Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La TNT débarque à Oyem

Auteur/Source: · Date: 23 Oct 2011
Catégorie(s): Développement,Médias,Société,Technologie

La Télévision Numérique Terrestre (TNT) arrive à Oyem dans la Province du Woleu Ntem (nord) le vendredi 28 octobre 2011. A appris Infos Gabon.

Selon le Directeur exécutif de TNT Africa, Kamelan Djemissi qui s’est confiée à notre rédaction, le lancement des activités de cette entreprise à Oyem, une ville carrefour entre le Gabon et la Guinée Equatoriale, sera couplé avec une opération commerciale dite magna (« corps à corps ») durant trois jours, soit du jeudi 27 à samedi 29 octobre 2011, afin d’informer les populations.

Le programme prévoit également le premier « cross TNT », comme le « cross Ozouri » à Port-Gentil, avec au moins 500 participants de toutes les catégories (cadets, juniors et séniors). Le Gouverneur et tous les partenaires du TNT prendront part à cet événement.

D’après Kamelan Djemissi, étant donné que TNT est une entreprise citoyenne par excellence, l’objectif est de couvrir tout le territoire gabonais avant fin 2012.

Sur le terrain, il y a, a-t-il affirmé, un engouement, en témoigne la grande mobilisation à Ntoum lors du lancement de l’opération le vendredi 21 octobre dernier. « Tout le monde a besoin de plusieurs sources pour avoir une information diversifiée. Ce privilège était seulement réservé aux nantis. Aujourd’hui, l’information est devenue une question planétaire, contribuant au développement humain », a-t-il souligné.

Et d’ajouter : « TNT est une jeune PME qui fait le maximum pour satisfaire la clientèle. Nous travaillons déjà avec un des opérateurs de la téléphonie mobile pour faciliter la tâche à nos abonnés qui, au lieu de se déplacer, payeront à travers les SMS ».

Opérationnelle à Libreville et à Port-Gentil (Ogooué Maritime) respectivement, depuis septembre 2009 et novembre 2010, cette société commercialise les bouquets de télévision grâce à la technologie TNT qui se décrypte aujourd’hui par la réception de plus de 60 chaines nationales et internationales, avec une image numérique, un son stéréo et une technologie sans parabole.

TNT permet aux foyers gabonais d’être raccordés par une simple antenne «râteau», que possèdent déjà plus de 90% des foyers de Libreville, à une quarantaine de chaînes publiques ou privées, nationales ou internationales, payantes ou gratuites. On estime à environ 300 000 le nombre de foyers au Gabon, dont près de 140 000 à Libreville.

Ce sont donc près de la moitié des foyers gabonais qui ont d’ores et déjà accès à ce nouveau service, dont la «démocratisation» au niveau mondial est prévu d’ici 2015. TNT Africa a adapté son offre à la configuration du marché local, où malgré la grosse demande de Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), les foyers n’ont pas toujours les moyens de budgétiser de telles dépenses. Il propose à cet effet des bouquets à la portée de toutes les catégories sociales, allant de 1500 francs CFA par mois à 2 500 francs CFA. On retrouve ainsi des bouquets «informations généralistes» comprenant 5 chaînes d’information pour 2000 francs CFA par mois, des bouquets proposant deux chaines musicales pour 1500 francs CFA ou encore un bouquet «Mbolo» à 2500 francs CFA comprenant un assortiment de 14 chaînes internationales. Les chaînes gabonaises sont diffusées en clair et accessibles gratuitement pour toutes les populations et le décodeur est vendu à 50 000 francs CFA.

Selon le directeur exécutif de TNT Africa, la mission de cette société qui œuvre dans la télévision numérique terrestre est de permettre l’accès à l’information diversifiée à la grande majorité de la population gabonaise, et ce à moindre coût. Grace à TNT Africa, avec seulement 2500 FCFA par mois, a-t-il dit, bon nombre de foyers ont aujourd’hui accès à plus de 20 chaines nationales et internationales.

Quant aux perspectives de développement de cette société, le directeur exécutif a rassuré de la possibilité de sa structure de couvrir l’ensemble des grandes villes du Gabon d’ici fin 2012. Dans la perspective de la CAN 2012, TNT s’active aussi.

Notons que dans le cadre d’une opération dénommée « télévision numérique pour tous », TNT Africa fait la promotion des décodeurs et de réabonnement.

