Socialisez

FacebookTwitterRSS

Eradication de la fistule obstétricale : L’Etat monte au créneau

Auteur/Source: · Date: 30 Sep 2011
Catégorie(s): Santé

Dans le but de prévenir la fistule obstétricale due à un accouchement difficile et qui touche une centaine de femmes tous les ans au Gabon, le ministère de la santé entend procéder par la vulgarisation et la promotion des accouchements réalisés avec un encadrement médical exclusivement dans les structures sanitaires du pays.

Aussi, par cette volonté exprimée par les autorités sanitaires du pays d’éradiquer cette pathologie récurrente sous nos cieux, Flavien Nzengui Nzoundou a exprimé son optimisme concernant cette campagne une fois lancée.

« La prévention de cet accident (fistule) est possible, par une bonne vulgarisation ainsi que de la promotion des accouchements dans les structures médicales. En encourageant également la pratique de la césarienne prophylactique, dans le but de minimiser les risques de fistules obstétricales au Gabon », a confié à GABONEWS Flavien Nzengui Nzoundou, ministre gabonais de la santé, des affaires sociales, de la solidarité et de la famille.

La plupart de femmes rurales accouchent généralement à la maison avec l’aide d’une matrone traditionnelle car les structures sanitaires sont très souvent éloignées ou dépourvues du nécessaire.

Le ministre a également relevé qu’ « outre la prise en charge des patientes par la caisse nationale d’assurance maladie, la vulgarisation et la promotion des accouchements dans les structures médicales ainsi que celles de la césarienne prophylactique réduirait considérablement les risques de fistules obstétricales au Gabon ».

Rappelons que la fistule obstétricale est une perforation de la paroi du vagin ou du rectum causé par un accouchement difficile. L’incontinence urinaire et même fécale en est la conséquence.

Un atelier axé sur la mise en œuvre d’une stratégie nationale cohérente en vue de l’éradication de ce phénomène se tient actuellement à Libreville, il s’achèvera ce vendredi 30 septembre 2011. 


