Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libye: violents combats dans les deux principaux bastions du régime déchu

Auteur/Source: · Date: 16 Sep 2011
Catégorie(s): Afrique

Les forces des nouvelles autorités en Libye sont entrées vendredi dans l’oasis de Bani Walid et avançaient dans la ville de Syrte, où de violents combats se déroulaient pour la conquête de ces bastions du régime déchu de Mouammar Kadhafi.

Au lendemain des visites en Libye des premiers leaders occidentaux depuis la chute du régime Kadhafi, le Français Nicolas Sarkozy et le Britannique David Cameron, c’est le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan qui a fait le déplacement vendredi pour saluer “la victoire” de la démocratie dans ce pays.

“Les révolutionnaires sont entrés dans Bani Walid”, située dans le désert à 170 km au sud-est de Tripoli, a déclaré à l’AFP Mahmoud Chammam, porte-parole du Conseil national de transition (CNT), issu de la rébellion, en espérant que “la situation sera réglée ce soir”.

De violents combats avaient lieu dans l’après-midi dans le secteur du marché avec des tirs de roquettes. “Les pro-Kadhafi se retranchent dans un seul quartier, celui de Dawim”, a dit un combattant du CNT Hatem Tajouri à l’AFP, sans être mesure de donner un bilan de victimes.

Selon des témoins, une dizaine d’ambulances ont évacué une quinzaine de blessés parmi les combattants pro-CNT.

Avant d’ouvrir cette nouvelle brèche dans les rares régions encore fidèles à Mouammar Kadhafi, les pro-CNT sont entrés jeudi soir à Syrte, la région natale de l’ex-leader en fuite située à 360 km à l’est de la capitale, six jours après l’expiration de l’ultimatum lancé par les nouvelles autorités aux pro-Kadhafi.

Les combats se poursuivaient dans la ville méditerranéenne avec notamment de lourds combats autour de l’aéroport. Plusieurs dizaines de pick-up lourdement armés et trois chars des renforts pro-CNT venus de l’ouest y sont entrés.

“Les révolutionnaires contrôlent déjà la moitié de Syrte et si Dieu le veut nous allons prendre la seconde moitié aujourd’hui”, a déclaré Ibrahim Sweyib, un combattant du CNT.

“Les révolutionnaires ont avancé à Syrte pour évaluer la résistance. Aujourd’hui les Kadhafistes utilisent plus d’armes lourdes qu’hier”, a expliqué Abdelbasset Jari, membre d’une brigade du CNT.

Les forces pro-CNT ont jusque-là déploré 11 morts et 34 blessés dans la bataille de Syrte.

Mais le porte-parole du dirigeant déchu, Moussa Ibrahim, lui aussi en fuite, a assuré que les pro-Kadhafi étaient “très bien préparés” et déterminés à “résister jusqu’à la victoire”, affirmant que “la bataille est loin d’être finie”, dans une intervention par téléphone sur la chaîne Arraï basée en Syrie.

“Il y aura des attaques de l’Otan sur les villes qui résistent, Syrte, Bani Walid et Sebha, (…) sur plusieurs fronts et plusieurs axes, mais nous nous sommes très bien préparés et nous allons repousser cette agression”, a-t-il affirmé.

Sur le plan diplomatique, M. Erdogan a dit être “heureux d’avoir été témoin de la victoire et de l’avènement de la démocratie en Libye”, pour sa première visite à Tripoli après la chute du régime de Mouammar Kadhafi.

“Je m’adresse à Syrte et Bani Walid, embrassez vos frères et joignez-vous aux autres Libyens”, a-t-il poursuivi dans un appel aux pro-Kadhafi dans ces deux villes à se joindre aux nouvelles autorités, après avoir participé à la prière hebdomadaire sur la place des Martyrs, la place Verte anciennement.

La veille, le président français Nicolas Sarkozy avait affirmé lors de déplacements à Tripoli et Benghazi (est) que Mouammar Kadhafi, en fuite depuis le 23 août, était encore “un danger” et qu’il y avait donc “un travail à terminer”, le Premier ministre britannique David Cameron promettant d’aider à sa traque.

