Socialisez

FacebookTwitterRSS

Flottille : Ankara et Israël au bord de la crise de nerfs

Auteur/Source: · Date: 5 Sep 2011
Catégorie(s): Monde

Les tensions entre les deux pays rejaillissent dans les aéroports sur les touristes israéliens et turcs.

Le divorce consommé officiellement, vendredi, entre Ankara et Israël a déjà fait ses premières victimes. Une quarantaine de touristes israéliens a été interrogée et fouillée pendant une heure et demie à son arrivée à l’aéroport Atatürk d’Istanbul, lundi matin. Aussitôt l’information délivrée par le ministère des Affaires étrangères israélien, l’agence de presse turque officielle Anatolie faisait savoir qu’un groupe de Turcs avait subi le même traitement, la veille, à l’aéroport Ben Gourion. Des deux côtés, des passagers se sont plaints de fouilles humiliantes.

La publication, la semaine dernière, du rapport de l’ONU sur l’assaut conduit par l’armée israélienne le 31 mai 2010 contre un ferry en route pour Gaza au cours duquel neuf activistes musulmans turcs avaient été tués a accéléré la dégradation des relations turco-israéliennes. Le gouvernement turc a déjà commencé à mettre en place les mesures de rétorsion annoncées suite au refus persistant de l’État hébreu de présenter des «excuses» formelles et de payer des compensations pour la mort des civils turcs sur le Mavi Marmara. L’ambassade israélienne à Ankara devait recevoir, lundi, une lettre officielle demandant à tous les diplomates dont le rang dépasse celui de deuxième secrétaire de quitter la Turquie d’ici à mercredi. Le ministre des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a également déclaré que «les démarches juridiques» pour contester la légalité du blocus de Gaza devant la Cour internationale de justice allaient être lancées «cette semaine».

Erdogan à Gaza ?
Cette offensive turque à l’encontre de son ancien allié régional succède à neuf mois de négociations secrètes pour tenter de parvenir à une réconciliation après l’attaque de la flottille humanitaire. En décembre dernier, la «diplomatie du feu», ainsi baptisée par les médias des deux pays, avait préparé les opinions publiques à un accord, alors à portée de main. Des Canadair turcs avaient été envoyés en Israël pour combattre le tragique incendie du mont Carmel. Et cet été, au mois d’août, des discussions intensives ont été menées à New York par le vice-premier ministre israélien Moshe Yaalon et le sous-secrétaire du ministère turc des Affaires étrangères Feridun Sinirlioglu. Leur rupture a été précipitée la semaine dernière après qu’Ahmet Davutoglu a déclaré qu’un nouveau report de la publication de l’enquête de l’ONU était inacceptable.

Jusqu’à quel point les relations se dégraderont-elles est désormais la grande inconnue. Elles viennent de «prendre une direction inconnue » souligne Soli Özel, spécialiste des affaires turco-israéliennes. En dépit de la crise latente depuis 2009, les échanges commerciaux bilatéraux avaient poursuivi leur progression. Dépassant ainsi les 2,5 milliards de dollars sur les sept premiers mois de 2011. «Les conséquences » d’une absence de relations commerciales avec la Turquie «nous coûteraient cher» s’est inquiété Stanley Fischer, le gouverneur de la banque centrale israélienne.

De part et d’autre, on liste les possibles turbulences politiques à venir. La prochaine pourrait être imminente. Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré récemment qu’il avait l’intention de se rendre dans la bande de Gaza. Son déplacement en Égypte, lundi prochain, a lancé la rumeur de sa visite dans le territoire palestinien.
 


