Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La DGCC en guerre contre la hausse spéculative des prix

Auteur/Source: · Date: 23 Sep 2011
Catégorie(s): Economie

Le directeur général de la concurrence et de la consommation (DGCC), Pierre Guy Boudianguela, a commercé avec les opérateurs économiques, le 22 septembre dernier, de la rétention des stocks par certains importateurs et grossistes, entraînant par conséquent une pénurie artificielle des produits sur le marché et donc une hausse injustifiée des prix de détail.

Les opérateurs économiques de la capitale gabonaise ont été sensibilisés, le 22 septembre au cours d’une séance de travail animée par Pierre Guy Boudianguela, directeur général de la concurrence et de la consommation (DGCC), sur les questions se rapportant à la pénurie artificielle et à la hausse spéculative des prix à l’approche des événements spéciaux, tels que la Coupe d’Afrique, les échéances électorales, etc.

Martelant la loi n°1/77 règlementant les stocks en République gabonaise, Pierre Guy Boudianguela a interpellé les opérateurs économiques sur le respect de cette loi. Notamment de son article 3, qui stipule «que les importateurs et distributeurs de produits divers sont tenus d’effectuer mensuellement la déclaration de leurs stocks repris sur une liste définie par le ministre chargé du Commerce. Les stocks doivent être constitués pour trois mois au moins».

La DGCC a reçu mandat du gouvernement de procéder à des contrôles réguliers durant les trois prochains mois afin d’empêcher les éventuels artisans de la hausse spéculative de prix de produits de la pratiquer. Une brigade sera d’ailleurs mise en place et les opérateurs économiques disposeront d’un délai d’un mois pour déclarer leurs stocks actuels et futurs.

Pour leur part, les opérateurs économiques, ont dénoncé la situation des nombreux containers bloqués au port d’Owendo. L’association des commerçants, quant à elle, demande la prise de mesures vis-à-vis du groupe Bolloré, qui exerce un monopole sur le plan de l’aconage. 


