Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les partis politiques de l’opposition disent « Pas de biométrie, pas d’élection législatives »

Auteur/Source: · Date: 2 Oct 2011
Catégorie(s): Politique

Plusieurs partis politiques de l’opposition soutenus par certains acteurs de la société civile, tous regroupés au sein de la coalition « ça suffit comme ça », ont réitéré leur détermination, hier, à la faveur d’un meeting place de la tolérance, au carrefour rio (3ème arrondissement de la commune de Libreville), de ne pas participer aux prochaines élections législatives de cette année, sans l’introduction de la biométrie.

Tous les leaders des partis politiques de l’opposition rassemblés au côté d’une frange de la société ont tenu le même discours en substance.

Après avoir fait lecture du contenu de la réponse du Ministre de l’Intérieur et voulant rester conforme à la loi, le président du Congrès pour la Démocratie et la Justice (CDJ), Jules Aristide Bourdès Ogouliguéndé, a demandé aux militants acquis à leur cause de faire preuve de discipline en renonçant à la marche préalablement annoncée.

L’intervenant a indiqué n’avoir pas reçu le quitus du Ministre de l’Intérieur à propos de cette marche qu’il comptait organisée à la fin de leur rassemblement.

Revenant sur l’ordre du jour, il a déclaré : « Pas de biométrie, pas d’élection. Pas de transparence, pas d’élection ».

En second lieu, Maître Paulette Oyane Ondo, député du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), jusqu’à la fin de son mandat, a interpellé la population sur la nécessité de défendre leur liberté et leur droit de citoyenneté face à la manipulation de l’homme politique.

Radiée du groupe parlementaire PDG à l’Assemblée Nationale pour « indiscipline », Maître Paulette Oyane Ondo, a fait de l’opposition, son point de chute.

En bon pédagogue,Thomas Ibinga (porte-parole de l’ACR), s’est quant à lui, fait le devoir d’expliquer de long en large ce qu’est la biométrie ainsi que son bienfondé en temps d’élection.

« La transparence n’étant pas garantie, nous disons pas d’élection », a estimé pour sa part, Zacharie Myboto (ex président de l’Union Nationale), avant la conclusion de Pierre Claver Maganga Moussavou qui a appelé le camp majoritaire à un dialogue politique. Ce dernier a assimilé le boycott des élections législatives à venir à la non participation de leurs partis politiques respectifs ainsi qu’à la sanction du vote du peuple.

Les différents partis politiques représentés à ce meeting sont regroupés au sein de l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR), l’Alliance des partis politiques de l’opposition(APPO), le Front Socialiste Gabonais (FSG), et la Coalition des partis politiques de l’opposition (CPPO).

Leurs leaders, à l’exemple de Pierre Mamboundou de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), Jules Aristide Bourdès Ogouliguéndé de Congrès pour la Démocratie et la Justice (CDJ), Léon Mbou Yembit du Forum Africain pour la Reconstruction (FAR), Luc Bengono Nsi du Mouvement de Redressement National (MORENA), Pierre Claver Maganga Moussavou du Parti Social Démocrate (PSD), Zacharie Myboto de l’ex Union – Nationale (UN, dissout), entre-autres, y étaient tous présents.

La levée de bouclier de l’opposition intervient un jour seulement après l’intervention du Secrétaire général du PDG (principal parti au pouvoir), Faustin Boukoubi, qui a émis quelques réserves sur la mise en œuvre « précipitée », de la biométrie.

« La biométrie n’est pas une panacée, c’est un mode de gestion du scrutin mais, le plus important c’est la volonté politique qui nous anime tous d’organiser des élections transparentes », a déclaré Faustin Boukoubi ajoutant que « notre fichier d’état civil est loin de donner satisfaction ».

Selon le Secrétaire général du PDG, les préalables reposent donc sur l’assainissement du fichier d’état civil et l’établissement des pièces fiables y afférentes.

Conformément à la loi électorale dans notre pays, l’élection législative doit être organisée avant la fin de cette année.

Mis à jour ( Mardi, 04 Octobre 2011 11:46 )
 


