Socialisez

FacebookTwitterRSS

Politique – 8ème Conseil des Ministres délocalisé / Des réformes nécessaires pour accélérer l’efficacité et le développement

Auteur/Source: · Date: 7 Oct 2011
Catégorie(s): Politique

Le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a annoncé des mesures importantes concernant plusieurs réformes en vue de mettre le pays sur les rails de « l’émergence », et de l’efficacité sur le plan national.

Ces réformes, visant à accélérer la concrétisation de son programme de société « l’Avenir en confiance », touchent les secteurs de l’habitat, l’administration, le secteur économique et le transport aérien.

REFORME DE L’HABITAT ET ACCES A LA PROPRIETE:

S’appuyant sur les réformes annoncées lors du Conseil des Ministres délocalisé de Koula-Moutou, le Chef de l’Etat en a souligné l’urgence, car soutient-t-il : « la forte urbanisation, ainsi que la faiblesse des infrastructures économiques de base ont favorisé la pauvreté dans les quartiers périphériques des grandes villes, notamment Libreville et Port Gentil, qui regroupent, à elles seules, plus de la moitié de la population nationale ».

Pour lui, la caducité des textes et des lois en vigueur en matière de foncier ne riment pas avec sa vision de bâtir 5000 logements par an.

C’est fort de ce constat qu’il a décidé la réorganisation du Ministère en charge de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Cadastre avec la création d’une Agence Nationale de l’Urbanisme, des Travaux Topographiques et du Cadastre ainsi que celle d’un Conseil National de l’Habitat.

Il sera aussi procédé à la réorganisation et la réactivation des Brigades Spéciales d’Urbanisme et de la Construction (BSUC) afin de lutter contre l’occupation illégale et anarchique des terrains. La mise en place des plans d’urbanisme de détail dans les zones d’extension des villes (Smart Code), un véritable document de cadrage du secteur Habitat au Gabon présentant d’énormes avantages.

De façon globale, ces mesures permettront d’avoir une certaine régulation du foncièr, la production des règles d’occupation des sols et de construction à travers une planification urbaine, la suppression des titres de propriété provisoire et, à terme, le renforcement de la propriété privée.

REFORME DE L’ETAT ET MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION:

Au cœur de son programme pour le Gabon, l’agent public doit être bien formé et placé dans des conditions optimales, de sorte qu’en toutes circonstances, il se sente toujours interpellé par la grandeur de sa mission.

Dans cette perspective, le Président de la République a instruit le gouvernement à travers le Ministre du Budget et de la Fonction Publique, de lui proposer, dans les meilleurs délais, une grande reforme de l’Ecole Nationale de l’Administration (ENA),
visant un cadre de gestion des situations administratives et un nouveau système de rémunération des Agents Publics.

Le Chef de l’Etat a donc jugé utile de fusionner l’ENA avec l’Institut de l’Economie et des Finances (IEF), en vue d’en faire un cadre par excellence de formation des grands Commis de l’Etat.

Il a annoncé la délocalisation de cette grande école fusionnée à Fougamou et celle de L’Ecole Nationale des Arts et Manufactures (ENAM) à Mbigou, toutes dans deux dans la province de la Ngounié.

L’Ecole Nationale de la Magistrature (ENM), sera transférée à Koulamoutou dans la province de l’Ogooué-Lolo tandis que L’Ecole Nationale des Eaux et Forêts (ENEF), ira à Makokou (Haut-Ivindo). L’Institut National de la Poste, des Technologies, de l’Information et de la Communication (INPTIC), à Franceville dans la région du Haut-Ogooué.

Ces délocalisations s’inscrivent dans la droite ligne des toutes premières concernant l’Ecole Nationale des Cadres Ruraux d’Oyem, l’Ecole des Douanes de Léconi, l’Institut du Pétrole de Port Gentil et l’Ecole des Mines de Moanda.

« Ces délocalisations ont pour objectif de promouvoir le développement équilibré de notre pays ; ce sont autant d’opportunités pour les investisseurs privés, étrangers et nationaux de créer autour de ces entités toutes les infrastructures économiques, sociales, sportives et culturelles susceptibles de fixer les populations à l’intérieur du pays », a expliqué le n°1 gabonais.
De même qu’il a été décidé de la création des Centres Délégués de Gestion et des Directions Centrales des Ressources Humaines (DCRH) en vue d’un nouveau système de gestion des personnels de l’Etat.
Sa mise en œuvre s’appuiera sur les Directions Centrales des Ressources Humaines (DCRH) et les Centres Délégués de Gestion (CDG). Ces structures permettront, au Chef de l’exécutif, d’avoir une meilleure lisibilité dans le suivi des carrières des agents publics.
Dans cette optique, le Chef de l’Etat envisage une nouvelle réforme du système de rémunération des agents de l’Etat. Il a donc instruit le Ministre du Budget et de la Fonction Publique de lui proposer à partir de 2012, un nouveau système de rémunération de l’agent public tenant compte de toutes les contraintes.
L’action d’Ali Bongo Ondimba vise entre autre à revaloriser et harmoniser l’aide au logement allouée aux agents publics. Ainsi, à partir de janvier 2012, les agents publics recevront une allocation d’aide au logement selon le barème ci-après : Catégorie A (150 000 FCFA), catégorie B (75 000 FCFA), et enfin catégorie C (50 000 FCFA).

