Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le fair-play d’un Opposant gabonais

Auteur/Source: · Date: 3 Oct 2011
Catégorie(s): Politique

Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba est arrivé, le lundi 3 octobre 2011 à Mouila, chef-lieu de la Province de la Ngounié, dans le cadre de la 8ème étape de la tournée républicaine entamée depuis 2010 et qui s’achèvera le 6 octobre 2011 par la tenue d’un Conseil des Ministres. A-t-on constaté.

Accueilli par la notabilité de la Province, notamment le Maire de la Commune de Mouila, le Gouverneur de la Province hôte, les membres du Gouvernement et cadres originaires de la Province, Ali Bongo Ondimba a pris un bain de foule avant de prendre place à la tribune officielle installée sur le tarmac de l’aéroport Raphaël Boubala pris d’assaut, plusieurs heures avant, par des milliers de personnes venus témoigner de leur attachement aux idéaux du chef de l’Etat.

Tour à tour, le Président de la République a écouté le mot de bienvenue prononcée en son égare par le Maire de la Commune de Mouila, Christian Kombila Kombila qui a dit que les populations de la circonscription politique dont il a la charge croient fermement à la politique de l’émergence. Le premier magistrat de la ville a également évoqué le problème d’assainissement de la voirie de la commune et appelé à une décentralisation, gage d’un meilleur développement de la cité.

Le Maire de Mouila a fait état au Président de la République, du phénomène du chômage des jeunes et de celui de l’exode rurale qui entraîne des abandons des villages au profit des villes. Christian Kombila kombila a par ailleurs exprimé son inquiétude sur la modicité du budget municipal qui ne permet aucun développement de la Commune.

Avant de clore son propos, l’édile de Mouila a donné les clefs de la ville au Chef de l’Etat tout en lui souhaitant un bon séjour dans la ville de Mouila en particulier, et dans la Ngounié en général.

Prenant la parole à son tour et au nom des populations, le Député opposant, Pierre Claver Maganga Moussavou a rendu un hommage au Chef de l’Etat pour son arrivée dans la province de la Ngounié afin d’échanger directement avec les populations qui attendent beaucoup de lui. Le président du Parti Social Démocrate (PSD, Opposition) a dit qu’il n’était nullement incompatible de jouir et d’agir comme opposé au pouvoir en place et honorer ses engagements vis-à-vis de ceux qui l’ont élu au Parlement. Il faisait allusion au fait que samedi dernier, il a animé un meeting à Libreville avec ses pairs de l’Opposition pour réclamer la biométrie dans le fichier électoral actuel avant les prochaines consultations.

Pierre Claver Maganga Moussavou a plaidé pour une véritable prise en compte des doléances des populations par le Gouvernement et espéré que la seule visite du Chef de l’Etat dans la province de la Ngounié suffise pour redonner un espoir à cette population parfois fatiguée d’attendre des jours meilleurs. Le Président du PSD a sollicité la construction dans la province d’une université qui désengorgerait les structures d’enseignement actuelles. Il a salué au passage la qualité des travaux exécutés sur la route Fougamou-Mouila et a appelé de vive voix pour que l’entretien des voies secondaires soit rétrocédé aux services du Génie Militaire.

En réponse à ce qui s’est dit à son endroit, le Président de la République s’est félicité du fait que l’honorable Pierre Claver Maganga Moussavou ait mis en avant l’intérêt supérieur de la Nation en honorant de sa présence cette arrivée du Chef de l’Etat et ce, malgré sa position politique. Pour Ali Bongo Ondimba, la politique devra rester qu’une divergence d’idées et de projets, et non une guerre entre individus. En tout cas, le leader du PSD a donné une véritable leçon de démocratie à son collègue de l’ex-Union Nationale (UN) qui lui, avait abandonné ses électeurs en prenant la poudre d’escampette, lors du séjour d’Ali Bongo Ondimba à Mounana dans la Province du Haut-Ogooué (sud-est). A titre de rappel, les populations du fief de cet Opposant qui a appelé au boycott, n’ont pas suivi ce mot d’ordre de leur élu, en témoigne leur venue en masse et dans un enthousiasme débordant pour applaudir leur hôte qu’est le Président Ali Bongo Ondimba.

Réitérant sa volonté de développer toutes les régions du pays, le Président de la République gabonaise a déclaré que toutes les provinces du Gabon étaient confrontées aux mêmes difficultés et qu’il avait un plan de développement pour tous. Il a cependant attiré l’attention des politiciens de la Ngounié qui devraient parler d’une même voix pour permettre un développement harmonieux de leur contrée.

