Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: le parti de Mamboundou ne participera pas aux législatives

Auteur/Source: · Date: 22 Oct 2011
Catégorie(s): Politique

L’Union du peuple gabonais (UPG) de l’opposant historique Pierre Mamboundou, décédé le 15 octobre, ne participera pas aux élections législatives du 17 décembre, a confirmé samedi lors d’un meeting son porte-parole.

“Le conseil (de l’UPG) a tenu a rassurer les militants et les sympathisants de sa ferme détermination à poursuivre l’oeuvre entamée et le cap fixé par le président Pierre Mamboundou. (…) Compte tenu du refus du pouvoir de mettre en place des outils de transparence, le conseil decide que l’Union du peuple gabonais ne participera pas à l’élection legislative prévue le 17 décembre”, a déclaré le porte-parole de l’UPG Thomas Ibinga, samedi soir.

L’opposition et la plateforme de la société civile “Ça suffit comme ça” réclament depuis des mois un report du scrutin affirmant “Pas de biométrie, pas de transparence, pas d’élections”. Un meeting de l’opposition sur ce thème a réuni un peu moins de 2000 personnes début octobre à Libreville.

Fidèle Waura, secrétaire général de l’UPG, avait lui souligné début octobre: “Il y a une détermination à empêcher ces élections. On va commencer une bataille juridique et on ne va pas les laisser respirer. Ils mettent en application une loi qui n’est pas publiée (loi sur les élections)”.

Après une concertation du président Ali Bongo Ondimba avec l’opposition et la société civile en avril, le gouvernement avait saisi la Cour constitutionnelle pour demander un report à 2012 des élections pour “cas de force majeure” afin de permettre l’introduction de la biométrie.

La Cour constitutionnelle a refusé ce report. L’opposition – dont les deux principaux partis, l’Union nationale (UN, dissoute) et l’UPG – a ainsi suspendu depuis juillet sa participation à la Cénap (Commission électorale nationale autonome et permanente), estimant que la commission ne pourrait aller au bout du processus électoral sans elle.

Interrogé sur l’éventuel boycott de l’opposition, le président Bongo avait répondu: “Je ne peux pas répondre et spéculer pour les autres (l’opposition). En ce qui me concerne je suis respectueux des lois en vigueur dans mon pays”. 