SUR LE MÊME SUJET
Face au non respect des prix homologués par les tenanciers des structures hôtelières et restaurants, une opération répressive vient d’être lancée par la Direction générale de la concurrence et de la consommation(DGCC). Selon une source de la DGCC, suite à une mission de collectes des données initiée auprès des opérateurs économiques des secteurs hôtelleries et restaurations, ayant révélé une augmentation des coûts des biens et de services, la direction générale la concurrence et de la consommation(DGCC) a donc lancé une opération coup de point à l’endroit de ces derniers. ‘’ Concernant les établissements du secteur hôtellerie et restauration, sur 100 ...
Lire l'article
Comme l’avait annoncé la Direction générale de l’économie en janvier, les prix à la consommation connaissent effectivement une hausse en 2011. Depuis quelques semaines, les prix des produits alimentaires de première nécessité, tels que le lait, l’huile, la farine ou encore le sucre, connaissent effectivement une hausse significative. Les prévisions de la Direction générale de l’économie dans son rapport "Tableau de bord : situation 2009 et perspectives 2010-2011", se sont avérées justes concernant la hausse des prix à la consommation en 2011. Il a été, en effet, enregistré ces dernières semaines, à Libreville notamment, une augmentation des prix ...
Lire l'article
L'Organisation non gouvernementale (ONG) Sos Consommateurs a dénoncé, vendredi à Libreville, la décision unilatérale prise par les boulangers d'augmenter de dix francs le prix de la baguette de pain de 200 grammes. Les boulangers ont justifié la hausse du prix de la baguette de pain, de 125 à 135 francs CFA, par celle du prix de la farine de blé, argument rejeté par le gouvernement. Le ministre gabonais de l’Economie, Magloire Ngambia, a indiqué que le prix du pain est réglementé vu que la farine de blé est subventionnée à raison de 17 milliards de FCFA par l’Etat ...
Lire l'article
La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) a déploré mercredi l'augmentation des prix de plusieurs produits de grande consommation sur l'ensemble du territoire national, malgré les dispositions prises par le gouvernement pour faire respecter les prix. Le directeur général-adjoint de la Consommation, Fidèle Angoué Mba, a accusé "les commerçants véreux", tout en appelant les consommateurs à la vigilance. Le carton de 10 poulets en provenance du Brésil est passé de 11.000 francs CFA à 12.000 FCFA, alors que le carton 20 kg de viande de b?uf a augmenté de plus de 30 pour cent. Selon l'Indice harmonisé ...
Lire l'article
La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) a dénoncé ce 20 octobre l'augmentation des prix de plusieurs produits de grande consommation sur l'ensemble du territoire national. Une situation déplorable en dépit des mesures gouvernementales visant à stabiliser les prix. Les prix semblent avoir pris un malin plaisir à grimper au Gabon, où on enregistre des hausses allant jusqu’à 30% dans les produits de grande consommation. Une situation généralisée aussi bien à Libreville que dans l’arrière pays. La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) est justement montée au créneau ...
Lire l'article
Le prix du kilogramme de la viande de bœuf connaît ces derniers temps à Libreville une augmentation, passant de 1800 francs CFA à 2000 francs CFA, remettant sur la table la grande question de la hausse des prix des produits de première nécessité. Cette augmentation de prix, selon plusieurs bouchers interrogés est due à l'augmentation des prix d’achat des bœufs qui sont passés de 600.000 francs CFA à 700.000 francs CFA voire 800.00 francs CFA selon les corpulences des animaux. Par contre certains grossistes expliquent que le transport de ce bétail est devenu en plus cher, de même que les tracasseries policières n’épargnent ...
Lire l'article
Au moins 71.729 boites de lait frelaté ont été saisies par la direction gabonaise de la concurrence et de la consommation (DGCC), lors des contrôles entamés depuis lundi dernier à Libreville, rapporte jeudi la radio nationale. Sur les 71.729 boites de lait, on note également 45.000 boittes de lait n'ayant pas encore été testé. Les autorités gabonaises ont décidé de renvoyer ce stock en Chine. Selon la DGCC, les tous premiers stocks présents sur le territoire national sont entrés au Gabon depuis juin. La présence du lait frelaté au Gabon a fortement entretenue la psychose dans les ménages. Mais jusque là, souligne les responsables ...
Lire l'article
Le prix du poisson salé connaît une hausse dans les campements des pêcheurs et au marché municipal de Cocobeach, à plus de 120 km au nord de Libreville, a constaté lundi le correspondant de l'AGP. Vendu habituellement à 1800 FCFA, le kg de Thon et du Mâchoiron est passé à 2300 FCFA, alors que celui du Bar, de la carpe noire, du Capitaine et du poisson rouge est passé de 1900 à 2500 FCFA le kg. Ces prix sont fixés unilatéralement par les commerçants, qui, non seulement ne tiennent pas compte de la mercuriale municipale mais ne donnent aucune raison justificative. Ces derniers ...
Lire l'article
D'après un communiqué parvenu, mardi à la rédaction de GABONEWS, le Programme alimentaire mondial, (PAM) institution des Nations Unies, considère la hausse des prix dans le continent africain comme un « Tsunamie silencieux », une réaction que les Associations gabonaises qui luttent contre la Vie chère, trouvent salutaire, à l'exemple de l'Association « Cri des Femmes » qui attend pour la cause organiser une marche de protestation dans la capitale gabonaise. e PAM estime que « c'est un nouveau visage de la faim en Afrique » car, « les millions de personnes qui n'étaient pas dans une catégorie urgente, ...
Lire l'article
Le coordonnateur de la « coalition contre la vie chère», président de SOS Consommateurs, Christian Abiaghé, a animé une conférence publique, samedi au siège de l’ONG « Brainforest », au Quartier Louis dans le 1er arrondissement de Libreville, une rencontre au cours de laquelle il a annoncé le lancement par la dite coalition d’une croisade, contre la hausse exponentielle des prix, dénommée « la révolte des paniers vides». Cette démarche, selon lui, a pour but d’attirer l’attention non seulement des autorités sur le plan national, mais également de la communauté internationale, notamment le Fonds Monétaire Internationale FMI) et la Banque Mondiale, ...
Lire l'article
Haro sur les prix non homologués par la DGCC !
Gabon : Hausse des prix des produits alimentaires de première nécessité
Une ONG gabonaise dénonce la hausse du prix du pain
Hausse des prix des produits alimentaires au Gabon
Gabon : Haro sur la hausse des prix
Gabon: Le prix du kilogramme de viande de bœuf à la hausse à Libreville
Gabon: La DGCC saisi 71.729 boites de lait frelaté
Consommation : Le prix du poisson salé en hausse à Cocobeach
Gabon: Le Programme alimentaire mondial s’insurge contre la hausse des prix en Afrique
Gabon: Une coalition des ONG se mobilise contre la hausse des prix


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Sep 2011
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*