La nécessité de basculer de la télévision analogique à la numérique procède du contexte international. Le nombre de fréquences radio permettant de diffuser des chaines de télévision est physiquement limité. La diffusion d’une chaine en analogique nécessite l’utilisation d’une fréquence canal UHF ou VHF, alors que d’après le directeur exécutif, la TNT permet de diffuser 8 à 10 chaines sur un même canal UHF et avec selon lui, une meilleure qualité. C’est la raison principale pour laquelle les pays développés notamment en Europe, en Amérique et en Asie ont, a-t-il souligné, déjà migré vers la TNT.

Rappelons que l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) a programmé pour 2015 la fin de la diffusion audiovisuelle en analogique.

Après le Maroc, l’Afrique du Sud, et le Kenya, faudra-t-il souligner, le Gabon est le premier pays d’Afrique centrale à obtenir la télévision numérique terrestre. Offrant une quarantaine de chaînes publiques ou privées, nationales ou internationales, payantes ou gratuites, ce nouveau réseau actif depuis le 9 octobre 2009 est accessible depuis une simple antenne « râteau », monnayant un décodeur à 50 000 francs CFA, et dont plus de 90% des foyers de la capitale politique Libreville sont équipés.

Pour répondre à la demande et aux possibilités budgétaires locales, TNT Africa propose plusieurs bouquets (de 1 500 francs CFA à 2 500 francs CFA par mois) : un assortiment de 14 chaînes internationales, un bouquet de 5 chaînes d’information ou encore un autre comprenant 2 chaines musicales. 


