Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les zones d’ombres des exportations d’armes françaises vers l’Afrique

Auteur/Source: · Date: 27 Oct 2011
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde,Révélations

Par Pierre Boisselet

Le gouvernement français a présenté le 26 octobre son rapport annuel sur les exportations d’armes au Parlement. Mais celui-ci ne fait pas toute la lumière sur ses clients africains.

C’est avec des armes françaises neuves que les fidèles de Mouammar Kaddafi ont combattu l’insurrection : 88,4 millions d’euros de matériel militaire ont été livré l’année dernière à la Libye (un record avec ce pays depuis 5 ans), d’après un rapport au Parlement pour l’année 2010 publié le 26 octobre. Si Paris assure conditionner ses exportations d’armes au « respect des droits de l’homme » des acheteurs, la Jamahiriya n’était pas concernée par ce critère… « Dès le début des révolutions arabes, toutes les autorisations ont été gelées », affirme toutefois le général Philippe Pontiès, porte-parole du ministère de la Défense.

Dix contrats refusés

Loin devant la Libye, le Maroc reste le premier acheteur d’armes françaises du continent, avec des autorisations pour des contrats d’un montant de 354 millions d’euros.

L’Afrique du Sud (50 millions d’euros de contrats autorisés), l’Angola (25 millions) et la Mauritanie (18 millions d’euros), sont les principaux clients sub-sahariens. Nouakchott s’est également vu offrir des armes de guerre (comme la Centrafrique, le Congo-Brazzaville, le Gabon, le Mali et le Niger), mais Paris refuse d’en préciser la nature et la quantité.

Dix contrats signés avec des pays africains ont en revanche été refusés par le gouvernement. Mais celui-ci refuse de préciser de qui il s’agit. « Certains restent des partenaires, nous ne voulons pas les stigmatiser », explique-t-on à la Direction générale de l’armement.
 


