Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libye: les combats s’intensifient à Syrte, Kadhafi appelle à manifester

Auteur/Source: · Date: 6 Oct 2011
Catégorie(s): Afrique

Les forces des nouvelles autorités libyennes bombardaient jeudi lourdement Syrte et s’engageaient dans de dangereux combats urbains face aux partisans de Mouammar Kadhafi.

L’ex-dirigeant toujours en fuite a de son côté appelé les Libyens à manifester “par millions” contre le nouveau pouvoir, le Conseil national de transition (CNT), dans un message sonore diffusé jeudi soir par la chaîne Arraï basée en Syrie.

“Je leur dis n’ayez peur de personne, vous êtes le peuple, vous appartenez à cette terre. Faîtes entendre votre voix contre les collaborateurs de l’Otan”, a affirmé le “Guide” déchu dans ce message où il était à peine audible.

“Certains parlent du CNT comme du représentant légitime du peuple libyen, mais d’où vient cette légitimité, de l’élection par le peuple libyen?”, a-t-il fait mine de s’interroger.

En fuite depuis la chute le 23 août de son QG à Tripoli, il n’a toujours pas été localisé. Son dernier message sonore remontait au 20 septembre: il avait alors qualifié de “mascarade” les événements en cours en Libye, appelant les Libyens à “ne pas croire” qu’un changement de régime y était survenu.

Sur le terrain, ses partisans faisaient montre d’une résistance acharnée à Syrte, ville-symbole située à 360 km de Tripoli, forçant les pro-CNT à s’engager dans des combats de rue rapprochés, sous la menace de tireurs embusqués.

D’intenses affrontements faisaient rage dans le nord-est de la ville, où les forces loyalistes ont tenté dans la nuit de desserrer l’étau imposé depuis plus de trois semaines par les pro-CNT.

En fin de journée, les forces du CNT tentaient de prendre une avenue stratégique dans l’est de la ville, a rapporté un journaliste de l’AFP. Cet axe mène de l’université au “quartier des Mauritaniens” dans le centre-ville, une des places fortes des forces fidèles à Mouammar Kadhafi.

“Nous allons tenter de nous emparer ce soir de cette avenue pour empêcher les mouvements ennemis. La zone ici est trop dangereuse au milieu des habitations, nous devons prendre cet axe”, a affirmé à l’AFP un officier du CNT, Nagib Mismari.

Les combattants des nouvelles autorités ont progressé dans la journée d’un kilomètre vers le centre-ville, pénétrant à pied dans l’entrelacs des habitations.

Le Centre de conférence Ouagadougou, où se tenaient des sommets panafricains et aujourd’hui place-forte des partisans de l’ancien régime, était aussi toujours la cible d’intenses bombardements, de même que l’Université et le “quartier des Mauritaniens”, où combattraient de nombreux mercenaires naturalisés Libyens mais originaires de ce pays, selon un journaliste de l’AFP.

A 130 km au sud-ouest de Tripoli, de violents affrontements entre pro et anti-Kadhafi se déroulaient à Ragdaline, aux mains des fidèles de l’ex-régime, selon un responsable militaire du CNT, Smaïl Atouchi. Les combattants pro-CNT “font face à quelque 900 soldats de l’ex-régime”, a-t-il précisé.

Par ailleurs, un millier d’hommes et une centaine de véhicules militaires des forces du CNT ont quitté jeudi matin Gargarech, à 10 km de Tripoli, pour Bani Walid (à 170 km au sud-est de la capitale), où les combattants pro-Kadhafi résistent depuis des semaines, a indiqué un commandant militaire.

“Nous allons d’abord négocier pour une reddition pacifique des pro-Kadhafi et tenter de faire sortir les 10% de civils qui sont encore dans la ville avant de lancer un assaut”, a indiqué à l’AFP Moussa Ali Younès, commandant de la brigade Jado, qui dirige cette opération.

Selon lui, “Seif al-Islam (un des fils Kadhafi) se trouve à Bani Walid et peut-être aussi Mouammar Kadhafi mais il y a 50% de doutes sur la présence (du dirigeant déchu). Il y a beaucoup de proches de Kadhafi à Bani Walid, plus qu’à Syrte”, région natale du “Guide”, a-t-il expliqué.

