Socialisez

FacebookTwitterRSS

Expérimentation à partir de janvier 2012 d’un projet de lutte contre la dévastation des champs au Gabon

Auteur/Source: · Date: 22 Sep 2011
Catégorie(s): Environnement,Société

Se prononçant sur les menaces et désagréments causés par des éléphants, entre autres, dans plusieurs villages et localités rurales du pays, Ntsame Alloghé, responsable à la Direction générale des Eaux et forêts a annoncé, ce jeudi à la presse le lancement au mois de janvier prochain, d’un projet expérimental de lutte contre la dévastation des champs.

Selon les explications de Madame Ntsame Alloghé, ce projet expérimental qui va démarrer au mois de janvier prochain à Gamba (province de l’Ogooué-Maritime) dans un premier temps où le problème se pose avec acuité et permettra au travers les résultats obtenus de l’étendre où non sur l’ensemble du territoire national.

« Nous-nous sommes rendus dans d’autres pays tels que le Zimbabwé pour bénéficier de leur expérience en la matière afin de le répercuter chez nous pour atténuer l’impact de ce phénomène », a-t- elle expliquée.

Plusieurs ministères sont concernés par ces actions. L’objectif du projet vise à protéger des plantations dévastées par des animaux et plus particulièrement l’éléphant.

« C’est un problème qui ne laisse pas indifférent. Pour l’année qui est en train de s’achever, le ministère a lancé une étude devant aboutir à une stratégie de gestion de ces conflits. Dans ces stratégies, il y a des actions qui ont été identifiées comme pouvant être entreprises », a-t-elle ajouté.

Répondant à cette même préoccupation posée par les populations de Boumango, lors de sa tournée républicaine dans la province du Haut-Ogooué (sud-est), le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, s’opposant au massacre de ces espèces protégées, avait promis de régler la question avec le concours des services spécialisés.

Au Gabon, toute activité de chasse, capture, transport et commercialisation des produits de la chasse sont temporairement arrêtés sur l’ensemble du territoire national, depuis le 15 septembre et ce jusqu’au 15 mars 2012. Cette décision émane du ministère des Eaux et Forêts en application de la loi n° 16/2001 du 31 décembre 2001 portant code forestier en République gabonaise.

Cette situation qui porte atteinte aux cultivatrices fait qu’elles n’arrivent plus à se rendre aux champs à cause de ces éléphants qui cohabitent presqu’avec les humains effrayés de leur présence.

GN/YKM/DCD/11

Mis à jour ( Vendredi, 23 Septembre 2011 20:05 )
 