SUR LE MÊME SUJET
François Fillon a visité les forces armées françaises au Gabon
Par RFI François Fillon a terminé sa tournée en Afrique. Le Premier ministre français a rendu visite dimanche 17 juillet 2011 aux forces françaises basées au Gabon. Celles-ci doivent constituer le nouveau dispositif avancé en Afrique de l'Ouest dans le cadre des accords de défense que Paris est en train de négocier avec ses ex-colonies. Frappé de ses deux étoiles, le général Commins, commandant des forces françaises du Gabon, est heureux d’ouvrir les portes du camp De Gaulle à François Fillon et sa délégation. Après la visite guidée de quelques armes de ce dispositif militaire, le général Commins a expliqué à ses ...
Lire l'article
L’édile de la commune d’Owendo, Jeanne Mbagou, a émis tout récemment, en recevant dans son cabinet de travail Jean François Desmazières, l’ambassadeur de France au Gabon, le vœu pour sa commune de se lier à des villes Françaises, dans le cadre d’un jumelage entre communes. Pour le maire de la commune d’Owendo, ce projet de jumelage avec des villes françaises s’inscrit dans la logique des plus hautes autorités du pays à vouloir travailler avec les hautes assemblées en charge des territoires et des municipalités pour essayer de lancer une action en faveur des échanges entre les municipalités françaises et gabonaises. Un ...
Lire l'article
Les exportations ont augmenté au Gabon de 65,4%, passant de 2805,5 milliards de FCFA en 2009 à 4641,2 milliards de FCFA en 2010, selon la Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC). Selon la BEAC, cette performance a été essentiellement impulsée par les exportations en valeur des produits agroalimentaires et de la pêche (+60% : 133 milliards de FCFA), du pétrole (+80% : 3918,6 milliards), du manganèse (+113,1% : +165,1 milliards) et du bois débité (+55,1% : + 151,2 milliards). En revanche, les exportations des bois en grumes se sont repliées de 51% environ, soit 137,1 milliards de FCFA, ...
Lire l'article
Le pays d’Ali Bongo dit répliquer à la saisie d’un de ses bateaux au port de Douala depuis une semaine Certificat d’agrément CEMAC Depuis plusieurs jours, toutes les exportations de produits originaires du Cameroun sont bloquées au Gabon. Plusieurs conteneurs de marchandises produites au Cameroun, rapportent plusieurs sources généralement bien introduites, sont en effet en souffrance au port d’Owendo. Ces marchandises ne peuvent être dédouanées que sur présentation du certificat d’agrément Produits originaires CEMAC poursuivent nos sources. Ce qui est très compliqué, car la pièce que demandent les douanes gabonaises n’est pas encore délivrée au Cameroun. Et le président du Groupement inter ...
Lire l'article
Radio Black FM n’émet plus normalement depuis le 11 mai après la détérioration de son matériel suite aux délestages de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). En négociation depuis cet incident, les deux parties n’arrivent pourtant pas à trouver un terrain d’entente sur les modalités de dédommagement. Entre temps la radio se meurt. La radio Black FM aurait été coulée le 11 mai par les délestages de la Société d’Energie et d’eau du Gabon (SEEG). Cette radio émettant à Libreville a perdu l’ensemble de son matériel de fonctionnement, soit un émetteur de 1000W, un onduleur, une console de ...
Lire l'article
Dans le cadre de la réalisation du programme de sécurité alimentaire, le gouvernement a annoncé le 25 juillet à la mise en place de 5 grandes zones agricoles sur l’ensemble du territoire national. Une initiative qui vise à «tourner la page de la culture de rente», mais qui pourrait se heurter à la réticence des bailleurs de fonds à accompagner les opérateurs agricoles. Le ministre de l’Agriculture, Raymond Ndong Sima, a annoncé le 25 juillet à la création de 5 zones agricoles sur l’ensemble du territoire national, destinées assurer l’autosuffisance et la sécurité alimentaire du pays. «La promotion des zones agricoles ...
Lire l'article
Un atelier en vue de favoriser les exportations vers les Etats-Unis d'Amérique, organisé par le ministre Gabonais du Commerce, de l'Economie, de l'Industrie et du Tourisme, en collaboration avec l'Ambassade des Etats-Unis au Gabon, le centre Ouest-Africain pour le commerce et la chambre du commerce, d'industrie du Gabon, s'est ouvert le 10 juin dernier à Libreville, en présence de plusieurs partenaires au développement. Le Gabon ayant adhéré à l'AGOA (Loi sur la Croissance et les Opportunités en Afrique ) depuis l'an 2000, le constat sur le terrain démontre que la balance commerciale avec les États-Unis n'a véritablement pas évolué, à ...
Lire l'article
« Faut-il encore investir en Afrique ? Bien sûr ! Nous ne sommes pas des sociétés de bienfaisance. Si nous ne trouvions pas notre compte en Afrique, nous n’y serions plus. D’ailleurs, les grands groupes sont toujours présents sur ce continent. » Jean-Louis Castelnau, Président délégué du Conseil français des investisseurs en Afrique, Le Figaro, 02/12/2004 De la colonisation à la mondialisation, un souci permanent de prédation économiqueDès l’origine, le pillage des matières premières africaines et la commercialisation de produits transformés étaient au cœur du processus colonial. Comme l’expliquait Jules Ferry, président du Conseil, en 1885 [1] : « Les colonies ...
Lire l'article
Dans le cadre de la politique de diversification de l’économie nationale, le Conseil des ministres a adopté le 28 août à Libreville un projet de loi portant création et organisation de l’Agence de promotion des exportations (APEX). Présenté par le ministre du Commerce, Paul Biyoghe Mba, ce projet de loi devrait permettre de renforcer le cadre normatif relatif au commerce extérieur et d’assurer une promotion et une protection accrue des produits gabonais sur le marché international. La création d’une nouvelle structure pour le renforcement de l’économie exportatrice du Gabon a été approuvée par le gouvernement le 28 août dernier. Sur ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres de jeudi en présence du Chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba, a adopté un projet de loi portant création et organisation de l'Agence de Promotion des Exportations ( APEX) en vue de renforcer le dispositif actuel en matière des affaires. Selon le communiqué final du Conseil des ministres, « cette nouvelle structure vient opportunément renforcer le dispositif actuel en matière d'amélioration de l'environnement des affaires qui constitue pour le gouvernement une priorité ». Ainsi, selon ce rapport, « le personnel de l'APEX sera composé d'agents du secteur public et du secteur privé justifiant d'une expérience avérée dans ...
Lire l'article
François Fillon a visité les forces armées françaises au Gabon
Société /Vers un jumelage de la commune d’Owendo avec des villes françaises
Les exportations en hausse au Gabon de 65% en 2010
Echanges: Le Gabon bloque toutes les exportations de produits originaires du Cameroun
Gabon : Vers la mort de Black FM ?
Gabon : Les 5 zones agricoles de Ndong Sima
AGOA: De nouvelles stratégies pour favoriser les exportations vers les Etats-Unis
Les entreprises françaises en Afrique: Pillage contre transparence
Gabon : Le gouvernement renforce la promotion des exportations
Gabon: Economie / Vers la création de l’Agence de promotion des Exportations au Gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Oct 2011
Catégorie(s): Afrique,Françafrique,Monde,Révélations
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*