Aussi bien M. Sarkozy que M. Cameron ont promis de poursuivre leur aide au CNT, aux niveaux militaire et matériel. “Nous devons poursuivre la mission de l’Otan jusqu’à ce que tous les civils soient protégés et jusqu’à ce que notre travail soit terminé”, a souligné David Cameron. 


SUR LE MÊME SUJET
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
D'intenses bombardements et de violents combats de rue avaient lieu mardi dans deux quartiers de la ville de Syrte (est de Tripoli) où se sont repliés les derniers fidèles de Mouammar Kadhafi, a constaté un journaliste de l'AFP. Les forces du Conseil national de transition (CNT, ex-rébellion) ont déploré au moins deux morts et des dizaines de blessés dans leurs rangs en juste 40 minutes dans les combats qui ont éclaté en milieu de matinée, tandis que les rues résonnaient de tirs d'artillerie. Des centaines de combattants s'engageaient dans les rues des quartiers "Dollar" et "N°2", où sont retranchés les derniers fidèles ...
Lire l'article
Libye: les combats s’intensifient à Syrte, Kadhafi appelle à manifester
Les forces des nouvelles autorités libyennes bombardaient jeudi lourdement Syrte et s'engageaient dans de dangereux combats urbains face aux partisans de Mouammar Kadhafi. L'ex-dirigeant toujours en fuite a de son côté appelé les Libyens à manifester "par millions" contre le nouveau pouvoir, le Conseil national de transition (CNT), dans un message sonore diffusé jeudi soir par la chaîne Arraï basée en Syrie. "Je leur dis n'ayez peur de personne, vous êtes le peuple, vous appartenez à cette terre. Faîtes entendre votre voix contre les collaborateurs de l'Otan", a affirmé le "Guide" déchu dans ce message où il était à peine audible. "Certains parlent ...
Lire l'article
D'intenses combats faisaient rage jeudi à Syrte, à 360 km à l'est de Tripoli, où les combattants du Conseil national de transition (CNT) tentaient de prendre une avenue stratégique dans l'est de la ville, a rapporté un journaliste de l'AFP. Cet axe mène de l'université au quartier des Mauritaniens dans le centre-ville, une des places fortes des forces fidèles à Mouammar Kadhafi. La zone a été toute la journée le théâtre d'intenses combats de rue. En fin d'après-midi, les forces du nouveau régime se trouvaient à 300 mètres de cette avenue, où les pro-Kadhafi livraient une résistance acharnée. Nous allons tenter de nous emparer ...
Lire l'article
Les forces du nouveau régime en Libye se heurtaient jeudi à la ténacité des combattants bien armés de l'ex-leader en fuite Mouammar Kadhafi, deux semaines après le lancement de l'offensive contre leurs derniers bastions. Elles ont parallèlement accentué leur traque des proches de Mouammar Kadhafi avec une demande officielle d'arrestation d'un de ses fils, Saadi, réfugié au Niger voisin depuis le 11 septembre, alors que l'ex-dirigeant reste introuvable. Deux autres de ses fils sont réfugiés dans les bastions pro-Kadhafi de Syrte et Bani Walid, selon le CNT. "Ce dont nous sommes sûrs c'est que Seif al-Islam est à Bani Walid et que ...
Lire l'article
Libye: les pro-CNT dans les bastions kadhafistes de Bani Walid et de Syrte
Le Conseil national de transition (CNT) a annoncé que ses forces étaient entrées vendredi à Bani Walid, à 170 km au sud-est de Tripoli, tandis que des combattants pro-CNT ont assuré avoir pris le contrôle de la moitié de Syrte, l'autre grand bastion pro-Kadhafi en Libye. "Les révolutionnaires sont entrés dans Bani Walid", a déclaré à l'AFP Mahmoud Chammam, porte-parole du CNT, qui a dit ne pas disposer de plus de détails, assurant cependant que "la situation sera réglée ce soir". En début d'après-midi, des combats se déroulaient sur le marché de la ville, selon un photographe de l'AFP sur place. Jeudi soir, ...
Lire l'article
Libye: Kadhafi appelle la communauté internationale au secours de Syrte
