Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le film gabonais « le collier du Makoko » officiellement projeté mardi au Centre Culturel Français de Libreville

Auteur/Source: · Date: 22 Sep 2011
Catégorie(s): Culture

Le film long métrage, « le collier du Makoko », du réalisateur gabonais, Henri Joseph Koumba, a été officiellement présenté lors d’une projection complète mardi soir dernier au Centre Culturel Français de Libreville (CCF), en présence de nombreux riverains qui ont effectué le déplacement.

Le « collier du Makoko », dernier chef-d’œuvre du réalisateur gabonais Henri Joseph Koumba, est l’histoire de la préservation de nos richesses culturelles axée sur trois éléments essentiels, notamment le collier, un lion et le retour au pays d’un enfant.

Selon le récit de ce film de plus de deux heures de temps, la problématique de la disparité des richesses culturelles africaines et gabonaises en particulier, nécessite une réelle appropriation de la part des uns et des autres, dans le but de sauvegarder cet héritage culturel en vue de la léguer aux générations futures.

Pour le réalisateur, « le collier du Makoko » est en réalité l’histoire d’un roi, « Iléo 1er », de la communauté « Téké » du Sud-est du Gabon, dont la succession n’aura pas suivi le processus normal du fait de la disparition et d’expatriation du collier; un des éléments essentiels devant participer à l’intronisation d’un roi et à la stabilité de son peuple.

Aussi, Henri Joseph Koumba a relevé que son nouveau-né cinématographique est une profonde réflexion sur les conditions de la renaissance africaine sur le plan culturel, afin de ne pas être en marge de la mondialisation. Ainsi, « Nous devons nous réapproprier notre héritage culturel, ceci pour nous permettre d’être représentatif sur le plan mondial, tout en essayant d’être en harmonie avec notre environnement », a-t-il déclaré.

Pour de nombreux cinéphiles qui ont effectué le déplacement du CCF, ce film relève d’un travail assez soutenu et professionnel.

« Nous avons regardé un vrai film, nous pouvons en être fiers et avec de telles réalisations, nous pouvons rivaliser les autres. Et puis, l’histoire nous a démontré que nos richesses culturelles font actuellement face à une menace et par conséquent nous devons nous battre en tant que Gabonais et Africains, de les sauvegarder », a déclaré Jean Hilaire Obiang, riverain.

Rappelons que « Le collier du Makoko », denier long métrage du réalisateur Gabonais, Henri Joseph Koumba, apparaît dix ans après « les couilles de l’éléphant ». 


