Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La route de toutes les convoitises

Auteur/Source: · Date: 2 Sep 2011
Catégorie(s): Divers,Economie,Société

Dong Vincent, directeur de la société MCE BTP, n’est pas prêt de sortir de l’auberge avec les multiples différends qui l’opposent à ses nombreux concurrents et qui se multiplient au jour le jour avec des spécificités étonnantes qui ne contribuent nullement à une bonne notation du climat des affaires au Gabon.

Après le différend l’opposant aux nommés Mboumba Traoré, Bongota Médard, Madola Sino Eve et Edzang Michel, gérant de la société SEC-BTP, portant sur l’utilisation illégale de sa voie longue de 18 km d’un coût estimé à près de 5 milliards de francs CFA créé, aménagé et entretenu pendant 22 ans, monsieur Dong Vincent, directeur de la société des Matériaux construction de l’Estuaire (MCE BTP), renoue avec un autre épisode d’un feuilleton judiciaire qui n’est pas près de s’achever.

Selon une note d’information, du 29 août dernier, de la société Les carrières du Gabon (LCG), gérée par Issame Darwiche, la route créée et tracée depuis près de 25 ans par Dong Vincent, qui dernièrement était la cause du différend entre son propriétaire et ses concurrents sus cités, est située au sein du permis Les Carrières du Gabon. Un permis attribué à cette entreprise par un décret du 22 septembre 2010.

«Je viens par la présente, après avoir consulté l’Arrêt de la Cour d’Appel Judiciaire de Libreville du jeudi 6 juillet 2011, vous informer que la route dont s’agit est située dans “le permis Les Carrières du Gabon”», peut on lire sur la note d’information adressée à monsieur Dong Vincent le 29 août 2011. «Loin de moi l’intention de l’emprunter, mais je tiens à vous informer que je suis obligé dans le cadre de l’exploitation du permis qui m’a été attribué par arrêté N°2009/MMPH/SG/DGMG/DMC/SCTMC du 22 septembre 2010, de traverser ladite route afin de me rendre de part et d’autre de mon permis, selon le tracé que je mets à votre disposition», poursuit la lettre d’information de la société Les Carrières du Gabon.

«On quitte un problème d’exploitation illégale de ma voie par les concurrents exploitants pour un problème de légitimité et de droit d’un titre foncier qui n’a jamais existé avant maintenant. C’est un permis qui a été établit pour m’enclaver, ainsi, ils pourront passer sur ma route parce que, soit disant je passe sur leur permis», a déclaré le directeur général de la société MCE BTP, Vincent Dong.

Une histoire qui laisse transparaitre du flou et de la putréfaction, du fait que la loi N°005/2000 portant Code minier en République gabonaise délibéré et adopté en son article 134, stipule que : «les voies de communication et autres installations de transport, les lignes électriques créées par les détenteurs de titres miniers, peuvent, lorsqu’il n’en résulte aucun obstacle pour la recherche et l’exploitation, être ouvert, sous certaines conditions, au public, aux établissements voisins et aux collectivités locales qui en font la demande.»

