Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les proches de Kadhafi trouvent refuge au Niger

Auteur/Source: · Date: 6 Sep 2011
Catégorie(s): Afrique

Des convois armés libyens sont arrivés à Niamey, où se serait enfui notamment Saadi, l’un des fils de l’ex-Guide. Kadhafi, lui, est toujours introuvable.

Et si c’était lui ? L’arrivée au Niger d’un imposant convoi militarisé en provenance de Libye a attisé mardi, pendant une partie de la journée, les spéculations sur un possible départ de Mouammar Kadhafi vers un pays subsaharien. Après avoir franchi la frontière nigéro-libyenne à Djoufra, la mystérieuse caravane composée de plusieurs dizaines de pick-up a été aperçue à Arlit, la capitale de l’uranium, puis à Agadez. «Nous pouvons vous confirmer qu’environ 200 voitures ont traversé de la Libye au Niger, mais nous ne pouvons pas confirmer qui se trouve à bord» , a indiqué Jalel al-Galal, un porte-parole du Conseil national de transition (CNT). «Ce genre de convoi transporte généralement Kadhafi ou l’un de ses fils», a-t-il toutefois relevé.

À en croire un second responsable du CNT, des camions chargés «d’or, d’euros et de dollars» figuraient en bonne place dans le convoi qui a pris la route de Niamey. Comme la capitale nigérienne n’est pas très éloignée de la frontière avec le Burkina Faso, il n’en fallait pas plus pour que soit évoqué un asile dans ce pays. Le gouvernement burkinabé, qui a reconnu le CNT, avait indiqué que le raïs déchu pourrait venir à Ouagadougou «s’il le souhaite».

Mais, au fil des heures, la rumeur de la fuite de l’ex-Guide libyen a perdu de la consistance. Côté kadhafiste, on démentait en bloc. «En excellente santé», l’ex-dictateur organiserait la défense de ses dernières poches de résistance. Le ministre des Affaires étrangères nigérien, Mohammed Bazoum, a, pour sa part, minimisé l’importance du convoi, tout en reconnaissant l’arrivée sur le sol national de personnalités de l’ancien régime libyen.

Les Etats-Unis «ne croient pas» que Mouammar Kadhafi était dans le convoi, a commenté mardi la porte-parole du département d’Etat américain, ajoutant: «Nous n’avons aucun élément donnant à penser que Kadhafi est ailleurs qu’en Libye en ce moment».

Soutiens touareg
Au cours des derniers jours, au moins trois cortèges de véhicules libyens ont en fait rejoint Niamey. Ils ont permis d’acheminer dans la capitale nigérienne une dizaine de proches de Mouammar Kadhafi, dont Mansour Daw, le chef des brigades de sécuritaires et, selon nos informations, l’ex-ministre des Finances Abdelhafid Zlitni. La présence parmi les exfiltrés d’un des fils Kadhafi, Saadi, est également évoquée par une source proche des forces de sécurité locales. Ancien footballeur, Saadi Kadhafi a dirigé sa propre unité d’élite, avant d’affirmer mercredi dernier qu’il était prêt à cesser le combat pour «arrêter l’effusion de sang». Ses déclarations avaient mis en lumière des divergences au sein du dernier carré de fidèles de Kadhafi.

Les fuyards ont pu pénétrer au Niger grâce à des alliés touaregs. Les différents convois qui ont sillonné le nord du pays étaient en effet accompagnés de combattants du désert. Agaly Alambo, un vieux briscard de la rébellion touareg, aurait supervisé les opérations. Proche du régime libyen, il a participé dans les années 1990 au soulèvement de l’Aïr et du Ténéré contre Niamey, avant de prendre à nouveau les armes en 2007. Depuis le retour à la paix en 2009, Agaly Alambo effectuait de longs séjours à Tripoli, où près de 1 500 ex-rebelles nigériens s’étaient installés avec armes et bagages. La majorité d’entre eux seraient rentrés chez eux après la déroute des forces loyalistes.