SUR LE MÊME SUJET
Insécurité : Le Maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville monte au créneau
Pour lutter efficacement contre l’insécurité galopante dans sa circonscription administrative, le Maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville, Serge William Akassaga, a, au cours d’une mise au point organisée ce mardi, à son cabinet de travail, appelé les chefs des quartiers à accroître la sensibilisation dans leur zone de compétence respective. Cette rencontre fait suite à l’altercation du week-end écoulé entre des civils et des militaires qui a fait un mort côté civil, dans la conglomération des Akébés. Sur ce, le Maire a indiqué aux Chefs des quartiers qu’il entendait se prononcer au terme de l’enquête diligenté par les ...
Lire l'article
La fistule obstétricale, avec une nette croissance du nombre de femmes atteintes par ses variantes vaginale ou du rectum ces dernières années dans le pays, et qui surviennent généralement des suites d’un accouchement difficile, est aujourd’hui devenu un réel problème de santé publique au Gabon. Les résultats d’une enquête réalisée, en début d’année 2011, au Gabon par des experts en la matière révèlent que Libreville, la capitale gabonaise compte à elle seule, 20 cas de fistules déclarés contre 2 cas encore suspectés, et 15 autres cas déclarés dans le reste du pays pour 90 à détecter. Et tous ces cas nécessitent ...
Lire l'article
La réparation des fistules obstétricales, une lésion résultant d’un accouchement négligé voire difficile, est au centre d’un atelier de formation, le premier du genre, ouvert, lundi à Libreville, à l’initiative du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP). ‘’La fistule obstétricale est une perforation de la paroi du vagin et/ou du rectum, dû à un accouchement difficile’’, a expliqué le coordinateur résident du système des Nations unies, M. Nadir Hadj-Hammou. ‘’Cette complication conduit à l’incontinence d’urine et/ou des matières fécales chez les victimes’’, a-t-il dit, soulignant que la fistule obstétricale est le résultat d’une négligence sociale et institutionnelle envers les ...
Lire l'article
Le Secrétaire génération de la Fédération gabonaise de football, (FEGAFOOT), Barthemy Bouassa Moussadji, a, au nom de l’institution, précisé le nombre de clubs devant prendre part, cette année, au championnat national de football de première division, après les différentes tractations lors de l’assemblée générale ordinaire de la Ligue nationale de football (Linaf) au cours de laquelle, le président de l’ASCM avait conditionné la descente en D2 de son club par l’organisation d’un véritable championnat. Après une saison sportive exécrable pour l’Association des Commerçants de Moanda (ASCM 13ème sur 14 clubs), le président de cette équipe, Wilfried Okoumba, avait défendu, bec ...
Lire l'article
Depuis le début du mois de janvier, l’Inspection Déléguée d’Académie (IDA) de Lambaréné (Moyen-Ogooué), a entrepris une vaste opération de lutte contre le phénomène de la prolifération d’établissements scolaires ne répondant pas aux exigences du ministère de l’Education nationale, a constaté le correspondant de GABONEWS. C’est au cours d’une tournée dans les deux arrondissements de la ville de Lambaréné, les districts de Makouké, Bifoun et la ville de Ndjolè que l’Inspecteur délégué d’académie, Séri Lucienne Tsangoua, a touché du doigt la problématique des établissements scolaires anarchiques. Aussi, à la question de savoir les critères à remplir pour que ...
Lire l'article
Le bureau directeur du Syndicat du Personnel de l’Education Nationale (SYNAPEN) a dénoncé, au cours d’un point presse samedi dernier à Libreville, la non prise en compte de leur syndicat dans le cadre des négociations entre le gouvernement et les enseignants ayant abouti dernièrement au versement de la prime d’incitation à la carrière enseignante. Au cours de ce premier point presse officiel, les responsables du SYNAPEN, qui regroupe les professions non enseignantes du secteur éducatif, se sont dit « marginalisés » dans le cadre des pourparlers entre le gouvernement et les enseignants, dont on sait qu’ils ont abouti au versement ...
Lire l'article
Le premier magistrat de la ville de Tchibanga, dans la province de la Nyanga (Sud), le Pr. Jérome Kwenzi Mickala, est monté au créneau samedi pour fustiger le comportement de la population face à l’insalubrité qui gagne les concessions de la ville, a rapporté le correspondant GABONEWS. Selon le Maire de Tchibanga, suite aux différents contrôles effectués dans les quartiers de la ville dans le cadre de la lutte contre l’insalubrité, il a été constaté que de nombreuses concessions sont dans l’herbe. C’est pour cette raison que dès samedi une opération de nettoyage des concessions a été initiée pour faire en sorte ...
Lire l'article
Le nouveau ministre de Guinée-équatoriale de la Sécurité, Nicolas Obama Nchama, est monté au créneau ce jeudi à Malabo pour demander aux éléments de la défense et sécurité, l'arrêt de l'arnaque, des pillages, des violences et autres actes barbares contre les étrangers dans le pays, a rapporté le Correspondant de GABONEWS. Le ministre a aussi condamné une frange de la population civile qui s’est autoproclamée agent de sécurité et sème le désordre parmi les étrangers. Depuis l'attaque contre le palais présidentiel le 17 février dernier, la situation est devenue précaire, voire davantage compliquée pour les étrangers en situation irrégulière ou non dans ...
Lire l'article
Le gouverneur de la province de l'Ogooué-Lolo (Sud est), Pascal Yama Lendoye, est monté au créneau mardi à Koulamoutou contre la mauvaise gestion des fonds alloués aux administrations locales, rapporte le correspondant local de l’AGP. ''Pour le bon fonctionnement de vos différents services en 2009, je voudrais que les choses changent, car le travail n'a pas marché en 2008, je remets donc les pendules à l'heure avec des changements radicaux, aussi bien pour la gestion des crédits que pour l'assiduité au travail'', affirmé M. Yama Lenddoye. Pour M. Yama Lendoye "la bagarre va commencer". Pour ce faire, Le gouverneur a dit ...
Lire l'article
L’Association de lutte contre les crimes rituels au Gabon (ALCR) est montée au créneau samedi à Libreville au cours d’une conférence de presse, contre la recrudescence des crimes rituels après plus de 10 nouveaux cas recensés depuis septembre dernier dans le pays, rapporte un journaliste de l’AGP. Cette conférence de presse à laquelle ont assisté les membre de la coalition “Publiez ce que vous payez“ de Marc Ona, marque la reprise des activités de l’ALCR après un silence remarqué suite au kidnapping pendant trois jours, en septembre 2007, de l’un des fils du président cette association, Elvis Ebang Ondo. “Nous sommes ...
Lire l'article
Insécurité : Le Maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville monte au créneau
La fistule obstétricale: un problème de santé publique au Gabon
La réparation des fistules obstétricales au centre d’un atelier de formation à Libreville
Nombre de clubs en D1 cette saison : la FEGAFOOT monte au créneau
Moyen-Ogooué : L’IDA de Lambaréné monte au créneau contre les établissements scolaires anarchiques
Gabon: Le Syndicat du Personnel de l’Education Nationale monte au créneau
Gabon: Le Maire de Tchibanga monte au créneau face à l’insalubrité
Guinée Equatoriale: Le nouveau ministre de la Sécurité, Nicolas Obama Nchama monte au créneau
Gabon: Administration : Le gouverneur de l’Ogooué-Lolo monte au créneau contre le détournement des fonds publics
Recrudescence des crimes rituels au Gabon : l’ALCR monte au créneau


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Sep 2011
Catégorie(s): Santé
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*