Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Grincements de dents à la BGFI Business School

Auteur/Source: · Date: 20 Sep 2011
Catégorie(s): Education

Le groupe bancaire BGFI se refuse d’embaucher une bonne partie des étudiants de la deuxième promotion de l’école qu’il a lancée en 2008, la BGFI Business School. Une disposition post-contrat est brandie à cet effet par le groupe. Une situation qui jette le doute sur l’avenir de la première école supérieur de formation aux métiers bancaires de la CEMAC.

Créé en 2008 par BGFIBank, premier groupe bancaire d’Afrique Centrale, l’école dénommée BGFI Business School (BBS) fait déjà des malheureux et risque un procès avec des étudiants issus de sa deuxième promotion. Des membres de la prestigieuse banque sont passés à la télévision gabonaise et, soulignant que l’institution financière n’embauche que les meilleurs d’entre eux, ont jeté à la risée populaire 24 étudiants de cette promotion qui a reçu, le 3 décembre 2010, ses diplômes des mains du ministre de l’Education nationale et de l’Administrateur et Directeur général du groupe BGFIBank, Henri-Claude Oyima.

Condition post-contractuelle
Les étudiants ainsi tournés en dérision ont pourtant de quoi se plaindre et sans doute de bonnes raisons de s’attacher les services d’un avocat pour attaquer la première école supérieur de formation aux métiers bancaires dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Motif : «rupture abusive de contrat par le groupe BGFIBank et BBS».

Dans les faits, l’entrée à la BBS entraine la signature d’un contrat de travail stipulant que les étudiants s’engagent à travailler avec le groupe BGFIBank durant quatre ans, au terme de leur formation et de l’obtention de leur diplôme. A leur grande surprise et alors qu’ils ont obtenu la moyenne requise qui est de 10 pour l’obtention dudit diplôme, 24 étudiants parmi les 36 de cette promotion, se sont vus signifier, le 10 janvier dernier, que le groupe bancaire ne saurait les intégrer dans ses effectifs.

«On nous a annoncé que nous ne pourrions pas tous intégrer le groupe. Nous avons découvert par courrier une condition post-contractuelle qui stipule qu’il faut maintenant avoir une moyenne supérieure ou égale à 13 pour être retenu par le groupe. Ce qui ne nous a jamais été signifié auparavant. Le contrat que nous avons signé ne fait nullement référence à une moyenne précise, il n’y est question que de l’obtention du diplôme.»

12 de moyenne
Les étudiants marginalisés sont d’autant plus étonnés que les 36 étudiants de la première promotion (2008-2009) avaient des moyennes relativement moins élevées que les leurs. «Leur moyenne générale était de 10 alors que la notre est de 12. Cette première promotion a intégré, en totalité, le groupe bancaire, sauf ceux qui ont désisté», assure l’un des étudiants bannis par la BGFI Bank.

En réaction, les diplômés non-embauchés ont adressé une correspondance à l’ADG du groupe BGFI, le 13 janvier 2011. Elle est restée sans suite à ce jour. «Respectant les dispositions de notre contrat selon lesquels il nous faut recourir à un arrangement à l’amiable, nous avons pris attache avec un conseil juridique, le cabinet de Me Rékangalt, qui a adressé une correspondance pour arrangement à l’amiable.»

En réponse de quoi, le groupe demande à ces étudiants de postuler comme tous ceux qui viennent normalement chercher du travail. Et alors qu’ils ont vu la banque embaucher entre temps du personnel, leurs cas n’ont jamais été traités.

Désarroi, aventure gabonaise et avenir de la BBS
Comment donc comprendre qu’une entreprise qui forme des jeunes gens après une sélection draconienne, leur paye durant 14 mois une bourse pré-salaire de l’ordre de 250 000 francs CFA pour les étudiants en Master et de 200 000 francs pour ceux de Licence, en vienne à créer ainsi le désarroi en brisant les rêves qu’elle a suscité. «Il y a des personnes qui ont démissionné de leur emploi pour être admis dans cette école et il y en a qui ont perdu certains avantages pour y apprendre et qui espéraient retrouver des avantages similaires après une formation qu’ils sont réussi selon les termes du contrat.»

