détriment des grandes surfaces commerciales de Libreville. Au carrefour Léon Mba, les vendeurs de fournitures ambulants notamment dans les brouettes sont très sollicités par les parents qui n’hésitent pas à parcourir plusieurs kilomètres pour y faire leurs achats. « Je suis venu prendre quelques petits produits que je n’ai pas pu trouver dans les grands magasins de ...
Lire l'article
Comparativement aux préparatifs des rentrées des classes des années précédentes, il n’y a pas de grandes bousculades dans les librairies et autres établissements commerciaux de Libreville, exerçant dans la vente des fournitures scolaires, a-t-on constaté. Cette situation, expliquent de nombreux parents, se justifie par le manque d’argent disponible en cette période du mois. « Sans vous mentir, il est de plus en plus compliqué de faire un véritable trousseau scolaire à son enfant à un coût raisonnable à Libreville. Cela est dû à l’augmentation du coût de la vie qui gagne tous les domaines de la société. Ajouter à cela, il ...
Lire l'article
De nombreux problèmes restent encore à résoudre concernant notamment les mutations d'enseignants et les structures d'accueil dans bon nombre d'établissements à travers le Gabon, à la veille de la rentrée scolaire 2011-2012. La rentrée scolaire, qui intervient souvent fin septembre-début octobre, a été avancée exceptionnellement en prévision de la 28ème Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football que le pays doit co-organiser avec la Guinée-Equatoriale dans quatre mois. Alors que la rentrée administrative a été fixée au 8 septembre et le début des cours au 19, ni les enseignants, ni les chefs d’établissement eux-mêmes ne sont encore fixés sur leurs situations ...
Lire l'article
De nombreux parents d’élèves investissent depuis quelques jours les différents magasins de la capitale gabonaise afin de faire les trousseaux scolaires de leurs progénitures à quelques semaines de la rentrée scolaire 2011-2012, sur l’étendue du territoire national. D’un magasin à un autre, le spectacle est le même. Les uns et les autres se succèdent devant les rayons afin de procéder aux achats des fournitures scolaires. Cartables, cahiers, trousse, stylos, crayons, papier canson, manuels scolaire, cutters, colle, taille crayons, calculatrices, pots de peintures, bouteilles de gouaches, sont autant de produits qui colorent actuellement les magasins et dont les parents se bagarrent pour s’en ...
Lire l'article
Informés du fait que cette année les inscriptions et réinscriptions sont gratuites dans les établissements scolaires publics, les parents d’élèves encore, soumis à cette « forme d’arnaques » dans certaines écoles publiques, ont interpellé récemment la tutelle à prendre ses responsabilités en vue de veiller au respect strict de cette décision devant soulager de nombreuses familles secouées financièrement en cette période de rentrée scolaire 2010-2011. Selon les parents d’élèves qui voudraient bien envoyer toutes leur progéniture à l’école, l'article 2 de loi fondamentale gabonaise dispose en effet que " la scolarité est obligatoire et gratuite de six à seize ans" ...
Lire l'article
À l’approche de la rentrée des classes au Gabon fixée au 6 octobre prochain, de nombreux parents d’élèves font déjà recours aux livres et autres manuels scolaires de seconde main. Un comportement qui s’explique par le coût jugé élevé pour la plupart des livres neufs vendus dans les grandes librairies de la capitale gabonaise. « Les ouvrages inscrits au programme par les chargés de cours des lycées et collèges, à l’état neuf sont quelquefois très chers. Alors on fait comme on peut pour les avoir », a déclaré un parent d’élèves à l’ancienne gare routière de Libreville. Exposés et vendus dans des ...
Lire l'article
À l’approche de la rentrée des classes prévue le 6 octobre prochain au Gabon, des parents d’élèves en possession des listes de fournitures de leur progéniture dénoncent la longueur de ces listes dans le pré primaire. « Je pense que c’est exagéré! Voyez-vous, une seule liste devra me coûter la somme de 90.000 francs CFA environ. Donc je dois débourser pour mes deux enfants, au moins 180.000 francs CFA, rien que pour l’achat des fournitures. Pourtant, j’ai la scolarité à payer chaque mois. C’est trop !», a déclaré Rostand Mba, père de famille. Pour certains responsables de ces structures préscolaires: « ce ...
Lire l'article
Plus de soucis pour les manuels scolaires à l'école primaire au Gabon. Pour ce qui est de l'année scolaire 2008-2009, l'opération de distribution gratuite de ces documents didactiques a été lancée le 28 août à Libreville. Cette annonce a été faite mardi à Libreville, par le ministre de l'éducation nationale Michel Menga, au cours d'un point de presse. Le gouvernement a débloqué une subvention d'1 milliard de francs CFA pour assurer l'achat des rames de papiers et la coopérative scolaire que supportaient les parents d'élèves. Michel Menga a tenu à rassurer que d'ores et déjà, toutes les mesures sont prises pour que les ...
Lire l'article
A quelques jours de la rentrée des classes, de nombreuses personnes, (étudiants, citoyens français d’origine ou d’adoption, et autres expatriés), font la queue devant le Consulat de France à Libreville en vue d’obtenir un visa pour le retour au pays. « Je vais étudier en France cette année et là je voudrais un visa d’entrée mais comme vous pouvez le voir, c’est difficile. Les vacances sont finis, tout le monde veut rentrer, ceux qui apprennent là-bas depuis longtemps, les affairistes, les français eux même, et nous autres », a déclaré Maxime, un étudiant. L’interminable fil indien d’hommes et de femmes ...
Lire l'article
Dans le souci de préparer à l’avance les trousseaux scolaires de leur progéniture, certains parents d’élèves ont été freinés par les coûts de ces articles qu’ils trouvent assez élevés dans la majeur partie des espaces commerciaux de Libreville. « J’ai déjà fais trois magasins, et la constat est la même. Les fournitures scolaires disponibles dans ces espaces commerciaux sont trop chères, c’est à croire que les prix sont revus à la hausse chaque jour dans notre pays. Qu’allons nous faire avec tout ce que nous auront à acheter ! », a déclaré Claude B, parent d’élève. L’une des principales raisons de ...
Lire l'article
Le marché des fournitures scolaires de proximité attirent de nombreux parents d’élèves
A J-2 de la rentrée des classes, les espaces de vente des fournitures scolaires de Libreville n’affichent pas d’affluence
Tout n’est pas encore fin prêt au Gabon pour la rentrée scolaire 2011-2012
Les parents d’élèves investissent les magasins à l’approche de la rentrée scolaire
Rentrée Scolaire 2010-2011 / Les parents d’élèves dénoncent la non application de la gratuité de la scolarité
Gabon: Rentrée scolaires 2009 / les ouvrages scolaires de seconde main très sollicités par les parents d’élèves
Gabon: Rentrée scolaires 2009 / Les parents d’élèves dénoncent la longueur des listes de fournitures
Gabon: Rentrée scolaire 2008-2009: la gratuité des manuels scolaires, une réalité
Gabon: Le Consulat de France pris d’assaut par les voyageurs à quelques jours de la rentrée scolaire
Gabon: Rentrée scolaire / Des parents dénoncent déjà les coûts exorbitants des fournitures


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Sep 2011
Catégorie(s): Education,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*