- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Clinton en visite surprise à Tripoli pour rencontrer les nouveaux dirigeants libyens

[1]La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton est arrivée mardi à Tripoli pour une visite surprise auprès des nouveaux dirigeants de la Libye qui tentent de réduire les dernières poches tenues par les fidèles du dirigeant déchu Mouammar Kadhafi.

Mme Clinton, premier responsable de ce rang à se rendre en Libye depuis 2008, lorsque Washington a voulu entamer de nouvelles relations avec Mouammar Kadhafi, cherche à renforcer ses liens avec les nouveaux dirigeants du pays et à promouvoir la transition de la Libye vers la démocratie.

Au cours de cette visite éclair entourée de mesures de sécurité strictes, la chef de la diplomatie américaine devait rencontrer le président du Conseil national de transition (CNT) Mustapha Abdeljalil, le Premier ministre Mahmoud Jibril ainsi qu’Ali Tarhouni, ministre des Finances et du Pétrole.

Sa visite dans ce riche pays pétrolier d’Afrique du nord, fait suite à celles du président français Nicolas Sarkozy, des Premier ministres britannique David Cameron et turc Recep Tayyip Erdogan, ainsi que de plusieurs ministres britanniques, italiens et canadiens.

S’exprimant durant le vol de Washington à Tripoli, via Malte, un haut responsable américain du département d’Etat a déclaré que les Etats-Unis souhaitaient mettre en place de nouveaux liens avec la population libyenne.

“Nous ne voulons pas seulement parler à des responsables libyens au sujet de leurs plans de transition, de la traduction en pratique de leur engagement pour la justice, la transparence et la primauté du droit. Mais nous voulons également dire au peuple libyen que nous voulons un partenariat normal dans l’avenir, basé sur les relations civiles”, a indiqué le responsable sous couvert de l’anonymat.

A court terme, a-t-il indiqué, les Etats-Unis comptent fournir du matériel médical pour traiter les milliers de blessés de guerre et prendre en charge le transfert des plus grièvement touchés vers des hôpitaux américains.

En outre, Washington veut élargir les programmes éducatifs pour les Libyens aux Etats-Unis et l’enseignement de la langue anglaise en Libye.

Des subventions pour la restauration des sites archéologiques dans l’est de la Libye, notamment le cite grec de Cyrène inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, sont également envisagées.

Plus globalement, a-t-il dit, les Etats-Unis veulent discuter de “la manière d’intégrer pleinement la Libye dans l’économie mondiale du 21e siècle de manière transparente, pour que les richesses pétrolières soient utilisées au bénéfice de tous les citoyens libyens”.

Selon le responsable, les Etats-Unis ont dépensé 135 millions de dollars depuis le début du conflit en février, notamment pour l’assistance humanitaire ainsi que pour les uniformes des forces du CNT.

Et Washington compte mobiliser, selon lui, entre 30 à 40 millions de dollars supplémentaires pour aider le CNT à trouver et détruire des missiles sol-air perdus en Libye.

Il a exprimé par ailleurs le souhait de voir les dirigeants du CNT fournir des efforts pour établir un système de sécurité centralisé en regroupant dans un même appareil les différentes factions ayant combattu le régime de Mouammar Kadhafi.

“Aucun de nous ne sait où se trouve Kadhafi. Mais il a des gens, des hommes de main, les loyalistes, des fils, ici et là, qui ont encore des cercles autour d’eux”, a ajouté le responsable, écartant toutefois “une coordination en cours entre eux”.

Mme Clinton est le premier haut responsable américain à se rendre en Libye depuis la visite de son prédécesseur, Condoleezza Rice, qui avait rencontré le colonel Kadhafi en septembre 2008, sur fond de normalisation de relation entre Washington et son ancien ennemi. 


