Socialisez

FacebookTwitterRSS

94 milliards francs CFA pour régler définitivement le problème de l’eau potable à Libreville

Auteur/Source: · Date: 16 Sep 2011
Catégorie(s): Développement,Société

Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a annoncé jeudi, au terme des travaux du 7ème Conseil des ministres délocalisé de Franceville (capitale provinciale du Haut-Ogooué, sud-est), le décaissement d’une enveloppe de 94 milliards de franc CFA en vue de régler définitivement les tracasseries liées au déficit en eau potable à Libreville et sur l’ensemble du territoire national.

Selon le Chef de l’Etat, ladite somme, disponible dans les caisse de l’Etat, sera décaissée pour réaliser des travaux liés, entre autres, à la pose de la 3ème conduite de diamètre 1200 entre Ntoum et Libreville pour un coût de 60 milliards de francs CFA tandis qu’il reviendra à la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG), de procéder à la construction de la station Ntoum 7.

A cela, s’ajoute aussi la pose de la conduite de diamètre 800 entre le camp de Gaulles et Agondjé et la construction d’un nouveau château d’eau dans ledit quartier afin de renforcer l’alimentation en eau de la zone nord de Libreville. Le coût de ces travaux est estimé à 12 milliards de francs CFA.

Un autre montant, 12 milliards de francs CFA, sera également affecté pour le lancement d’un programme de renforcement des capacités de production et de distribution d’eau dans certaines localités de l’intérieur.

Pour booster sa politique en la matière, le Chef de l’Etat a également annoncé l’entrée de l’Etat gabonais dans la SETEG dont il devient le principal actionnaire.

« Afin de renforcer le coté opérationnel de notre stratégie, l’Etat vient de rentrer au capital de SETEG dont il devient l’actionnaire principal. Cette entrée au capital permettra la construction des infrastructures d’eau et d’électricité, la réduction des coûts des travaux sur l’ensemble du territoire, et la sécurisation de l’accès à l’eau potable et l’électricité », a expliqué Ali Bongo Ondimba.

C’est dans esprit, a dit le Président de la République que l’Etat a épongé sa dette auprès de la SEEG. Celle-ci s’élevait à 11 milliards de francs de francs CFA.

Ces différents travaux seront exécutés par la SETEG et la SEEG. 


