Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libye : à Syrte, rebelles et kadhafistes se font face

Auteur/Source: · Date: 30 Sep 2011
Catégorie(s): Afrique

Retranchés dans le centre-ville de Syrte, les hommes de Kadhafi ont demandé une “Houdna”, une trêve, aux rebelles qui désormais les encerclent. C’est ce qu’affirmaient jeudi 29 septembre, plusieurs responsables au sein des brigades révolutionnaires sur le front de l’Est, qui ont assuré l’avoir refusée. Après plusieurs jours de combats meurtriers, les tentatives de négociation entre les forces révolutionnaires et les Maadan – l’une des tribus de Syrte – ont échoué.

Selon Rajab Aagouri, qui a mené l’une de ces concertations, voici comment s’est terminée la conversation : “Les Maadan se sont plaints du comportement des rebelles. L’un de leurs représentants m’a dit : ‘nous croyions que vous étiez des combattants de la liberté, mais les rebelles sont des gangsters. Ils ont abîmé nos maisons, cassé nos télévisions et volé de l’argent’. Je lui ai répondu : Les hommes de Kadhafi ont tué nos civils, violé nos femmes, qu’allez-vous dire à leurs familles ? Que vous refusez de les aider parce qu’ils ont cassé votre télé ?”

Confirmant leur percée, les rebelles ont massé leurs forces dans les alentours immédiats du centre-ville. La prise de l’hôtel du port, dans la partie nord de Syrte, a été la plus coûteuse en pertes humaines : 15 morts et 81 blessés pour la seule journée de mardi, 5 morts et 59 blessés, mercredi, selon Ahmed Egnashi, qui coordonne les opérations de secours de l’hôpital de Ras Lanouf, à environ 200 kilomètres à l’est de Syrte. Ces chiffres ne rendent pas compte de la violence des combats.

PERTES LOURDES

Les blessés rapatriés à Ras Lanouf en ambulance ou en hélicoptère sont dans état tellement épouvantable qu’il est difficile de croire que ces hommes respirent encore. La plupart ont été estropiés par des tirs de roquettes ou de mortier. L’hôpital a aussi recueilli des civils, des familles de Siwawa (faubourg nord de Syrte) qui, sous le choc, expliquent tous avoir été blessés par des éclats d’obus ayant atterri sur le toit de leurs maisons.

“Plus nous approchons de la victoire et plus les pertes sont lourdes, note le docteur Egnashi. C’est devenu une guerre urbaine et celle-ci n’est pas à l’avantage des révolutionnaires. L’ennemi se bat sur son terrain, connaît les rues et les bâtiments par cœur ; nos hommes se battent en terrain inconnu.” Il affirme que deux de ses ambulances ont été prises en embuscade, jeudi, et que, de manière générale, les véhicules hospitaliers sont eux aussi la cible des munitions en tout genre utilisées par les brigades kadhafistes.

Peu après la “libération” de Tripoli par les rebelles, lors d’une contre-offensive des forces loyalistes au Guide libyen déchu sur la ville de Brega, le 28 août, Abdallah Moghrebi, chirurgien, et Mohamed Awadh, médecin généraliste, qui opéraient sur le front, ont été kidnappés par des kadhafistes. Leurs collègues espèrent qu’ils sont “en prison à Syrte”, ou peut-être “auprès des blessés de l’autre côté”.