SUR LE MÊME SUJET
Le directeur général de l’opérateur Digital TV, M. Kamelan Djemissi, a affirmé à l’occasion d’un déjeuner de presse, samedi à Port-Gentil, qu’il n’y aura plus de diffusion en analogique d’ici à 2015. "D’où l’intérêt pour de nombreux médias à penser à leur reconversion pour une meilleure visibilité et une qualité optimale de leurs programmes", a déalré M. Kamelan Djemissi, arrivé dans la capitale économique gabonaise pour faire la promotion de la TNT. Selon lui, sur les 300 000 foyers que compte le Gabon 30 000 d’entre eux, soit 10% seulement, ont aujourd’hui accès à la télévision numérique, à cause des coûts ...
Lire l'article
Assurant qu’elle n’est nullement en campagne préélectorale et qu’elle ne compte aucun candidat aux prochaines législatives, l’association Jeunesse Consciente 90 (JC 90) parcoure actuellement le pays en vue d’implanter ses cellules et rependre son crédo consistant à soutenir «la politique de l'émergence menée par le président Ali Bongo.» La ville d’Oyem dans le Woleu-Ntem était son escale le 11 juin dernier. Dirigée par Guy Francis Bignoumba, l’association Jeunesse Consciente 90 (JC 90) a séjourné le 11 juin dernier à Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem. Une étape qui précède l’arrivée prochaine à Franceville et Tchibanga de cette organisation à ...
Lire l'article
Soucieuse d’étendre ses prestations à l’ensemble des populations du pays afin de porter son nombre d’assurés à 500 000 âmes, la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) va immatriculer les agents de l’Etat en commençant par Libreville dès le 11 octobre prochain. Dans le communiqué publié ce 6 octobre, la caisse présente le chronogramme de l’opération et précise également les personnes touchées par l’immatriculation. Comme elle l’avait promis, la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) va étendre ses prestations au secteur public. Dans un communiqué publié ce 6 octobre, la caisse annonce l’immatriculation des ...
Lire l'article
La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a indiqué le 19 mars que les dégâts causés par l’orage qui s’est abattu dans la nuit du 15 au 16 mars à Oyem, au Nord, s’élèvent à près de 150 millions de francs CFA. Le bilan est lourd pour la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) après le violent orage qui s’est abattu dans la ville d’Oyem, chef-lieu du Woleu-Ntem au Nord, dans la nuit du 15 au 16 mars. 3 jours après la tempête, la société a publié une ardoise salée d’environ 150 millions de francs ...
Lire l'article
Le paysage politique gabonais est gagné par la ‘’clache’’ qui secoue le rassemblement pour le Gabon, RPG, suite à l’exclusion définitive prononcée avec fracas contre, son député Alain Claude Bilie Bi Nze, pour faute lourde. Son parti lui reproche son rapprochement soudain d’avec le pouvoir, avec pour dessein vraisemblablement inavoué de saboter le RPG de l’intérieur, selon les soupçons nourris du côté du rassemblement pour le Gabon. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, est le vote récent par les députés du rassemblement pour le Gabon du projet de politique général du premier ministre Paul Biyoghe Mba. Un ...
Lire l'article
Le fournisseur d'accès internet Free a annoncé le 30 avril dernier le lancement imminent de la plus grosse offre de chaînes de télévision africaines en Europe à travers son service dédié aux offres télévisuelles. Plus d'une vingtaine de chaînes africaines, majoritairement payantes, seront proposées, notamment la Radio télévision gabonaise chaîne 1 (RTG1) et la Radio télévision Nazareth (RTN) dans la formule la moins chère de ce nouveau bouquet. La Radio télévision gabonaise chaîne 1 (RTG1) et la Radio télévision Nazareth (RTN) seront désormais accessibles depuis l'Europe grâce à la nouvelle offre annoncée par le fournisseur d'accès internet Free à travers ...
Lire l'article
Une quatrième licence de téléphonie mobile aurait été octroyée à l’opérateur saoudien Bintel qui devrait lancer ses activités sur le marché local au troisième trimestre de cette année. Pour son entrée sur le marché gabonais de la téléphonie mobile, Bintel aurait engagé 22 milliards de francs CFA d’investissements et table sur 6 à 8% de parts de marché pour sa première année d’activité. La quatrième licence d’opérateur de téléphonie mobile au Gabon aurait été récemment accordée à Bintel, un opérateur saoudien basé à Bahreïn qui exploite déjà des réseaux de téléphonie mobile en République centrafricaine et au Somaliland. Le nouvel opérateur ...
Lire l'article
Le Ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout s’est imprégnée au cours d’une visite, ce mardi, du fonctionnement des chaînes de télévision privées TV+ et Radio télévision Nazareth (RTN), a constaté GABONEWS. Lors de cette visite, le ministre Gondjout a informé les deux chaînes de télévision de l’appui technique que compte apporter le gouvernement à travers le département de la Communication, notamment en matière de formation et de production. En outre, elle s’est réjouie du travail déployé par ces deux médias privés, tout en les invitant à faire preuve d’abnégation dans le challenge qui est celui d’informer le public gabonais. Dans la capitale ...
Lire l'article
Gabon – Guinée équatoriale : L’ONU débarque à l’Ile Mbanié
L’Organisation des Nations unies, qui s’est vu remettre en 2004 le dossier sur le différend frontalier sur l'Ile Mbanié, qui oppose le Gabon à la Guinée Equatoriale depuis plusieurs années, a délégué une mission sur le terrain pour recueillir des éléments supplémentaires pour mieux statuer sur ce litige frontalier. Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a dépêché le 14 avril une mission à Libreville pour statuer sur le litige frontalier qui oppose le Gabon à la Guinée Equatoriale à propos de la paternité de l’île Mbanié réputée riche en pétrole. La délégation onusienne est conduite par Nicolas Michel, ...
Lire l'article
Repêché de justesse après le remaniement ministériel du mardi 18 mars, Jean-Marie Bockel, l'un des symboles de l'ouverture, a perdu son secrétariat d'Etat à la coopération, pour un dossier encore moins en vue, celui des anciens combattants. Dans l'entourage de cet ex-socialiste réélu maire de Mulhouse sous la bannière de l'UMP, on tente de faire contre mauvaise fortune bon coeur. "Jean-Marie Bockel, assure-t-on, est tout au bonheur de sa nouvelle fonction." Officiellement, le ministre, colonel de réserve, est "passionné" par les dossiers du ministère de la défense auquel son secrétariat d'Etat est rattaché. Il souligne qu'il officiera "dans un ministère régalien" ...
Lire l'article
La diffusion en analogique appelée à disparaître d’ici à 2015
Gabon : La JC 90 débarque à Oyem
Gabon : La CNAMGS débarque dans le Public
Gabon : Facture salée pour la SEEG à Oyem
Gabon : le RPG débarque Bilie Bi Nze, pour intelligence avec ‘’l’ennemi’’
Gabon : La RTG et la RTN s’invitent chez Free TV
Gabon : Bintel débarque sur le marché de la téléphonie mobile
Gabon: Le Ministre de la Communication visite les chaînes de télévision privées TV+ et RTN
Gabon – Guinée équatoriale : L’ONU débarque à l’Ile Mbanié
Deux mois après avoir dénoncé la “Françafrique”, Jean-Marie Bockel est débarqué de la coopération


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Oct 2011
Catégorie(s): Développement,Médias,Société,Technologie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*