«Nous avons suivi une formation avec promesse d’emploi à la clé. Nous avons laissé passer des opportunités. Nombreux d’entre nous avaient déjà un Master ou une Licence, mais c’est l’opportunité d’emploi et l’optique de rejoindre un groupe gabonais prestigieux qui a fait en sorte que nous nous impliquions dans cette aventure gabonaise.»

L’envie de travailler au sein de ce groupe s’est effritée pour ces étudiants qui ont entrepris une action en justice par l’entremise de l’étude de Me Rékangalt. Ayant tous travaillé à la BGFI Bank en tant que stagiaires, ils n’escomptent donc plus que les avantages de la rupture du contrat par par le groupe BGFI et le payement de quelques droits sociaux. Si, au terme de deux promotions, la formation donnée par la BBS ne débouche plus sur l’emploi promis, on peut être sûr que l’école a déjà amorcé sa descente vers la faillite. Le temps tranchera.
 


SUR LE MÊME SUJET
Premier groupe bancaire de la Cemac, la BGFI Bank a dopé ses résultats en 2010. Avec un total bilan de 1391 milliards francs CFA, cette banque a réalisé, selon l’agenceecofin.com, un Produit net bancaire (PNB) de 82,4 milliards FCFA, en hausse de 14% par rapport à 2009. La Banque gabonaise et Française international (BGFI Bank), forte d’un total bilan en 2010 de 1391 milliards FCFA, a réalisé un Produit net bancaire (PNB) de 82,4 milliards FCFA, en hausse de 14% par rapport à 2009. Selon le rapport annuel 2010 de la banque, cette hausse du PNB est soutenue par les ...
Lire l'article
Gabon : la BGFI Bank en disgrâce ?
Le groupe bancaire gabonais BGFI Bank est écarté des projets internes, et notamment la zone économique de Nkok. Premier groupe bancaire du Gabon, BGFI Bank serait-elle en perte de vitesse sur son marché domestique ? Le fait que la banque dirigée par Henri-Claude Oyima ne soit pas partie prenante de l’accord de financement conclu entre la zone économique spéciale de Nkok (Olam et État gabonais), la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) et Ecobank Gabon n’est pas passé inaperçu. D’autant qu’elle ne figure pas non plus en tête de liste des établissements approchés par le groupe indien Abhijeet en vue ...
Lire l'article
BGFI Business School (BBS Gabon), filiale du groupe bancaire gabonais BGFIBank ont signé le 2 juin dernier à Nancy (France), un partenariat visant à échanger et à accueillir enseignants, étudiants et autres salariés du Groupe de groupe bancaire gabonais, selon des informations recueillies auprès du service presse de cette institution bancaire. L’information a été donnée hier par le service de presse de ce groupe bancaire gabonais, à Libreville. Il s’agira pour ces deux établissements d’échanger des documents, des publications et du matériel pédagogique, de définir et organiser des formations et des enseignements coordonnés. La signature du partenariat s’est déroulée en présence ...
Lire l'article
La BGFI Bank, second groupe bancaire de la sous région, semble vouloir surfer sur la belle croissance de la Guinée Equatoriale, devenue il y a quelques années le troisième producteur africain de pétrole. Troisième banque du pays en terme de bilan, la filiale équato-guinéenne de la BGFI vient d’annoncer le renforcement de son capital social à hauteur de 5 milliards de francs CFA. La Guinée Equatoriale revient sur le devant de la scène économique sous régionale et la BGFI Bank, second groupe bancaire d’Afrique centrale, n’y reste pas insensible. Troisième banque du pays par son total de bilan, ...
Lire l'article
Le groupe BGFI Bank vient d'augmenter son capital social à plus de 73 milliards de FCFA. Cette révision à la hausse du capital de la banque décidée au cours de l’Assemblée Générale mixte du 22 mai 2009 n’implique aucun changement du nombre d'actions dont la valeur nominale majorée est désormais de 66 000 FCFA. Première banque gabonaise et second groupe bancaire d'Afrique centrale, BGFI Bank a revu à la hausse son capital social, grâce à un apport de 73 milliards de FCFA. Cette augmentation opérée par incorporation partielle des réserves permettra à la banque de se doter de 23 722 588 000 de ...
Lire l'article