SUR LE MÊME SUJET
La cérémonie inaugurale de l’Institut Français du Gabon s’est déroulée dans la soirée de jeudi, à l’auditorium de l’ancien Centre culturel Français (CCF), devenu Institut Français, en présence de l’Ambassadeur de France au Gabon, de plusieurs personnalités politiques et religieuses gabonaises. Le principal conférencier, Denis Tillinac a axé son débat inaugural sur le thème : « Racines spirituelles, héritage culturel ». Selon le conférencier Denis Tillinac, qui s’est appuyé sur ses travaux récents sur le catholicisme pour mieux revendiquer le lien qui subsiste entre la culture et la religion, le résultat de ces travaux a abouti à une conclusion ...
Lire l'article
Environ 3000 spectateurs sont allés voir ‘’Le collier du Makoko", dernier film du réalisateur gabonais Henri Joseph Koumba Bididi, en deux semaines de projection à Port-Gentil, la capitale économique, deuxième ville du Gabon, peuplée de plus 80.000 habitants. Depuis le 14 octobre dernier, le film a été projeté deux fois par jour pendant trois jours au parc d’exposition municipal Pierre Louis Agondjo Okawé, du nom du leader emblématique du Parti gabonais du progrès (PGP-opposition) et premier maire élu de la ville, à l’initiative de la municipalité de la capitale économique gabonaise. Dans une ville où il n’existe plus aucune salle de ...
Lire l'article
La nouvelle réalisation cinématographique du gabonais Henri Joseph Koumba Bididi « Le Collier du Makoko », sera projetée les 26, 27 et 29 Octobre prochains au Centre Culturel Français Saint-Exupéry de Libreville. La comédie déjà présentée aux cinéphiles gabonais, devrait par la suite être montrée au public de l’intérieur du pays. On prend les mêmes et on recommence ! La comédie gabonaise « Le Collier du Makoko », du réalisateur Henri Joseph Koumba Bididi, sera une fois de plus au programme des soirées écran noir du Centre culturel français de Libreville. La production sera à l’affiche les 26, 27 et ...
Lire l'article
‘’Le Collier du Makoko’’ (1h54), le dernier long métrage du réalisateur gabonais, Henri Joseph Koumba Bididi, produit par Jeff Bongo Ondimba, joué par la crème du cinéma gabonais avec en tête Philippe Mory, Prince de Capistran, Patience Dabany ou encore Jean Claude Mpaka, Régis Massimba, sera projeté ce mardi soir au Centre culture français (CCF) de Libreville. Déjà, samedi dernier, face à la presse venue nombreuse, le réalisateur de ce film qui met en valeur les notions d’appropriation de ‘’notre culture’’, de la connaissance de ‘’notre environnement naturel’’, de la ‘’réappropriation de notre histoire passée’’ entre autres, accompagné du producteur et ...
Lire l'article
Le collier du Makoko, dernier film fiction du cinéaste gabonais, Henri Joseph Koumba Bididi a été diffusé jeudi, en avant première à Libreville. Ce film d’une durée d’1h 45 mn, relate l’histoire de trois retours que le destin a rassemblé grâce à une aventure qui se situe entre la France et le Gabon. Le premier destin, est l’histoire d’une reine dont le rôle est joué par Patience Dabany, chanteuse gabonaise de renom qui a décidé de faire revenir un collier sacré ayant appartenu à un de ses ancêtres. Selon la reine, celui-ci ramènera l’équilibre et la prospérité au sein de son ...
Lire l'article
Le CCF (Centre Culturel Français), organise cette année encore les soirées « Cinéma plein air », une suite de projections gratuites de productions cinématographiques africaines. Cette 5ème édition démarre le 5 juillet prochain avec « Sarraounia », du mauritanien Med Honda. Durant trois jours, des films emblématiques africains parmi lesquels « Lettre paysanne » de Safi Faye du Sénégal et « Dôlé » du gabonais Imunga Ivanga, seront projetés sous les étoiles dans les jardins du CCF. La 5ème édition de « Cinéma plein air », démarre le 7 juillet prochain au CCF (Centre Culturel Français) de Libreville. Pendant trois ...
Lire l'article
Le cinéaste gabonais, Charles Mensah, décédé le 3 juin dernier de suites d’une courte maladie, sera inhumé vendredi à Libreville, sa terre natale, a appris l’AGP de sources proches de l’illustra disparu. Jeudi, l’ancien directeur général de l’ex Centre nationale du cinéma (CENACI), désormais Institut gabonais de l’image et du son (IGIS) a reçu à son domicile de l’ancien SOBRAGA, les hommages du ministère de la Communication et de plusieurs de ses collègues cinéastes et professionnels de la télévision. ‘’Charles était un homme qui aimait beaucoup son travail. Il le faisait avec rigueur, objectivité, aimait la perfection. C’était un personnage simple ...
Lire l'article
Le Directeur du programme national de lutte contre la Lèpre , Dr Annick Mondjo, a projeté un film produit par la Fondation Raoul Follereau sur la lutte contre la Lèpre en Afrique, ce jeudi, au Centre Culturel Français de Libreville, en présence d’élèves venus s’informer sur les conséquences de cette maladie, dans le cadre de la célébration en différée de la 57ème journée mondiale des lépreux, a constaté un reporter de GABONEWS. Cette projection avait pour but une meilleure sensibilisation sur la maladie dans un milieu intellectuel, notamment avec des jeunes scolarisés et c’est une manière pour le ...
Lire l'article
Son imminent retour avait été annoncé depuis milieu 2008 mais, aucune nouvelle de l’artiste hormis le recrutement de nouvelles danseuses. Après un passage éclair sur le petit écran, le « Roi du Tandima » s’était fourré dans un mutisme sans pareil. Aujourd’hui, il annonce enfin la sortie le 11 avril prochain au Centre Culturel Français Saint-Exupéry de Libreville, de son nouveau né « Le Verbe ». Le successeur de « Lost Voices » est enfin arrivé. Son auteur, Vyckos Ekondo, revient accompagné de sa fille, Lauriane pour présenter son dernier bijou aux mélomanes du monde entier. Le produit dont la sortie ...
Lire l'article
Le Centre culturel français Saint-Exupéry de Libreville (CCF) a repris ses activités mardi dernier au bonheur des élèves, étudiants, universitaires, cadres et amoureux de la culture qui ont dès lors pris d’assaut la médiathèque qui offre à la consultation, près de 30 000 volumes dans tous les domaines. Selon Yann Boussougou, nouveau bachelier, 18 ans, « le CCF offre une médiathèque de 30 000 volumes, un espace de travail et de recherche privilégié. Un cybercafé ouvert toute l’année proposant un accès au numérique à des tarifs compétitifs. C’est donc un grand plaisir pour nous de constater que le CCF a repris ...
Lire l'article
Conférence inaugurale de l’Institut Français de Libreville « Racines spirituelles, héritage culturel »
“Le collier du Makoko” enregistre près de 3000 spectateurs à Port-Gentil
Gabon/Cinéma : Nouvelles projections du « Collier du Makoko » les 26, 27 et 29 Octobre au CCF !
‘’Le Collier du Makoko’’ en projection ce mardi soir au CCF de Libreville
Le collier du Makoko du cinéaste gabonais Henri Joseph Koumba diffusé à Libreville
Gabon/Culture : « Cinéma plein air » du 5 au 7 juillet au Centre culturel Français !
Le cinéaste gabonais Charles Mensah inhumé vendredi à Libreville
Un film de lutte contre la Lèpre a été projeté au Centre Culturel Français
Gabon/Musique : Vyckos Ekondo présente « Le Verbe » son nouvel opus avec ses mots le 11 avril prochain au Centre Culturel Français !
Gabon: Culture / Le Centre culturel français Saint-Exupéry de Libreville lance ses activités pour 2008-2009


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Sep 2011
Catégorie(s): Culture
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*