Le Président de la République a lancé un appel solennel aux filles et fils de la Ngounié afin que seule l’unité nationale ait droit de cité dans cette province aux nombreuses potentialités économiques. Avant de s’envoler pour les localités de Malinga et de Mbigou, Ali Bongo Ondimba a laissé entendre que les audits sur la gestion des « Fêtes tournantes » étaient désormais prêts et que les mis en cause répondront de leurs actes.

Le président de la république, Ali Bongo Ondimba a invité ce lundi les populations de la province de la Ngounié (sud) à l’unité, afin a-t-il affirmé de travailler ensemble pour le développement de leur localité, peu après son arrivé à Mouila.

Après Mouila, le chef de l’Etat, s’est rendu dans l’après-midi à Malinga, puis à Mbigou. Ce, avant de parcourir les autres 7 Départements de cette Province, où le 8e Conseil des Ministres dit délocalisé se tiendra le jeudi 6 octobre prochain dans la capitale provinciale, suivi d’une conférence de presse. 


SUR LE MÊME SUJET
Gabon: l’évêque Mike Jocktane, opposant politique, dénonce le harcèlement dont il fait l’objet
L’évêque, Mike Jocktane qui est également un activiste politique de l’opposition, est sorti de sa réserve. Il a animé mardi 7 février 2012, une conférence de presse pour dénoncer le harcèlement policier et judiciaire dont il serait l’objet. « J’ai donné instruction à mes avocats de déposer une plainte contre la police judiciaire ». C’est le premier message livré à la presse par l’évêque Mike Jocktane. L’homme de Dieu devenu très actif dans la politique, affirme avoir été victime d’une tentative d’enlèvement par des personnes se présentant comme des agents de la police judiciaire. Les présumés policiers souhaitaient l’entendre dans une ...
Lire l'article
Des Gabonais, expatriés à Paris et interrogés jeudi par GABONEWS, ont condamné avec véhémence les propos « nauséabonds » du pasteur opposant gabonais, Mike Jocktane qui reconnaît la pratique des mallettes dans la "françafrique", selon ses propos dans un livre paru ce jeudi dans la capitale française. « La diffamation, la médisance et la calomnie obéissent toutes trois à la loi de la pesanteur, elles descendent mais elles ne montent pas. A mon avis, ce sont des propos nauséabonds et c'est stupide de voir ce serviteur de Dieu qui a été entretenu par le même régime craché dans la ...
Lire l'article
Hommage de quelques universitaires et hommes politiques de la Diaspora à l’illustre Opposant historique Pierre Mamboundou
Hommage de quelques universitaires et hommes politiques de la Diaspora Gabonaise de l’Europe et de l’Amérique, à l’illustre Opposant historique Pierre Mamboundou, décédé le 15 octobre 2011 à Libreville Gabon. Par Jean Aimé MOUKETOU, Canada. Le Gabon, malgré sa petite population estimée à 1 million d’âmes, a toujours produit des figures politiques historiques, de Germain Mba à Joseph Rendjambé, de Moubamba Nziengui à Simon Oyono Aba’a, pour ne citer que ces quelques Résistants qui ont relevé la tête aux temps les plus durs du parti unique et de la dictature stalinienne du Parti démocratique gabonais (PDG) ; Pierre Mamboundou en fait ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a été accueilli par une foule en liesse à son arrivée, lundi, à l’aéroport Raphaël Boubala de Mouila, chef-lieu de la Ngounié (sud), pour une tournée républicaine dans cette province sud du Gabon. Ovationné et acclamé par les populations venues des neuf départements de la province, le chef de l’Etat a eu droit à un véritable bain de foule à l’aéroport de Mouila, où il a tenu son premier meeting. Il a exhorté les populations de la province de la Ngounié à cultiver l’unité, gage, selon lui, du développement de la région. Il les a ...
Lire l'article
L’invité: Daniel Mengara – Opposant Gabonais (Interview)