SUR LE MÊME SUJET
Législatives du 17 décembre, le ministère de l’Intérieur convoque opposition et majorité
Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a convoqué à une concertation les partis politiques de l’opposition et de la majorité le 12 octobre prochain au sujet des élections législatives prévues le 17 décembre, indique un communiqué du ministère. Selon le communiqué, la rencontre aura lieu au siège de la primature dans la salle du conseil interministériel. L’objet de la rencontre n’a pas été révélé. Une source bien informée a estimé qu’il s’agira de la distribution du franc électoral que l’administration verse aux différents candidats. L’opposition boude le processus électoral actuel. Elle exige l’introduction de la biométrie afin de garantir la transparence du ...
Lire l'article
Il s'est tenu ce mercredi, 29 juin 2011 à l'hôtel LAICO Libreville, une réunion de concertation entre la société civile et les partis politiques en présence des Représentants des Ambassades des Etats Unis, de la France et de l'Union Européenne sur le processus électoral et l'environnement démocratique au Gabon. Au terme de cette concertation, les deux parties se sont accordées de ce qui suit : Réformer fondamentalement la cour constitutionnelle Réviser la loi électorale Réformer le Conseil National de la Communication Réformer la CENAP en intégrant les membres de la société civile Ramener le mandat présidentiel à cinq (5) ans renouvelable une ...
Lire l'article
Le Gabon a officiellement renoncé à l'introduction de la biométrie dans le processus électoral en vue des législatives qui se dérouleront donc d'ici la fin de l'année 2011 et ne seront pas reportées à 2012, a annoncé le ministre de la Communication mardi. La Cour constitutionnelle a décidé qu'il n'y avait lieu ni à évocation de cas de force majeure ni de report des élection législatives (...) Le gouvernement prend acte de cette décision (...) et va organiser les prochaines élections législatives conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur, a annoncé le ministre Paul Ndong Nguema en lisant un communiqué ...
Lire l'article
Au sortir de la concertation politique initiée par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba avec tous les partis politiques du pays, la classe politique gabonaise s’est mise d’accord sur un éventuel report des prochaines élections législatives sous réserve de la décision de la Cour constitutionnelle; de son côté, le simple citoyen Gabonais a un sentiment mitigé sur la question. La rédaction de GABONEWS a promené son micro dans les artères de la capitale gabonaise afin de prendre les réactions des uns et des autres. Selon Dikarado Aliday, citoyen gabonais, c’est anormal qu’une élection qui a été prévue longtemps à l’avance, conformément ...
Lire l'article
500 millions de francs CFA ont été débloqués par l’Etat gabonais au titre subvention annuelle allouée aux partis politiques ayant un élu local ou national. Selon ce mode de paiement, la part du lion revient au Parti démocratique gabonais (PDG, majorité) avec son écrasante majorité dans les conseils locaux et les deux chambres du Parlement. Le versement de la subvention annuelle des partis politiques est effectif selon le ministère de l’Intérieur. L’Etat gabonais a déboursé 500 millions de francs CFA qui seront distribués au prorata des élus. L’argent est directement viré dans les comptes bancaires de chaque ...
Lire l'article
Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a reçu les responsables des partis politiques le 2 novembre dernier pour faire le point sur l'application de la loi portant incompatibilité entre la fonction publique et l'appartenance au bureau permanent d'un parti. D'abord annoncée pour les syndicats, l'application de cette loi avait été étendue aux partis politiques, fédérations sportives et autres associations après la levée de boucliers des syndicats dénonçant une lecture «partisane» de la loi. L'incompatibilité de la fonction publique et des postes à responsabilité dans les partis politiques, syndicats, associations et fédérations sportives était au centre de la rencontre du 2 ...
Lire l'article
Communiqués de Presse
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition Ci-dessous, lisez le Communiqué de presse ayant marqué le lancement de la Coalition du Refus le 18 janvier 2009 Communiqué de Presse COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Suite aux arrestations arbitraires dont de dignes membres de la société civile gabonaise ont fait ...
Lire l'article
Quelques jours après le décès de Christian Serge Maroga, président du Rassemblement des démocrates (RDD- opposition), les partis politiques d’opposition, réunis ce jeudi au siège de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), consternés par cette disparition tragique, ont tenu à rendre hommage au défunt, a constaté GABONEWS. A l’entame de cette réunion, les partis politiques de l’opposition représentés par le CDJ, FAR, MESP, MORENA, PGP, PSG, UDGG, UPG, l’URDP, ont observé une minute de silence en mémoire du leader du RDD, Christian Serge Maroga, disparu mardi dernier des suites d’une courte maladie au Centre hospitalier de ...
Lire l'article
Le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente, René Aboghe Ella a rencontré le 23 février dernier à Libreville les responsables des partis politiques pour harmoniser les points de vue sur les modalités de dépôt des listes des candidatures à l'occasion des élections locales d'avril prochain. La rencontre le 23 février dernier à Libreville entre le président de la Cenap, René Aboghe Ella et les responsables des partis politiques avait pour but d'échanger sur les modalités pratiques liées à l'organisation des élections locales prévues au mois d'avril prochain au Gabon. Cette rencontre fait suite au séminaire à l'intention des membres ...
Lire l'article
Les leaders des partis politiques de l'opposition gabonaise animent mardi à Libreville, une conférence de presse dont l'objet à l'ordre du jour n'a pas été communiqué. Selon la même source, les partis politiques de l'opposition étaient en conclave dimanche dernier en vue de préparer cette conférence de presse. On rappelle que cette rencontre, se tient au lendemain de la décision rendue par la Cour constitutionnelle demandant au ministère de l'Intérieur de poursuivre l'opération de révision des listes électorales, boudée par les partis politiques de l'opposition.
Lire l'article
Législatives du 17 décembre, le ministère de l’Intérieur convoque opposition et majorité
Déclaration commune société civile-partis politiques sur le processus électoral et l’environnement démocratique au Gabon
Gabon/législatives: pas de biométrie, pas de report
Politique / Les Gabonais s’expriment au sujet de la biométrie et du report des élections législatives
Gabon : Les partis politiques à la caisse
Gabon : Ndongou fait passer la pilule de l’article 64 aux partis politiques
Communiqués de Presse
Gabon: Les partis politiques de l’opposition réunis en hommage à Christian Serge Maroga
La CENAP en concertation avec les partis politiques
Gabon: Politique: Les partis politiques face à la presse mardi à Libreville.


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Oct 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*