SUR LE MÊME SUJET
Libye : un universitaire élu Premier ministre, visite surprise du chef de l’Otan
L'universitaire Abdel Rahim al-Kib a été élu lundi soir Premier ministre du gouvernement de transition en Libye, où le chef de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a fait une visite surprise au dernier jour de la mission aérienne de l'Otan. M. Kib, originaire de Tripoli, a été élu au premier tour parmi cinq candidats après avoir recueilli 26 voix sur 51 votants du Conseil national de transition (CNT), selon un journaliste de l'AFP sur place. Le chef de l'exécutif précédent, Mahmoud Jibril, n'avait pas souhaité se présenter. Au cours de sa première conférence de presse, M. Kib a dit vouloir "bâtir une nation qui ...
Lire l'article [2]
Kadhafi appelle les Libyens à manifester
Le dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi a appelé, jeudi, le peuple à « manifester par millions » contre une situation devenue « intolérable ». Dans un message diffusé par la chaîne de télévision Arraï, basée en Syrie, il a contesté la légitimité du Conseil national de transition, le nouveau pouvoir en place. « Faîtes entendre votre voix contre [ces] collaborateurs de l'OTAN », a-t-il déclaré. « Certains parlent du CNT comme du représentant légitime du peuple libyen, mais d'où vient cette légitimité? De l'élection par le peuple libyen? » Mouammar Kadhafi reste introuvable depuis la chute de son quartier général à Tripoli, le ...
Lire l'article [3]
Les rebelles libyens remportent leurs premiers succès sur la route de Tripoli
TRIPOLI (LIBYE), ENVOYÉ SPÉCIAL - Les forces anti-Kadhafi étaient allées jusqu'à annoncer, dimanche, une "offensive dans les quarante-huit heures" contre les troupes loyalistes de Libye. Au cours de son deuxième jour, jeudi 7 juillet, la tentative de poussée militaire des rebelles libyens enregistre ses premiers succès. A ce stade, ils sont modestes. La veille, les forces du Conseil national de transition (CNT) ont lancé des opérations militaires pour tenter de mettre fin à l'enlisement sur deux des trois fronts libyens : dans la zone du djebel Nafusa, au sud-ouest de Tripoli ; mais aussi, parallèlement, dans la région du port ...
Lire l'article [4]
Libye: trois fortes explosions à Tripoli survolé par des avions
Trois fortes explosions ont été ressenties tôt mercredi à Tripoli alors que la capitale libyenne était survolée par des avions, quelques jours après le raid de l'Otan qui a tué l'un des fils de Mouammar Kadhafi. Des tirs d'artillerie ont suivi la deuxième frappe. Selon un témoin, il y a eu au total trois explosions et on pouvait voir de la fumée s'élever dans l'est de la capitale libyenne. Dans la nuit de samedi à dimanche, Moussa Ibrahim, porte-parole du gouvernement libyen, avait annoncé que la maison de Seïf al-Arab Kadhafi, 29 ans, un des six fils du colonel Mouammar Kadhafi, avait été ...
Lire l'article [5]
Libye: nouveaux raids sur Tripoli, grosses explosions entendues
Plusieurs explosions ont été entendues samedi soir à Tripoli, la capitale libyenne, survolée fréquemment par des avions de chasse de l'Otan, selon des journalistes de l'AFP. Trois fortes détonations ont secoué la capitale vers 22H40 heure locale (20H40 GMT), dont une a fait trembler l'hôtel hébergeant les journalistes, pas loin du centre de la ville. Deux explosions près du centre-ville avaient entendues en début de soirée, vers 19H45 locales (17H45 GMT), suivies d'autres plus lointaines, selon des journalistes de l'AFP qui n'étaient pas en mesure de déterminer dans l'immédiat les sites visés par les raids. Vers 21H00 heure locale, des tirs intenses de ...
Lire l'article [6]
