Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libye – Le monde salue la mort de Kadhafi

Auteur/Source: · Date: 21 Oct 2011
Catégorie(s): Afrique,Monde

Les dirigeants internationaux estiment que la disparition de l’ex-dictateur marque “la fin d’un chapitre long et douloureux”.

La communauté internationale a salué la mort de Muammar Kadhafi après 42 ans de règne sans partage à la tête de la Libye, espérant la fin prochaine de l’intervention de l’Otan et appelant les Libyens à la réconciliation.

Le président des États-Unis Barack Obama a affirmé jeudi que la disparition de l’ex-dictateur marquait “la fin d’un chapitre long et douloureux” pour les Libyens et appelé les nouvelles autorités de Tripoli à bâtir un pays “démocratique” et “tolérant”. “Je suis très fier du travail que nous avons effectué dans cette opération. Et je suis encore plus fier de ce que les Libyens ont réussi”, a-t-il estimé. Barack Obama, dont l’administration avait pris soin de ne pas apparaître seule au premier rang dans la lutte contre le régime libyen, n’a pas manqué de faire le rapprochement avec les tensions en cours dans le reste du monde arabe. “Pour la région, les événements d’aujourd’hui prouvent une fois de plus que les régimes à poigne finissent toujours par disparaître. (…) Les jeunes rejettent avec force la dictature. Et les dirigeants qui essaient de leur refuser leur dignité n’y parviendront pas”, a prédit le président américain.

La France, en pointe dans l’intervention de l’Otan en Libye, a salué par la voix du président Nicolas Sarkozy une “étape majeure” pour la libération de la Libye, estimant qu’une “page nouvelle” s’ouvrait pour le peuple libyen, “celle de la réconciliation dans l’unité et la liberté”. Son ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a souligné que l’intervention de l’Otan serait “évidemment terminée” dès que le CNT proclamerait la libération du territoire libyen.

Son collègue de la Défense, Gérard Longuet, a déclaré que l’aviation française, à la demande de l’état-major de l’Otan, avait “stoppé” le convoi au sein duquel se trouvait Muammar Kadhafi, avant des accrochages au sol entre Libyens, au terme desquels l’ancien leader est décédé. Un responsable américain de la défense a ensuite indiqué qu’un drone américain avait également tiré un missile contre ce convoi.

Londres “ne va pas pleurer”

Le secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen, a estimé que la fin de l’opération “historique” de l’Otan était “désormais beaucoup plus proche”. Il a appelé les Libyens à “prévenir toutes représailles contre des civils et à faire preuve de retenue dans le traitement réservé aux forces vaincues”.

Le Premier ministre britannique David Cameron, dont le pays a, lui aussi, été à l’avant-garde dans le conflit libyen, s’est dit “fier du rôle joué” par Londres dans la chute du “dictateur brutal”, dont la disparition “renforce les chances pour les Libyens de se forger un avenir fort et démocratique”. Sans se prononcer sur les circonstances du décès, son ministre des Affaires étrangères William Hague a indiqué qu’il désapprouvait “les exécutions extrajudiciaires” tout en assurant qu’il “n’allait pas pleurer”. “La guerre est finie”, a affirmé le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, qui fut un allié de Kadhafi et réticent à le lâcher au début du soulèvement.

“À l’évidence, ce jour marque une transition historique pour la Libye”, a réagi le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon. Il a toutefois averti que “le chemin à parcourir pour la Libye et son peuple allait être difficile et pavé de défis”. La chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays a refusé de participer à l’opération militaire de l’Otan, a souhaité que la Libye puisse prendre “un nouveau départ politique dans la paix”. Pékin a, de son côté, appelé la Libye à une “transition politique unitaire” et à la préservation de l'”unité nationale”.

Appels à la réconciliation

Peu de réactions par contre au Proche-Orient, toujours sous le coup du printemps arabe, et en Afrique. Le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, a espéré que la mort de Kadhafi “tourne la page de la tyrannie” et que les Libyens regardent “l’avenir sans sentiments de rancune ni revanche”. Le voisin égyptien, qui s’est lui-même libéré du régime Moubarak en début d’année, a espéré “que le peuple libyen ouvrira une nouvelle page et reconstruira son pays après la mort du colonel Muammar Kadhafi”. Le Caire s’est dit “prêt à aider à la reconstruction de ce pays”.

Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a salué l’élimination du dirigeant libyen, qui, comme celle de Saddam Hussein, démontre, selon lui, la “capacité du peuple à vaincre les dictateurs”. L’ex-Premier ministre libanais Saad Hariri, leader de l’opposition antisyrienne, a voulu voir dans la mort de Kadhafi un signe de “la fin inévitable de tous les tyrans”. L’Union africaine a constaté qu’un chapitre d’histoire était fini. “Nous espérons que la Libye devienne un pays plus stable, qui s’occupe de réconciliation et de reconstruction”, a déclaré une source proche de l’organisation. Le gouvernement sud-africain, qui a longtemps refusé, au nom de la souveraineté africaine, toute intervention extérieure, a souhaité que cette mort amène une cessation des hostilités et un retour de la paix, exhortant le CNT à la “réconciliation”.

La Premier ministre australienne Julia Gillard a évoqué “un jour de soulagement en Libye”. Le Japon a promis d’aider le nouveau régime, notamment en matière médicale et le ministre japonais des Affaires étrangères Koichiro Gemba a déclaré que des démarches avaient été entamées en vue de rouvrir une ambassade à Tripoli. De son côté, le président vénézuélien Hugo Chavez, soutien sans faille de Muammar Kadhafi, a condamné “l’assassinat” de l’ex-dirigeant libyen, un “martyr” et un “grand combattant”.

