Socialisez

FacebookTwitterRSS

Déclaration de soutien de la société civile à la CONASYSED

Auteur/Source: · Date: 1 Sep 2011
Catégorie(s): Communiqués,Politique,Société


Le système éducatif gabonais comme l’ensemble des secteurs de notre pays est dans un état de déliquescence avancée. Il se caractérise par :

  • Un nombre insuffisant d’enseignants ;
  • L’insuffisance des structures d’accueil ;
  • Des effectifs pléthoriques (70 élèves en moyenne par classe dans un grand nombre d’établissements à Libreville et en provinces);
  • Des mauvaises conditions de vie et de travail des enseignants ;
  • L’absence d’outils pédagogiques modernes et de qualité.

Aussi, malgré le fait que le Gabon dépense plus par élève que la plupart des pays africains,   les résultats restent toujours insignifiants et rafistolés.

De l’université en passant par le secondaire et le primaire le constat est le même : le système éducatif est dans une profonde et holistique crise, conséquence d’un manque de volonté et d’une absence de vision politique. Le système éducatif gabonais se retrouve donc à la croisée des chemins, sans perspectives de sortie de crise.

Les nombreuses reformes proposées par les gouvernements successifs n’ont nullement produits des changements significatifs, observables et vérifiables sur le terrain. Il est donc évident pour le gouvernement gabonais que l’éducation et de la formation de la jeunesse ne constituent pas une de ses priorités.

Fort de ce qui précède, les organisations syndicales de l’Education nationale sous la bannière de la CONASYSED, ont formulé des recommandations fondamentales à partir d’une plate forme de discussion avec le Gouvernement gabonais.

La démarche syndicale repose sur quatre impératifs à savoir :

–       L’amélioration des conditions professionnelles des enseignants ;

–       L’amélioration des contenus pédagogiques ;

–       Le renforcement des capacités  pédagogiques des enseignants ;

–       La mise en place des structures d’accueil répondant aux normes et standards internationaux.

Certaines avancées ont été obtenues durant les négociations avec le gouvernement, mais depuis l’arrivée de Monsieur Séraphin MOUNDOUGA au département de l’éducation nationale, les discussions sont dans l’impasse car ce dernier affiche une hostilité ouverte aux leaders syndicaux de la CONASYSED qui ont vu leurs salaires suspendus depuis 09 mois, pour des motifs fallacieux et antidémocratiques. Certains enseignants ont ainsi été traduits devant des conseils de discipline à la solde du ministre de l’Education Nationale.

Face à cette répression et à la violation délibérée de leurs droits syndicaux, la Coalition de la Société Civile pour la Démocratie et  la Transparence, condamne l’attitude illégale du gouvernement gabonais vis-à-vis des membres de la CONASYSED et exige le rétablissement sans délais de leurs salaires suspendus ainsi que la reprise des négociations.

La Coalition de la Société Civile pour la Démocratie et  la Transparence ( ça suffit comme ça) prend à témoin l’opinion nationale et internationale et rend le Gouvernement Gabonais responsable de ce qui pourrait résulter de la grève de la faim  que les enseignants vont entamer à partir du 02 septembre 2011.

 

Fait à Libreville, le 01 septembre 2011

 

Pour la société civile :

BRAINFOREST, AFRIQUE HORIZONS, ROLBG, OND,

Contacts presse :