SUR LE MÊME SUJET
Moscou avertit Israël des «conséquences catastrophiques» d’une attaque de l’Iran
Pour un haut responsable du ministère russe des Affaires étrangères, il faut éviter de faire monter les tensions en continuant de spéculer sur le programme nucléaire iranien. Les spéculations d’Israël sur la fabrication en Iran d’armes nucléaires pourraient avoir des conséquences «catastrophiques», a déclaré mercredi un haut responsable du ministère russe des Affaires étrangères Mikhaïl Oulianov. «Les inventions» concernant «la possible fabrication par l’Iran d’armes nucléaires (…) font monter la tension et pourraient encourager les tentatives de recourir à des solutions militaires avec des conséquences catastrophiques», a déclaré M. Oulianov à l’agence Interfax. Ces dernières semaines, les rumeurs sur une possible attaque israélienne ...
Lire l'article
Barack Obama
La question nucléaire iranienne et la possibilité d'une guerre dans les prochains mois entre Israël et ses alliés et l'Iran et les siens est devenue la question internationale la plus brûlante, bien loin devant la sanglante guerre civile syrienne et le chaos qui s'installe en Egypte. Et face à cette montée des périls, l'administration Bush semble en quelque sorte prise au piège, entre son désir d'empêcher la République islamique de se doter d'une arme nucléaire et celui de ne pas se retrouver malgré elle emportée dans un conflit dont nul le connaît les implications et l'issue. A Téhéran et à ...
Lire l'article
Une délégation libyenne arrive au Venezuela pour trouver une solution à la crise
Mouammar Kadhafi a envoyé une délégation au Venezuela pour trouver une solution pacifique au conflit qui déchire la Libye, a déclaré mardi le président vénézuélien. Hugo Chavez n'a donné que peu de détails sur la délégation envoyée par le dirigeant libyen, affirmant seulement que des délégués étaient venus au Venezuela «pour chercher une porte de sortie politique à la crise libyenne». Peu après le début de la violente insurrection en Libye, en février, Hugo Chavez avait proposé la création d'une commission de paix internationale pour tenter de trouver une solution à la crise. Il a affirmé que son gouvernement continuait de chercher une ...
Lire l'article
Le Gabon qui présidera en juin prochain le Conseil de Sécurité des Nations unies, s’est prononcé sur les troubles en Libye. Dans un communiqué daté du 21 mars, que nous publions in extenso, le ministère gabonais des Affaires étrangères justifie l’engagement du Gabon en faveur de la résolution 1973 du Conseil de Sécurité. Le ministère demande également l’observation d’un cessez-le-feu «dans le souci de préserver l’intégrité territoriale de la Libye, et d’éviter le déploiement de troupes étrangères au sol dans ce pays frère». Le Gabon suit avec une extrême attention, le développement de la situation en Libye et est très ...
Lire l'article
Ayant conquis le désert sur son propre territoire, Israël est disposé à mettre son savoir-faire au service des pays africains qui cherchent à s'assurer une production agricole régulière malgré une pluviosité de plus en plus imprévisible. L'objectif d'Israël est de partager ses connaissances, notamment en matière d'irrigation et de gestion de l'eau, et non de se mettre en quête des ressources naturelles de l'Afrique, a déclaré le ministre israélien de l'Agriculture, Shalom Simhon. "Nous ne venons pas ici en Afrique pour prendre leurs ressources aux pays africains. Nous venons ici pour donner notre savoir-faire à ces pays afin qu'ils se développent", a-t-il ...
Lire l'article
Le président de la république gabonaise Ali Bongo Ondimba et l’émissaire Israélien Jacques Revah Yaacov, directeur adjoint zone Afrique au ministère des affaires étrangères, ont évoqué, au cours d’une audience lundi au palais, la possibilité de renforcer les relations entre les deux pays. Le président de la République a reçu le directeur adjoint zone Afrique au ministère des affaires étrangères d’Israël, Jacques Revah Yaacovt porteur d’un message du Premier ministre Benyamin Netanyaou au chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Les questions sur les relations bilatérales entre le Gabon et Israël ont été abondamment évoquées. Il est question d’enrichir la coopération entre ...
Lire l'article
LIBREVILLE, (AGP) - A la veille du scrutin, qui doit désigner le successeur d’Omar Bongo décédé en juin dernier, la guerre des nerfs a éclaté dans la nuit de dimanche à entre trois des principaux candidats, le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) Ali Bongo Ondimba et les deux candidats indépendant Pierre Mamboundou et André Mba Obame qui se disent chacun en tête du scrutin. Le secrétaire du PDG, Faustin Boukoubi, l’ancien ministre de l’intérieur André Mba Obame et le candidat indépendant Mamboundou de l’Union du peuple gabonais (UPG) Pierre Mamboundou se disent en tête du scrutin en se ...
Lire l'article
Gabon : Libreville accueille la première réunion du «Groupe de contact» sur la crise tchado-soudanaise
Le «groupe de contact» sur la crise Tchado-soudanaise, mis sur pied le 13 mars dernier à Dakar (Sénégal), en marge du 11ème sommet de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), tient sa première réunion ministérielle, ce jeudi 10 avril à Libreville. Outre les Etats membres du groupe de contact - Libye, Congo, Sénégal, Erythrée, Gabon, Tchad et Soudan -, cette réunion va enregistrer aussi la participation des secrétaires généraux de la Communauté des Etats sahalo-sahariens (CEN-SAD) et de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC). Il n’est pas exclu que des représentants des Etats-Unis, de la France, ...
Lire l'article
La direction générale du budget et le commissariat général au plan et au développement ont ouvert le 25 mars dernier dans les locaux annexes du ministère gabonais de l'Economie, les assises du séminaire pour l'harmonisation et la validation du projet de tableau de bord budgétaire, pour le contrôle et la gestion des dépenses publiques. Pour répondre aux exigences des réformes budgétaires issues des récents accords avec le Fonds monétaire international (FMI), la direction générale du budget et le commissariat général au plan et au développement ont initié un séminaire de trois jours pour l'harmonisation et la validation du tableau de ...
Lire l'article
Le BDP-Gabon Nouveau fonctionne avec un Comité Directeur organisé sous le modèle d'un gouvernement parallèle. Ce comité est fait de membres qui occupent des postes de réflexion bien définis, avec des conseillers pour les assister. Ces postes de réflexion sont au nombre de 12. Pour des raisons stratégiques, seul le Président du BDP-Gabon Nouveau est habilité à révéler son identité (pour le moment). Le Comité Directeur Dr. Daniel Mengara Président et Membre Fondateur du BDP-Gabon Nouveau Chargé des Affaires étrangères et de la coopération internationale Intérieur, défense nationale et protection du citoyen Santé, bien-être de la population et recherche médicale Sports, loisirs, environnement, promotion et conservation du patrimoine ...
Lire l'article
Moscou avertit Israël des «conséquences catastrophiques» d’une attaque de l’Iran
Les Etats-Unis ne pourront pas empêcher Israël d’attaquer l’Iran
Une délégation libyenne arrive au Venezuela pour trouver une solution à la crise
Gabon : Libreville se prononce sur la crise libyenne
Israël veut aider l’Afrique à faire fleurir le désert
Gabon: Renforcer les relations avec Israël
Gabon/Présidentielle: guerre des nerfs à la veille des résultats
Gabon : Libreville accueille la première réunion du «Groupe de contact» sur la crise tchado-soudanaise
Vers la mise en place d’un tableau de bord budgétaire
Le Comité Directeur


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Sep 2011
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*