Socialisez

FacebookTwitterRSS

Renforcer la sécurité alimentaire en Afrique centrale à travers la gestion durable des produits forestiers non ligneux

Auteur/Source: · Date: 25 Sep 2011
Catégorie(s): Afrique,Economie,Société

Une trentaine de producteurs de Produits forestiers non ligneux (PFNL) du Woleu-Ntem (nord du Gabon) et de Douala, la capitale économique camerounaise, ont pris part, du 19 au 21 septembre, à Oyem, chef-lieu de la province septetrionale du Gabon, à un atelier de formation organisé dans le cadre du renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique centrale à travers la gestion durable des PFNL.

L’atelier portait sur les grandes lignes de l’approche, analyse et développement des marchés (ADM) des produits forestiers non ligneux (PFNL).

‘’Les produits forestiers non ligneux, qui sont des produits d’origine biologique autres que le bois, peuvent être récoltés dans les essences forestières ou au sein des produits provenant des forêts, des terres boisées et des arbres hors des forêts, à l’instar des plantations forestières ou d’agroforesteries’’, a expliqué le coordinateur national du projet PFNL, M. Alain Makaya.

‘’Ces produits sont des fruits tels que l’Abam, le chocolat indigène, l’Onyé…’’, a ajouté M. Makaya, un des formateurs, affirmant qu’une exploitation abusive peut entraîner leur raréfaction, avec des menaces sur la sécurité alimentaire, ou une diminution des revenus générés localement’’.

‘’La formation a pour but de renforcer les capacités des populations dans la gestion des PFNL’’, a-t-il expliqué.

Pour sa part, le sous-préfet d’Akam-Essatouk, Stanislas Ngonga, a estimé, que grâce à la formation qu’ils ont reçue, les producteurs des PFNL disposent désormais des outils nécessaires pour parvenir à l’ADM, afin de pouvoir se prendre en charge en développant les relations d’échange entre les différents acteurs de la filière.

De son côté, le représentant le coordinateur régional de la FAO, M. Armand Asseng Ze, a souhaité que l’atelier de formation sur les grandes lignes de l’approche ADM soit une formation générale, surtout pour les ONG facilitatrices. Lesquelles doivent s’approprier l’outil ADM, afin de servir de relais dans la continuité des activités.

Le projet FAO/PFNL et partenaires pour le renforcement des capacités en Afrique centrale à travers la gestion durable des PFNL cherche à accroitre les capacités des entrepreneurs locaux sur les sites du Gabon, de la République centrafricaine et du Congo, en appliquant, entre autres, les outils de la méthodologie, de l’analyse et du développement des marchés (ADM).

Des formations similaires se sont déjà déroulées au Congo et en RCA. Au Gabon, la formation ne concerne que les deux sites pilotes que sont la province du Woleu-Ntem (nord) et celle de l’Estuaire, qui abrite Libreville, la capitale.

Le projet de renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique centrale à travers la gestion durable des PFNL est financièrement appuyé par le gouvernement allemand. 