FORCES DE DEFENSE ET DE SECURITE

Pour renforcer la formation des personnels de Commandement des Forces de Défenses et de Sécurité, le Chef de l’Etat s’est résolu à créer une Académie de Police à Mayumba dans la province de la Nyanga.

SECTEUR ECONOMIQUE :

Sur le plan économique, le Président de la République a dit attacher du prix au rapatriement des provisions pour réhabilitation des champs pétroliers
Pour le Chef de l’Etat, plus question d’exploiter les ressources pétrolières et gazières sans tenir compte de la préservation de nos écosystèmes.
Mission a donc été recommandée au Ministre de l’Economie de revisiter avec les opérateurs pétroliers, sans délai, l’utilisation qui est faite des provisions prévues pour la remise en état des sites à la fin de l’exploitation des permis que l’Etat leur a attribués.

CREATION D’UNE NOUVELLE COMPAGNIE AERIENNE
« J’ai donc décidé la création d’une nouvelle compagnie aérienne nationale. Le Gouvernement doit s’atteler à finaliser ce dossier qui est déjà bien avancé et dont la concrétisation pourrait se faire avant la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN) », a annoncé le Chef de l’Etat.
La mesure jugée salvatrice viendra effacer “le perroquet vert (Air-Gabon) de la mémoire des Gabonais qui n’ont plus eu de compagnie nationale aérienne depuis plusieurs années.
« Il nous faut désormais donner au gouvernement, dans ce secteur, les outils de souveraineté lui permettant d’influencer la fixation des prix des billets et le choix des connections », a conclu, le Président de la République qui s’est prêté par la suite au jeu de questions et réponses avec la presse. 


