- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Le Gabon table sur une croissance de 5,6% en 2012 contre 3% pour le FMI

Le Gabon s’attend à réaliser en 2012 une croissance de 5,6% alors que, dans ses prévisions, le Fonds monétaire international (FMI) a tablé sur un taux de croissance de 3, 3% pour ce pays qui a adopté un budget de 2452 milliards de FCFA pour l’année prochaine, soit une hausse de 3,4% par rapport à celui du précédent exercice (2370,8 milliards de FCFA).

’Il n’y a aucune raison que nous ayons un taux de croissance qui chute à 3% l’année prochaine’’, a estimé le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, lors d’une conférence de presse à la fin du Conseil des ministres délocalisé tenu jeudi dernier à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié, dans le sud du Gabon.

Selon le président gabonais, les prévisions du FMI n’ont pas pris en compte ‘’tout ce que nous avons fait’’, notamment la hausse des investissements directs étrangers et les projets structurants mis en œuvre. ‘’Les différentes prévisions que nous avons prouvent que les ressources sont là’’, a-t-il indiqué.

De source proche de la direction générale de l’économie, on indique que la croissance sera générée par les performances des entreprises hors pétrole qui vont réaliser un taux de croissance de 6,5%, le secteur primaire avec un taux de croissance en hausse de 3,3% et le secteur secondaire avec une croissance de 5,5%.

Même le secteur pétrolier, caractérisé par la morosité en l’absence d’une découverte d’envergure, va tout de même afficher un taux de croissance de 1,1% grâce aux champs marginaux, expliqué la même source, ajoutant cependant qu’un ralentissement de l’économie nationale n’est pas à exclure en raison de la crise qui gagne tous les marchés mondiaux.

Cette crise peut se révéler plus sévère que la crise financière internationale de 2008-2009 qui avait conduit le gouvernement gabonais à revoir à la baisse ses prévisions de croissance.

‘’Le Gabon ne vit pas en autarcie. Un ralentissement de la demande mondiale se traduirait par une baisse de la demande de nos principaux produits d’exportation. Ce qui pourrait avoir un impact négatif sur la croissance économique’’, a averti la direction générale de l’économie.
 