Cécile Hennion 


SUR LE MÊME SUJET
Libye: ultime bataille à Syrte dévastée, le N°2 du CNT inquiet de l’avenir
Les forces fidèles au dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi ont été poussées dans un dernier carré à Syrte, ville dévastée par plus d'un mois de siège et que les nouvelles autorités attendent de contrôler pour déclarer la libération du pays et former un gouvernement. Le N°2 du Conseil national de transition (CNT), Mahmoud Jibril, s'est dit inquiet de la bataille politique à venir qui pourrait faire sombrer le pays dans le "chaos". A Syrte, "le quartier Dollar a été libéré (mardi soir) et la bataille est lancée pour le quartier N°2", un secteur de moins d'un kilomètre carré où les forces pro-Kadhafi ...
Lire l'article
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
D'intenses bombardements et de violents combats de rue avaient lieu mardi dans deux quartiers de la ville de Syrte (est de Tripoli) où se sont repliés les derniers fidèles de Mouammar Kadhafi, a constaté un journaliste de l'AFP. Les forces du Conseil national de transition (CNT, ex-rébellion) ont déploré au moins deux morts et des dizaines de blessés dans leurs rangs en juste 40 minutes dans les combats qui ont éclaté en milieu de matinée, tandis que les rues résonnaient de tirs d'artillerie. Des centaines de combattants s'engageaient dans les rues des quartiers "Dollar" et "N°2", où sont retranchés les derniers fidèles ...
Lire l'article
Libye : Syrte résiste aux forces du CNT
Les combats sont toujours d'une extrême violence jeudi au abord de Syrte. Le dernier bastion des pro-Kadhafi résiste aux assauts CNT et de l'OTAN empêchant la « libération » totale de la Libye. La situation est toujours la même en Libye. Malgré d'âpres combats, les forces du Conseil national de transition (CNT) libyens ne parviennent pas à prendre aux pro-Kadhafi la ville de Syrte. Mercredi, l'OTAN a réaffirmé que les combats ne cesseraient pas tant que « toute » la Libye ne serait pas libérée. Le Conseil national de transition (CNT), ex-rebelles qui ont renversé le régime Kadhafi, attendent désormais la ...
Lire l'article
D'intenses combats faisaient rage jeudi à Syrte, à 360 km à l'est de Tripoli, où les combattants du Conseil national de transition (CNT) tentaient de prendre une avenue stratégique dans l'est de la ville, a rapporté un journaliste de l'AFP. Cet axe mène de l'université au quartier des Mauritaniens dans le centre-ville, une des places fortes des forces fidèles à Mouammar Kadhafi. La zone a été toute la journée le théâtre d'intenses combats de rue. En fin d'après-midi, les forces du nouveau régime se trouvaient à 300 mètres de cette avenue, où les pro-Kadhafi livraient une résistance acharnée. Nous allons tenter de nous emparer ...
Lire l'article
Les forces du nouveau régime en Libye se heurtaient jeudi à la ténacité des combattants bien armés de l'ex-leader en fuite Mouammar Kadhafi, deux semaines après le lancement de l'offensive contre leurs derniers bastions. Elles ont parallèlement accentué leur traque des proches de Mouammar Kadhafi avec une demande officielle d'arrestation d'un de ses fils, Saadi, réfugié au Niger voisin depuis le 11 septembre, alors que l'ex-dirigeant reste introuvable. Deux autres de ses fils sont réfugiés dans les bastions pro-Kadhafi de Syrte et Bani Walid, selon le CNT. "Ce dont nous sommes sûrs c'est que Seif al-Islam est à Bani Walid et que ...
Lire l'article
Libye, le surplace des ex-rebelles
Les villes de Syrte et de Bani Walid sont toujours aux mains des partisans de Kadhafi. Des luttes intestines empêchent la formation d’un gouvernement provisoire à Tripoli. Les Libyens s’impatientent. Un peu plus d’un mois après la chute de Mouammar Kadhafi, les villes de Syrte et de Bani Walid résistent toujours aux assauts des forces armées du Conseil national de transition (CNT). Bombardée depuis quatre jours par l’Otan, la ville de Syrte, située à 360 kilomètres à l’est de Tripoli, n’est toujours pas tombée. Hier, les combattants du CNT ont resserré encore un peu plus l’étau sur cette cité de 70 000 habitants. À ...