Attention: Cet article découvert aujourd'hui 26 avril 2011 date du 1er septembre 2010.Propos Recueillis par Célestin Ngoa Balla, Intégration No. 007 du 1er au 15 septembre 2010, pp. 8-9 et p. 16. Prendre le fichier PDF Journal Intégration. Intégration: Dites-nous Daniel Men­gara, est-ce un hasard que le même jour où dans votre pays le Gabon il se déroulait les festivités mar­quant le cinquantenaire de l’indépendance, vous étiez du côté de Washington (USA) à la tête d’un groupe de mani­festants déchainés devant l’ambassade de France ? Daniel Mengara: Ce n’est point un hasard. En fait, il faut y voir la dichot­omie qui ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais va débloquer 1 milliard de FCFA pour aider à la reconstruction des édifices publics et des logements détruits par la tornade qui a soufflé, le week-end dernier, sur la ville de Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié, dans le sud du pays, a appris APA. Au cours d’une visite sur les lieux du sinistre mercredi, le président Ali Bongo Ondimba a instruit le Premier ministre Paul Biyoghé Mba, qui l’accompagnait, de débloquer le financement auquel il s’est engagé à compléter par un apport personnel de 500 millions de FCFA. Le violent orage qui a soufflé sur Mouila ...
Lire l'article
André Mba Obame, arrivé deuxième à l'élection présidentielle du 30 août au Gabon, a déclaré samedi avoir regagné son domicile après près de trois semaines passées dans un "lieu sûr". "Je suis chez moi. Je m'étais fixé comme deadline le dépôt de mon recours" en annulation du scrutin auprès de la Cour constitutionnelle afin que rien "ne m'empêche de le déposer", a déclaré à l'AFP M. Mba Obame, qui a obtenu 25,88% des suffrages. "J'ai déposé mon recours" jeudi, "je suis donc revenu chez moi, même si les menaces et risques d'arrestation qui pèsent sur moi existent toujours", a précisé l'ex-ministre de ...
Lire l'article
Un opposant ayant soutenu la candidature de Pierre Mamboundou, arrivé 3e à l'élection présidentielle du 30 août au Gabon remportée par Ali Bongo, est obligé de se "cacher" parce qu'il craint pour sa vie, a affirmé jeudi son parti. Me Séraphin Ndaot-Rembogo, ex-maire de Port-Gentil (ouest), où des troubles post-électoraux ont fait trois morts selon le gouvernement, au moins 15 selon l'opposition, est en "lieu sûr", en raison de "rumeurs persistantes faisant état d'un projet d'assassinat", selon l'Alliance nationale des bâtisseurs (ANB). "Ses détracteurs politiques lui reprochent d'avoir soutenu" M. Mamboundou, arrivé largement en tête à Port-Gentil, a déclaré le porte-parole de ...
Lire l'article
Pierre Mamboudou au Gabon, Hama Amadou au Niger, Cellou Dalein Diallo, l’actuel opposant guinéen, candidat à la présidentielle. Ces opposants sont en train de rentrer dans l’histoire de la répression politique sur le continent. Et ils doivent cette distinction si c’en est vraiment une, aux puissants du moment dans leur pays respectif. Pour des questions de survie et de calculs politiciens, les tenants du pouvoir ont décidé de leur faire payer leur entêtement à résister au rouleau compresseur du pouvoir qui ne tolère ni contradiction ni contestation. Les méthodes varient d’un pays à l’autre avec les mêmes objectifs : réduire au ...
Lire l'article
Un des principaux opposants gabonais, Pierre Mamboundou, a dénoncé mardi "une action militaire en préparation" pour faire échouer la transition constitutionnelle en cours depuis le décès du président Omar Bongo, sans toutefois étayer ses accusations. Aucune autre source interrogée par l'AFP n'a confirmé une telle tentative de coup de force. La situation était très calme à Libreville mardi soir, et aucun renforcement du déploiement militaire n'a été constaté. "Les informations en notre possession nous conduisent aujourd'hui à prendre la responsabilité de porter à la connaissance de l'opinion (...) l'existence d'une action militaire en préparation", déclare Pierre Mamboundou dans un texte transmis aux médias. "Cette ...
Lire l'article
Gabon: l’évêque Mike Jocktane, opposant politique, dénonce le harcèlement dont il fait l’objet
Politique / La diaspora gabonaise condamne les propos «nauséabonds » du pasteur opposant Mike Jocktane
Hommage de quelques universitaires et hommes politiques de la Diaspora à l’illustre Opposant historique Pierre Mamboundou
Le président Ali Bongo Ondimba accueilli par une foule en liesse à son arrivée à Mouila
L’invité: Daniel Mengara – Opposant Gabonais (Interview)
Le gouvernement gabonais débloque 1 milliard pour les sinistrés des intempéries
Gabon: un opposant regagne son domicile après trois semaines en “lieu sûr”
Gabon: craignant pour sa vie, un opposant obligé de se “cacher”
REPRESSION POLITIQUE: dur, dur d’être opposant en Afrique
Transition au Gabon: un opposant dénonce un coup de force “en préparation”


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Oct 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*