Le Point.fr 


SUR LE MÊME SUJET
Après la mort de Kadhafi, la Libye se prépare à proclamer sa “libération”
Les nouvelles autorités libyennes se préparaient à proclamer dimanche la "libération" totale du pays, après la mort du dirigeant déchu Mouammar Kadhafi et la chute de son dernier bastion qui ont mis un point final à 42 ans de règne sans partage. Dans le même temps, l'Otan a annoncé qu'elle mettrait fin le 31 octobre à son opération maritime et aérienne en Libye après un "accord préliminaire" en ce sens entre les représentants des 28 pays membres de l'Alliance à Bruxelles. "C'est confirmé. Nous annoncerons la libération totale de la Libye dimanche à 17H00 (15H00 GMT) sur la place du tribunal de ...
Lire l'article
Libye: Kadhafi tenterait de mener une insurrection
Le premier ministre libyen par intérim a affirmé, mercredi, que Mouammar Kadhafi serait en train de recruter des combattants originaires d'autres pays africains pour préparer une possible insurrection dans le but de déstabiliser le nouveau régime libyen. Les commentaires de Mahmoud Jibril reflètent les craintes que le dictateur déchu tire profit de ses relations amicales avec les pays voisins pour lancer une offensive afin de reprendre le pouvoir. «Des informations montrent que 68 véhicules transportant au moins huit combattants chacun ont traversé la frontière libyenne vers le Mali, et que Kadhafi se cache dans le désert du sud de la Libye», a ...
Lire l'article
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
D'intenses bombardements et de violents combats de rue avaient lieu mardi dans deux quartiers de la ville de Syrte (est de Tripoli) où se sont repliés les derniers fidèles de Mouammar Kadhafi, a constaté un journaliste de l'AFP. Les forces du Conseil national de transition (CNT, ex-rébellion) ont déploré au moins deux morts et des dizaines de blessés dans leurs rangs en juste 40 minutes dans les combats qui ont éclaté en milieu de matinée, tandis que les rues résonnaient de tirs d'artillerie. Des centaines de combattants s'engageaient dans les rues des quartiers "Dollar" et "N°2", où sont retranchés les derniers fidèles ...
Lire l'article
Libye: Kadhafi aurait été aperçu dans le sud du pays
MONDE - Mouammar Kadhafi, toujours introuvable, pourrait être du voyage... Mouammar Kadhafi a probablement quitté la ville de Bani Walid et se dirige plus au sud, vers le Tchad ou le Niger, avec l'aide de tribus loyalistes, a déclaré mardi soir un haut responsable militaire des nouvelles autorités libyennes. Selon lui, le dirigeant libyen aurait été aperçu par «plusieurs sources». Parallèlement, des dizaines de véhicules militaires libyens ont franchi la frontière avec le Niger et sont arrivés lundi dans la soirée près d'Agadez, ont indiqué des sources militaires française et nigérienne. Il pourrait s'agir d'une tentative d'exil secrètement négociée de Mouammar Kadhafi vers ...
Lire l'article
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Le secrétaire général de l'Otan a promis l'aide de l'Alliance à la rébellion pour aider à reconstruire une Libye démocratique. Le régime de Muammar Kadhafi est en train de "s'effondrer", a affirmé le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen dans la nuit de dimanche à lundi en appelant la rébellion à préserver l'unité du pays et à travailler à une réconciliation nationale. "Le régime de Kadhafi s'effondre clairement", a-t-il déclaré dans un communiqué, reprenant des propos de sa porte-parole tenus un peu plus tôt dans la soirée. "Plus tôt Kadhafi réalisera qu'il ne peut vaincre son propre peuple, mieux ce sera, ...
Lire l'article
Kadhafi compte encore le soutien d’un chef d’Etat
Malgré la répression qu'il continue de mener en Libye, Mouammar Kadhafi compte encore un soutien sur la scène internationale. En effet, le président vénézuélien Hugo Chavez lui a envoyé jeudi un message de soutien en l'exortant à «résister» à «l'agression» internationale contre la Libye. Dans ce message, Hugo Chavez demande aussi aux pays européens de s'occuper de leurs propres crises internes. «Jusqu'à quand cette agression ?» «Là-bas, il y a Kadhafi qui résiste. Jusqu'à quand cette agression ? La Libye est un pays indocile et libre qui ne doit de comptes qu'à la Libye et non aux intérêts de l'impérialisme. Vive la Libye ...
Lire l'article
Libye: Kadhafi lâché par Moscou, le conflit entre dans une nouvelle phase
Le conflit en Libye a connu vendredi un développement politique majeur, avec la décision de la Russie de lâcher Mouammar Kadhafi, et pourrait entrer dans "une nouvelle phase" militaire avec le déploiement d'hélicoptères d'attaque britanniques au côté des français. Sur le terrain, le régime libyen ne semblait pourtant prêt à aucune concession. L'Otan l'a accusé d'avoir posé "un champ de mines" autour de Misrata, une ville que Kadhafi cherche à reprendre. Ahmed Omar Bani, porte-parole militaire de la rébellion à Benghazi (est), a affirmé que les forces de Kadhafi avaient posé les mines juste avant de partir "quand elles ont senti qu'elles ...
Lire l'article
Libye: Inquiétude à Misrata à l’expiration d’un ultimatum de Kadhafi
A Misrata, l'accès au port préoccupait mardi les habitants qui risquent d'être privés de tout ravitaillement. Un ultimatum, lancé par le régime libyen aux rebelles pour qu'ils se rendent, arrivait à expiration, alors que les insurgés demandent un prêt aux Occidentaux et qu'Ankara appelle au départ de Mouammar Kadhafi. Dans les rues de Misrata, l'ambiance est lourde. "Je ne suis pas inquiet. Kadhafi ne fera rien, il ment comme d'habitude. Inchallah, il ne fera rien", veut croire Abd Albari, 20 ans. Vendredi, le régime libyen avait offert une amnistie aux rebelles de cette ville clé s'ils cessaient les combats et précisé ...
Lire l'article
Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a fait état aujourd'hui de "premières défections" autour de Mouammar Kadhafi, au lendemain d'une conférence internationale à Londres sur l'avenir de la Libye conclue par le constat que le leader libyen devait "partir". "On signale sur le plan politique, et ceci est peut-être porteur de développements positifs, de premières défections autour de Kadhafi à Tripoli", a déclaré M. Juppé lors de la séance des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale. "Vous m'interrogez sur le sort de Kadhafi, nous pensons qu'il n'a plus sa place dans la construction de la Libye de demain, (...) c'est ...
Lire l'article
Mouammar Kadhafi a ordonné la libération de trois journalistes arrêtés en Libye, deux journalistes de l'Agence France-Presse et un photographe de Getty Images, a annoncé mardi soir Getty Images. «Nous sommes ravis d'apprendre que le dirigeant libyen a ordonné la libération de notre photographe Joe Raedle, ainsi que de Roberto Schmidt, photographe salarié à l'Agence France-Presse, et de David Clark, reporter à l'Agence France-Presse», a déclaré l'agence photographique dans un communiqué. «Nous remercions tous ceux qui ont contribué à obtenir leur libération et nous continuons de soutenir le travail accompli par nos photojournalistes pour témoigner des événements», a ajouté Getty Images. L'AFP avait ...
Lire l'article
Après la mort de Kadhafi, la Libye se prépare à proclamer sa “libération”
Libye: Kadhafi tenterait de mener une insurrection
Libye: intenses combats à Syrte, dernier bastion des pro-Kadhafi
Libye: Kadhafi aurait été aperçu dans le sud du pays
Libye : le régime de Kadhafi est en train de “s’effondrer”, selon l’Otan
Kadhafi compte encore le soutien d’un chef d’Etat
Libye: Kadhafi lâché par Moscou, le conflit entre dans une nouvelle phase
Libye: Inquiétude à Misrata à l’expiration d’un ultimatum de Kadhafi
Libye/Kadhafi: “1ères défections”(Juppé)
Kadhafi a ordonné la libération de trois journalistes arrêtés en Libye


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Oct 2011
Catégorie(s): Afrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*