Si les Touareg ont toujours bénéficié de l’aide financière de Kadhafi, le pouvoir central n’a jamais été en reste. La générosité de l’ex-Guide explique sans doute pourquoi le gouvernement du Niger, qui a reconnu formellement le CNT, ouvre «pour des raisons humanitaires» ses portes à son entourage. «Il est clair que ces personnalités libyennes ont eu des assurances du président Mahamadou Issoufou», estime Moussa Akram, directeur de l’hebdomadaire L’Événement, qui évoque «un arrangement».
 


SUR LE MÊME SUJET
Kadhafi a été tué
L'annonce du CNT : "C'est un moment historique" Après une certaine confusion autour du sort de Mouammar Kadhafi, les nouvelles autorités ont confirmé sa mort jeudi en début d'après-midi. "Nous annonçons au monde que Kadhafi a été tué aux mains des révolutionnaires", a indiqué à la presse le porte-parole officiel du Conseil national de transition (CNT) à Benghazi. "C'est un moment historique, c'est la fin de la tyrannie et de la dictature. Kadhafi a rencontré son destin", a dit Abdel Hafez Ghoga. Selon lui, l'information de sa mort "a été confirmée par nos commandants sur le terrain à Syrte, ceux-là mêmes ...
Lire l'article
Interpol demande l’arrestation de Saadi Kadhafi, un fils de l’ex-dirigeant libyen
L'organisation policière internationale Interpol a annoncé jeudi avoir émis une "notice rouge" pour demander à ses 188 pays membres l'arrestation de Saadi Kadhafi, l'un des fils de l'ex-dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, "à la demande des autorités libyennes". "Interpol confirmant les informations selon lesquelles Saadi Kadhafi, 38 ans, a été vu pour la dernière fois au Niger, cette notice rouge constitue une alerte régionale et internationale pour les pays voisins de la Libye et du Niger (...) pour aider à localiser et arrêter Saadi Kadhafi", a indiqué dans un communiqué l'organisation basée à Lyon (centre-est de la France). Saadi Kadhafi est recherché par ...
Lire l'article
Libye: Interpol diffuse une notice rouge contre Saadi Kadhafi
A la demande des nouvelles autorités libyennes, Interpol a diffusé lundi un avis de recherche concernant un autre fils du colonel Mouammar Kadhafi, Saadi, qui s'est réfugié au Niger il y a trois semaines. L'organisation internationale de police, dont le siège est à Lyon, avait déjà publié une telle «notice rouge» en vue de l'arrestation de l'ancien «guide» libyen, de son fils Saïf al Islam et de son chef des services de renseignement, Abdullah al Senoussi. On ignore où ces trois hommes, visés par des mandats d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, se trouvent depuis la ...
Lire l'article
Mouammar Kadhafi dans le Sud libyen?
Mouammar Kadhafi a probablement quitté la ville de Bani Walid et se dirige plus au sud, vers le Tchad ou le Niger, avec l'aide de tribus loyalistes. Mais nul ne sait vraiment où il se trouve. Selon Hicham Bouhagiar, qui coordonne sa traque, Mouammar Kadhafi aurait pu se trouver il y a trois jours dans la localité de Ghouat, à 950 km au sud de Tripoli et à 300 km au nord de la frontière avec le Niger. Loin de Bani Walid, assiégée par les forces du Conseil national de transition (CNT) depuis plusieurs jours. Pris en chasse depuis la ...
Lire l'article
Libye: Kadhafi aurait été aperçu dans le sud du pays
MONDE - Mouammar Kadhafi, toujours introuvable, pourrait être du voyage... Mouammar Kadhafi a probablement quitté la ville de Bani Walid et se dirige plus au sud, vers le Tchad ou le Niger, avec l'aide de tribus loyalistes, a déclaré mardi soir un haut responsable militaire des nouvelles autorités libyennes. Selon lui, le dirigeant libyen aurait été aperçu par «plusieurs sources». Parallèlement, des dizaines de véhicules militaires libyens ont franchi la frontière avec le Niger et sont arrivés lundi dans la soirée près d'Agadez, ont indiqué des sources militaires française et nigérienne. Il pourrait s'agir d'une tentative d'exil secrètement négociée de Mouammar Kadhafi vers ...
Lire l'article