Selon monsieur, Vincent Dong, cette situation produit un manque à gagner journalier de l’ordre de 4.250.000 francs CFA à sa société à raison de 24 voyages à réaliser par jour pour six camions de sable et de 650.000 francs CFA/ jour pour la location de la pèle mécanique qui sert à barrer la voie à ses adversaires illégaux en la mettant en travers de la route disputée.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le Gabon et le Congo Brazzaville vont être reliés dans les deux prochaines années dans leurs parties nord-ouest grâce au démarrage le 3 novembre 2011 des travaux de construction de la route Okoyo-Lékéty-frontière avec le Gabon. Longue de 93 kilomètres et d'un coût de 40 milliards de francs CFA, ces travaux lancés jeudi par le président congolais, Denis Sassou Nguesso, ont démarré à Okoyo, petite ville située à plus de 600 km au nord-ouest de Brazzaville. L’ouvrage réalisé par la société chinoise CMEC devrait durer dans phase de construction 24 mois. Selon le ministre congolais de l'Equipement et des travaux publics, Emile Ouosso, ...
Lire l'article
Les habitants de Malibé, dans le nord de Libreville, ont barricadé la route reliant leur bourgade au premier campement pour proteste contre la dégradation de ce tronçon routier, a constaté un journaliste de l’AGP. La manifestation a pour but d’attirer l’attention des pouvoirs publics en vue de la réfection de cette route devenue une véritable piste d’éléphant en cette saison pluvieuse. Les manifestants veulent également une amélioration de leurs conditions de vie. ‘’Nous n’avons ni dispensaire ni école dans notre village qui compte plus de 400 habitants’’, a confié Mouélé, un jeune homme de 26 ans. ‘’Il nous ...
Lire l'article
L’inspecteur provincial des transports terrestres de l’Ogooué-Ivindo, Ange Gabriel Moubele Mouckala, a invité, dans un communiqué radio, les usagers de la route à respecter les dispositions du code de la route CEMAC du 21 avril 2001, stipulant que ‘’tout arrêt et stationnement’’ est interdit sur la chaussée. M. Moubele Mouckala précise qu’ ‘’il est interdit de laisser abusivement un véhicule ou un animal stationner sur une route’’. ‘’Tout véhicule ou tout animal en stationnement ne doit pas gêner la circulation, ni entraver l’accès des immeubles riverains (…) , il ne doit pas être, si la visibilité est insuffisante, immobilisé à proximité ...
Lire l'article
L’axe routier Franceville/Boumango est devenue depuis quelques mois la route de tous les dangers, en raison de sa profonde dégradation, a constaté un journaliste de l’AGP. Rongée par de nombreuses érosions, dépourvue de sa couche de roulage, cette route située au Sud de Franceville et longue de 120 Km environ présente aujourd’hui des risques incalculables d’accidents du fait de sa dégradation. Des bourbiers se sont formés le long de la route, empêchant une circulation fluide des rares véhicules de transport qui pratiquent encore cette zone. Pour parvenir à traverser ces différents tronçons à risques, les conducteurs de véhicules usent de beaucoup d'astuces. ‘’Quand ...
Lire l'article
L’axe routier Franceville/Boumango est devenue depuis quelques mois la route de tous les dangers, en raison de sa profonde dégradation, a constaté un journaliste de l’AGP. Rongée par de nombreuses érosions, dépourvue de sa couche de roulage, cette route située au Sud de Franceville et longue de 120 Km environ présente aujourd’hui des risques incalculables d’accidents du fait de sa dégradation. Des bourbiers se sont formés à longueur de la route, empêchant une circulation fluide de rares véhicules de transport. Pour parvenir à traverser les différentes zones à risques, les conducteurs de véhicules usent de beaucoup de malices. Quand ils ne forcent pas, ...
Lire l'article
La route reliant le Cap Santa Clara à Libreville est barricadée depuis lundi matin par les jeunes de cette localité qui réclament de l'Etat l'aménagement de ce tronçon routier long de 20 km, a constaté le correspondant local de l'AGP. ''Nous voulons la route'', ont déclaré les jeunes, dénonçant le manque de volonté de l'Etat qui ne se préoccupe guère de la dégradation de leur route''. Beaucoup d'entre eux estiment que leur coin est oublié par le gouvernement. Ils expliquent que seuls les opérateurs économiques de la localité s'efforcent à rendre leur route carrossable. Mais selon les jeunes, les opérateurs économiques, malgré ...
Lire l'article
Le Chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, lance lundi prochain les travaux d'aménagement de la route PK15 / Owendo, a rapporté le porte-parole du gouvernement à l’issue du Conseil des ministres de jeudi. Selon le communiqué, le chef de l'Etat lancera aussi les travaux de doublement de la voie PK12 – Ntoum, ceux de réhabilitation et d'élargissement de la route Ntoum – Nsile et du renforcement de l'axe Nsile – Bifoun sur la nationale N°1. Par ailleurs, le Conseil a félicité la signature par le chef de l'Etat de trois contrats de travaux routiers financés par la Banque africaine de ...
Lire l'article
Les travaux de réhabilitation de la route du Cap Estérias, dans la banlieue nord de Libreville, qui consistent à installer des buses d’évacuation des eaux dans cette zone vont bon train. En effet, lancé il y a un mois et demi par la direction des infrastructures de transport du ministère des Travaux publics. Ces travaux de réhabilitation sont dirigés par la société Colas, et se poursuivent sans problème sur la route qui mène au petit village. « Nous procédons actuellement à la pose sinon à l’aménagement d’une buse ici afin de permettre la bonne circulation des eaux », a déclaré un ...
Lire l'article
Les populations de Ndjolé, Lastoursville et Koulamoutou interrogées dimanche, dénoncent, dans leur grande majorité, le danger permanent que constituent les grumiers qui exploitent, 7 jours sur 7, la route économique qui relie Ndjolé à l’axe Lastoursville-Koulamoutou. Pour les habitants des trois villes sur la route économique, ces grumiers continuent de représenter un réel danger public pour les autres transporteurs ainsi que pour les piétons. En effet, selon eux, sur cette voie dite économique où plusieurs ponts sont dépourvus de panneaux de signalisation et de garde-fous, ces grumiers roulent parfois sans convois, sous un nuage de poussière et empêchent à tout autre usager ...
Lire l'article
La cité touristique de la province de l’Ogooué-Lolo (Sud-ouest), Popa se vide progressivement de ses habitants, coupés du reste du Gabon faute de route et qui immigrent vers les villages environnants ayant accès à la route, à l’eau potable ainsi qu’à l’électricité. Selon les riverains, Popa, à environ 90 km de Koulamoutou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Lolo, dotée d’un hôtel d’une quinzaine de chambres, d’une école, d’un dispensaire, d’un camp de gendarmerie, d’une sous-préfecture, d’une résidence officielle du chef de l’Etat, est quasiment abandonnée par ses gouvernants au nombre desquels le sous-préfet (première autorité politico administrative), le chef de Canton, ...
Lire l'article
Le Gabon et le Congo Brazzaville reliés par une route
Une route barricadée dans le nord de Libreville par des manifestants
Ogooué Ivindo : Les usagers de la route sommés de respecter le code de la route
Gabon: Haut-Ogooué: L’axe routier Franceville/Boumango, la route de tous les dangers
Gabon: L’axe routier Franceville-Boumango, la route de tous les dangers
Gabon: La route reliant le Cap Santa Clara à Libreville barricadée
Gabon: Bongo Ondimba lance lundi prochain les travaux d’aménagement de la route PK15 / Owendo
Gabon: Les travaux de réhabilitation de la route du Cap Estérias vont bon train
Gabon: Les populations dénoncent le danger permanent que constituent les grumiers sur la route économique
Gabon: Popa dans l’Ogooué Lolo se meurt faute de route


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Sep 2011
Catégorie(s): Divers,Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*