Marc ONA ESSANGUI : Brainforest/Publiez ce que vous Payez : 07 29 41 40

Georges MPAGA : ROLBG : 07 51 99 32

Dieudonné MINLAMA : OND : 07 94 87 19

Alain MOUPOPA  : Afrique Horizons : 07 75 15 03

Maître Paulette OYANE-ONDO , Avocate : 06267312 


SUR LE MÊME SUJET
Elections législatives du 17 décembre 2011 au Gabon: Déclaration N°3 de la Société Civile Gabonaise
Déclaration N°3 de la Société Civile Gabonaise Les résultats des élections législatives 2011 organisées au Gabon le 17 Décembre 2011 ont considérablement accentué la crise politique et la dégradation de l’environnement démocratique dans le pays. Cette élection s’est tenue dans un climat politique délétère marqué par la volonté et le refus du Gouvernement Gabonais à composer avec l’opposition et le Mouvement Ca suffit comme Ca qui ont proposé la mise en oeuvre des reformes politiques afin d’améliorer de façon significative le système démocratique et de régler de manière durable la question de la légitimité des dirigeants. Face au refus du camp au ...
Lire l'article
Déclaration de la Société Civile sur  les Elections Législatives du  17 Décembre  2011 au Gabon
L’appel lancé par les forces démocratiques gabonaises opposition politique et la Société Civile libre autour du Mouvement Citoyen « ça suffit comme ça » à savoir « Pas de Biométrie, pas de Transparence, Pas d’Élection » a été largement et massivement suivi. Le Peuple Gabonais, dans une maturité sans précédent vient de rejeter et de désavouer le système PDG. À travers tout le pays, les bureaux de vote sont restés vides : plus de 95 % des Gabonais ne sont pas allés voter. Cet échec constaté par la presse ...
Lire l'article
A l’occasion d’un point presse tenue le 9 mars à Libreville, la Confédération nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) a annoncé une grève qui prendra effet le 11 avril prochain. Une décision dictée par le refus du gouvernement d’octroyer des postes budgétaires à plusieurs enseignants. Le bras de fer est loin d’être fini entre les enseignants et le ministère de l’Education nationale. En effet, lors d’un point presse le 9 mars à Libreville, les enseignants fédérés au sein de la Confédération nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ont annoncé une grève illimitée à compter du 11 ...
Lire l'article
Déclaration de la société civile gabonaise: L’avenir du Gabon repose fondamentalement sur la démocratie
Suite à l’auto-proclamation et à la prestation de serment de Monsieur André Mba Obame, en qualité de Chef de l’Etat, les climats politiques et sécuritaires se sont fortement détériorés au Gabon. Cette manifestation aurait pu être un non événement si le gouvernement issu de la victoire d’Ali Bongo Ondimba, reconnue par la communauté internationale, n’avait traité le contentieux électoral consécutif à l’élection de 2009 avec une réaction immédiate, musclée et disproportionnée dans la répression de ses adversaires politiques. Au-delà des agissements anti-démocratiques des différents acteurs politiques, la préservation de l’unité des fils de cette Nation impose à la société civile ...
Lire l'article
Les enseignants fédérés au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ont menacé le 26 mai d’observer une grève d’avertissement de trois jours dès le 31 mai pour obtenir notamment le paiement de leurs arriérés de salaires et primes de vacation. La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) vient une nouvelle de menacer de prendre en otage l’année scolaire face à l’apathie des autorités dans la mise en œuvre du protocole d’accord de janvier dernier sensé échelonner la satisfaction des revendications des enseignants. Réunis en assemblée générale le 26 mai à leur siège ...
Lire l'article
Le Parti socialiste s’inquiète de l’incarcération de cinq membres actifs de la société civile gabonaise. Il s’étonne du silence du gouvernement français. Le Parti socialiste rappelle notamment son soutien à l’initiative « Publiez ce que vous payez », qui vise à accroître la transparence de la gestion des revenus pétroliers. Le coordonnateur de cette initiative au Gabon, Marc Ona Essangui, fait partie des cinq militants arrêtés. Le Parti socialiste, qui avait eu l’occasion de le recevoir l’année dernière, demande sa libération immédiate ainsi que celle des quatre autres militants associatifs détenus. Le Parti socialiste dénonce l’action conduite par le gouvernement gabonais contre ...
Lire l'article
Le porte parole du gouvernement, René Ndemezo Obiang, a annoncé mercredi à Libreville, à l’occasion d’un point de presse, la volonté manifeste du gouvernement à renégocier avec les enseignants membres de la Convention nationale de syndicat du secteur de l'éducation (CONASYSED), afin de résoudre les problèmes qui ont entraîné la grève qui perdure depuis près d'un mois et paralyse l’éducation nationale. " Je vous ai dit que si nous avions adopté cette décision, c'est parce que nous regrettions de ne pas constater du côté de la CONASYSED, la volonté de suspendre le mouvement de grève, malgré la détermination du gouvernement ...
Lire l'article
Les enseignants membres de la Convention nationale du secteur de l'éducation (CONASYSED), en Assemblée générale ce lundi, au siège provisoire de la Peyrie, a durcit le ton de la grève entamée depuis le 6 octobre dernier. Les enseignants s'étaient donnés rendez-vous pour exprimer leur profond mécontentement et leur refus de reprendre le chemin de l'école. Au sortir de cette concertation avec la base, ils ont amplifié le mouvement de grève. En effet plus de 65% des établissements scolaires publics dans la capitale gabonaise sont pénalisés par cette grève lancée par la CONASYSED malgré les propositions faites par le gouvernement lors des ...
Lire l'article
Les négociations qui ont repris lundi entre le gouvernement et la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) à Libreville ont à nouveau abouti sur du surplace au point que la grève reste d’actualité, a-t-on appris mardi. Le premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, a demandé à la CONASYSED de lever le mouvement de grève en attendant que les solutions soient trouvées. Proposition qui a été rejetée par les membres de la CONASYSED qui réclament au gouvernement l'harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991 et la régulation des situations administratives. M. Jean Eyeghé Ndong a déploré ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation réunie en Assemblée générale mercredi à Libreville, a décidé de maintenir son mouvement de grève malgré l'ultimatum prononcé par le gouvernement gabonais lundi dernier. « Nous ne pouvons pas reprendre le travail tant que le gouvernement ne revient pas sur la décision de suspendre les négociations avec la CONASYSED », a déclaré Fridolin Mve Mintsa, secrétaire générale du Syndicat de l’Education nationale (SENA). « Nous pensons que le gouvernement ne fait qu'une fuite en avant. La CONASYSED a accepté d’entrer en négociation après la création de la commission générale. Nous sommes surpris ...
Lire l'article
Elections législatives du 17 décembre 2011 au Gabon: Déclaration N°3 de la Société Civile Gabonaise
Déclaration de la Société Civile sur les Elections Législatives du 17 Décembre 2011 au Gabon
Gabon : Nouvelle menace de grève de la CONASYSED
Déclaration de la société civile gabonaise: L’avenir du Gabon repose fondamentalement sur la démocratie
Gabon : La CONASYSED en grève le 31 mai
Gabon : soutien aux acteurs de la société civile
Gabon: Le gouvernement réinvite la CONASYSED à suspendre la grève
Gabon: Crise à l’éducation: la CONASYSED durcit le ton
Gabon: 5ème round des rencontres Gouvernement-CONASYSED: pas toujours de solutions de sortie de crise
Gabon: La CONASYSED maintient son mouvement de grève malgré l’ultimatum du gouvernement


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Sep 2011
Catégorie(s): Communiqués,Politique,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*