La menace d'une attaque planait lundi sur Bani Walid, au sud-est de Tripoli, devenue selon les nouvelles autorités un repaire pour des proches de Mouammar Kadhafi en fuite, après l'échec de négociations pour sa reddition pacifique. Les forces pro-CNT attendaient une décision des nouvelles autorités pour entrer ou pas à Bani Walid inquiètes que des civils soient utilisés comme "boucliers humains" par les pro-Kadhafi. "Nous attendons toujours la décision du Conseil national de transition (CNT). Ils ne veulent plus de sang", a déclaré à la presse Abdelrazzak Naduri, commandant opérationnel sur ce front, interrogé au poste de Chichan, situé à 70 km ...
Lire l'article
Kadhafi compte encore le soutien d’un chef d’Etat
Malgré la répression qu'il continue de mener en Libye, Mouammar Kadhafi compte encore un soutien sur la scène internationale. En effet, le président vénézuélien Hugo Chavez lui a envoyé jeudi un message de soutien en l'exortant à «résister» à «l'agression» internationale contre la Libye. Dans ce message, Hugo Chavez demande aussi aux pays européens de s'occuper de leurs propres crises internes. «Jusqu'à quand cette agression ?» «Là-bas, il y a Kadhafi qui résiste. Jusqu'à quand cette agression ? La Libye est un pays indocile et libre qui ne doit de comptes qu'à la Libye et non aux intérêts de l'impérialisme. Vive la Libye ...
Lire l'article
Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a fait état aujourd'hui de "premières défections" autour de Mouammar Kadhafi, au lendemain d'une conférence internationale à Londres sur l'avenir de la Libye conclue par le constat que le leader libyen devait "partir". "On signale sur le plan politique, et ceci est peut-être porteur de développements positifs, de premières défections autour de Kadhafi à Tripoli", a déclaré M. Juppé lors de la séance des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale. "Vous m'interrogez sur le sort de Kadhafi, nous pensons qu'il n'a plus sa place dans la construction de la Libye de demain, (...) c'est ...
Lire l'article
Des proches du colonel Mouammar Kadhafi ont pris des contacts dans le monde entier pour trouver une porte de sortie au conflit, a affirmé mardi la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton sur la chaîne ABC. "Nous avons entendu que des personnes proches (de Mouammar Kadhafi) contactent des gens qu'elles connaissent dans le monde entier --en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe, en Amérique du Nord et ailleurs-- en demandant: +Qu'est-ce qu'on fait? Comment est-ce que l'on se sort de tout ça?", a déclaré Mme Clinton, alors que la Libye est confrontée au quatrième jour de l'offensive aérienne internationale. "Je ne suis pas au ...
Lire l'article
Le guide libyen Mouammar Kadhafi a reçu, mercredi soir à Syrte (centre de Libye), une délégation parlementaire indonésienne actuellement en visite en Libye, conduite par le vice-président de l'Assemblée nationale d'Indonésie, ainsi qu'une délégation des acteurs populaires gabonais conduite par le premier vice-président du Sénat, Léonard Andjembé. La délégation indonésienne a, selon une source officielle libyenne, salué le rôle pionnier du guide Kadhafi dans le soutien aux causes de l'Islam à travers le monde et lui a transmis les considérations du président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono qui a renouvelé son invitation au leader libyen à visiter l'Indonésie. Le guide Kadhafi a, selon ...
Lire l'article
Kadhafi a été tué
Interpol demande l’arrestation de Saadi Kadhafi, un fils de l’ex-dirigeant libyen
Libye: Interpol diffuse une notice rouge contre Saadi Kadhafi
Mouammar Kadhafi dans le Sud libyen?
Libye: Kadhafi aurait été aperçu dans le sud du pays
Libye: la menace plane sur Bani Walid possible repaire de proches de Kadhafi
Kadhafi compte encore le soutien d’un chef d’Etat
Libye/Kadhafi: “1ères défections”(Juppé)
Libye: des proches de Kadhafi cherchent une porte de sortie
Kadhafi reçoit deux délégations d’Indonésie et du Gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 6 Sep 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*