Malgré près d’un mois de combats, les forces pro-CNT ne parviennent pas à progresser dans cette vaste oasis au relief accidenté, en raison de la résistance acharnée des pro-Kadhafi, mais aussi d’un manque de coordination et de moyens.

A Bruxelles, le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, a affirmé que le conflit “approche de sa conclusion, après la chute du régime” de Mouammar Kadhafi. “Mais il y a toujours de sérieux combats et des menaces contre la population civile”.

Avant de décider de mettre fin à ses opérations, l’Otan, qui a pris les rênes de la coalition internationale le 31 mars, prendra en considération quatre facteurs, selon lui: “l’évolution de la situation à Syrte, les moyens que conservent les forces de l’ex-régime pour attaquer les civils, le maintien de la capacité de Kadhafi à commander ces forces et la capacité des nouvelles autorités à assurer la sécurité”. 


SUR LE MÊME SUJET
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
D'intenses bombardements et de violents combats de rue avaient lieu mardi dans deux quartiers de la ville de Syrte (est de Tripoli) où se sont repliés les derniers fidèles de Mouammar Kadhafi, a constaté un journaliste de l'AFP. Les forces du Conseil national de transition (CNT, ex-rébellion) ont déploré au moins deux morts et des dizaines de blessés dans leurs rangs en juste 40 minutes dans les combats qui ont éclaté en milieu de matinée, tandis que les rues résonnaient de tirs d'artillerie. Des centaines de combattants s'engageaient dans les rues des quartiers "Dollar" et "N°2", où sont retranchés les derniers fidèles ...
Lire l'article
Kadhafi appelle les Libyens à manifester
Le dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi a appelé, jeudi, le peuple à « manifester par millions » contre une situation devenue « intolérable ». Dans un message diffusé par la chaîne de télévision Arraï, basée en Syrie, il a contesté la légitimité du Conseil national de transition, le nouveau pouvoir en place. « Faîtes entendre votre voix contre [ces] collaborateurs de l'OTAN », a-t-il déclaré. « Certains parlent du CNT comme du représentant légitime du peuple libyen, mais d'où vient cette légitimité? De l'élection par le peuple libyen? » Mouammar Kadhafi reste introuvable depuis la chute de son quartier général à Tripoli, le ...
Lire l'article
Libye : Syrte résiste aux forces du CNT
Les combats sont toujours d'une extrême violence jeudi au abord de Syrte. Le dernier bastion des pro-Kadhafi résiste aux assauts CNT et de l'OTAN empêchant la « libération » totale de la Libye. La situation est toujours la même en Libye. Malgré d'âpres combats, les forces du Conseil national de transition (CNT) libyens ne parviennent pas à prendre aux pro-Kadhafi la ville de Syrte. Mercredi, l'OTAN a réaffirmé que les combats ne cesseraient pas tant que « toute » la Libye ne serait pas libérée. Le Conseil national de transition (CNT), ex-rebelles qui ont renversé le régime Kadhafi, attendent désormais la ...
Lire l'article
D'intenses combats faisaient rage jeudi à Syrte, à 360 km à l'est de Tripoli, où les combattants du Conseil national de transition (CNT) tentaient de prendre une avenue stratégique dans l'est de la ville, a rapporté un journaliste de l'AFP. Cet axe mène de l'université au quartier des Mauritaniens dans le centre-ville, une des places fortes des forces fidèles à Mouammar Kadhafi. La zone a été toute la journée le théâtre d'intenses combats de rue. En fin d'après-midi, les forces du nouveau régime se trouvaient à 300 mètres de cette avenue, où les pro-Kadhafi livraient une résistance acharnée. Nous allons tenter de nous emparer ...
Lire l'article
Les forces du nouveau régime en Libye se heurtaient jeudi à la ténacité des combattants bien armés de l'ex-leader en fuite Mouammar Kadhafi, deux semaines après le lancement de l'offensive contre leurs derniers bastions. Elles ont parallèlement accentué leur traque des proches de Mouammar Kadhafi avec une demande officielle d'arrestation d'un de ses fils, Saadi, réfugié au Niger voisin depuis le 11 septembre, alors que l'ex-dirigeant reste introuvable. Deux autres de ses fils sont réfugiés dans les bastions pro-Kadhafi de Syrte et Bani Walid, selon le CNT. "Ce dont nous sommes sûrs c'est que Seif al-Islam est à Bani Walid et que ...