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : La croissance économique dévalorisée à 5,6% en 2011
Les nouvelles prévisions du Fonds monétaire international (FMI) dans son rapport "Perspectives de l’économie mondiale, septembre 2011" indiquent que la croissance de l’économie gabonaise devrait atteindre 5,6% en 2011 contre 5,7% en 2010 avec des fortes tensions inflationnistes (+2,3%). Une estimation en baisse par rapport aux 5,8% attendus cette année par le gouvernement. L’année 2012 s’annonce encore moins bonne pour le Gabon qui devrait enregistrer le plus faible taux de croissance de la zone Cemac (3,3%). Selon les nouvelles prévisions du Fonds monétaire international (FMI) dans son rapport "Perspectives de l’économie mondiale, septembre 2011", le taux de croissance de l’économie ...
Lire l'article [1]
Le taux de croissance au Gabon pourrait se situer autour de 4% en 2011, alors que les prévisions du Fonds monétaire international (FMI) tablaient sur une croissance du PIB de 5%, grâce à la conjoncture favorable soutenue par l’exploitation minière, les activités de transformation du bois et les investissements publics. Réuni mercredi à Libreville, pour sa réunion statutaire trimestrielle destiné à examiner la situation macroéconomique du pays, faire la rétrospective de l’année 2010 et décrypter les perspectives pour 2011, le Comité monétaire et financier national, a constaté un recul des exportations des grumes en 2010 et relevé ...
Lire l'article [2]
Le ministre gabonais de l’agriculture, Raymond Ndong Sima, a entamé une tournée dans les neuf provinces du pays pour procéder au lancement le Programme agricole de sécurité alimentaire de croissance (PASAC). M. Ndong Sima et sa délégation sont en route pour Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga (sud), après avoir séjourné lundi à Mouila, dans la province de la Ngounié (sud), et samedi dernier à Lambaréné, chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué (centre), première étape de la tournée de lancement du PASAC. Ce programme se trouve au centre du ‘’Gabon vert’’, un des trois piliers de ...
Lire l'article [3]
Les nouvelles prévisions du Fonds monétaire international (FMI) publiées le 6 octobre indiquent que la croissance de l’Afrique devrait atteindre 5,9% en 2011. Une estimation légèrement en hausse par rapport aux 5% attendus cette année. L'accélération de la croissance devrait être soutenue par le rebond des exportations, des prix des matières premières et une demande intérieure robuste dans de nombreuses économies. La croissance en Afrique subsaharienne devrait atteindre 5 % en 2010, selon les dernières prévisions du FMI publiées le 6 octobre dernier. L’institution financière internationale a revu à la hausse de 0,3 % ses prévisions de croissance pour l’Afrique ...
Lire l'article [4]
Les experts de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) de l'ONU se sont réunis du 10 au 13 novembre dernier à Addis-Abeba, en Éthiopie, pour dresser le bilan de l'impact de la crise financière sur les économies du continent. Au terme des travaux, les experts ont annoncé que le taux de croissance avait chuté à moins de 2% par rapport aux prévisions. La Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) de l'ONU ont annoncé le 10 novembre dernier que la croissance économique de l'Afrique pour 2009 avait ...
Lire l'article [5]
A l'issue de la deuxième réunion ordinaire du Comité de politique monétaire de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) tenue le 29 juin dernier à Douala, au Cameroun, les prévisions de croissance pour 2009 ont été abaissées à 2,1%. L'institution financière sous-régionale a également abaissé ses taux d'intérêts pour faciliter l'emprunt et relancer la croissance économique. Les membres du Comité de politique monétaire de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) ont tiré la sonnette d'alarme le 29 juin dernier à l'issue de leur deuxième réunion ordinaire sur la baisse des perspectives de croissance pour l'année 2009. Aux vues des ...
Lire l'article [6]
Le marché gabonais de l’automobile a connu en 2008 une croissance de 3% par à rapport à 2007, publié jeudi dans le quotidien L’Union, citant les données du groupe SOGAFRIC, leader de la distribution des véhicules dans le pays. Selon cette source, les gabonais ont acheté 158 véhicules de plus en 2008 par rapport à l’année précédente où 4859 automobiles avaient été vendues sur le marché local. Ce résultat positif, qui surprend alors que les prévisions annonçaient une baisse de la consommation locale, est attribué à la croissance économique du Gabon de l’année dernière évalué à près de 5%. Toutefois, on note une ...
Lire l'article [7]
Les exportations de bois du Gabon ont relativement chuté à hauteur de 19,8% en fin septembre 2008, a rapporté ce jeudi le Conseiller du ministre de l’Economie et des Finances, Régis Immongault, lors des assises sur l’impact de la crise financière internationale sur l’économie gabonaise. Le prix du pétrole est parti de 140 dollars par baril à moins de 40 dollars entre juillet et décembre 2008. Le produit intérieur brut (PIB) devrait croître de 2% contre une estimation de 3,4% anticipée en septembre de cette même année 2008. En raison de la baisse de la production de manganèse à ...
Lire l'article [8]
Le nouveau ministre des Finances, Blaise Louembé, a présenté le projet de loi des finances 2009, qui a été adopté par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 14 octobre à Libreville. Ce budget prévisionnel établit les charges à près de 2 485,5 milliards de francs CFA, en s’appuyant sur des estimations qui porteraient les ressources de l’Etat tous secteurs confondus à 2 414,9 milliards de francs CFA, soit une augmentation de 38% par rapport à 2008. Etant donné l’influence potentielle de la conjoncture financière mondiale sur l’économie nationale, une vigilance accrue de la cellule de veille a été ...
Lire l'article [9]
Au cours d’un point de presse tenu mercredi dernier à Libreville, le directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), Hervé Nzé-Ndong a fait le compte rendu de la première réunion ordinaire du Comité de politique monétaire qui s’est tenue le 20 mars dernier au siège de cette institution à Yaoundé et il a annoncé que la situation macroéconomique de la CEMAC s’est consolidée et la tendance va se poursuivre grâce au renforcement de la croissance économique estimée à 6,20% en 2007 tout en notant avec une entière satisfaction l’amélioration de l’excédent budgétaire et l’évolution favorable des ...
Lire l'article [10]
Gabon : La croissance économique dévalorisée à 5,6% en 2011
Le Gabon attend une croissance de son PIB de plus de 4% en 2011
Le ministre de l’agriculture à l’intérieur du pays pour lancer le programme agricole de sécurité alimentaire de croissance
Economie : 5,9% de croissance en Afrique subsaharienne en 2011
Économie : Moins de 2% de croissance en Afrique en 2009
CEMAC : La BEAC table sur 2,1% de croissance en 2009
Le marché gabonais de l’automobile connaît une croissance de 3% en 2008
Gabon: Crise financière: Révision à la baisse des prévisions de croissance pour 2008 et 2009 au Gabon
Gabon : Louembé table sur un budget de 2 485,5 milliards de francs CFA en 2009
6,2%, croissance de la CEMAC en 2007