SUR LE MÊME SUJET
8 milliards de francs CFA pour la SNBG
La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’accorder un prêt de 8 milliards francs CFA à la Société nationale des bois du Gabon (SNBG). A l’issue d’un accord signé le 23 janvier à Brazzaville, au Congo, avec le gouvernement gabonais, la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) va octroyer un prêt de 8 milliards de francs CFA à la Société nationale des bois du Gabon (SNBG) pour la construction d’un complexe industriel de transformation de bois à Owendo. «La BDEAC, dont la mission est de financer le développement socio-économique en Afrique centrale, continue d’accompagner les ...
Lire l'article
Le ministre gabonais des Affaires étrangères, Paul Toungui, et l’ambassadeur de la Chine au Gabon, madame Li Fushun, ont signé le 10 novembre 2011, un accord de prêt sans intérêt estimé à 11 milliards de francs CFA, dont 4 milliards sont destinés au financement des travaux d’achèvement du stade de l’Amitié sino-gabonaise d’Agondjé. L’inauguration du stade aura lieu le 27 novembre. Un accord de financement sans taux d’intérêt, d’un coût global estimé à 11 milliards de francs CFA a été signé le 10 novembre dernier entre le gouvernement gabonais représenté par son ministre des Affaires étrangères, Paul Toungui et ...
Lire l'article
Après deux ans de crise, la mairie de Port-Gentil a voté, le 22 août, une autorisation spéciale des dépenses de la commune, arrêtées à 4,8 milliards de francs CFA. Deux semaines après l’élection de Bernard Apérano, nouvel édile, l’Hôtel de ville de la capitale économique peut enfin achever plusieurs projets majeurs laissés en suspens. A l’issue du conseil municipal extraordinaire convoqué le 22 août à Port-Gentil par Bernard Apérano, nouveau maire de la ville, les 63 conseillers municipaux ont adopté à l’unanimité le montant de 4,8 de francs CFA correspondant à la partie «investissements» d’un projet de budget primitif rejeté ...
Lire l'article
Selon la Banque des Etats de l’Afrique Centrale, (BEAC) le Gabon a, pour le compte de l’exercice de l’année 2010, réalisé 1.703, 6 milliards de francs CFA de recettes publique. Justifiant ces statistiques, la BEAC soutien que cette performance est tirée par le niveau d’encaissement des recettes pétrolières en hausse de 38%. Il ressort aussi que le pétrole a permis de réaliser 982,1milliards de francs CFA tandis que les recettes hors-pétrole s’élèvent à 721,5 milliards de francs CFA. Les dépenses, quant à elles, s’élèvent à 1511,7 milliards de francs CFA, selon des statistiques de la BEAC de fin novembre 2010. L’exécution du budget de ...
Lire l'article
Le premier ministre Gabonais, Paul Biyoghé Mba, a signé le 3 décembre dernier une convention portant sur plus de 12 milliards de francs CFA, destinés aux travaux d’intérêt public, a constaté l’AGP. Ce financement devrait servir à la réalisation de divers travaux allant de la réhabilitation de diverses infrastructures à l’achat des équipements administratifs. Les administrations bénéficiaires sont, notamment, la Défense, l’Intérieur, la Communication, l’Agriculture, l’Equipement, l’Energie, les Transports et la Santé. Sur cette enveloppe, la part du gâteaux revient aux Transports et à la Communication avec plus de 5 milliards de francs CFA chacun destinés notamment à la fourniture de 38 ...
Lire l'article
Par Antoine Lawson, Correspondant de la PANA Libreville, Gabon (PANA) - Depuis 2006, la Banque islamique de développement (BID) est présente au Gabon à travers divers investissements. A ce jour, le pays a bénéficié de prêts d'un montant global d'environ 357 milliards de francs CFA de la part de cette institution. Le tout premier prêt de la BID au Gabon porte sur la somme de 23 milliards de francs (environ 44,127 millions de dollars) pour la construction d'un axe routier. La convention a été signée, fin mai 2006 à Koweït-City, pour le compte du gouvernement gabonais, par le ministre d'Etat à l'Economie, aux ...
Lire l'article
Le Gabon va emprunter près de 155,9 milliards de Francs Cfa auprès de différents organismes financiers internationaux dont la Banque africaine de développement (BAD) et l’Agence française de développement (AFD) pour différents projets de développement. Le Conseil des ministres du 17 juin a adopté plus de sept projets de loi autorisant l’Etat à contracter divers emprunts, auprès de plusieurs organismes financiers internationaux, pour le financement de plusieurs projets de développement. Le Gabon va emprunter 72,05 milliard de francs CFA auprès de la Banque Africaine de Développement (BAD). Cette somme est destinée à «l'amélioration de la qualité des services publics d'enseignement supérieur ...
Lire l'article
Le gouvernement a autorisé, le 10 septembre dernier, l'Etat Gabonais à contracter quatre emprunts d'un montant total de près de 230 milliards de francs CFA pour la réalisation des projets d'infrastructures dans le pays. Le premier prêt de 5,9 milliards de francs CFA est destiné au financement d'une mission de contrôle pour le chantier du barrage hydroélectrique de Poubara, dans l'Ogooué Ivindo, alors que deux autres près d'un montant total de plus de 60 milliards de francs CFA auprès de la Fortis Banque, doit permettre la construction et l'équipement du nouvel hôpital général d'Angondjé. © D.R. L'Etat Gabonais va emprunter ...
Lire l'article
Les traitements et salaires atteindraient 370 milliards contre 336 milliards de francs CFA pour l’année 2009, soit une augmentation de 34 milliards de francs CFA liée entre autres à l’attribution d’une prime d’incitation au personnel enseignant de l’Education nationale pour un montant de 16 milliards de francs CFA, a rapporté ce jeudi à Libreville, le Porte-parole du gouvernement, René Ndémezo’Obiang, à l’issue du Conseil des ministres. Outre cette augmentation liée à l’attribution d’une prime d’incitation au personnel enseignant de l’éducation nationale, le Porte-parole du gouvernement note également que l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire, dont le coût global est évalué ...
Lire l'article
Les autorités gabonaises ont évalué à 140 milliards de francs CFA le budget des travaux en vue de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2012), organisée conjointement avec la Guinée-Equatoriale, a-t-on appris jeudi auprès d'une source du ministre des sports.Les principaux chantiers à réaliser sont: la construction d'un nouveau complexe sportif de plus de 40.000 places et deux villages sportifs à Libreville et à Franceville (sud-est du pays), la rénovation des stades de Franceville et de Moanda ainsi que la construction des stades d'entraînement à Franceville. La restauration de l'actuel stade Omnisports de la capitale se chiffre à près de 27 ...
Lire l'article
8 milliards de francs CFA pour la SNBG
Gabon : 4 milliards de francs CFA pour la finition du stade de l’Amitié
Gabon : 4,8 milliards de francs CFA pour la mairie de Port-Gentil
Economie / 1.700 milliards de francs CFA de recettes publiques en 2010 au Gabon
12 milliards de francs CFA pour les travaux d’intérêt public
357 milliards de francs CFA pour le réseau routier du Gabon
Gabon : Un nouvel emprunt de plus de 155 milliards de francs CFA
Gabon : 230 milliards de francs CFA pour les infrastructures
Gabon: Les traitements et salaires atteindraient 370 milliards contre 336 milliards francs CFA pour l’année 2009
Gabon: 140 milliards de francs CFA pour les travaux de la CAN 2012 au Gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Sep 2011
Catégorie(s): Développement,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*