Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les commerçants de Lébamba dictent leur loi sur les prix des denrées alimentaires

Auteur/Source: · Date: 15 Sep 2011
Catégorie(s): Economie,Société

La problématique de la mercuriale au marché municipale Mouandza Barata de Lébamba, dans le département de Louétsi-Wano, se pose encore avec acuité, laissant perplexe les consommateurs qui ne savent à quel saint se vouer.
Selon de nombreux consommateurs habitant Lébamba, la hausse des prix des denrées alimentaires au marché Mouandza Barata est entretenue par les commerçantes véreuses qui n’en font qu’à leur guise, au mépris de la règlementation de la mercuriale par la municipalité de cette ville.

Pour ces consommateurs, les prix du taro, manioc, banane, voire des légumes est passé du simple au double, lorsque ce ne sont pas les quantités de ces différents produits très prisés par les consommateurs qui sont tout simplement réduites.

« Le problème des prix au marché de Lébamba nous touche sérieusement au point que plusieurs personnes vivant ici pour des raisons de services sont contraintes de réduire leur train de vie sur le plan alimentaire. Le panier de la ménagère a pris un sérieux coût. Nous constatons que ce problème est entretenu par les commerçants qui ne font qu’à leur tête, en dépit des nombreuses mises en garde de l’autorité municipale», a déclaré Raoul Mbadinga, habitant de Lébamba.

Pour certaines commerçantes indexées par les populations, ce comportement est la résultante d’une certaine loi sur la hausse des prix entretenu en silence par une catégorie de commerçantes qui ne veulent pas se conformer aux prix habituels.

« Je vous avoue que je vends au marché de Lébamba depuis plus de dix ans aujourd’hui et depuis, tout se passait bien. Mais nous avons été surpris par le comportement de nos sœurs congolaises, qui à leur arrivée ici en 2009, ont commencé à imprimer cette nouvelle tarification, tout en entrainant les autres. D’où ce problème qui affecte énormément aujourd’hui les consommateurs », a expliqué Marie-Claire Nyéngui, commerçantes à Lébamba.

Dans tous les cas, les consommateurs de cette localité ainsi que ceux du Gabon, en général qui affrontent depuis un certain temps les affres de la vie chère, restent accrochées à l’aboutissement des résolutions prises par le gouvernement visant à résorber ce phénomène de la cherté de la vie qui s’affiche ces derniers temps. 