Lire l'article
Libye: les pro-CNT dans les bastions kadhafistes de Bani Walid et de Syrte
Le Conseil national de transition (CNT) a annoncé que ses forces étaient entrées vendredi à Bani Walid, à 170 km au sud-est de Tripoli, tandis que des combattants pro-CNT ont assuré avoir pris le contrôle de la moitié de Syrte, l'autre grand bastion pro-Kadhafi en Libye. "Les révolutionnaires sont entrés dans Bani Walid", a déclaré à l'AFP Mahmoud Chammam, porte-parole du CNT, qui a dit ne pas disposer de plus de détails, assurant cependant que "la situation sera réglée ce soir". En début d'après-midi, des combats se déroulaient sur le marché de la ville, selon un photographe de l'AFP sur place. Jeudi soir, ...
Lire l'article
Libye: Kadhafi appelle la communauté internationale au secours de Syrte
Mouammar Kadhafi, le dirigeant libyen déchu, a appelé la communauté internationale à rompre l'isolement autour de son fief de Syrte dénonçant un "crime" commis par l'Otan, a annoncé mercredi soir la chaîne Arraï qui diffuse régulièrement des messages de l'ex-dirigeant traqué. "Si Syrte a été isolée du monde pour que ces atrocités puissent être commises contre elle, le monde a l'obligation de ne pas la laisser isolée", a déclaré le colonel Mouammar Kadhafi. "Vous devez assumer votre responsabilité internationale et intervenir immédiatement pour arrêter ce crime", a-t-il ajouté en s'adressant à la communauté internationale. "Le terrorisme et la destruction pratiqués par l'Alliance atlantique ...
Lire l'article
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
GUERRE - Il s'agit de l'avancée la plus significative des insurgés libyens depuis le début du conflit contre les forces de Kadhafi. La capitale, Tripoli, est désormais en ligne de mire... Les rebelles libyens ont pris le contrôle du centre de la ville de Zaouïah située à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Tripoli, rapporte un journaliste de Reuters se trouvant dans la localité. Le journaliste a pu voir environ 50 insurgés près du principal marché de Zaouïah chantant «Dieu est grand» tandis qu'un drapeau rouge, noir et vert de l'insurrection flottait devant un magasin. Les insurgés ont précisé que des soldats ...
Lire l'article
Libye: Les rebelles ordonnent la dissolution des milices
Par FTV avec agences - Les rebelles ont ordonné samedi à toutes les milices de se dissoudre et de rallier au Conseil national de transition. "Le temps est venu de dissoudre ces brigades. Quiconque refusera d'appliquer ce décret sera jugé", a indiqué le président du CNT Moustapha Abdeljalil. La décision a été prise après l'assassinat du général Abdel Fatah Younès, un pilier du régime du colonel Mouammar Kadhafi devenu leur chef d'Etat major. Le général Younès a été abattu jeudi par un groupe d'hommes armés après avoir été rappelé du front pour un interrogatoire sur des questions militaires à Benghazi (est), le fief des ...
Lire l'article
Libye: ultime bataille à Syrte dévastée, le N°2 du CNT inquiet de l’avenir
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
Libye : Syrte résiste aux forces du CNT
Libye: violents combats à Syrte entre pro-Kadhafi et forces du CNT
Libye: des pro-Kadhafi tenaces dans leurs bastions de Bani Walid et Syrte
Libye, le surplace des ex-rebelles
Libye: les pro-CNT dans les bastions kadhafistes de Bani Walid et de Syrte
Libye: Kadhafi appelle la communauté internationale au secours de Syrte
Libye: Les rebelles ont pris le contrôle de Zaouiah
Libye: Les rebelles ordonnent la dissolution des milices


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Sep 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Libye : à Syrte, rebelles et kadhafistes se font face

  1. Justine

    30 Sep 2011 a 06:02

    Les kadhafistes s’attaquent aux ambulances disent-ils. Bien. Mais que fait l’OTAN qui bombarde les hôpitaux, les écoles, les universités, les dépôts alimentaires. C’est encore pire. Nous vous accorderons certainement tous pour dire que LA GUERRE EST LA PIRE DES CHOSES QUI EXISTE SUR TERRE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*