Le directeur général du groupe BGFI Bank, Henri-Claude Oyima, a dévoilé le 16 octobre dernier le nouveau logo de la banque et les perspectives de développement induites par ce renouveau marketing. Pour la BGFI, 2e groupe bancaire en Afrique centrale, cette nouvelle identité visuelle doit notamment permettre de dynamiser les performances du groupe en diversifiant ses activités et en plaçant le facteur humain au cœur de ses nouveaux objectifs de croissance. Un nouveau logo pour de nouvelles ambitions ? Oui, répond l’administrateur directeur général du groupe BGFI Bank, Henri-Claude Oyima, qui a présenté la nouvelle identité visuelle de la banque à ...
Lire l'article
Le groupe de la Banque gabonaise et française d’investissements (BGFI) vient d’annoncer l’octroi par le Comité des établissements de crédits et des entreprises d’investissements (CECEI) de France de l’agrément qui mue leur représentation dans la capitale française en filiale à part entière. Cette pénétration du marché français doit permettre d’amorcer la politique de développement international du groupe et faciliter les opportunités d’investissements étrangers au Gabon et dans la sous-région d’Afrique centrale. La première banque gabonaise vient d’annoncer l’obtention de l’agrément français qui consacre sa pénétration du marché bancaire dans ce pays, un bon tremplin pour sa politique de développement international. La ...
Lire l'article
La première école supérieur de formation aux métiers bancaires dans les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), BGFI Business school, a effectué jeudi à Libreville sa première rentrée académique 2008/2009 avec 36 étudiants. Selon l’administrateur directeur général de BGFI Business scholl, Henri Claude Oyima, cette école est un facteur d’accompagnement qui va contribuer à la maitrise du risque de rupture des compétences au sein du Groupe BGFIBANK à travers le recrutement et l’intégration des meilleurs élèves de la sous région. La nouvelle école offrira aux étudiants des formations innovantes devant valoriser les compétences professionnelles acquises ...
Lire l'article
La Banque gabonaise et française d’investissement (BGFI) a ouvert le 3 juillet dernier une nouvelle agence dans la commune d’Owendo, à la périphérie sud de Libreville. L'administrateur directeur général du groupe BGFIBANK, Henry Claude Oyima, a inauguré cette nouvelle succursale en mettant en exergue la politique de développement, de proximité du groupe bancaire leader à l’échelle nationale et sous régionale. La Banque gabonaise et française d’investissement (BGFI) développe sa politique de proximité avec l’ouverture le 3 juillet dernier.de l’agence Orion à Owendo, à la périphérie sud de Libreville. Pour l’administrateur directeur général de la banque, Henry Claude Oyima, qui a ...
Lire l'article
La Banque gabonaise et française internationale (BGFIBANK) annonce l’ouverture dès la rentrée scolaire 2008-2009 d’un établissement d’enseignement supérieur interne, la «BGFI Business School». Cet outil pédagogique devrait permettre au groupe de renforcer les capacités de ses employés et de proposer une formation professionnelle intégrée et diplômante aux étudiants dans les métiers de la banque au Gabon et dans la sous région. L’administrateur général de la Banque gabonaise et française internationale (BGFIBANK), Henri Claude Oyima, vient d’annoncer l’ouverture à la rentrée prochaine de la «BGFI Business School», un établissement supérieur interne pour la formation professionnelle aux métiers de la banque. Le groupe ...
Lire l'article
Gabon : Les bons chiffres de la BGFI pour l’année 2010
Gabon : la BGFI Bank en disgrâce ?
BGFI Business School et ICN Business School signent un partenariat
Afrique centrale : BGFI double son capital social en Guinée Equatoriale
Gabon: BGFI Bank augmente son capital de 73 milliards de FCFA
Gabon : BGFI Bank dévoile son nouveau visage
Gabon : BGFI s’ouvre une brèche sur le marché français
abon: Economie: BGFI Business school démarre sa première année avec 36 étudiants
Gabon : La BGFI prend pied à Owendo
Gabon : Le groupe BGFIBANK lance son Business School


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Sep 2011
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*