SUR LE MÊME SUJET
Les prix des produits alimentaires ont flambés dans le département du Cap Estérias, notamment au marché du Premier Campement, principal marché de la localité très fréquenté par de nombreux touristes en cette période de la coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012. Les prix entre autres des avocats, les tubercules et les feuilles de manioc, les aubergines, les papayes, les ignames et les champignons ont augmenté au marché du Premier Campement. Les commerçants font la spéculation des prix et chacun veut gagner gros en cette période de la CAN 2012, où de nombreux visiteurs choisissent les zones touristiques du Cap Estérias pour ...
Lire l'article
La CAN fait flamber les prix des denrées alimentaires
La Coupe d’Afrique des Nations 2012 est un événement qui, à n’en point douter, a stimulé plusieurs secteurs de l’économie, même ceux considérés comme informels. Mais cela, visiblement, ne se fera pas sans contrecoups car la hausse des prix de certains produits enregistrée depuis le début de la compétition apparaît comme le prix à payer. Les prix des produits alimentaires de première nécessité, tels que le lait, l’huile, la farine et le sucre connaissent ces derniers temps, une variation des prix sur le marché gabonais, notamment à Libreville. Nombreux sont les Librevillois qui se plaignent de l’envolée des prix de ...
Lire l'article
Comme l’avait annoncé la Direction générale de l’économie en janvier, les prix à la consommation connaissent effectivement une hausse en 2011. Depuis quelques semaines, les prix des produits alimentaires de première nécessité, tels que le lait, l’huile, la farine ou encore le sucre, connaissent effectivement une hausse significative. Les prévisions de la Direction générale de l’économie dans son rapport "Tableau de bord : situation 2009 et perspectives 2010-2011", se sont avérées justes concernant la hausse des prix à la consommation en 2011. Il a été, en effet, enregistré ces dernières semaines, à Libreville notamment, une augmentation des prix ...
Lire l'article
La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) a déploré mercredi l'augmentation des prix de plusieurs produits de grande consommation sur l'ensemble du territoire national, malgré les dispositions prises par le gouvernement pour faire respecter les prix. Le directeur général-adjoint de la Consommation, Fidèle Angoué Mba, a accusé "les commerçants véreux", tout en appelant les consommateurs à la vigilance. Le carton de 10 poulets en provenance du Brésil est passé de 11.000 francs CFA à 12.000 FCFA, alors que le carton 20 kg de viande de b?uf a augmenté de plus de 30 pour cent. Selon l'Indice harmonisé ...
Lire l'article
Une forte augmentation des prix a été enregistrée ces deux derniers mois dans tout le Gabon sur certaines denrées alimentaires (poulet, poisson, viande de boeuf...), a constaté l'AGP. Initialement vendu à 9.500 francs CFA, le carton de poulet en provenance des Etats-Unis ou du Brésil est passé à près de 12.000 FCFA dans certains magasins alors que le carton de viande de bœuf a enregistré une hausse de plus de 30% qui atteint même plus de 60% chez des détaillants des quartiers périphériques de Libreville. La flambée des prix est en violation flagrante des nouvelles mesures gouvernementales en faveur de la baisse ...
Lire l'article
Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué (sud-est) connaît depuis lundi, une pénurie de certaines denrées alimentaires de base dont le manioc, a constaté mercredi un journaliste de l’AGP. L’arrivée de plusieurs délégations à Franceville serait à l’origine de ce phénomène, pense-t-on. Hôtels et restaurants de la ville auraient fait de grandes commandes de ladite denrée, privant ainsi les consommateurs locaux, estime plusieurs habitant de Franceville. A quelques mois de la célébration du demi siècle de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale et à deux ans de l’organisation de la coupe d’Afrique des Nations dans la région, des précautions doivent être prises ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Lébamba, Malabana Inguemba a sommé mardi tous les commerçants exerçant au marché municipal de se conformer à la mercuriale en vigueur pour mettre un terme à la flambée de prix des produits agricoles, dans la capitale départementale de la Louétsi-Wano. " Les prix des produits alimentaires issus du travail de la terre généreuse de notre localité doivent revenir à la normale et au plus vite", a martelé l'édile de Lébamba en s'adressant aux commerçants de vente en détail. "Gare aux commerçants véreux et récalcitrants", a prévenu le premier magistrat de la commune, ajoutant que : ...
Lire l'article
Les prix des denrées alimentaires ont doublé, voire triplés dans la commune de Mouila, dans la province de la Ngounié, à quelques jours de la célébration, dans cette ville ainsi qu’à Tchibanga, du 48ème anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale. Selon notre source résidente à Mouila (Centre-Sud), la ville a enregistré une forte démographie ces derniers jours. Ainsi, cela cause déjà de nombreux désagréments à l’exemple de cette inflation qui ne dit pas son nom, une situation qui dérange les populations qui ne savent plus à quel saint se vouer. « C’est terrible ce que le 17 août ...
Lire l'article
A la suite du président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, qui prône un « new deal » alimentaire à l’échelle mondiale, les appels se multiplient en faveur d’initiatives des pays riches pour aider les pauvres à faire face à la hausse des prix des denrées alimentaires, à l’exemple du premier ministre britannique, Gordon Brown, qui a écrit une lettre à son homologue japonais, dont le pays préside le G8, appelant notamment à examiner l’impact des biocarburants sur les prix alimentaires, lors du sommet des huit nations les plus industrialisées, qui se tiendra au Japon en juillet prochain, alors que ...
Lire l'article
Le Collectif des commerçants du marché Mont Bouët, l’un des plus grands du Gabon, réuni au sein du Syndicat national des commerçants du Gabon (SYNACOGA) et l’Association des consommateurs du Gabon, ont donné un point de presse conjoint, samedi dans les jardins de la Peyrie à Libreville, en vue d’exprimer leur soulagement après l’annonce de la mesure de suspension jusqu’à nouvel ordre, des contrôles au sein des marchés de la capitale gabonaise. Mesure prise par les responsables de la Délégation spéciale de la Commune de Libreville, arrivés à la tête de la mairie après la fin du mandat des élus ...
Lire l'article
Flambée des prix des produits alimentaires dans le département du Cap Estérias
La CAN fait flamber les prix des denrées alimentaires
Gabon : Hausse des prix des produits alimentaires de première nécessité
Hausse des prix des produits alimentaires au Gabon
Flambée des prix des denrées alimentaires au Gabon
Gabon: Société: Pénurie de quelques denrées alimentaires de base à Franceville
Gabon: Société : Le maire de Lébamba va- t- en guerre contre la valse des étiquettes
Gabon: Flambée des prix des denrées alimentaires à Mouila à quelques jours du 17 août
Les pays riches promettent d’agir face à la flambée des prix des denrées alimentaires dans les pays pauvres
Gabon: Les commerçants de Libreville expriment leur soulagement après la suspension des contrôles dans les marchés


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Sep 2011
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*