SUR LE MÊME SUJET
Des experts du Cameroun, du Gabon et du Tchad, trois pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont entamé jeudi à Libreville, une réflexion sur l’élaboration d’une stratégie de sécurité sociale dans la sous région de l’Afrique centrale. Ce séminaire mené dans le cadre de l’Association internationale de la sécurité sociale (AISS) a pour but de proposer des stratégies en matière politique de sécurité sociale, s’inspirant des expériences de chaque pays membres de l’association. A travers cette démarche, les pays de l’Afrique centrale comptent développer de nouvelles pratiques afin de s’adapter aux différentes évolutions économiques sociales ...
Lire l'article
Le Gabon est en train d'élaborer une stratégie et un plan d’action pour le développement des produits forestiers non ligneux (PFNL), conformément aux recommandations de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). La stratégie et le plan d’action sont des éléments fondamentaux censés donner une valeur ajoutée aux PFNL, afin de contribuer au développement de l’économie nationale, a indiqué un expert du ministère des Eaux et forêts. Les PFNL sont des produits d’origine biologique, autres que le bois, dérivés des forêts, d’autres terres boisées et d’arbres hors forêts. Ils peuvent être récoltés dans la nature, produits ...
Lire l'article
Les pays d’Afrique centrale sont à la recherche d’un cadre légal et institutionnel susceptible d'optimiser les retombées des produits forestiers non ligneux dans le renforcement de la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté dans la sous-région. Plus de 100 millions de personnes vivent des produits forestiers non ligneux dans les pays du bassin du Congo, second massif forestier de la planète, après l’Amazonie. Les spécialistes estiment sous-estimées l’importance et la contribution, à la sécurité alimentaire, des PFNL qui procurent aux populations des aliments, des plantes médicinales, de l’énergie, des équipements de pêche et des matériaux de ...
Lire l'article
L'Union européenne (UE) a débloqué une enveloppe de 20 milliards de FCFA pour financer un programme de gestion des ressources renouvelables en Afrique centrale, a appris dimanche l'AGP. Dans le cadre de ce programme, la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) organise à Libreville un atelier sur le programme indicatif régional (10ème FED) de gestion des ressources naturelle renouvelables en Afrique centrale. C'est l'un «des trois volets principaux du programme indicatif régional doté de 30 millions d euros (20 milliards de FCFA) sous forme de dons qui font suite à des actions qui ont déjà été entreprises depuis une douzaine ...
Lire l'article
Le président du directoire du groupe familial français Rougier, un des leaders du bois tropical en Afrique, Francis Rougier, revient pour L'Expansion, sur l'évolution des métiers du bois, avec l'émergence du bois certifié, qui assure une gestion durable de la forêt, et la situation au Gabon qui a décidé brutalement qu'à compter du 1er janvier dernier le bois local devait être intégralement transformé sur le sol gabonais. Interview. C'est une image d'Epinal ou l'Afrique est vraiment aux avants postes de la gestion durable des forêts ? En moins de quatre ans, le bassin du Congo est devenu la région forestière du monde, ...
Lire l'article
Les ministres et hauts fonctionnaires civils et militaires des États membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale sont réunis depuis le 4 mai dernier à Libreville pour la 28e session du Comité consultatif permanent des Nations Unies sur les questions de sécurité en Afrique centrale. Cette réunion doit permettre d'évaluer la situation sécuritaire de la sous-région et le contrôle des armements, notamment à travers l'Initiative de Sao Tomé pour le renforcement de la législtation sur les armes légères. La capitale gabonaise accueille depuis le 4 mai dernier la 28e session du comité consultatif permanent des Nations Unies sur ...
Lire l'article
La 28ème réunion ministérielle du Comité permanent des Nations Unies sur les questions de paix et de sécurité en Afrique centrale s’ouvre lundi prochain dans la capitale gabonaise, sous le thème « la bonne gouvernance du secteur de la sécurité en Afrique centrale », a appris ce samedi GABONEWS d’un communiqué parvenu à la Rédaction. Selon le communiqué, la réunion qui va durer cinq jours débattra du cadre continental, africain, de la gouvernance du secteur de la sécurité à l’exemple du Burundi qui connaît une situation d’après conflit, mais également, les experts aborderont le cas d’un pays qui n’est pas en ...
Lire l'article
Le vice-premier ministre en charge de l’Environnement, Georgette Koko, vient d’ouvrir à Libreville un atelier d’évaluation de la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam sur la gestion et le contrôle des produits chimiques et des pesticides. Ces travaux doivent permettre d’évaluer l’efficacité des plans nationaux de gestion de ces produits et de baliser la mise en œuvre des prochaines actions, notamment avec l’inventaire des produits chimiques et pesticides utilisés au Gabon ou le renforcement de la sensibilisation des populations et du cadre législatif d’importation et d’utilisation de ces produits. L’atelier national d’évaluation de la mise en œuvre nationale ...
Lire l'article
Les fonds octroyés le 28 février dernier par l’ambassade des Etats-Unis au Gabon ont permis à l’association des veuves et orphelins du Gabon (Avogab) d’organiser le 16 mai dernier à Libreville un séminaire pour la formation de pairs éducateurs sur la législation en vigueur et la gestion durable des biens issus de la succession. «Les actes d'une gestion durable de la succession», a été le thème d'un séminaire organisé, le 16 mai dernier, par l’association des veuves et orphelins du Gabon (Avogab). Les travaux ont consisté en la formation des formateurs à la protection des ayant droits ...
Lire l'article
L’association des veuves et orphelins du Gabon (AVOGAB), en collaboration avec le ministère des Affaires sociales, de la Solidarité, de la Protection de la veuve et de l’Orphelin et l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Gabon, a organisée vendredi, un séminaire de formation des formateurs, portant sur la gestion durable de la succession, au profit de la veuve, environ 200 veuves en provenance des différentes provinces du Gabon, ont bénéficié d’une formation qui s’inscrit dans le registre de la protection de cette catégorie de citoyens, une initiative de l’association AVOGAB qui entend l’étendre sur l’ensemble du territoire national, dans le but ...
Lire l'article
Elaboration d’une stratégie de sécurité sociale en Afrique centrale au centre d’un séminaire au Gabon
Une stratégie et un plan d’action en cours d’élaboration au Gabon pour les produits forestiers non ligneux
Un cadre légal et institutionnel pour la gestion des produits forestiers non ligneux dans le bassin du Congo
Financement de l’UE pour la gestion des ressources renouvelables en Afrique centrale
Des forestiers en mode durable, sous la pression
Gabon : Libreville planche sur la sécurité en Afrique centrale
Gabon: La 28ème réunion sur la paix et la sécurité en Afrique centrale s’ouvre lundi à Libreville
Gabon : Libreville évalue sa gestion des produits chimiques et des pesticides
Gabon : Veuves et orphelins formés à la gestion durable de la succession
Gabon: « Les actes d’une gestion durable de la succession », thème du séminaire organisé à Libreville par l’AVOGAB


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Sep 2011
Catégorie(s): Afrique,Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*