SUR LE MÊME SUJET
Le décès de Pierre Mamboundou et les élections législatives, événements majeurs en 2011 au Gabon
L’année 2011 a été marquée au Gabon par le décès de Pierre Mamboundou, leader charismatique de l’opposition survenu le 15 octobre et l’organisation des élections législatives à un tour le 17 décembre dernier. Pierre Mamboundou, opposant historique avait quelques semaines avant sa mort, retourné sa veste en optant pour un ‘’boycott’’ du scrutin. Il avait déclaré en compagnie de plusieurs autres responsables de l’opposition que son parti, l’Union du peuple du gabonais (UPG) n’irait pas aux élections sans l’introduction de la biométrie dans le processus électoral. Député à l’Assemblée nationale, Pierre Mamboundou avait été déclaré deuxième lors de l’élection présidentielle anticipée ...
Lire l'article
Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG-au pouvoir), Faustin Boukoubi, a commenté jeudi devant la presse la victoire de son parti qu’il a attribuée à la forte adhésion des populations à la politique prônée par le président Ali Bongo Ondimba. Cette victoire aux élections législatives est à la fois la reconnaissance de tout le travail accompli depuis 2009 et le renouvellement d’un mandat sans ambiguïté au chef de l’Etat, a commenté devant la presse M. Boukoubi. Il a ajouté que « la victoire du PDG ne constitue pas un recul de la démocratie". Certains candidats du PDG ont été accusés d’avoir fait ...
Lire l'article
Au Gabon, la coalition du président Ali Bongo au pouvoir a remporté 95% des sièges aux élections législatives de samedi dernier, renforçant sa mainmise sur ce pays producteur de pétrole et déclenchant des accusations de fraude de l'opposition. Le Parti démocratique gabonais (PDG), parti d’Ali Bongo, a remporté 113 des 120 sièges de l'assemblée, selon les résultats communiqués tard mercredi soir par le gouvernement. Son allié, le Parti gabonais du centre indépendant (PGCI), a obtenu un siège. Le taux de participation s'élève à 34%. Les partis d'opposition, qui ont remporté les six sièges restants, avaient appelé à un boycott des élections après ...
Lire l'article
Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) s’est taillé la part du lion aux dernières élections législatives du 17 décembre dernier en récoltant 113 députés sur les 120 sièges mis en jeu sur l’ensemble du territoire national. Le processus électoral en vue du renouvellement de l’Assemblée Nationale qui a dévoilé dans la nuit de mercredi à jeudi les noms des heureux vainqueurs a connu une participation de 255 570 votants sur 745 645 inscrits. Le taux de participation au scrutin est de 34,28%. Selon le Président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghé Ella, ce taux est ...
Lire l'article
Le taux de participation des législatives du 17 décembre boycottées par une partie de l'opposition est de 34,28% et le Parti démocratique gabonais (PDG) du président Ali Bongo obtient une majorité écrasante de 114 députés sur 120, selon les chiffres officiels publiés mercredi. Selon les chiffres de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap) lus pendant près de 4 heures par le ministre de l'Intérieur Jean-François Ndongou, il y a eu 255.570 votants pour 745.645 inscrits soit un taux de participation de 34,28% (65,72% d'abstention). Le PDG obtient 114 (113 en nom propre et un député PDG-Parti Gabonais du Centre ...
Lire l'article
Après une « valse hésitation », le parti d'opposition UPG (Union du peuple gabonais) a finalement décidé de participer aux élections législatives du 17 décembre prochain. Mercredi 2 novembre, le porte-parole de l'UPG, le parti de feu Pierre Mamboundou, avait signé une déclaration appelant à empêcher le scrutin. Mais ce jeudi, dans une déclaration à la télévision nationale, le secrétaire exécutif de l'UPG a annoncé un revirement. Mathieu Mboumba Nziengui, Secrétaire exécutif de l'Union du peuple gabonais (UPG): "Les membres du secrétariat se sont librement exprimés [...] Sur trente votants, seize se sont exprimés en faveur de notre participation aux élections ...
Lire l'article
Le leader de l’Union pour la nouvelle République (UPNR, opposition) Louis Gaston Mayila, ancien baron du régime du président Omar Bongo Ondimba, a annoncé, mercredi à Libreville, que son parti allait participer aux élections législatives du 17 décembre prochain. "Nous avons décidé d’aller aux élections, nous UPNR, car tout bien considéré, la politique de la chaise vide n’a jamais été payante pour personne", a déclaré Me Mayila, au cours d’une conférence de presse. "Nous disons que c’est une profession de notre fois dans l’avenir, qui nous conduit à aller nous battre avec d’autres partis, pour que pendant les cinq ans à ...
Lire l'article
Le président de la Commission électorale autonome et permanente (CENAP), René Aboghe Ella, a annoncé le report de la date limite des dépôts de candidatures au samedi 5 novembre au lieu du 31 octobre, a-t-on appris de source officielle. Le gouvernement a demandé ce report pour permettre à d’autres candidats de s’inscrire pour l’élection après le retrait de la plupart des candidats de l’opposition. La CENAP est chargée d’organiser les élections au Gabon. Vendredi, l’Union du peuple gabonais (UPG) principal parti de l’opposition dont le leader Pierre Mamboundou est décédé le 15 octobre à Libreville, avait annoncé qu’il ne participerait pas aux élections ...
Lire l'article
Le Parti Démocratique Gabonais (PDG), parti au pouvoir), s’active au tour de son Chef de fil, Ali Bongo Ondimba, dans le cadre des prochaines élections législatives à venir attendues par le peuple Gabonais. Deux grandes rencontres sont prévues dans l’agenda du PDG, ce mercredi, celle du comité permanent du bureau politique, programmée en matinée autour du premier responsable du parti, le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba et la seconde réunion, réservée exclusivement aux membres du bureau politique, se tiendra cet après-midi à la Cité de la démocratie. Même si, l’ordre du jour n’a été révélé, il n’en demeure pas moins que ...
Lire l'article
Le parti au pouvoir en Angola, le mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA) a remporté une victoire écrasante aux élections législatives du 5 septembre, selon les premiers résultats publiés dimanche à Luanda par la Comission électorale nationale de l'Angola. Ces résultats basés sur 35% de voix dans 15 des 18 provinces de l'Angola montrent que la parti au Pouvoir (MPLA) a recueilli 1 407 628 voix, alors que le principal parti d'opposition l'Union pour l'indépendance totale de l'Angola en a eu 212 909 voix, représentant respectivement 81% et 10% des suffrages totaux. ...
Lire l'article
Le décès de Pierre Mamboundou et les élections législatives, événements majeurs en 2011 au Gabon
Gabon : Le secrétaire général du parti au pouvoir commente les élections legislatives
Gabon: Le parti de Bongo remporte largement les législatives, l’opposition conteste
Elections législatives / Le parti au pouvoir décroche 113 des 120 sièges
Législatives au Gabon: participation 34,28%, le parti de Bongo obtient 114 députés sur 120
Au Gabon, l’UPG participera bien aux élections législatives
Me Mayila annonce la participation de son parti aux élections législatives
Gabon : La CENAP reporte la date de déclaration des candidatures pour les législatives
Politique / élections législatives : Le Parti Démocratique Gabonais s’active
Angola: le parti au pouvoir remporte la vicoitre aux élections législatives


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Oct 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*