Mouammar Kadhafi, le dirigeant libyen déchu, a appelé la communauté internationale à rompre l'isolement autour de son fief de Syrte dénonçant un "crime" commis par l'Otan, a annoncé mercredi soir la chaîne Arraï qui diffuse régulièrement des messages de l'ex-dirigeant traqué. "Si Syrte a été isolée du monde pour que ces atrocités puissent être commises contre elle, le monde a l'obligation de ne pas la laisser isolée", a déclaré le colonel Mouammar Kadhafi. "Vous devez assumer votre responsabilité internationale et intervenir immédiatement pour arrêter ce crime", a-t-il ajouté en s'adressant à la communauté internationale. "Le terrorisme et la destruction pratiqués par l'Alliance atlantique ...
Lire l'article
Libye: violents combats à Bani Walid entre forces du CNT et pro-Kadhafi
De violents combats opposaient samedi les forces du Conseil national de transition (CNT) aux loyalistes pro-Kadhafi retranchés à Bani Walid (140km au sud-est de Tripoli), l'un des derniers bastions fidèles au "Guide" libyen toujours introuvable. L'ultimatum donné par le CNT aux kadhafistes a expiré samedi, mais les combats ont éclaté dès vendredi, s'intensifiant depuis. Samedi à la mi-journée, des combattants de l'insurrection ont été pris sous de violents tirs des kadhafistes, à environ trois kilomètres de Bani Walid. De fortes explosions faisaient trembler l'air tandis que des obus de mortier tombaient sur le sol, soulevant des nuages de sable et de fumée. ...
Lire l'article
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Le secrétaire général de l'Otan a promis l'aide de l'Alliance à la rébellion pour aider à reconstruire une Libye démocratique. Le régime de Muammar Kadhafi est en train de "s'effondrer", a affirmé le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen dans la nuit de dimanche à lundi en appelant la rébellion à préserver l'unité du pays et à travailler à une réconciliation nationale. "Le régime de Kadhafi s'effondre clairement", a-t-il déclaré dans un communiqué, reprenant des propos de sa porte-parole tenus un peu plus tôt dans la soirée. "Plus tôt Kadhafi réalisera qu'il ne peut vaincre son propre peuple, mieux ce sera, ...
Lire l'article
D'intenses échanges de tirs d'armes automatiques, de mortiers et d'artillerie entre la rébellion libyenne et les forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi ont éclaté ce soir dans la ville rebelle assiégée de Misrata, selon un photographe de l'AFP sur place. Les combats ont commencé à s'intensifier peu avant le coucher du soleil, dans le centre de cette ville côtière, selon cette source. Selon la rébellion, des tirs de mortiers ont été tirés près de la rue de Tripoli, principale artère divisant la ville en deux parties. "Nous voulons que l'Otan attaque la rue de Tripoli, il n'y a pas de civils ...
Lire l'article
Libye: à Misrata, les combats font rage
Des tirs retentissent. "Ne craignez rien. Ce sont les tirs de notre armée", lance un officier de l'armée loyale aux journalistes qui l'accompagnent à Misrata, ville rebelle à l'est de Tripoli. Une troisième balle d'un sniper frôle sa tête, le sang coule sur son visage. Les journalistes se jettent au sol et l'officier, Walid, 29 ans, est mis d'urgence dans une voiture en direction de l'hôpital de Zliten, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Misrata. La blessure est légère et ses jours ne sont pas en danger. "Regardez comment ils (les rebelles) prennent les journalistes pour cibles", lance un officier ...
Lire l'article
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
Libye: les combats s’intensifient à Syrte, Kadhafi appelle à manifester
Libye: violents combats à Syrte entre pro-Kadhafi et forces du CNT
Libye: des pro-Kadhafi tenaces dans leurs bastions de Bani Walid et Syrte
Libye: les pro-CNT dans les bastions kadhafistes de Bani Walid et de Syrte
Libye: Kadhafi appelle la communauté internationale au secours de Syrte
Libye: violents combats à Bani Walid entre forces du CNT et pro-Kadhafi
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Libye : combats intenses à Misrata
Libye: à Misrata, les combats font rage


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Sep 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*