Au moins trente insurgés libyens ont été tués samedi en repoussant une offensive gouvernementale contre Misrata, la troisième ville du pays à environ 200 km à l'est de la capitale Tripoli. L'Otan a mené plusieurs raids pour venir en aide aux rebelles assiégés par les soldats de Mouammar Kadhafi. Un responsable de l'Otan a annoncé dans la soirée que, vendredi et samedi matin, 15 chars des forces gouvernementales avaient été détruits dans ces attaques près de Misrata et deux autres au sud de Brega, sur le front oriental. C'est apparemment le bilan le plus lourd subi par les soldats de Kadhafi depuis ...
Lire l'article [7]
Le président élu Barack Obama présentera, lundi 1er décembre, son Conseil national de sécurité, avec notamment la nomination très attendue de son ancien rivale Hillary Clinton à la tête du département d'Etat. Les rumeurs faisant de Mme Clinton la nouvelle patronne de la diplomatie américaine se sont fait plus insistantes ces dernières semaines. Le choix de M. Obama d'inclure la sénatrice de New York dans son administration semble désormais quasiment acquis. Citant plusieurs sources au sein du Parti démocrate, le New York Times assure qu'Hillary Clinton sera bien nommée secrétaire d'Etat en remplacement Condoleeza Rice. Preuve supplémentaire, l'entourage de la sénatrice ...
Lire l'article [8]
Comme cela avait été annoncé au cours des derniers jours, la sénatrice de New York, Hillary Clinton, a profité d'un rassemblement, jeudi 7 juin à Washington, pour mettre un terme à sa campagne pour l'investiture démocrate à l'élection présidentielle et apporter son "plein soutien" à son ancien rival Barack Obama en vue du scrutin de novembre. Devant ses partisans et amis rassemblés au National Building Museum de Washington, Mme Clinton a déclaré qu'il était désormais temps de "mettre notre énergie, notre passion et nos forces pour faire tout ce que nous pouvons pour faire élire Barack Obama, le futur président des ...
Lire l'article [9]
Forte de sa large victoire en Virginie Occidentale, Hillary Clinton a réaffirmé sa détermination à rester dans la course à l'investiture démocrate. Une grande part de ses espoirs repose désormais sur l'influence du Comité national démocrate (CND) qui doit se réunir le 31 mai à Washington pour décider, entre autres, si oui ou non les primaires en Floride et au Michigan peuvent être réhabilitées. Sanctionnés pour avoir avancé la date de leur scrutin avant le "Super Mardi" du 5 février, ces deux Etats ne peuvent envoyer aucun délégué à la Convention nationale démocrate le 3 juin. Une décision positive de la ...
Lire l'article [10]
Le principal responsable de l'équipe de la candidate démocrate gère une société dont les activités sont opposées aux positions défendues par sa chef. L'entreprise de Mark Penn, qui a démissionné, a en effet collaboré avec le gouvernement colombien pour promouvoir l'accord de libre-échange avec les Etats-Unis. Un accord vilipendé par Hillary Clinton... C'est ce qui s'appelle être rattrapé(e) par le "faites ce que je dis, pas ce que je fais". Mark Penn, le stratège en chef d'Hillary Clinton, celui qui gère la campagne de A à Z, est aussi PDG de la société de relations publiques Burson-Marsteller Worldwide. Or cette société a ...
Lire l'article [11]
Libye : un universitaire élu Premier ministre, visite surprise du chef de l’Otan
Kadhafi appelle les Libyens à manifester
Les rebelles libyens remportent leurs premiers succès sur la route de Tripoli
Libye: trois fortes explosions à Tripoli survolé par des avions
Libye: nouveaux raids sur Tripoli, grosses explosions entendues
Trente insurgés libyens tués dans les combats à Misrata
Barack Obama s’apprête à faire d’Hillary Clinton sa secrétaire d’Etat
Hillary Clinton met un terme à sa campagne et apporte son soutien à Barack Obama
Les espoirs de Hillary Clinton reposent désormais sur le Comité national démocrate
Primaires USA – L’embarrassant stratège d’Hillary Clinton