SUR LE MÊME SUJET
L’opération, lancée mardi dernier par les autorités municipales, vise à rendre la ville agréable au moment où le pays accueille la Coupe d’Afrique des Nations. Selon le maire, Séraphin Medico, cette opération vise à rendre la cité belle et conviviale. ‘’Nous ne devons pas décevoir les nombreux visiteurs qui choisiront le Cap-Estérias pour se balader et se faire plaisir. Nous ne devons pas dissocier les avantages touristiques naturels de notre localité à la qualité de l’environnement et à la propreté des sites’’, a-t-il déclaré, estimant que l’opération de lutte contre l’insalubrité se poursuivra tout au long de la période de ...
Lire l'article
Gabon : Les échangeurs de Libreville seront livrés à partir du 10 janvier 2012
Prévue initialement pour être livrés en fin décembre 2011, c’est finalement à partir du 10 janvier prochain que les trois échangeurs (IAI, Charbonnages et Nzeng-Ayong ) devraient être livrés progressivement aux usagers. Pour se rendre compte de l’effectivité de l’avancement des travaux sur le terrain, le Ministre gabonais en charge des Infrastructures, Léon N’Zouba a effectué une dernière visite technique de terrain, le lundi 2 janvier dernier. A-t-on appris de sources concordantes. En dépit de la lenteur observée dans l’exécution de certains pans des ouvrages, notamment ceux liés aux rampes d’accès aux différents ponts, le Ministre reste confiant. Soulignons que ces travaux, ...
Lire l'article
Les taux de bourses des étudiants gabonais résidant en France seront revus à la hausse à partir du 1er janvier 2012 avec effet rétroactif au mois de septembre 2011, a-t-on appris auprès des responsables français du Centre national des oeuvres universitaires (CNOUS). Les nouveaux montants tels que désormais exigés par les autorités françaises aux étudiants étrangers désireux d’obtenir un titre de séjour étudiant en France , 536 euros pour le premier cycle, 615 pour le second et 777 pour le cycle doctoral seront appliqués. Interrogé à cet effet, le délégué fédéral de l'UJPDG-France, Vivien Péa qui était monté au créneau il ...
Lire l'article
Le président du Syndicat de la première chaine de radiotélévision gabonaise (SPC1), M. Sylvestre Moudounga, a annoncé, mercredi à Libreville, que la réforme de l'audiovisuel public était irréversible et entrera en vigueur dès janvier 2012. Au cours d’une assemblée générale du SPC, M. Moudounga a indiqué que plusieurs changements ont été apportés au service de l’audiovisuel public qui comprenait la première et la deuxième chaîne de radiotélévision gabonaise (RTG1 et RTG2). Radio Gabon, Gabon télévision et Gabon télédiffusion sont les trois nouvelles structures créées pour remplacer les deux chaînes de radiotélévision (RTG1 et RTG2) qui emploient près d’un millier de personnes. Le ...
Lire l'article
La première conférence budgétaire relative à l’élaboration du projet de loi des finances pour l’année 2012 est ouverte depuis 24 heures à Libreville, pour une durée de cinq jours, a-t-on constaté ce mardi. Cette réunion qui vise à préparer le projet de loi des finances pour l'année 2012 se déroule en deux phases et a pour ambition de permettre à la direction générale du budget de comprendre les problèmes auxquels sont confrontées les administrations dans leur gestion quotidienne. « Il s’agit d’arrêter les dotations du budget de l’année 2012 : c'est-à-dire s’accorder avec les administrateurs de crédits sur leurs besoins en financement ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a décidé de s'engager de plain pied dans la lutte contre l'exploitation des enfants sur toute l'étendue du territoire national, rapporte un communiqué publié à l'issue du conseil des ministres, présidé, lundi à Libreville, par le président Ali Bongo Ondimba. Rappelant le rôle dévolu à l’Etat d’assurer "la protection de la jeunesse contre l’exploitation, l’abandon moral, intellectuel et physique", le communique indique que les membres du gouvernement concernés par les problèmes de l’enfance ont été invités à "tout mettre en oeuvre pour veiller à ce qu’aucun enfant en âge scolaire, Gabonais ou étranger vivant ...
Lire l'article
La Commission de lutte contre l’enrichissement illicite accueille deux nouveaux membres
Deux nouveaux membres de la Commission nationale de Lutte contre la Corruption et l’enrichissement illicite ont prêté serment ce vendredi au tribunal de première instance de Libreville, en présence du président de la Cour de Cassation et des membres du gouvernement. Au cours de cette cérémonie, les deux impétrants ont solennellement juré de « servir l’Etat avec fidélité », de mener avec « probité » leurs nouvelles fonctions, d’observer le « respect de la confidentialité et la déclaration de fortune », avant de promettre de se « conformer aux lois et règlements en vigueur », ayant trait ...
Lire l'article
Quelques jours après l’annonce par le gouvernement, réuni en Conseil des ministres, le 14 janvier dernier, d’un projet de décret portant institution d’une Journée Nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite, les Librevillois, à la faveur d’un micro-trottoir réalisé ce mardi par GABONEWS, ont exprimé leur opinion sur la question. « INITIATIVE POSITIVE » Exprimant son adhésion à l’initiative, Pamphile, jeune fonctionnaire confie : « Tout le monde n’a pas les mêmes moyens. Certains arrivent avec des portefeuilles garnis de façon malhonnête, et tout est tellement facile pour eux. Par contre, d’autres plus honnêtes, n’ont pas grand chose. Il ...
Lire l'article
La mairie de Libreville, dans son souci de rendre la capitale gabonaise un peu plus propre, a crée jeudi une brigade spéciale constituée de gendarmes et de policiers pour lutter contre les marchés anarchiques. Les agents des force de l'ordre sont désormais placés aux feux tricolores et du rond point de Nzeng-Ayong, des Charbonnages, d’Awendje et le marché Mont Bouet. Ils ont pour mission de veiller au respect de la propriété publique et de disperser les commerçants qui veulent replacer des marchés sur les trottoirs. Le maire de Libreville, Jean François Ntountoume Emane qui présidait mardi dernier son premier Conseil municipal, ...
Lire l'article
Une opération de lutte contre l’insalubrité au Cap- Estérias
Gabon : Les échangeurs de Libreville seront livrés à partir du 10 janvier 2012
Enseignement supérieur / Les taux de bourses des étudiants gabonais revus à la hausse en janvier 2012
La réforme de l’audiovisuel public entre en vigueur dès janvier 2012
Economie / La première conférence budgétaire relative à l’élaboration du projet de loi de finances pour l’année 2012 s’est ouvert depuis lundii à Libreville
Le gouvernement gabonais engage la lutte contre l’exploitation des enfants
Bongo Doit Partir
La Commission de lutte contre l’enrichissement illicite accueille deux nouveaux membres
Journée nationale de Lutte contre la corruption : Les Librevillois s’expriment
Gabon: La mairie de Libreville met en place une brigade de lutte contre les marchés anarchiques


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Sep 2011
Catégorie(s): Environnement,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*