SUR LE MÊME SUJET
Comme lors des précédents Conseils des Ministres délocalisés, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui a annoncé un certain nombre de mesures afin de hâter le développement du pays, a fixé les populations de la province de la Ngounié sur leurs attentes. Au titre de ces mesures figurent le renforcement des capacités opérationnelles de l’Administration par l’octroi des véhicules comme dans d’autres provinces, les travaux d’adduction d’eau potable à Ngouassa (Fougamou) et Massika, la construction d’une microcentrale de 8 MW à Dibwangui pour renforcer la capacité de la production de la vallée de la Louetsi ...
Lire l'article
Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a décidé d’organiser le 8ème Conseil des ministres délocalisé à Mouila, capitale provinciale de la province de la Ngounié (sud). Il y séjournera avec le gouvernement du 2 au 6 octobre 2011. Dans le cadre de sa tournée républicaine, le Chef de l’Etat présidera le Conseil des ministres le 06 octobre prochain. Mais avant cela, le 02 octobre 2011, les membres du gouvernement se réuniront autour du Premier ministre Paul Biyoghé Mba en Conseil interministériel. Ainsi après les villes de Port Gentil, Oyem, Tchibanga, Makokou, Koula-Moutou, Lambaréné et Franceville, le président de la République ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo Ondimba va présider, le 15 septembre prochain à Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du Gabon, le 7ème conseil des ministres délocalisé organisé à l’intérieur du pays depuis son accession à la magistrature suprême, au terme de l'élection présidentielle du 30 août 2009. Ce conseil des ministres, qui sera précédé par un conseil interministériel qui se déroulera le lundi 12 septembre ans un hôtel de Franceville, devrait permettre au gouvernement d’évoquer notament la prochaine rentrée académique 2011-2012. Le gouvernement devrait également se pencher sur l’épineux problème des transports en commun dans toute la ...
Lire l'article
Le gouverneur de la province du Haut-Ogooué (sud-est), Bertrand Moundounga, a présidé récemment une réunion d’information en prélude à la tenue, le 15 septembre prochain à Franceville (chef lieu provincial), des travaux du 7ème Conseil des ministres délocalisé, apprend-t-on de source digne de fois. Lors de cette rencontre, le gouverneur, Bertrand Moundounga, a annoncé aux préfets, sous préfets, Maires, directeurs et chefs de services provinciaux, responsables des confessions religieuses, politiques et culturels, entre autres, que le Chef de l’Etat foulera leur sol le 11 septembre prochain en vue d’une tournée Républicaine qu’il entamera le même jour par Onga (département de la ...
Lire l'article
Les ressortissants du Département de Mougalaba (dans la province de la Ngounié) ont devisé mercredi avec le ministre de l'Equipement et des Infrastructures, le Pr Léon Nzouba, autorité politique de cette localité du pays en vue de l’organisation du prochain Conseil des ministres délocalisé prévu dans cette région du pays. Cette concertation qui a eu lieu en prélude à tournée républicaine et au Conseil des ministres délocalisé que le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba présidera dans cette province. Selon les initiateurs de cette rencontre préparatoire, il est nécessaire d’avoir une mobilisation sans précédente pour garantir une réussite particulière ...
Lire l'article
Les responsables politiques, cadres et natifs de la province de la Ngounié résidant à Libreville multiplient depuis quelques jours des réunions en vue de la tenue dans leur localité du 6ème Conseil des ministres délocalisé dont la date reste encore à déterminer. L’annonce officielle du choix de la province de la Ngounié a été faite lundi dernier, en début de semaine lors d’une rencontre convoquée par les ministres et élus de cette région. D’autres rencontres sectorielles, organisées cette fois par les responsables de chaque département ont suivi. C’est le cas des ressortissants des départements de Tsamba – Magotsi (Fougamou), de la ...
Lire l'article
Les préparatifs de la tenue du 5ème Conseil des ministres délocalisé dans la province de l’Ogooué-Lolo (sud-est du Gabon), le 2 juin prochain, ont été au centre des échanges hier (mardi), à Koulamoutou, entre le Vénérable Martin Fidèle Magnaga (Sénateur du 2ème arrondissement de la commune), et les autorités locales ainsi que les populations. La mission expresse à Koulamoutou du Sénateur Martin Fidèle Magnaga visait à informer de façon officielle la tenue dans la province de l’Ogooué-Lolo du 5ème Conseil des ministres délocalisé que va présider le 2 juin prochain le Président de la République, Ali Bongo Ondimba. A cet effet, ...
Lire l'article
Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba est depuis ce lundi matin à Makokou, capitale provinciale de l’Ogooué-Ivindo (nord-est) pour la tenue du 4ème Conseil des ministres délocalisé qui va se tenir mercredi. Selon les populations autochtones cette venue de l’exécutif dans leur province est un véritable levier au développement économique tout azimut de la localité. Grâce à sous-sol riche en minerai, principalement du fer, la province de l’Ogooué-Ivindo est, selon le terme employé par certains observateurs, « une bombe économique à retardement ». Cette province dispose également de l’or, d’un massif forestier presque vierge et des cultures de rente telles ...
Lire l'article
Au cours d’une réunion avec des compatriotes natifs de l’Ogooué-Ivindo (nord-est) hier soir à la Chambre de commerce de Libreville, Raphael Ngazouzé, Ministre délégué aux Affaires Etrangères, a officiellement informé ses interlocuteurs que le prochain Conseil des ministres délocalisé se tiendra le mois prochain (mars) à Makokou et les a sensibilisés sur la démonstration de mobilisation citoyenne escomptée pour la circonstance. « Il était question de donner officiellement l’information aux ogivines et aux ogivins et leurs demander de se mobiliser en effectuant une descente en force dans la province pour réserver au Président de la République un accueil ...
Lire l'article
Le 3ème conseil des ministres délocalisé se tiendra le jeudi 27 janvier prochain à Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga, dans le sud pays, selon le communiqué final du conseil des ministres, présidé jeudi à Libreville, par le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba. ‘’Conformément à son engagement de proximité avec les populations gabonaises, le président de la République, chef de l’Etat a décidé de la tenue du troisième conseil des ministres délocalisé dans la province de la Nyanga, le jeudi 27 janvier 2011’’, précise le communiqué. Ce conseil des ministres, qui sera précédé par ...
Lire l'article
8ème Conseil des Ministres délocalisé : La Ngounié est désormais fixée
La province de la Ngounié abritera du 2 au 6 octobre prochains les travaux du 8ème Conseil des ministres délocalisé
7ème Conseil des ministres délocalisé prévu le 15 septembre prochain à Franceville
7ème Conseil des ministres délocalisé: Le Haut-Ogooué se prépare
Conseil des ministres délocalisé: Les ressortissants de la Mougalaba de concertation à Libreville
La province de la Ngounié se mobilise en vue du 6ème Conseil des ministres délocalisé
5ème Conseil des ministres délocalisé : Les logovéens s’activent pour la réussite de l’évènement
Conseil des ministres délocalisé: le chef de l’Etat à Makokou pour booster l’Economie de l’Ogooué-Ivindo
Politique/Ogooué-Ivindo: Mobilisation autour du prochain Conseil des ministres délocalisé à Makokou
Le 3ème conseil des ministres délocalisé à Tchibanga le 27 janvier


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Oct 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*