Lire l'article
Libye: Kadhafi appelle la communauté internationale au secours de Syrte
Mouammar Kadhafi, le dirigeant libyen déchu, a appelé la communauté internationale à rompre l'isolement autour de son fief de Syrte dénonçant un "crime" commis par l'Otan, a annoncé mercredi soir la chaîne Arraï qui diffuse régulièrement des messages de l'ex-dirigeant traqué. "Si Syrte a été isolée du monde pour que ces atrocités puissent être commises contre elle, le monde a l'obligation de ne pas la laisser isolée", a déclaré le colonel Mouammar Kadhafi. "Vous devez assumer votre responsabilité internationale et intervenir immédiatement pour arrêter ce crime", a-t-il ajouté en s'adressant à la communauté internationale. "Le terrorisme et la destruction pratiqués par l'Alliance atlantique ...
Lire l'article
Libye: violents combats à Bani Walid entre forces du CNT et pro-Kadhafi
De violents combats opposaient samedi les forces du Conseil national de transition (CNT) aux loyalistes pro-Kadhafi retranchés à Bani Walid (140km au sud-est de Tripoli), l'un des derniers bastions fidèles au "Guide" libyen toujours introuvable. L'ultimatum donné par le CNT aux kadhafistes a expiré samedi, mais les combats ont éclaté dès vendredi, s'intensifiant depuis. Samedi à la mi-journée, des combattants de l'insurrection ont été pris sous de violents tirs des kadhafistes, à environ trois kilomètres de Bani Walid. De fortes explosions faisaient trembler l'air tandis que des obus de mortier tombaient sur le sol, soulevant des nuages de sable et de fumée. ...
Lire l'article
D'intenses échanges de tirs d'armes automatiques, de mortiers et d'artillerie entre la rébellion libyenne et les forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi ont éclaté ce soir dans la ville rebelle assiégée de Misrata, selon un photographe de l'AFP sur place. Les combats ont commencé à s'intensifier peu avant le coucher du soleil, dans le centre de cette ville côtière, selon cette source. Selon la rébellion, des tirs de mortiers ont été tirés près de la rue de Tripoli, principale artère divisant la ville en deux parties. "Nous voulons que l'Otan attaque la rue de Tripoli, il n'y a pas de civils ...
Lire l'article
Libye: à Misrata, les combats font rage
Des tirs retentissent. "Ne craignez rien. Ce sont les tirs de notre armée", lance un officier de l'armée loyale aux journalistes qui l'accompagnent à Misrata, ville rebelle à l'est de Tripoli. Une troisième balle d'un sniper frôle sa tête, le sang coule sur son visage. Les journalistes se jettent au sol et l'officier, Walid, 29 ans, est mis d'urgence dans une voiture en direction de l'hôpital de Zliten, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Misrata. La blessure est légère et ses jours ne sont pas en danger. "Regardez comment ils (les rebelles) prennent les journalistes pour cibles", lance un officier ...
Lire l'article
Les forces régulières libyennes ont repris lundi Zouara, une des dernières villes de l'ouest du pays que tenaient les insurgés. A l'est, Ajdabiya se prépare à subir un assaut des forces de Mouammar Kadhafi. Des bombardements ont déjà visé la ville dans la matinée. Les rebelles en déroute depuis quelques jours, ont promis de défendre Ajdabiya, carrefour routier vital entre plusieurs villes de l'Est. Sur la route entre Ajdabiya et Benghazi, de nombreux civils fuyaient lundi à bord de camionnettes chargées de valises, de sacs et de matelas. Inquiétude à Benghazi Benghazi, fief de l'insurrection situé à 160 km au nord d'Ajdabiya, ...
Lire l'article
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
Kadhafi appelle les Libyens à manifester
Libye : Syrte résiste aux forces du CNT
Libye: violents combats à Syrte entre pro-Kadhafi et forces du CNT
Libye: des pro-Kadhafi tenaces dans leurs bastions de Bani Walid et Syrte
Libye: Kadhafi appelle la communauté internationale au secours de Syrte
Libye: violents combats à Bani Walid entre forces du CNT et pro-Kadhafi
Libye : combats intenses à Misrata
Libye: à Misrata, les combats font rage
Libye: les pro-Kadhafi reprennent Zouara et marchent sur Benghazi


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 6 Oct 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*